▶ The Feels : Voyager en France pendant la pandémie

La découverte du COVID-19 il y a 2 ans maintenant a entraîné beaucoup de perturbations dans notre quotidien et nos déplacements. Des pays ont fermé leurs frontières, d’autres ont instauré un confinement ou une période d’isolement. Après 2 ans passées avec cette pandémie, il est encore déconseillé de voyager à l’étranger et des mesures strictes sont mises en place pour rentrer ou sortir d’un pays.

Le Japon a de son côté fermé ses portes aux touristes et suspendus la délivrance de nouveaux visas. Pour les résidents japonais et étrangers (ceux possédant un visa de longue durée, soit plus de 3 mois), les déplacements restent possible à condition de suivre les procédures de quarantaine au retour et de s’isoler pendant plusieurs jours. Pour un(e) expatrié(e) français(e), il est donc possible de revenir au Japon après un voyage en France.

Dans cet article, Kimi vous raconte son périple réalisé en pleine pandémie et en compagnie de Mr. Omicron dans les conditions du 18 décembre 2021 au 4 janvier 2022. Prenez bien conscience de ces dates car, les mesures changeant régulièrement, il se peut qu’à l’heure où vous lisez ces lignes, certaines conditions ne soient plus mes mêmes ! Ces différences sont, dans la mesure du possible, signalées par un *. Kimi s’excuse d’avance si certaines modifications lui ont échappé 😅.

Avant le départ

▶ Test de dépistage

Pour un voyage à destination de la France, il est demandé d’effectuer un test PCR (nasopharyngé ou salivaire) ou antigénique 48 heures avant l’heure du départ et obtenir un certificat du résultat négatif traduit en français ou en anglais. Avec la découverte du variant Omicron, la présentation du certificat de vaccination ne suffit plus.

Attention. Toutes les institutions médicales ne délivrent pas de certificats pour les voyages à l’étranger (海外渡航) et la traduction ajoute des frais supplémentaires pouvant se lever jusqu’à 20 000 ¥. Ci-dessous, trois adresses d’institutions médicales délivrant des certificats pour les voyages à l’étranger situées entre Osaka et l’aéroport international du Kansai.

① Nakatsuka Orthopedic Clinic (なかつか整形外科リハビリクリニック)
Adresse : 832-1 Tsuruhara, Izumisano-shi, Osaka (大阪府泉佐野市鶴原832-1)
Accès : Higashi-Sano Station (JR Line)
Téléphone : 072-469-1300
Site internet : https://nakatsukaseikeigeka.com/

• Réservation par téléphone. Le personnel parle anglais et il est possible d’annuler à tout moment. Les tests sont réalisés à partir de 8h45 et durant les heures d’ouverture. Seul des tests PCR salivaires sont effectués pour 15 000 ¥. Il ne faut pas manger ni fumer 1h avant le test au risque que les résultats soient erronés. Le test s’effectue à l’extérieur du bâtiment, dans un endroit isolé car il faut enlever son masque.
• Pour confirmer la réservation, envoyer un email avec nom, date de naissance, numéro de téléphone et une copie du passeport. L’adresse mail est à récupérer sur le lien suivant : contact pour les voyages à l’étranger. Il est également demandé d’imprimer et de compléter un questionnaire (問診票) pour le jour du test.
• Le jour du test, apporter le questionnaire, le passeport et son certificat de vaccination. Il faut se présenter 15 minutes avant l’heure du test et téléphoner une fois arrivé devant l’établissement (ne pas entrer à l’intérieur).
• Le paiement s’effectue en cash uniquement au moment de faire le test.
• Les résultats sont disponibles à partir de midi. L’institut médical prévient par téléphone.
• Le certificat et récupérer directement à l’institut médical. Au moment de le récupérer, vérifier que les infos sont bien renseignées.

② Nishi Umeda City Clinic (西梅田シティクリニック)
Adresse : Dojima B5, 1 Dojima, Kita-ku, Osaka (大阪府大阪市北区堂島1丁目堂島地下5号)
Accès : Kita-Shinchi Station (JR Line)
Téléphone : 06-4797-7009
Site internet : https://nishiumeda.city-clinic.jp/

• Sans réservation. Les tests s’effectuent de 10h à 13h. Il s’agit de tests PCR pour 25 000 ¥.
• Apporter passeport et son certificat de vaccination.
• Les résultats sont disponibles à partir de 19h.

③ Osaka Honmachi Medical Clinic (大阪本町メディカルクリニック)
Adresse : Ikegami Building 5F, 3-3-5 Azuchimachi, Chuo-ku, Osaka (大阪府大阪市中央区安土町3丁目3-5 イケガミビル5階)
Accès : Honmachi Station (Midosuji Line, Yotsubashi Line, Chuo Line) sortie 1
Téléphone : 050-3161-5913
Site internet : https://tomohirokai.or.jp

• Réservation en ligne ou par téléphone. Possible d’annuler à tout moment en ligne (renseigner le code d’annulation obtenu).
• Les tests s’effectuent le matin et l’après-midi. Il s’agit de tests PCR nasopharyngé pour 25 000 ¥.
• Le paiement s’effectue en cash.
• Les résultats sont disponibles dans les 24 heures suivantes. Ils peuvent t’être reçu par mail dans lequel se trouve un QR code à scanner. Il n’est pas possible d’obtenir les résultats le jour-même du test.

▶ Pass Sanitaire

Le gouvernement français impose un pass sanitaire pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Il est obligatoire pour rentrer dans les cafés et restaurants ainsi que pour les voyages en train. Un(e) expatrié(e) au Japon vacciné et possédant son certificat de vaccination peut obtenir un pass sanitaire français.

Il faut donc prévoir ce pass sanitaire en effectuant sa demande sur Démarches Simplifiées, il est recommandé d’effectuer sa demande bien avant la date du départ car le traitement du dossier peut prendre jusqu’à 21 jours. Une fois le pass sanitaire obtenu, télécharger l’application TousAntiCovid et y enregistrer le QR code de son pass sanitaire.

Départ du Japon et arrivée en France

Un voyage particulier dont les préparatifs engendrent beaucoup de stress et de moments difficiles mentalement jusqu’à la date du départ. Mais au final tant que les papiers nécessaires sont bien présents et les règles respectées, inutile de se faire autant de mal psychologiquement.

Les longs vols internationaux sont remplis au quart, soit une à trois personnes par rangée dans l’avion. On peut dormir à l’aise sur trois ou quatre sièges. Dans la zone des départ internationaux de l’aéroport, très peu de monde. Cela n’a jamais été aussi rapide de faire son enregistrement, le contrôle de sécurité et le passage de l’immigration. Il n’y a clairement pas la queue. Mais au niveau shopping et restaurations, beaucoup de boutiques, restaurants et cafés sont fermés. Obligé de se rabattre sur les distributeurs automatiques ou d’attendre le repas de l’avion. Les vols nationaux et intra-européens sont plus remplis, voir affichent complets en période de fêtes. Dans l’avion, distribution de lingettes désinfectantes et port du masque obligatoire.

▶ Enregistrement et contrôle de sécurité

Présenter son passeport, son billet d’avion, le certificat du résultat du test PCR ou antigénique négatif (s’assurer que toutes les informations, notamment la date, l’heure et le type de test sont bien renseignés) et la déclaration sur l’honneur dûment remplie. Ensuite au contrôle de sécurité, la carte d’embarquement suffit.

▶ Immigration

Penser à se procurer un Re-entry Permit (再入国許可) et à remplir la partie ① 再入国出国記録 Embarkation card for reentrant. Le personnel de l’aéroport est présent pour guider et aider les voyageurs. Une fois rempli, présenter ce document avec son passeport et sa carte de résident (在留カード). Le personnel remet plusieurs notices d’informations relatives au COVID-19 et aux conditions d’entrée sur le territoire japonais.

▶ Embarquement

Les voyageurs rejoignent leur avion dont les sièges sont répartis par zone. Quand la zone indiquée sur la carte d’embarquement est appelée, rejoindre les portes, présenter la carte d’embarquement et rejoindre l’avion.

▶ En cas d’escale

Tant que l’escale s’effectue dans la zone de transit, sans entrer officiellement sur le territoire, les démarches habituelles s’appliquent sans avoir à présenter tout document complémentaire relatif au COVID-19.

▶ Arrivée

Présenter son passeport et sa carte d’embarquement au passage de la frontière. Aucun test de dépistage ni demande de présentation du certificat du résultat du test effectué avant le départ, ni de déclaration sur l’honneur. Le Japon étant classé pays vert, aucun motif impérieux ni isolement ne sont exigés à l’arrivée.

Pendant le séjour en France

▶ Conditions de séjour

La France gère la pandémie un peu différemment par rapport au Japon. Cette gestion peut d’ailleurs par aitre moins stricte et donc moins safe. Vérifier tous les jours sa température corporelle et son état de santé. Penser à garder son pass sanitaire sur soi pour se rendre dans divers lieux. Mais à l’inverse du Japon, aucun contrôle de la température corporelle (que ce soit par un thermomètre ou une machine automatique), pas de barrière en plastique aux tables des restaurants, pas toujours du gel hydroalcoolique à l’entrée des commerces…

Si une personne devient cas contact, effectuer un test et s’isoler jusqu’à la connaissance des résultats, même sans symptômes. Le test est requis immédiatement lorsqu’on vit sous le même toit que la personne malade ou si des symptômes apparaissent. Il est requis 7 jours après le dernier contact avec la personne malade si on ne vit pas sous le même toit.

▶ Test de dépistage

Pour revenir au Japon, il est demandé d’effectuer un test PCR (nasopharyngé ou salivaire) ou antigénique quantitatif (qualitatif non accepté) 72 heures avant l’heure du départ dont le certificat doit être obtenu auprès d’un établissement médical et prouvant un résultat négatif. En tant que ressortissant(e) français(e) ne possédant plus de carte vitale, le test est alors payant au prix de 45€ environ. Les résultats sont disponibles 12 heures plus tard. Les autorités japonaises imposent à la fois une méthode de test ainsi qu’un modèle de certification du résultat. Ces exigences sont notamment détaillées sur le site du ministère des affaires étrangères du Japon. Un modèle de certificat en français à imprimer est disponible sur le lien suivant : certificat de test PCR négatif. Le résultat doit être certifié par la signature du médecin ayant réalisé l’examen ainsi que par le cachet de l’établissement si possible. L’absence du cachet est tolérée. En cas de non-respect de ces formes, les voyageurs s’exposent à un refus d’entrée au Japon. Pour trouver un centre de dépistage, le plus pratique est d’utiliser la plate-forme Doctolib.

Retour au Japon

▶ Enregistrement, contrôle de sécurité et immigration

Présenter son passeport, sa carte de résident (在留カード), son billet d’avion, le certificat de test PCR négatif (出国前検査証明書). Remplir la déclaration sur l’honneur (誓約書) et le questionnaire d’entrée (質問票) en version papier et en ligne (sauvegarder le QR code obtenu pour le présenter au service de quarantaine). Penser aussi à installer les applications nécessaires pendant la quarantaine : COCOA (COVID-19 Contact Confirming App) et MySOS. Ensuite au contrôle de sécurité, la carte d’embarquement suffit. Au moment de passer la frontière, présenter son passeport.

▶ Embarquement

Les voyageurs rejoignent leur avion dont les sièges sont répartis par zone. Quand la zone indiquée sur la carte d’embarquement est appelée, rejoindre les portes, présenter la carte d’embarquement, son certificat de test PCR négatif (出国前PCR検査証明書) et rejoindre l’avion.

▶ En cas d’escale

Même procédure qu’à l’aller. Tant que l’escale s’effectue dans la zone de transit, sans entrer officiellement sur le territoire, les démarches habituelles s’appliquent sans avoir à présenter tout document complémentaire relatif au COVID-19.

▶ Arrivée

Rejoindre directement la zone de quarantaine en suivant les indications du personnel. L’entrée au Japon sous quarantaine se fait selon des procédures strictes est obligatoires. Il faut remettre les documents demandés, effectuer un test de dépistage et vérifier le bon fonctionnement des applications précédemment installées. C’est un long parcours de deux à trois heures environ en plusieurs étapes durant lesquelles on présente et remplit des tonnes de documents, parfois pour répondre aux mêmes questions à plus d’une dizaine de personnes différentes.

Si le test de dépistage est négatif, on peut entrer officiellement sur le territoire japonais et rejoindre son lieu de quarantaine. Il faut s’isoler 14 jours* sans entrer en contact avec d’autres personnes ni se rendre à l’extérieur. Cette mesure vise à empêcher de contaminer quelqu’un et de s’assurer qu’une personne infectée avant son arrivée ne tombe pas gravement malade sans que personne ne s’en rende compte. Dans le cas de la France, il est demandé de passer les 6 premiers jours dans un hébergement sécurisé avant de terminer la quarantaine à domicile.

* Depuis le 15 janvier 2022, la durée de la quarantaine est passée de 14 à 10 jours.

Kimi témoigne

Un long parcours mais pas aussi difficile qu’en temps normal. Rentrer dans son propre pays reste possible et pas trop compliqué. Suffit d’être bien préparé et de rester vigilant vis-à-vis du virus 🦠. Cela s’annonçait moins drôle de rentrer au Japon par contre. Même si je n’étais pas contre prolonger mon séjour, je recommençais à stresser à l’idée du retour.

En effet, ce fut un stress et des moments d’angoisse bien plus intenses qu’à l’arrivée en France, surtout quand on connaît les conditions strictes imposées par le gouvernement japonais. Le moindre détail qui cloche pourrait entraîner un refus d’entrée sur le territoire. Notamment vis-à-vis du certificat du test PCR. J’avais entendu plusieurs histoires de refus et n’ayant pu obtenir le cachet de l’établissement, je craignais que ça ne passe pas. Or cela arrive souvent donc j’ai pu être rassurée. À vrai dire, ils regardent à peine cette partie et vérifienr surtout le type de test, la date et l’heure.

Le cheminement des procédures de la quarantaine est bien encadré, il y a du personnel (en sur-effectif limite) à chaque endroit et tout est bien indiqué. Mais il y a tellement d’étapes que cela prend plusieurs heures. Il y a des tonnes de papiers à montrer, à remplir et qui sont vérifiés par beaucoup de personnes. Atterrissage à 9:30, départ pour l’hôtel à 12:50.

Une fois monté dans le bus pour me rendre à mon lieu de quarantaine, ce fut un grand soulagement que tout se soit bien passé. Mais en contrepartie, c’est ma valise qui s’est retrouvée bloquée à Amsterdam. Les démarches pour l’envoi à mon lieu de quarantaine ont pris plus de temps mais l’avantage est que j’ai eu le bus pour moi toute seule.

Vocabulaire (単語)

海外渡航 (かいがいとこう – kaigai dokō) = voyage à l’étranger
再入国許可 (さいにゅうこくきょか – sainyū kyoka) = re-entry permit
在留カード (ざいりゅうかーど – zairyū kaado) = carte de résident
検査証明書 (けんさしょうめいしょ – kensa shōmeisho) = certificat de test
隔離 (かくり – kakuri) = isolement, séquestration
検疫 (けんえき – ken’eki) = quarantaine
誓約書 (せいやくしょ – seiyakusho) = déclaration sur l’honneur


♫ Un article = Une chanson ► TWICEThe Feels

4 réflexions sur “▶ The Feels : Voyager en France pendant la pandémie

  1. Pingback: ▶ Let’s Get It Started : Kimi no Nikki (janvier 2022) | キミのブルートラベル

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s