2

▶ Distance : Conduire au Japon avec un permis japonais

Il y a quelques temps était publié l’article concernant la conduite au Japon avec son permis étranger.

Cette option est pratique quand on vient au Japon en touriste et qu’on loue un véhicule. Mais dans le cas où on est résident permanent et qu’on souhaite un véhicule pour usage privé ou professionnel, avoir le permis japonais devient alors préférable.

Cette article va donc traiter de la procédure à effectuer pour passer d’un permis étranger à un permis national (外国免許証から国内免許証への切り替え手続き).

 Obtenir le permis japonais

La demande s’effectue au centre des permis de conduire (免許センター) de votre préfecture. Si vous êtes dans la préfecture de Kanagawa (神奈川県), il faut vous rendre au centre de Kanagawa. Si vous êtes dans la préfecture d’Osaka (大阪府), c’est au centre d’Osaka.

Tokyo Samezu Driving test center (東京都鮫洲運転免許試験場)
Adresse : 1-12-5 Higashi Oi, Shinagawa-ku, Tokyo (東京都品川区東大井1-12-5)
Accès : Samezu Station (Keikyu Line) sortie est
Site internet : https://www.keishicho.metro.tokyo.jp

Kanagawa Prefectural Driving test center (神奈川県運転免許試験場)
Adresse : 1-1-1 Nakao, Asahi-ku, Yokohama, Kanagawa (神奈川県横浜市旭区中尾1丁目1−1)
Accès : Futamatagawa Station (Sotetsu Line) sortie nord
Marcher environ 15 minutes depuis la station ou prendre le bus.
Site internet : http://www.police.pref.kanagawa.jp

Osaka Prefectural Kadoma Driving test center (大阪府門真運転免許試験場)
Adresse : 23-16 Ichibancho, Kadoma, Osaka (大阪府門真市一番町23番16号)
Accès : Furukawabashi Station (Keihan Line) sortie sud
Marcher environ 20 minutes depuis la station ou prendre le bus.
Site internethttps://www.police.pref.osaka.lg.jp

Les demandes étant très nombreuses et acceptées jusqu’à 13h30, il est recommandé de venir dès l’ouverture. Les centres sont en général ouverts du lundi au vendredi, de 8h45 à 12h00 puis de 12h45 à 17h00. En arrivant à l’ouverture, la procédure devrait prendre la matinée.

▶ Qui peut bénéficier (申請できる方)

Pour pouvoir remplacer son permis original par un permis japonais, il faut remplir les conditions suivantes :
① Habiter la préfecture correspondante au centre des permis où la demande est faite, être titulaire d’un permis de conduire étranger valide
② Avoir séjourné dans le pays d’acquisition plus de trois mois après obtention du permis et avoir un document pouvant le prouver

▶ Documents nécessaires (必要なもの)

• carte de résident (在留カード)
• permis étranger (外国運転免許証) : doit impérativement contenir la date d’émission ou être accompagné d’un document où elle figure
• traduction japonaise (日本語による翻訳証明書) : elle doit être officielle et établie par une entité désignée par la loi (JAF, etc…)
• passeport (パスポート)
• formulaire de demande de consultation pour l’obtention d’un permis japonais (日本免許取得のための相談申込書)
• formulaire d’application de permis de conduire (運転免許申請書)
• photo (写真) : à joindre au formulaire d’application (運転免許申請書) aux dimensions 3*2.4 cm et prise au cours des six derniers mois
• certificat de résidence juminhyo (住民票) : à demander à la mairie, la nationalité doit figurer sur le document, l’impression de ce document coûte 300 ¥
• questionnaire sur l’obtention du permis original et l’état de santé au cours des cinq dernières années
• document(s) certifiant d’une période de séjour d’au moins trois mois dans le pays d’obtention du permis : il peut s’agir de factures, diplômes ou des tampons des visas figurant dans le passeport
• frais (手数料) : dépendent du type de permis demandé, normalement il est demandé de régler 7 400 ¥ pour passer d’un permis étranger à un permis national
• lunettes de vue (眼鏡) si nécessaire pour la conduite

Il est important de fournir les originaux ! Le personnel effectue lui-même les copies. Des documents supplémentaires peuvent être requis en plus.

▶ Procédure de délivrance (申請要領)

Le jour-même de la demande, se rendre au guichet des permis internationaux (国外免許). Au centre des permis d’Osaka, c’est le guichet 6. Le personnel examine d’abord les documents. Après quelques minutes d’attente, il appelle le nom du candidat et fournit le formulaire de demande de consultation pour l’obtention d’un permis japonais (日本免許取得のための相談申込書) et un questionnaire à remplir sur l’acquisition du permis dans le pays d’origine. Les questions sont écrites en japonais et en anglais.

Après vérification suivent des questions plus détaillées sur le questionnaire précédemment rempli et un petit entretien sur l’expérience en conduite du candidat. Les personnes ne pouvant pas parler japonais sont priées de venir accompagnée d’une personne pouvant traduire.

Si l’entretien est concluant et si tous les documents fournis sont conformes, le candidat peut soumettre le formulaire d’application de permis de conduire (運転免許申請書) et remplir un questionnaire sur l’état de santé au cours des cinq dernières années (la traduction dans la langue maternelle du candidat est fournie) et le bulletin de paiement pour régler les frais (運転免許証交付手数料納付書).

Avec ces papiers, aller ensuite régler les frais au guichet de commission (手数料). Puis passer le test de vue dans la salle de test d’aptitude (適性検査室) et choisir un code PIN (暗証番号) pour la procédure du permis aux bornes adaptées (暗証番号設定機). Choisir deux codes ou non mais il faut en tous les cas imprimer le ticket. Ce code ne pourra être changé jusqu’au renouvellement.

Si le test est concluant, le candidat remet les papiers remplis au guichet des permis internationaux (国外免許). Il garde le bulletin de paiement et accepte les conditions du code de la route pour les débutants (初心運転者期間制度のあらまし), fournies en japonais et en anglais. Il reçoit un papier bleu avec l’heure et le lieu pour effectuer la photo qui figurera sur le permis de conduire. Au centre des permis d’Osaka, c’est au deuxième étage (2階写真撮影ホール28番).

A l’heure désignée, le personnel appelle les noms des candidats qui récupèrent leur formulaire d’application de permis de conduire (運転免許申請書) en échange du papier bleu. En entrant dans le studio photo, le candidat remet le formulaire et scanne le code barre du ticket du code PIN et la photo est prise. Le visage doit être dégagé, avec ou sans port des lunettes au choix.

Il se rend ensuite dans la salle de délivrance du permis (免許証交付室) et patiente environ 30 minutes avant de recevoir contre le bulletin de paiement (運転免許証交付手数料納付書) son précieux sésame !

Le permis de conduire japonais

Une fois reçu, le candidat doit vérifier l’exactitude des informations personnelles. Le personnel explique chaque élément figurant sur le permis.

On retrouve :
• nom du candidat (氏名)
• date de naissance (年月日生)
• adresse (住所)
• date de délivrance du permis japonais (交付)
• date limite de validité : surlignée en vert
• conditions du permis, etc (免許の条件等) : lunettes (眼鏡), conduite du type de véhicule (motos ordinaires – 普通二輪, limité aux petites motos – 小型二輪に限る)
• type de permis (種類) : véhicule ordinaire (普通), moto…(普自二)

Contrairement au permis français qui est valable indéfiniment, le permis japonais doit être renouvelé tous les 3 ans ou avant, à la date d’anniversaire plus un mois du candidat. Exemple : pour un permis délivré le 2 avril 2020 à un candidat né le 31 octobre, la date de fin de validité est fixée au 30 novembre 2022.

Conditions du système de conduite

Le permis probatoire s’applique sur une période d’un an à compter du jour de délivrance du permis. Le conducteur en permis probatoire doit coller à l’avant et à l’arrière la marque de conducteur débutant (初心者マーク) pendant un an. L’autocollant peut se trouver facilement dans les 100 yens shop comme Daiso.

Si le conducteur se voit retirer plus de 3 points pendant la période probatoire en violant les règles de la circulation ou en provoquant un accident, il sera informé et conseillé d’assister à l’une des formations de conduite (講習) proposées par les écoles de conduite privées désignées. Il ne peut assister à une formation que dans un délai d’un mois à compter du jour de la notification. Les infractions de 3 points ou moins ne sont pas notifiées.

La durée et le tarif des formations de conduite dépendent du type de véhicule. En plus du tarif de base s’ajoutent 900 ¥ de frais de notification.
• Véhicule à moteur ordinaire (普通) : 7 heures (une  journée), 14 350 ¥
• Véhicule à moteur de taille moyenne (準中型) : 7 heures (une  journée), 15 050 ¥
• Moto de grande taille (大型二輪) : 7 heures (une  journée), 18 900 ¥
• Moto ordinaire jusqu’à 400cc (普通二輪) : 7 heures (une  journée), 17 850 ¥
• Cyclomoteur jusqu’à 50cc (原付) : 4 heures (une  demie-journée), 9 800 ¥

Un réexamen (再試験) est accordé dans le cas où le candidat n’a pas assisté au cours de conduite pendant la période désignée, ou si, après avoir suivi le cours de conduite, il perd à nouveau plus de 3 points pendant la période probatoire. En cas d’échec du réexamen, le permis sera suspendu.

 Un peu de vocabulaire

外国免許証 = permis de conduire étranger
国内免許証 = permis de conduire national
日本の運転免許証 = permis de conduire japonais
適性試験 = test d’aptitudes
知識確認 = test de connaissances
実技確認 = test pratique
居住地 = lieu de résidence
有効 = valide
所持 = possession
取得 = acquisition
取得国 = pays d’acquisition
交付日 = date d’émission
国籍地 = nationalité
手数料 = frais de commission
視力検査 = test de vue
写真撮影 = séance photo
種類 = genre, type
初心者 = débutant
講習 = formation
違反 = infraction
交通事故 = accident de la route

Maintenant, en route avec votre deux roues ou votre voiture 🚗 !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSION – distance

5

► God Bless This Stamp : Le Goshuin (御朱印)

Grand voyageur, grande voyageuse qui parcoure le Japon et effectue un arrêt dans les nombreux temples bouddhistes et sanctuaires shintoïstes du pays, vous connaissez sans doute l’existence du Goshuin (御朱印), l’empreinte du sceau de ces lieux sacrés. Souvenir original et typique, collectionnez-les et rassemblez-les dans un Goshuin-cho (御朱印帳), un carnet spécialement dédiés aux Goshuin.

Vous désirez en savoir plus ? Alors lisez la suite de cet article !

※ Qu’est-ce que le Goshuin ? (御朱印とは何ですか。)

Le Goshuin (御朱印) correspond à l’empreinte du sceau des temples bouddhistes et sanctuaires shintoïstes au Japon que les visiteurs et adorateurs peuvent recevoir. Cependant, il peut arriver que certains sanctuaires et temples n’offrent pas du tout ce service.

En japonais, ce terme se décompose en trois kanjis :
(go) : terme honorifique ajouté au début de mots « importants ». L’empreinte du sceau est considéré comme un objet sacré, il droit donc être mentionné et traité avec un grand respect
(shu) : vermillon, faisant référence à la couleur rouge vif tirant sur l’orangé de l’encre utilisée pour marquer le sceau
(in) : empreinte du sceau
En d’autre terme, le Goshuin représente la marque rouge sacrée de chaque temple bouddhiste et sanctuaire shintoïste.

Mais précisément, il ne s’agit pas d’une simple marque rouge comme l’Inkan (印鑑). Le contenu est un peu plus complexe et se compose en plusieurs parties : on retrouve à la fois des empreintes de sceau et de la calligraphie. De même, il diffère selon les temples et sanctuaires. Voici par exemple le Goshuin du temple Kongobu-ji (金剛峯寺), situé à Koyasan (高野山).

  1. 令和元年拾壱月拾七日 (17 novembre de la première année Reiwa) : Date de visite
  2. 遍照金剛 (Henjokongo) : autre nom de Kobo-Daishi Kukai (弘法大師空海), saint fondateur de l’école bouddhiste Shingon
  3. 金剛峯寺 (Kongobu-ji) : Nom du temple
  4. Empreinte du sceau du temple
  5. Empreinte du sceau du lieu où se situe le temple
  6. 奉拝 (Houhai) : terme signifiant « culte », « adoration », « vénération »
  7. यु (Yu) : caractère sanskrit exprimé pour Kobo-Daishi Kukai
  8. 高野山 (Koyasan) : Nom du lieu où se situe le temple

Autre exemple de Goshuin du sanctuaire Ikuta (生田神社) à Kobe (神戸), un peu plus simple.

  1. 令和二年二月一日 (1er février de l’année 2 Reiwa) : Date de visite
  2. 生田神社 (Ikuta Jinja) : Nom du sanctuaire
  3. Empreinte du sceau de l’emblème du sanctuaire
  4. Empreinte du sceau du sanctuaire
  5. 奉拝 (Houhai)

A l’origine, le Goshuin était remis aux pèlerins qui offraient un sha-kyo (写経, transcription manuscrite de soutra) aux temples. L’empreinte du sceau est considéré comme sacré étant donné qu’il représente l’image du temple. De nos jours, il est bien sûr possible d’obtenir un Goshuin sans avoir à offrir un sha-kyo.

※ Le Goshuin-cho (御朱印帳)

Pour rassembler et collectionner les Goshuin, il est préférable d’avoir un carnet dédiés à cet effet, le Goshuin-cho (御朱印帳). Les temples et sanctuaires refuseront d’y inscrire leur Goshuin dans tout autre type de cahier ou dans un carnet contenant des tampons commémoratifs, alors attention ! Le Goshuin-cho est aussi un objet sacré et doit être entretenu avec respect ! Retenez ces mots :

御朱印帳

御朱印には、お参りされた佛様の功徳を納めさせていただいております。
御朱印帳は大変神聖なものでございますので、スタンプ帳やノートは区別いただき、大切にお取り扱いください。」

 Carnet de Goshuin

Le Goshuin est dédié au mérite de la visite de la demeure de Bouddha.
Le carnet de Goshuin est un objet très sacré et différent d’un carnet de timbres ou d’un cahier quelconque alors manipulez-le avec soin.

※ Obtenir un Goshuin (御朱印をもらう)

Lorsque vous arrivez au sanctuaire ou au temple, assurez-vous d’abord de faire une petite offrande au saisenbako (賽銭箱, tirelire en bois situé devant la salle de culte Haiden, 拝殿) et de prier. Étant donné que le Goshuin est essentiellement une preuve de pèlerinage vers un site religieux, il est impératif d’au moins rendre hommage au temple ou au sanctuaire. De plus, si vous visitez un sanctuaire, assurez-vous de suivre les directives générales lorsque vous entrez dans les lieux du sanctuaire (s’incliner devant la porte torii avant d’entrer, se purifier les mains…).

Une fois cela fait, dirigez-vous vers la réception de Goshuin et remettez votre carnet, de préférence ouvert à la page que vous souhaitez tamponner. Si vous n’avez pas de carnet dédié aux Goshuin, on vous le remettra sur une feuille de papier distincte que vous pourrez coller plus tard. La plupart des Goshuin sont payants, le prix variant de 300 ¥ à 500 ¥. On vous remettra le plus souvent une plaque numérotée, puis on vous demandera d’attendre. Attendez patiemment sans parler ni consulter votre smartphone. Ne surtout pas manger ou boire ! Lorsque votre numéro est appelé, remettez alors votre plaque et le montant demandé (essayez de prévoir de la monnaie et évitez de payer avec des billets) et récupérez votre Goshuin.

C’est toujours une belle surprise d’ouvrir son Goshuin-cho et d’y découvrir l’empreinte fraîchement inscrite. Il arrive qu’on remette un papier qui en plus de permettre à l’encre de sécher et de ne pas tacher les autres pages du carnet, vous rappelle les règles de bon entretien et de respect envers votre Goshuin-cho, ainsi que des coupons de réduction et des prospectus sur le temple ou le sanctuaire visité.


Possédez-vous un Goshuin-cho ?
Combien de Goshuin avez-vous collecté jusqu’à présent ?


♫ Un article = Une chanson ► Bon Jovi – God Bless This Mess

1

► Stay Royal Tea : La cérémonie de thé (茶道)

La cérémonie du thé, art traditionnel inspiré en partie par le bouddhisme zen. En japonais, il est symbolisé par deux kanjis : 茶道 que l’on lit « chado » et qui signifie littéralement « la voie du thé ». En japonais, beaucoup d’arts traditionnels et arts martiaux japonais contiennent le kanji de « voie » (道) : judo (柔道), kendo (剣道), aikido (合気道)… Chado pour le thé fait aussi partie de cette catégorie. La cérémonie de thé suit tout un processus précis sur le mode d’une « voie » spirituelle. L’autre mot qui distingue l’art du thé est Chanoyu (茶の湯) qui correspond particulièrement au thé servi dans de l’eau chaude, notamment en période hivernal. S’adapter aux saisons est important dans cette cérémonie !

A travers cet article, Kimi no BLUE TRAVEL vous emmène sur la voie spirituelle du thé et vous explique son histoire, sa préparation et son déroulement !

Histoire (歴史)

Dans la cérémonie de thé, le matcha (抹茶) est utilisé : il s’agit d’une poudre très fine de thé vert moulu, qui a été broyée entre deux meules en pierre. Le matcha serait originaire de Chine et aurait été introduit au Japon au 12ème siècle. Les premières personnes à en boire furent les moines bouddhistes zen. La plupart des thés viennent des mêmes feuilles de thé mais leur processus de fabrication est différent : le matcha et le thé vert sont réalisés sans fermentation ni oxydation contrairement au thé noir par exemple.

L’esprit de la cérémonie de thé (茶道の標語)

La cérémonie de thé repose sur quatre mots :
Harmonie (和, wa) : ouvrez votre cœur et entendez-vous avec les autres (open one’s heart and get along with one another)
Respect (敬, kei) : respectez-vous les uns les autres (respect one another)
Pureté (清, sei) : purifiez non seulement ce que l’on peut voir, mais aussi ce qui se trouve dans votre cœur (purify not only what one can see, but also what’s within one’s heart)
Tranquillité (寂, jaku) : gardez votre calme en toute situation (keep your calm in any situation)

Ces mots révèlent tout sur l’esprit du thé et on les doit à un grand maître en la matière : Sen no Rikyu (千利休). Non seulement suivre l’état d’esprit, pour cet homme qui a étudié en profondeur la cérémonie du thé, il faut avant tout y mettre tout son cœur. Quand il demandait à ses disciples si leur cœur était préparé pour la cérémonie de thé, ils répondaient « Je peux au moins faire ça. » On raconte donc que si quelqu’un peut le faire, il peut devenir un disciple. Cependant, un bon disciple se résumera aux points suivants. Voici les 7 commandements d’un bon disciple de la cérémonie de thé :

  • Réalisez un délicieux bol de thé : ayez l’attitude de vouloir tout mettre en œuvre pour faire du bon thé
  • Disposez le charbon de bois pour que l’eau bout rapidement : savoir ce qui est essentiel est important
  • Gardez la pièce fraîche en été et chaude en hiver : tenez compte des saisons est important
  • Disposez les fleurs au fur et à mesure qu’elles fleurissent dans la nature : respectez la vie qui vous est offerte par la nature
  • Soyez prêt en avance : soyez attentif au temps et faites-lui de la place
  • Soyez prêt en cas de pluie : vous devez pouvoir vous adapter à toute les situations
  • Tenez compte de vos invités : respectez les autres et profitez de ce moment ensemble car celui ne se produit qu’une seule et unique fois

Le septième commandement s’applique notamment dans la gestuelle, c’est-à-dire, l’inclinaison (おじぎ). Au moment de servir ou de recevoir le thé, il est obligatoire de s’incliner pour montrer le respect. A genoux, disposez à l’avant vos mains sur le sol de façon à former le chiffre huit en japonais (八), puis inclinez le corps vers l’avant. Il y a deux types d’inclinaison dans la cérémonie de thé :
– l’inclinaison formelle (真, shin) entre l’hôte et l’invité face-à-face : abaissez doucement les deux mains devant les genoux, déplacer naturellement le haut du corps et penchez-vous vers l’avant de façon à ce que les paumes touchent entièrement le sol sur les tatamis et que votre ventre touche vos genoux
– l’inclinaison informelle (行, ko) entre invités côte-à-côte : le dos droit, penchez-vous en avant et abaissez vos mains de jusqu’à ce que la deuxième articulation seulement touche le sol.

Ces gestes s’accompagnent de salutations (挨拶) :
– お先に (o saki ni, veuillez m’excuser de me servir en premier) : à dire à l’invité à côté de vous quand vous êtes servi avant lui
– お相伴いたします (o shōban itashimasu, je me joins à vous) : à dire à l’invité à côté de vous quand vous êtes servi après lui
– お点前頂戴いたします (o temae chōdai itashimasu, je vous remercie pour le thé) : à dire à l’hôte qui vous sert le thé

La voie du thé (茶道)

► Accueil

Le salon où se tient la cérémonie de thé (茶室) est en général implanté dans un jardin. Avant d’entrer on se purifie les mains et la bouche comme au sanctuaire et on entre par une petite entrée. A l’intérieur, les invités se dirigent alors vers le tokonoma (床の間) où ils admirent les parchemins, les calligraphies et autres décorations (objets d’art, plantes..). Puis, ils s’assoient dans la position seiza (正座« assise correcte », terme employé pour désigner la façon traditionnelle compassée de s’asseoir au Japon) par ordre de prestige.

Il arrive qu’il y ait un premier rassemblement (茶事) durant lequel un repas léger et simple, appelé kaiseki (懐石) ou chakaiseki (茶懐石) est servi aux invités, suivi par une dégustation de saké (日本酒). Si il n’y a pas de rassemblement, l’hôte procède directement à la cérémonie.

► Préparation : les indispensables ustensiles

Tous les objets de la cérémonie du thé sont entretenus avec une précaution exquise. Ils sont scrupuleusement nettoyés avant et après chaque utilisation et avant leur rangement. Même si ils sont déjà propres avant l’arrivée des invités, le lavage des ustensiles est quand même réalisés devant eux par politesse. Ces ustensiles sont les suivants :

  • chawan (茶碗) : bol utilisé pour la préparation et la consommation du thé
  • chakin (茶巾) : toile blanche et rectangulaire de lin utilisée pour le rituel du nettoyage du bol
  • chasen (茶筅) : fouet pour mélanger le thé en poudre dans l’eau
  • chaki (茶器) : pot contenant le thé en poudre, il en existe deux types selon la matière avec laquelle ils sont fabriqués (natsume (棗) pour les pots en bois ou bambou et cha-ire (茶入) pour les pots en céramique)
  • chashaku (茶杓) : cuillère à thé
  • fukusa (袱紗) : carré de soie utilisé pour le nettoyage symbolique du chashaku et du chaki, ainsi que pour manipuler le couvercle de la bouilloire chaude
  • hishaku (柄杓) : longue louche en bambou utilisée pour transférer l’eau du et vers les pots en fer et les récipients d’eau fraîche
  • kaishi (懐紙) : papier utilisé pour placer la nourriture (des sucreries japonaises qui accompagnent le thé) et essuyer les doigts que l’on porte plié et coincé dans la poche de poitrine du kimono

► Déroulement de la cérémonie

La cérémonie peut commencer. L’hôte procède au nettoyage des ustensiles dans un ordre déterminé et en utilisant des gestes très précis. Les ustensiles sont placés dans l’ordre exact de rangement en accord avec la préparation qui suivra. Lorsque les opérations de nettoyage et de préparation des ustensiles sont terminées, l’hôte introduit deux cuillères de poudre de thé avant d’y ajouter l’eau (chaude ou froide selon la saison). Puis il mélange avec le fouet. Sans l’enfoncer entièrement dans le bol, le fouet est trempé de façon à immerger environ 0.5 à 1 cm et est agité de gauche à droite pendant plusieurs allers-retours. Lors de la manipulation, l’hôte fait volontairement du bruit car le son de l’eau s’accorde à l’atmosphère pure et tranquille que reflète la cérémonie de thé.

Pendant que le thé est en cours de préparation, les douceurs sont apportées aux invités. Ce sont souvent des sucreries japonaises. On distingue deux types :
omogashi (主菓子, sucreries principales) : pâtisserie copieuse traditionnelle wagashi (和菓子), différente selon les saisons (mochi, manju, dango, ohagi…), servis avec le thé épais
higashi (干菓子, sucreries sèches) : petits bonbons secs et très sucrés de couleurs différentes selon les saisons et représentant des fleurs ou autre symbole associé à la saison, servis avec le thé fin

Lorsqu’on les apporte et qu’on leur propose de se servir en disant « お菓子をどうぞ » (okashi wo douzo, veuillez vous servir s’il vous plaît), les invités s’inclinent et répondent « お菓子を頂戴いたします » (okashi wo chōdai itashimasu, je vous remercie pour les sucreries). Il faut ensuite dire « お先に » (o saki ni, veuillez m’excuser de me servir en premier) à la personne qui se trouve après, prendre le plateau en face de soi avec les deux mains, le soulever légèrement pour exprimer ses remerciements, le reposer, s’incliner à nouveau et prendre une sucrerie pour la poser sur le kaishi. Enfin, le plateau est passé à l’invité suivant. La sucrerie est consommée avant de recevoir le thé.

Le thé enfin prêt, c’est le moment de le recevoir. Le bol est placé face à l’invité à l’intérieur de la bordure du tatami. Chaque invité s’incline et dit « お点前頂戴いたします » (o temae chōdai itashimasu, je vous remercie pour le thé), et prend le bol de thé dans ses mains. Il faut le poser sur la main gauche, prendre le temps de l’admirer et le tourner deux fois dans le sens des aiguilles d’une montre de deux heures à quatre heures avec la main droite, boire le thé en trois gorgées. Une fois terminé, il faut essuyer l’endroit où on a bu avec son pouce et essuyer son pouce avec le kaishi, tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre de quatre heures à deux heures et reposer le bol cette fois à l’extérieur de la bordure du tatami.

L’hôte demande alors aux invités si ils désirent encore du thé et nettoie les ustensiles Les invités quittent la maison du thé, l’hôte les saluant de la porte, mettant ainsi fin à la cérémonie. Une cérémonie de thé peut durer entre une et cinq heures, selon le type de repas et de thé servis.


Avez-vous déjà participé à une cérémonie de thé ?
Quelles furent vos impressions ?


♫ Un article = Une chanson ► Fall Out Boy – Stay Frosty Royal Milk Tea

2

▶ Start Again : Kimi déménage – Tome 4

Non ! Je ne déménage pas au Pôle Nord, je vous rassure !

La saga du déménagement continue ! Je quitte déjà Yokohama… J’ai beaucoup aimé y habiter. Mais je pars pour une nouvelle aventure dans un autre coin du Japon que j’affectionne : le Kansai !! Alors c’est reparti pour un nouvel épisode de Recherche Appartement ou Maison au Japon avec Kimi !

Au revoir Président : Kimi annonce qu’elle quitte son logement

Un peu avec tristesse car j’aimais quand même mon logement même si il était un peu vieux et mal isolé. Je m’étais bien installée et m’y sentais vraiment bien. J’aimais mon quartier, ma gare qui me permettait de me rendre facilement partout, et puis Yokohama… Je m’y étais vraiment attachée !

Cette fois les étapes ne se sont pas faites dans le même ordre. En premier j’ai d’abord notifié l’agence immobilière de mon intention de rendre le logement. L’agence m’avait fourni avec mon contrat un formulaire de résiliation (解約通知書). J’avais signé un contrat de deux ans donc il m’a fallu remplir ce document. Lors de cette étape, il est important de tenir compte de la durée du préavis écrit dans le contrat avant de procéder à l’envoi de la demande de résiliation. Pour moi, c’était un préavis de deux mois, ce qui tombait assez bien.

Complétez simplement le document et envoyez-le par la poste ou par FAX. Vous pouvez aussi directement le déposer à l’agence. Si vous ne connaissez pas encore votre nouvelle adresse, vous pouvez la renseigner plus tard bien sûr !

Ensuite, n’oubliez pas de contacter aussi la société d’assurance par téléphone pour la prévenir de la date de fin de contrat : renseignez votre numéro de contrat (契約番号) et votre date de naissance pour vérification d’identité. Si vous partez plus tôt que la durée initiale de votre bail et que vous aviez déjà payé, la société vous rembourse la différence par virement bancaire. Dans ce cas, renseignez aussi votre numéro de compte (口座番号). Enfin, pensez aussi à la société de gaz, d’électricité et d’eau, éventuellement internet, également par téléphone. Indiquez toujours votre nom, votre numéro de client (お客様番号), votre nouvelle adresse pour recevoir les dernières factures et la date d’arrêt du service.

Et quand vous connaissez enfin votre nouvelle adresse, comme d’habitude, prévenez votre banque, votre bureau de poste ainsi que tous les services auxquels vous avez souscrits (forfait téléphone, etc…). N’oubliez pas d’effectuer le changement d’adresse et d’assurance maladie à la mairie de la ville que vous quittez puis votre nouvelle mairie. Pour plus de détails, je vous renvoie à l’article datant de mon déménagement à Yamato !

► Vocabulaire : comprendre un formulaire de résiliation
解約通知書 = formulaire d’avis de résiliation
解約通知日 = date de la demande de résiliation
入居者名 = nom du locataire
契約者 = client / signataire du contrat
引っ越し予定日 = date prévue de déménagement
解約理由をお書かせて下さい。= Veuillez nous faire entendre la raison de la résiliation
就職 = nouvel emploi
転職 = changement d’emploi
転勤 = transfert / mutation
結婚住宅購入 = achat d’une maison de mariage
ルームチェック = état des lieux
立会い = présence
連帯保証人 = garant
希望日 = date souhaitée
転居先住所 = adresse de déménagement
電話番号 = numéro de téléphone
敷金の返金 = remboursement de la caution

Kimi à la recherche de son nouveau logement

Pour être rapide et efficace dans mes recherches, j’ai fait confiance à SUUMO (スーモ) comme la dernière fois, c’est une application pratique qui nous met en relation avec beaucoup d’agences (la plupart japonaises). Je n’avais pas envie de me prendre la tête vu le temps qui m’était compté (je n’avais qu’un mois et demi environ pour trouver quelque chose) ! J’ai donc effectué mes recherches avec les critères suivants :

  • un loyer inférieur à 70 000 yens (賃料)
  • une surface entre 25 et 30 m² (専有面積)
  • du rangement (クロゼット)
  • les toilettes et lavabo séparés de la salle de bain (バス・トイレ別)
  • un parking à vélo (駐輪所)
  • proche de la gare (駅の近くに)
  • gazinière incluse (ガスコンロ)
  • prises électriques bien placées (コンセント)
  • un plan de travail dans la cuisine (システムキッチン)
  • contrat sans le « cadeau » au propriétaire (礼金不要)
  • la fibre optique pour internet (光ファイバー)

Une fois un appartement intéressant trouvé, via le site, il suffit d’envoyer un formulaire pour savoir si le logement est toujours disponible (空室状況を問い合わせ) et d’attendre que l’agence vous contacte pour planifier le rendez-vous pour une visite (見学予約) !

Pour les visites, comme je devais me déplacer depuis Yokohama (en bus et shinkansen) et que ça demandait des frais, j’ai fait en sorte d’avoir mes visites le même jour. En cherchant avec SUUMO (スーモ), j’ai été contactée par mail et téléphone par des agences pour planifier des visites. J’ai visité les biens qui m’intéressaient de deux agences : Pitat House (ピタットハウス) et Apaman Shop (アパマンショップ). Ce sont deux agences qui proposent des appartements assez corrects et le fait d’être étranger ne pose pas trop de problème. Cependant les employés ne parlent pas trop anglais !

J’ai visité quatre logements (3 de Pitat House et 1 de Apaman Shop). Ça allait de l’appartement 1R de 40 m² avec un loyer de 47 000 yens datant de 1993 au 1LDK de 36 m² avec un loyer de 65 000 yens datant de 1997. J’ai porté mon choix sur un des biens de Pitat House. Donc une fois décidé, passage à l’agence pour remplir le formulaire d’application. Pendant cette démarche, accepter les conditions et le montant des frais d’entrée (vous pouvez essayer de négocier). Fournir votre carte de résidence, votre carte d’assurance maladie, compléter le formulaire avec vos coordonnées (écrivez bien votre nom comme il apparaît sur votre carte de résident en plus de l’écrire en katakana), les coordonnées de votre employeur et celles d’un contact d’urgence au Japon. Puis attendre quelques jours la réponse. Si la demande est acceptée, vous pouvez signer le contrat.

► Vocabulaire : comprendre les informations sur un logement en location (賃貸物件情報)
部屋情報 = informations sur le logement
建物種別 = type de bâtiment
マンション = immeuble type HLM
アパート = appartement
築年数 = nombre d’années
間取り = type de logement (1R, 1LDK…)
専有面積 = surface
向き = orientation
完成年月 = année et mois de construction
構造 = structure
閑静な住宅地 = quartier résidentiel calme

契約条件 =  conditions du contrat
賃料 = loyer
管理費・共益費 = charges, frais de gestion, frais d’entretien
敷金 = caution
礼金 = cadeau au propriétaire
保証金 = garantie
契約期間・種別 = durée / type de contrat
更新 = mise à jour / renouvellement
入居可能日 = date d’entrée possible
即可 / 即入居可 = disponible immédiatement / entrée immédiate possible
保険 = assurance
鍵交換費用 = frais d’échange des clés
その他費用 = autres frais
初期費用カード決済可 = paiement initial par carte possible
礼金不要 = cadeau au propriétaire inutile
敷金不要 = caution inutile

特徴・設備 = caractéristiques / équipements
バストイレ別 = salle de bain et toilettes séparées
バルコニー = balcon
エアコン = air conditionné
シーリングライト = plafonnier
都市ガス = gaz de ville
クロゼット = rangement
シューズボックス = armoire à chaussures
オートロック = verrouillage automatique
エレベーター = ascenseur
インターホン = interphone
光ファイバー = fibre optique
駐輪場 = parking à vélos
駐車場 = parking

Kimi a trouvé : elle signe !

J’ai porté mon choix sur un appartement dont le bâtiment est récent (construit en 2018 !) et qui répondait en globalité à mes conditions. La signature d’un contrat de location, c’est… beaucoup de documents ! Tout d’abord, vous devez fournir :

  • une photo d’identité (顔写真)
  • un justificatif de revenu (収入証明), par exemple vos trois derniers bulletins de salaire (給料明細3ヶ月分) et votre contrat de travail (採用通知)
  • votre inkan (印)

Puis, complétez et signez les documents suivants :

  • Fiche d’informations importantes du contrat (重要事項説明書) : un exemplaire pour l’agence et un pour vous, écrivez nom, coordonnées, date du jour et inkan aux endroits appropriés.
  • Contrat de location (賃貸借契約書) : un exemplaire pour l’agence et un pour vous, écrivez nom, date de naissance, coordonnées, date du jour et inkan aux endroits appropriés.
  • Formulaire d’application à l’assurance (保険契約申込書) : l’agence récupère le document, le contrat est défini à la même durée que celui du contrat de location, écrivez nom, coordonnées et inkan aux endroits appropriés.
  • Contrat de garant de location (賃貸保証契約書) : un exemplaire pour la société de garant (保証会社控), un pour l’agence (le bailleur 賃貸人様控) et un pour vous (le locataire 賃借人様控), prenez bien en compte que des frais pour la mise à jour de votre contrat sont nécessaires tous les ans (en général 10 000 yens), écrivez nom, date du jour et inkan aux endroits appropriés.
  • Formulaire de demande de prélèvement automatique (自動払込利用申込書) : un exemplaire pour les institutions financières (金融機関用), un pour la banque, un pour le commissaire (委託者様用) et un pour vous (お客様用), écrivez nom de votre banque, code de la branche (支店コード), numéro de compte (口座番号), votre nom comme écrit sur votre passbook ou votre carte et inkan aux endroits appropriés. Le transfert automatique du loyer est vivement recommandé pour vous éviter de faire d’une part la démarche vous-même et ensuite parce que les frais sont moins chers. Ces prélèvements sont effectués en général le 26 de chaque mois pour le loyer du mois suivant. Si le 26 tombe le week-end ou un jour férié, ce sera effectué le jour ouvré suivant. La seule précaution à prendre est de vous assurer que votre compte en banque ait assez d’argent. Aussi, les procédures étant différentes selon les comptes bancaires, la mise en place prend un à deux mois. C’est pourquoi parfois dans les frais d’entrée sont inclus les deux premiers mois de loyers.
  • Fiche de contact d’urgence dans le pays d’origine : écrivez nom, coordonnées du contact et la relation que vous entretenez avec (famille, ami…).

Pour terminer, payez les frais d’entrée par transfert (振込). Selon votre contrat, les frais d’entrée comprennent plusieurs éléments comme par exemple :

  • votre premier loyer avec les charges (賃料・共益費)
  • l’assurance incendie (火災保険)
  • le garant (賃貸保証)
  • les frais d’agence (仲介手数料)
  • l’émission des clés (カードキー発行)
  • le ménage quand vous quittez le logement (ハウスクリーニング)

Ils sont renseignés sur le relevé de paiement (決済金明細書) avec le montant total à régler et les coordonnés bancaires de l’agence. Encore une fois, n’oubliez pas d’appeler la société de gaz, d’électricité et d’eau cette fois pour prévenir de votre date d’entrée dans le logement. Les noms et numéros de téléphone sont renseignés sur la fiche d’informations importantes (重要事項説明書). Toutes ces démarches terminées, il ne vous reste plus qu’à attendre vos clés et le jour J d’entrée dans votre logement !

► Vocabulaire : comprendre un contrat de location
顔写真 = photo d’identité
収入証明 = justificatif de revenu
給料明細 = bulletin de salaire
採用通知 = contrat de travail
印 = empreinte du sceau (inkan)
借主 = emprunteur (locataire)
賃主 = prêteur (bailleur)
電気 = électricité
ガス = gaz
飲料水 = eau potable
給湯 = eau chaude
振込 = transfert
手数料 = frais
自動振替 = transfert automatique
銀行口座 = compte bancaire

Déménagement : au revoir Yokohama !

Sans doute la plus dure et la plus fatigante étape ! Déjà parce qu’il ne s’agissait pas d’un déménagement dans Tokyo, mais cette fois une plus longue distance entre les deux adresses. Ensuite, j’avais beaucoup d’affaires (c’est fou comme on emmagasine des choses en 4 ans) et mes propres meubles (frigo, machine à laver, etc…). Donc plutôt que de louer un camion, j’ai opté pour une société de déménagement (引っ越し会社). En effectuant une recherche sur internet, beaucoup de sociétés sont proposées. Il est possible de demander un devis gratuit. Pour cela, il faut renseigner les informations suivantes :

  • Nom du client (ご依頼者の氏名)
  • Contact (連絡先)
  • Lieu de résidence actuel (現在のお住まい)
  • Adresse de déménagement (お引越し先)
  • Type de bâtiment (建物のタイプ) : immeuble type HLM (マンション), appartement (アパート), maison individuelle (戸建て)
  • Type de logement (間取り) : 1R, 1LDK…
  • Nombres d’étages (階数)
  • Date(s) souhaitée(s) (希望日)
  • Nombre de personnes qui déménagent (引越し人数)
  • Meubles (荷物) : nom (名), quantité (数量) et dimensions (サイズ)

L’entreprise vous contacte ensuite le plus souvent par téléphone pour vous proposer un prix. Et c’est très cher ! Pour un déménagement de cette envergure, comptez entre 72 000 et 207 000 yens ! Le prix dépend du nombre de personnes, du type de logement, de la quantité d’affaires et des dates de chargement et de livraison souhaitées. Sur une longue distance, comme le chargement et le déchargement, ainsi que le trajet prennent du temps (d’autant plus qu’au Japon, on conduit en moyenne à 80km/h sur l’autoroute), il est courant que les affaires soient livrées entre deux et cinq jours plus tard. Faire le transfert sur une journée est possible bien sûr mais coûtera davantage plus cher. En attendant, c’est donc la vie en mode camping avec le minimum vital ou nuit(s) à l’hôtel ou dans un manga café. Le bon côté est qu’avec ce temps libre vous pouvez en profiter pour récupérer les clefs, effectuer l’ouverture du gaz, l’électricité, l’eau et les autres démarches administratives. A vous de bien choisir selon vos désirs et il n’y a plus qu’à faire vos cartons et à tout charger puis vous installer dans votre nouveau nid !

Si le prix est affreusement élevé, le service offert derrière est efficace. Le jour du chargement (搬出), les déménageurs arrivent à l’heure, parfois en avance, ils vérifient rapidement les affaires à charger et le travail commence ! Ils sont équipés en scotch, papiers bulle, cartons, organisés et ils font tout ! Vous avez juste à attendre la fin du chargement. Pour un logement de type 1LDK, le chargement est fait en deux heures environ !

Le personnel remet à la fin des papiers correspondant aux camions chargés (un par camion) avec coordonnés (氏名・住所・電話番号), la taille des camions (サイズ), le nombre de cartons (BOX 内個数), le poids total (重量) puis le relevé des affaires (引越荷物明細書). Signature et plus qu’à passer à la seconde étape : le déchargement (搬入) dans le nouveau logement. Il est tout aussi rapide ; environ 30 minutes puisque le staff dépose vos meubles et cartons aux endroits désirés et repart aussitôt après vérification et signature.

► Vocabulaire : comprendre les informations quand on demande un devis pour déménagement (見積もり依頼)
郵便番号 = code postal
都道府県 = préfecture
市区郡 = ville / arrondissement
町村 = quartier / rue
番地 = numéro de rue
マンション名 = nom de l’immeuble
その他 = autres
新築 = nouvelle construction
エレベーター (有・無) = ascenseur (avec – sans)

引越し日 = date de déménagement
搬出希望日 = date de chargement souhaitée
搬入希望日 = date de déchargement souhaitée
作業開始時間 = heure de début des opérations
引越荷物明細書 = relevé des affaires à déménager

► Vocabulaire : les meubles et le mobilier (荷物)
高さ = hauteur
横幅 = largeur
奥行 = profondeur

タンス = commode
本棚 = bibliothèque
布団 = futon
ベット (シングル・セミダブル・ダブル) = lit (simple, semi-double, double)
マットレス = matelas
エアーベッド = matelas gonflable
机 = bureau

テレビ = télé
テレビ台 = meuble télé
スピーカー = enceintes
ソファー = fauteuil
こたつ = kotatsu
コンピューター = ordinateur
プリンター = imprimante
チェスト = coffre

洗濯機 = machine à laver
洗濯物干し ハンガー = cintre à linge
多機能物干し = étendoir à linge
物干し竿 = barre à linge
扇風機 = ventilateur électrique
ストーブ = chauffage (poêle)
ファンヒーター = radiateur soufflant
カーペット = tapis

食器棚 = placard à vaisselle
冷蔵庫 = réfrigérateur
スチームオーブンレンジ = four à micro-ondes et à vapeur
電子レンジ = four à micro-ondes
オーブトースター = grille-pain
炊飯器 = cuiseur de riz
たこ焼き器 = appareil à takoyaki
ケトル = bouilloire
テーブル = table
椅子 = chaise

照明器具 = matériel d’éclairage
シーリングライト = plafonnier
掃除機 = aspirateur
コロコロ = corocoro
箒 = balai
鏡 = miroir
ゴミ箱 = poubelle
スーツケース = valise
体重計 = pèse personne
フラフープ = hulahoop
ヨガカーペット = tapis de yoga
ゴルフバック = sac de golf
スキー用品 = équipement de ski
電子ピアノ = piano électronique
自転車 = vélo
バイク = moto

ダンボール = carton
かばん = sac

Etat des lieux : merci Luna

Le logement qui n’est plus le mien désormais est vide. Il faut alors procéder à l’état des lieux. Contrairement à l’état des lieux d’entrée qui est fait sans le locataire, il faut être présent pour l’état des lieux de sortie. A la suite de l’état des lieux, des frais de rénovation (リフォーム代等) peuvent être demandés en cas de dommage. Si ça n’a pas été payé avant, il y a également les frais de nettoyage (ハウスクリーニング料) dont le prix varie en fonction de la surface, les frais de nettoyage des climatiseurs (エアコンクリーニング料). La caution est également remboursée si vous en aviez une. Le règlement est à effectuer par transfert (振込) dans les deux semaines qui suivent.

Pour l’état des lieux, il faut venir avec :

  • votre inkan (印)
  • vos clés (鍵)
  • le guide d’utilisation de votre logement

Cela ne prend pas plus de 30 minutes en général et on vous remet à la fin le relevé avec le montant des frais à payer.

► Vocabulaire : comprendre un relevé d’état des lieux (ルームチェック表)
立会日 = date de rendez-vous
物件名 = nom de la propriété
号室 = numéro de l’appartement
入居日 = date d’emménagement
解約日 = date de résiliation
入居年数 = durée de résidence
入居者名 = nom du locataire
契約者名 = nom du client / signataire du contrat
保証人名 = nom du garant
月額会計 = montant mensuel
金額 = montant

Ainsi se termine donc ce déménagement ! Beaucoup de choses, beaucoup d’étapes. Un déménagement bien plus fatigant que les précédents mais qui s’est terminé sans encombres. Un petit pincement au cœur en disant au revoir à LUNA (le nom de mon appartement) mais je me sens déjà très bien dans mon nouveau nid dans le Kansai ! Malgré la barrière de la langue et le fait d’être seul sans famille dans un pays étranger, au final, un déménagement n’en demeure pas beaucoup plus compliqué qu’en France ! Il suffit d’être débrouillard !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► OneRepublicStart Again ft. Logic

3

▶ Eye Of The Tiger : Aller chez l’opticien au Japon

L’opticien au Japon, c’est rapide, facile et aussi efficace que l’ophtalmo (眼科) bien que les frais ne soient pas pris en charge par l’assurance maladie.

Dossier ! Cette photo date de 2013, quand je portais des lunettes pour le fun !

Besoin de lunettes ? Au Japon, rendez-vous chez l’opticien (眼鏡商), on y réalise les examens gratuitement et dans la foulée on vous fabrique vos lunettes de vue. En effet, il n’est pas nécessaire de consulter un ophtalmo pour faire fabriquer des lunettes de vue sous ordonnance.

Comme opticien, il y a par exemple J!NS (ジンズ). Le personnel est accueillant, à l’écoute, apporte de bons conseils et peut parler anglais (c’est du moins le cas dans la branche située à MYLORD à Shinjuku).

Les examens sont réalisés gratuitement et sans rendez-vous pour vérifier votre vue et déterminer les lunettes de vue appropriées. En dix minutes à peine, c’est fait. Cependant, un peu de maîtrise du japonais et de la lecture des hiragana est nécessaire. Pendant le test, le personnel montre des images et il faut choisir la bonne orientation (droite, gauche, haut, bas). Bien sûr, en montrant avec votre doigt ou en répondant en anglais, c’est aussi acceptable. Souvent, il s’agit de l’image d’un cercle avec un espace vide (ressemblant à la lettre C). Ils vous demanderont où se trouve la partie vide. Ensuite, ce peut être une liste de caractères hiragana de différentes tailles à lire.

À la suite des examens, le personnel fait essayer différentes verres correcteurs et une fois que vous avez ceux qui s’adaptent et corrigent bien votre vue, il ne reste plus qu’à choisir la monture et la forme des lunettes.

Les montures chez J!NS sont assez simples avec des prix allant de 5000¥ à 12000¥ en général. Choisissez votre design préféré, la couleur de votre étui (rouge ou noir), si vous voulez des verres correcteurs normaux ou un peu teintés et payez.

On vous remet un ticket d’échange pour récupérer vos lunettes. Leur préparation prend environ 30 minutes. Présentez-vous au comptoir Pick Up à l’heure indiquée sur votre ticket.

Testez vos lunettes (vue de près, de loin, montures assez serrées…), récupérez le ticket de garantie avec les résultats des tests. La garantie est valable six mois à compter de la date d’achat et à conserver si vous avez besoin de refaire des tests ou de changer vos lunettes. Grâce à la garantie, il est possible dans sa période de validité de changer gratuitement de lunettes jusqu’à deux fois. Elle est fournie avec une traduction en anglais.

Rapide et simple, maintenant, revoyez la vie clairement et nettement grâce à vos lunettes !

J!NS Shinjuku MYLORD (ジンズ 新宿ミロード店)
Adresse : Odakyu Mylord 6F, 1-1-3 Nishi Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo (東京都新宿区西新宿1丁目1-3 小田急新宿ミロード6F)
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Marunouchi Line, Oedo Line, Seibu Line, Keio Line, Odakyu Line)
Site internet : https://store-jp.jins.com

Un peu de vocabulaire

Opticien = 眼鏡商 (めがねしょう – megane shou)
Ophtalmologie = 眼科 (がんか – ganka)
Ophtalmologue = 眼科医 (がんかい – gankai)
Lunettes = 眼鏡 (めがね – megane)
Haut = 上 (うえ – ue)
Bas = 下 (した – shita)
Droite = 右 (みぎ – migi)
Gauche = 左 (ひだり – hidari)
Verre correcteur = レンズ (lenzu)
Carte de garantie = 保証書 (ほしょうしょ – hoshousho)
Changement de verre correcteur = レンズ交換 (レンズこうかん – lenzu koukan)
Œil droit = 右目 (みぎめ – migime)
Œil gauche = 左目 (ひだりめ – hidarime)


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


 ♫ Un article = Une chanson ► Survivor – Eye Of The Tiger