1

► Whatever it takes : Kimi no Nikki (mai 2018)

Mai, c’est le début de la période où il se passe beaucoup de choses, du renouveau et de l’évolution. D’abord, c’est la Golden Week, et donc cours intensifs pendant une semaine, c’est crevant mais quel bonheur de faire des horaires normaux, rentrer tôt chez soi, profiter de sa soirée tranquille, se détendre, jouer à Harry Potter sur le smartphone (bah oui, vous pensiez que j’allais pas y jouer ? J’ai toujours rêvé d’aller à Poudlard 😹)… Plus sérieusement, j’ai pu trier mes photos et mettre à jour une partie de ma galerie Flickr. Allez donc voir pour le plaisir des yeux, je vous fais voyager un peu grâce à elles :).

Une fois la Golden Week finie, on fête ça et on reprend les soirées Izakaya. Et j’avais une bonne raison ! Puisque Marine était de retour au Japon :D !! Il fallait fêter nos retrouvailles à Tokyo ! Pendant son année en Working Holiday, on va pouvoir, j’espère, bien en profiter comme il y a deux ans. Elle m’avait manquée, c’était un plaisir de la revoir ! On est resté presque 4 heures à parler ! Je n’ai pas vu le temps passer !

C’est flou… mais c’est en attendant une meilleure photo ^^’

Pour ce qui est donc du renouveau, j’ai signé un nouveau contrat chez Ecole Sympa, pour… trois ans cette fois ! Donc ça veut dire bientôt un visa travail de trois ans ! J’ai réuni les documents nécessaires pour le prolongement de mon visa et je suis allée déposer le dossier, toujours au même bureau d’immigration que l’année dernière. J’attends impatiemment la réponse ! J’espère encore trois belles années durant lesquelles je vais essayer vraiment de voyager et évoluer davantage au travail. Bon et aussi m’améliorer en japonais !

En parlant de m’améliorer en japonais ! La nouvelle session de cours de japonais à Human Academy a d’ailleurs débuté ce mois. Cette fois, j’ai décidé de m’inscrire en plus à la branche de Ginza qui offre le même programme. Ça se passe exactement comme à Shinjuku, le premier cours est pour l’évaluation du niveau et l’enquête sur ce qu’on veut étudier. Du coup, j’assiste à trois classes à Ginza et deux classes à Shinjuku. Ça remplit bien mon emploi du temps mais je veux voir mon niveau augmenter. Je stagne depuis un an je trouve. Je suis déterminée à étudier et progresser pour vraiment être à l’aise en japonais dans la vie de tous les jours ou pour les tâches administratives. C’est aussi pour ça qu’en plus, je me suis finalement inscrite dans une école de japonais pour enrichir la grammaire et le vocabulaire et pouvoir réussir le JLPT N3.

Human Academy c’est bien oui, mais mes disponibilités me permettent seulement d’assister aux classes de niveau intermédiaire et au bout de trois ans à aller là-bas, j’étudie toujours la même chose. Ou bien ce n’est pas assez approfondi par manque de temps. Et puis, j’en ai aussi un peu marre de voir les mêmes chinoises qui viennent depuis 10 ans et qui font qu’ouvrir leur gueule et parler chinois pendant le cours. 😒

Quelle est donc cette école pour laquelle j’ai finalement mis la main au porte-monnaie ? C’est COTO Language Academy !

Pourquoi cette école ? Contrairement aux nombreuses écoles qui proposent des cours intensifs tous les matins ou toutes les aprem pour des visas étudiants, COTO propose aussi des cours en groupe une fois par semaine, programme que j’avais du mal à trouver ailleurs. Je voulais une école équivalente à Ecole Sympa. Autre raison ; ma baka a étudié dans cette école et elle m’en a dit du bien.

J’avais pris rendez-vous pour visiter l’école et passer un cours d’essai en mars. J’avais eu une bonne impression générale. Après réflexion, j’ai décidé de tenter les cours là-bas. J’ai acheté un pack de 16 leçons valables six mois et je peux assister aux classes de mon niveau autant de fois que je veux par semaine si il y a de la place. Pour commencer, j’y vais le mardi matin et de temps en temps le lundi après-midi. J’ai une carte sur laquelle le professeur met un tampon pour chaque cours auquel j’assiste.

Je vous présente l’école plus en détails dans cet article. Je vous la recommande volontiers ! J’ai bien aimé mon premier cours. J’ai enfin appris quelque chose de nouveau ! Le staff et les professeurs sont sympa. La méthode d’enseignement me convient. On étudie le point de grammaire, on fait des exercices (sur des copies fournies par le professeur donc pas de manuel à acheter pour ma part) et on termine par une discussion où on utilise le point étudié. Bon la chose un peu inutile, c’est nous faire répéter des phrases et des dialogues plusieurs fois pour mémoriser et réciter après. Je ne trouve pas ça très utile. Pour des conjugaisons ou des kanji, je veux bien mais je préfère produire par moi-même à partir de quelques mots imposés. Mais bon, c’était malgré ça vivant et concis, je n’ai pas vu le temps passer :D. Je verrai après avoir utilisé mon pack si je continue ou pas mais pour l’instant je suis satisfaite.

Pour ce qui est des soirées, nous avons fait une fête à l’école, car celle d’Halloween commençait à dater… Nous avons choisi comme thème le cinéma 😁. On avait fait un peu de déco avec un tapis rouge, un coin photo avec des accessoires, et on avait préparé des jeux avec des cadeaux à gagner. Puis on s’était habillé de façon chic, comme des stars XD. On a bien rigolé et on garde des photos mémorables !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et avec une affiche comme ça, ça ne pouvait être qu’une super fête 8D

Enfin, le grand jour est arrivé ! Ma maman japonaise, Eiko a ouvert son propre café à Yamato ! Il s’appelle La Grenouille et il se situe juste à la sortie de la gare. Ça faisait presque un an que le projet était en cours et finalement l’ouverture s’est faite le 10 mai dernier. C’est petit mais mignon, avec des grenouilles partout.

Il y a café et diverses saveurs de thé et si vous avez une petite faim, vous pouvez prendre un déjeuner pour 1000 ¥ incluant le plat du jour accompagné de riz, salade, soupe et une boisson au choix ! Le prix des boissons seules varie de 300 à 500 ¥. Il y a une étagère avec divers livres en vente et d’autres objets et gâteaux à emporter.

Pour ma première visite, j’y ai pris mon déjeuner avec un jus de pomme bien frais. C’était très bon 😁. Et le café latte est très bon aussi !

Café La Grenouille (カフェ ラ グレノイユ)
Adresse : Tamaruya Building 102, 2-4-20 Chuo, Yamato-shi, Kanagawa-ken (神奈川県大和市中央2-4-20 田丸屋ビル102)
Accès : Yamato Station (Odakyu Line, Sotetsu Line) sortie nord

Envie d’un petit café ou d’une boisson rafraîchissante ? Si vous passez par Yamato, allez donc chez La Grenouille :) !

Voilà ce qui fait un mois de mai chargé ! Rendez-vous le mois prochain pour la suite des changements :).


♫ Un article = Une chanson ► Imagine Dragons – Whatever It Takes

Publicités
2

► In My Head : COTO Language Academy

À la recherche d’une école de japonais pour apprendre intensivement le japonais, ou régulièrement une ou deux fois par semaine pendant votre temps libre ? Apprendre mais aussi profiter des différents services et saisir l’opportunité de rencontrer d’autres personnes ?

Aujourd’hui, je vous présente une école de japonais ! Pas une école gratuite hélas, mais qui offre un très bon service d’enseignement.

Bienvenue chez COTO Language Academy !

COTO Language Academy (コトランゲージアカデミー)

Adresse : 3F Iidabashi Building, 4-9-4 Iidabashi, Chiyoda-ku, Tokyo (東京都千代田区飯田橋4−9−4 飯田橋ビル1号館3F)
Accès : Iidabashi Station (JR Sobu Line, Yurakucho Line, Nanboku Line, Oedo Line, Tozai Line) sortie A4
Site Internet : https://cotoacademy.com

Présentation

Située à Iidabashi, cette école existe depuis 2000 et offre des cours fun et vivants par le biais de conversation diverses dans des classes de petits groupes. Si elle n’offre pas de visa étudiants, ceux qui rejoignent COTO Language Academy sont soit résidents au Japon, soit en court séjour en tant que touriste venant d’Asie, d’Europe ou d’Amérique. Les cours peuvent s’adapter aux personnes flexibles dans leur emploi du temps ou pour celles qui souhaitent suivre un programme intensif. Ses 40 professeurs qualifiés travaillent et enseignent avec des manuels de l’école ou le classique Minna no Nihongo ainsi que d’autres ressources pour travailler la grammaire, la communication, le business ou encore préparer l’examen du JLPT.

Dans l’enceinte de l’école, vous trouverez un espace salon avec un accès gratuit au wi-fi pour étudier et manger. Des distributeurs de boissons et de la nourriture sont à votre disposition pour 100¥. Gratuitement, il y a du thé, du café et de l’eau. 8 secrétaires sont présentes à l’accueil pour répondre à vos questions et vous guider en japonais ou en anglais.

De temps en temps, l’école organise des sorties (excursion à la montagne ou au onsen) et des événements pour réunir son staff et ses étudiants.

Les cours

Pour correspondre au mieux aux besoins des étudiants et leurs disponibilités, des cours réguliers ou intensifs en groupe et des cours privés sont enseignés chez COTO Language Academy. Un cours en groupe dure deux fois 50 minutes avec 10 minutes de pause au milieu. Dans chaque classe, il y a entre 2 et 8 étudiants. Un cours privé dure 50 minutes. À l’arrivée, vous vérifiez l’emploi du temps du jour pour connaitre la salle où vous avez cours et votre professeur.
Selon le niveau, l’achat d’un manuel utilisé en classe peut s’avérer nécessaire. Les prix varient entre 1200 ¥ et 3700 ¥. Un manuel est souvent utilisé pour les niveaux débutants et les classes de cours intensifs. A partir du niveau intermédiaire, et pour les classes régulières, les professeurs préparent des copies.
En détails, les différents cours disponibles chez COTO Language Academy :

Cours intensifs
Du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h20 ou de 14h10 à 17h00, pour progresser rapidement en conversation et en écoute. Chaque programme débute toutes les 4 semaines en moyenne, l’idéal étant de suivre un programme en entier pour avoir une progression efficace. Il est possible de rejoindre un programme toutes les semaines.

– Tarif pour une semaine : 30 000 ¥
– Tarif pour deux semaines : 50 000 ¥
– Tarif pour quatre semaines : 100 000 ¥
Des réductions sont valables si vous décidez d’étudier pendant plus de deux mois à l’école.

Le contenu est défini selon 6 niveaux :
– Débutant (JLPT N5, 12 semaines) : bases et conversation simples de la vie quotidienne, apprentissage des kanas et de 150 kanjis et 300 mots de vocabulaire
– Débutant avancé (JLPT N4, 12 semaines) : conversation détaillée, communication, apprentissage de 150 kanjis et 300 mots de vocabulaire
Pré-intermédiaire (JLPT N4~N3, 12 semaines) : conversation quotidienne et naturelle, communication, apprentissage de 150 kanjis et 500 mots de vocabulaire
– Intermédiaire (JLPT N3, 12 semaines) : communication courante et naturelle et apprentissage de 300 kanjis et 600 mots de vocabulaire
– Intermédiaire avancé (JLPT N3~N2, 8 semaines) : conversation sur des sujets et domaines spécialisés, exprimer son point de vue, apprentissage de 200 kanjis et 300 mots de vocabulaire
Avancé (JLPT N2-N1, 12 semaines) : Japonais niveau business, communication avec des natifs, apprentissage de 500 kanji et 750 mots de vocabulaire

S’ajoute en plus, un programme super-intensif de 4 semaines pour les débutants complets. Ce programme se focalise sur l’apprentissage des hiragana et katakana et des sujets et des situations de la vie quotidienne. La méthode d’enseignement se concentre sur l’apprentissage des phrases clés sans mettre l’accent sur les explications grammaticales.

• Cours en part-time 
Cours réguliers et flexibles dans les horaires. Inclut le programme Nihongo Plus basé sur la conversation avec beaucoup d’expressions essentielles et utiles et JLPT Prep pour, comme son nom l’indique, préparer l’examen du JLPT. Pour rejoindre ces classes, vous achetez un pack de leçons valable pour une période définie. Plus on prend un gros pack, plus le prix diminue pour une leçon. Vous choisissez les classes qui vous conviennent le mieux selon votre niveau (défini après un test) et selon vos disponibilités. Vous pouvez rejoindre autant de classes par semaine que vous pouvez du moment qu’elles ne sont pas encore complètes. Vous réservez en avance et si vous ne pouvez pas assister au cours, vous devez annuler la veille avant 18h00, sinon votre leçon est quand même utilisée. Vous possédez une carte sur laquelle le professeur met un tampon pour chaque cours auquel vous assistez.

– Pack d’essai 8 leçons : 18 400 ¥ valable 1 mois
– Pack 16 leçons : 33 600 ¥ (soit 2 100 ¥ la leçon) valable 6 mois
– Pack 32 leçons : 64 000 ¥ (soit 2 000 ¥ la leçon) valable 8 mois
– Pack 48 leçons : 91 200 ¥ (soit 1 900 ¥ la leçon) valable 12 mois
Il est aussi possible d’acheter un pack de leçon valable seulement un mois !
– Pack 16 leçons : 28 800 ¥
– Pack 24 leçons : 42 600 ¥
Attention, un cours durant deux fois 50 minutes, c’est donc compté comme deux leçons du pack.

Comme pour les cours intensifs, le contenu est défini selon différents niveaux :
Débutant 1 (JLPT N5) : pratique des bases pour les débutants et apprentissage des Kana et de la grammaire de base
Débutant 2 (JLPT N5) : pratique des bases de façon plus naturelle
Débutant avancé (JLPT N4) : grammaire et conversation essentielle
Intermédiaire (JLPT N3) : communication courante et naturelle, lecture et conversation sur divers sujets
Intermédiaire avancé (JLPT N3~N2) : grammaire et conversation complexes, expressions
Avancé (JLPT N2-N1) : lecture et conversation sur divers sujets, japonais niveau business, entrainement au langage honorifique

Lors de votre inscription, vous recevez aussi par mail vos identifiants et mots de passe pour accéder au service internet de l’école. Ainsi, vous pouvez suivre les cours auxquels vous vous êtes inscrits et le nombre de cours restants de votre pack. Vous pouvez choisir de recevoir un rappel par e-mail de la date de votre prochaine leçon mais aussi fixer les dates de vos classes ou les annuler.

• Cours privé et semi-privé
Les deux premiers programmes ne vous correspondent pas ? Il reste toujours les cours privé ou semi-privé ! Les horaires disponibles sont de 9h50 à 21h30 en semaine et de 10h50 à 17h50 le samedi. Le prix d’une leçon privée est de 4200 ¥ et celui d’une leçon semi-privée avec deux personnes ou plus est de 2800 ¥. Attention, si une des personnes est absente, la leçon est quand même comptée comme payée. Les cours se basent sur le profil et la rapidité de l’étudiant et surtout ses besoins avec en plus 5 minutes de conversation, des devoirs à la maison et des tests. De même que pour les cours en part-time, il est possible d’acheter un pack de leçons réduisant le prix de la leçon à l’unité.

• Cours privé spécial
A la différence du cours privé et semi-privé où les cours sont basés sur les manuels, le cours privé spécial se tourne vers les personnes souhaitant un cours vraiment particulier, incluant par exemple des préparations aux entretiens d’embauche ou des corrections de rédactions, lettres, etc… Le prix d’une leçon est de 5200 ¥ avec possibilité d’acheter un pack de plusieurs leçons.

• Cours à domicile
Bon, en fait, vous avez carrément la flemme de bouger vos fesses ? Eh bien avec COTO Language Academy, les professeurs peuvent aussi se déplacer et donner cours à votre domicile ou sur votre lieu de travail. Les horaires sont fixés entre 9h00 et 21h00. En dehors de cette plage horaire, ajoutez 20% du prix de votre leçon. Vous pouvez choisir entre une leçon de 60 minutes ou de 90 minutes. Les frais de transport de l’école au lieu de votre leçon sont à votre charge.

– Pack 8 leçons : 39 600 ¥ (60 min) ou 59 400 ¥ (90 min) valable 3 mois
– Pack 16 leçons : 76 800 ¥ (60 min) ou 115 200 ¥ (90 min) valable 6 mois
– Pack 32 leçons : 148 800 ¥ (60 min) ou 223 200 ¥ (90 min) valable 8 mois
– Pack 48 leçons : 216 000 ¥ (60 min) ou 324 000 ¥ (90 min) valable 12 mois

Inscription

Commencez par contacter l’école via leur formulaire disponible sur cette page. Elle vous contacte ensuite pour fixer un rendez-vous par Skype ou sur place si vous résidez déjà au Japon. Le rendez-vous vous permet d’avoir une présentation claire de l’école, une visite et une petite évaluation de votre niveau. A la suite du rendez-vous, si vous décidez de vous inscrire, vous payez les frais d’entrée (入会金) de 10 000 ¥ et du programme d’apprentissage souhaité. Les modes de paiement possible sont liquide, carte de crédit, virement bancaire et Paypal.

Mes impressions

Je voulais une école équivalente à Ecole Sympa, des cours réguliers de une à trois fois par semaine. Et avec les cours en part-time, j’ai trouvé mon bonheur ! Autre raison ; ma baka a étudié dans cette école et elle m’en a dit du bien.

J’ai eu une bonne impression générale suite à ma première visite. Professeurs accueillants et gentils, atmosphère tranquille et conviviale… J’ai alors acheté un pack de 16 leçons valables six mois pour assister aux classes de mon niveau (j’ai été évaluée niveau intermédiaire, Natural and Fluent Japanese 1 & 2).
La méthode d’enseignement me convient. On étudie le point de grammaire, on fait des exercices en travaillant la répétition, la mémoire et on termine par une discussion où on utilise le point étudié.

Je vous recommande COTO Language Academy volontiers si vous voulez progresser en japonais en même temps que votre travail !


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUE – In My Head

2

► Believer : Trouver son job idéal

Non, mon métier idéal n’est pas chanteuse… C’est juste un loisir !

Comment ai-je trouvé le travail qui me correspond ? Parcours depuis les études à aujourd’hui.

« Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? » Ça a toujours été difficile pour moi de répondre à cette question. On nous la pose si jeune alors que nous ne sommes qu’au collège. Choisir ce qu’on fera jusqu’à la fin de notre vie. Décider notre avenir sans même savoir ce que nous réserve demain. Comment être sûr de son choix ? Et comment ne pas le regretter ?

Enfant, je voulais devenir coiffeuse, puis entraîneur de tennis. Mais ce n’étaient que des rêves d’enfant. Je n’ai jamais exercé ces métiers plus tard.
Au collège, c’était le trou noir, je ne savais pas quel métier choisir alors j’ai consulté une conseillère d’orientation pour y voir un peu plus clair dans mon avenir.
À la fin du collège et du lycée, pour choisir quel lycée ou quelle université intégrer et donc quelles matières nécessaires on doit étudier pour notre futur métier, on consulte un conseiller d’orientation qui nous aide à faire le bon choix.
C’était très difficile pour moi de choisir. Je ne voyais pas quel métier pouvait me correspondre et pour lequel je pouvais être utile. En tout cas, à cette époque, je n’avais aucune envie de devenir professeure alors que mes parents m’incitaient à exercer ce métier ! (笑)

Finalement, on choisit son métier selon ses passions, ses compétences, ses talents particuliers, sa personnalité et son milieu social. Et selon ses rêves. Mais c’est devenu rare d’exercer qu’un seul métier dans la vie. Beaucoup de choses peuvent se passer et changer notre vie professionnelle.

Au lycée, mon intérêt pour la biologie et les sciences naturelles ont révélé mon souhait de devenir volcanologue. Mes bonnes notes en chimie m’ont convaincues par la suite de tenter la police scientifique. Malheureusement, pour obtenir ces diplômes, les études coutaient chères et le parcours semblait difficile. Pour des raisons financières et familiales, j’ai dû abandonner.
C’est donc par élimination que j’ai fait des études de chimie pour travailler dans un laboratoire de contrôle. J’ai obtenu mon diplôme et un CDI. Obtenir un CDI est comme une récompense car on est sur d’avoir du travail pendant longtemps, jusqu’à la retraite. Pendant que mon entourage s’en réjouissait, j’avais aussi un grand rêve : celui de partir pour le Japon, parce que je voulais découvrir une autre culture et un autre mode de vie.

J’ai alors quitté mon travail pour prendre le risque d’en chercher un au Japon. De chimiste, je suis passée à serveuse. C’était un grand changement mais j’ai appris beaucoup de choses et j’ai acquis de nouvelles compétences. Mais ce n’était pas un métier que je voulais exercer toute ma vie (je n’aurais pas pu de toute façon). C’est à ce moment-là que j’ai réfléchi à nouveau à un métier que j’avais toujours renié : professeur. Tout compte fait, pourquoi ne pas tenter l’expérience ?
Finalement, je suis devenue professeure de français à Ecole Sympa.

En France et peut-être au Japon, c’est souvent surprenant de changer de voie. Mais beaucoup de Français se reconvertissent. Parce que le choix qu’ils ont fait étant enfant n’était finalement pas le bon. Parce que l’environnement dans lequel ils travaillaient ne leur correspondait pas. Parce que l’ambiance dans l’entreprise était lourde.

Je ne peux pas faire le choix pour toute ma vie. De plus on en a qu’une seule. Je suis quelqu’un qui préfère donc travailler dans plusieurs domaines et expérimenter différents jobs. Je ne peux pas faire le même travail jusqu’à ma retraite. Au contraire, je veux évoluer, acquérir de nouvelles compétences et connaitre mes limites. Pour au final savoir aussi si c’est la bonne voie que j’ai choisie.

J’ai été livreuse, baby-sitter, assistante achats, technicienne chimiste, serveuse, professeur…

On sait qu’on a trouvé notre voie, notre vocation quand il y a l’épanouissement, le soutien de ses collègues, la motivation pour fournir beaucoup d’efforts et la fierté de leurs résultats après. Pour y arriver, même si on n’est pas sûr d’avoir fait le bon choix, il faut toujours se dire qu’on peut réussir. Ne jamais abandonner avant d’avoir tout essayé. La motivation et l’ambition sont pour moi le moteur de la réussite professionnelle.

Professeur n’est peut-être pas le métier le plus confortable mais une chose est sûre, c’est un métier passionnant et enrichissant chaque jour !

Pour quelqu’un qui aime se reconvertir, je suis toujours professeure aujourd’hui (ça fait quand même déjà deux ans) et je n’éprouve pas le besoin de changer (encore) de métier. Oui c’est vrai, c’est un peu contradictoire ! Mais le métier de professeur, c’est loin d’être une routine, et tous les jours j’apprends quelque chose de nouveau. Pour l’instant, je suis satisfaite.


Et vous, quel est votre métier idéal ? Comment l’avez-vous trouvé ?
Version japonaise – 日本語


♫ Un article = Une chanson ► Imagine Dragons – Believer