3

▶ Re:make : Aller chez le dentiste (歯科医院)

C’est le début d’année et vous voulez démarrer du bon pied, y compris niveau santé ? C’est le moment pour vous de prendre votre rendez-vous annuel pour une visite de contrôle chez le dentiste ? Mais comment faire quand on est expatrié ?

Aller chez le dentiste au Japon n’est pas très difficile. Le plus dur, c’est comprendre le vocabulaire très particulier mais pour un détartrage et un contrôle annuel c’est assez simple. En disant par exemple : « きれいにして、チェックして欲しいです。 » (Kirei ni shite, chekku shite hoshiidesu. = Je voudrais un nettoyage et un contrôle.), le dentiste comprendra.

Dans cet article, Kimi no BLUE TRAVEL vous explique comment se passe un passage chez le dentiste, basé sur sa propre expérience.

Prendre rendez-vous (予約する)

Il faut obligatoirement prendre rendez-vous, par téléphone ou par internet (si le cabinet dentaire possède un site web) suivi d’une confirmation par téléphone. Comme en France, les rendez-vous dans l’immédiat sont difficiles à obtenir. Parfois dans les deux mois suivants.

Lors d’une prise de rendez-vous, au plus simple, dire : « 予約したいと思います » (Yoyaku shitai to omoimasu. = Je voudrais prendre rendez-vous.), puis quel jour et quelle heure conviendrait et enfin donner son nom. La secrétaire confirmera par la suite et demandera d’apporter une carte d’assurance maladie.

Pour réviser les jours de la semaine, les dates et l’heure, consultez les cours de japonais de Kimi no BLUE TRAVEL (à venir prochainement).

Le jour de la consultation (診察日)

À la première visite, le client se présente à l’accueil (受付) 10 minutes avant l’heure de la consultation, il remet sa carte d’assurance maladie (保険証) et il récupère un questionnaire de santé (問診票) dans le but de constituer un dossier à son nom, être enregistré dans la liste des patients et recevoir la carte d’enregistrement du patient (診察券). Il faut renseigner : nom (名前), adresse (住所), numéro de téléphone (携帯電話), symptômes (症状), motif de la consultation (診察の理由), type et fréquence des douleurs, allergies particulières, etc… Il est préférable d’avoir avec soi son carnet de médicaments (お薬手帳), surtout si on a un traitement médical au cours de la visite, car il faut renseigner le nom du médicament et de la clinique fréquentée. Si c’est difficile de tout comprendre, la secrétaire est là pour aider.

Ensuite c’est la consultation selon le questionnaire rempli précédemment. Quand le dentiste appelle, le client s’installe à son siège. Ça commence par une radio des dents et un examen général pour vérifier la présence de caries (虫歯) et préparer le traitement nécessaire. Le dentiste pose des questions supplémentaires pour confirmer et explique le traitement qu’il va faire. Les Japonais, très concentrés et appliqués, travaillent avec soin et commentent chacun de leur geste. Le patient va entendre par exemple des phrases comme « 掃除します。 » (Souji shimasu. = Je nettoie.). Pour éviter que le patient soit ébloui par la lumière, on lui pose une serviette sur les yeux. A la fin du traitement, le dentiste dit toujours « お疲れ様です » (Otsukare sama desu, un équivalent de « bon travail » bien que le client n’ait rien fait de particulier mis à part être patient et calme). Le dentiste explique les symptômes qu’il a traité et donne des conseils pour bien continuer à prendre soin de ses dents avant de terminer par « お大事に » (O daiji ni. = Soignez-vous bien.). En moins de 30 minutes, c’est conclu !

Aux prochaines visites, si c’est toujours dans la même clinique dentaire, le client remet à son arrivée sa carte d’assurance maladie et sa carte de rendez-vous et le reste se déroule de la même manière.

En japonais, clinique (ou cabinet) dentaire se dit デンタルクリニック ou 歯科医院. Repérez ces caractères et choisissez la clinique la plus pratique et la plus proche de chez vous.

Chez Kimi no BLUE TRAVEL, nous nous sommes rendus dans deux d’entre elles, choisies suite aux conseils d’un(e) ami(e) ou pour leur localisation (très proche, pour ne pas dire carrément à deux pas du lieu de résidence).

Ikari Dental Clinic (イカリデンタルクリニック)
Adresse : Casa Aobadai 3F, 2-3-15 Aobadai, Aoba-ku, Yokohama-shi, Kanagawa-ken (神奈川県横浜市青葉区青葉台2-3-15 カーサ青葉台3F)
Accès : Aobadai Station (Den-en-toshi Line) sortie sud
Site internet : https://www.ikari-dental.com/sp/

Shinkura Dental Clinic (しんくら歯科クリニック)
Adresse : Kadobayashi Building 3F, 1-49-12 Higasghiyama, Hirakata, Osaka (大阪府枚方市東山1-49-12 門林ビル3階)
Accès : Higasghiyama Bus Stop (Keihan Bus 2A)
Site internet : https://shinkura-dc.com/

Règelement de la facture (請求の支払い)

Une fois la consultation terminée, retour à l’accueil pour le paiement. En tant qu’assuré, le patient paie 30% de la consultation. En japonais, cela s’écrit avec le caractère 割 (wari, pourcentage de 10%), ce qui donne 3割. Pour un examen général et selon les soins effectués, compter entre 1 600 ¥ 3 000 ¥. Le calcul est assez particulier. Sur le reçu, le client verra pour chaque facteur son montant exprimé avec le kanji 点 qui dans ce cas équivaut à la valeur de 10円. Par exemple, pour des frais de première consultation (初診料), il sera écrit 293点, ce qui équivaut à 2 930円. Seul le montant total (領収金額) est reconverti en yens.

En plus du reçu (領収証), le patient récupère l’ordonnance (処方箋) pour les médicaments si il y en a besoin pour un traitement (douleurs, etc…) et une carte du cabinet dentaire sur laquelle sont renseignées les dates des prochains rendez-vous.

Vocabulaire (単語)

歯科医院 (しか – shika iin) = cabinet dentaire
デンタルクリニック (dentaru kurinikku) = clinique dentaire
受付 (うけつけ – uketsuke) = accueil, réception
患者 (かんじゃ – kanja) = patient
保険証 (ほけんしょ – hokensho) = carte d’assurance maladie
お薬手帳 (おくすりてちょう – okusuri techō) = carnet de médicaments
歯科 (しか – shika) = dentisterie
小児歯科 (shōni shika) = dentisterie pédiatrique
歯科矯正 (しかきょうせい – shika kyōsei) = orthodontie
インプラント = implant dentaire
歯の健康 = santé dentaire
歯 (は – ha) = dent
虫歯 (むしば – mushiba) = carie
親知らず (おやしらず – oya shirazu) = dent de sagesse
歯医者 (はいしゃ – haisha) = dentiste
X線撮影 (エックスせんさつえい – X sen satsuei) = radiographie
診察予約 (しんさつよやく – shinsatsu yoyaku) = rendez-vous d’examen médical
来院 (らいいん – raiin) = visite
痛み (いたみ – itami) = douleur
歯茎 (はぐき – haguki) = gencive
歯肉 (はにく- haniku) = gencive, chair des dents
顎 (あご – ago) = menton
頭 (あたま – atama) = tête
右側 (みぎがわ – migi gawa) = côté droit
左側 (ひだりがわ – hidari gawa) = côté gauche
ズキズキ痛む (ずきずきいたむ – zukizuki itamu) = douleurs lancinantes
浮いた感じがする (ういたかんじがする – uita kanji ga suru) = sensation de gêne
冷たいものがしみる (つめたいものがしみる – tsumetai mono ga shimiru) = être sensible au froid
熱いものがしみる (あついものがしみる – atsui mono ga shimiru) = être sensible au chaud
何もしなくても痛む (なにもしなくてもいたむ – nanimo shinakutemo itamu) = douleur sans raison
麻酔 (ますい – masui) = anesthésie
歯石除去 (しせきじょきょ – shiseki jokyo) = détartrage
出血 (しゅっけつ – shukketsu) = saignement
腫脹 (はれ – hare) = gonflement
入れ歯 (いれば – ireba) = dentier, prothèse dentaire
入れ歯が壊れた (いればがこわれた – ireba ga kowareta) = la prothèse dentaire est cassée
検診 (けんしん – kenshin) = examen, contrôle
検査 (けんさ – kensa) = inspection
見た目 (みため – mitame) = apparence
歯並び (はならび – ha narabi) = dentition, alignement des dents
治療 (ちりょう – chiryō) = traitement
応急処置 (おうきゅうしょち – ōkyūshochi) = premiers secours
きれいにする (kirei ni suru) = nettoyer, rendre beau
歯を白く(はをしろく – ha wo shiroku) = blanchir les dents
領収証 (りょうしゅうしょう – ryōshūshō) = reçu
処方箋 (しょほうせん – shohōsen) = ordonnance
予約したいと思います。(よやくしたいとおもいます。- Yoyaku shitai to omoimasu.) = Je voudrais prendre rendez-vous.
来院目的を選択して下さい。(らいいんもくてきをせんたくしてください。- Raiin mokuteki wo sentaku shite kudasai.) = Veuillez sélectionner le but de votre visite.
保険証を持ってきてください。(ほけんしょをもってきてください。- Hokensho wo motte kite kudasai.) = Veuillez apporter votre carte d’assurance maladie.
痛いことがありますか。いたいことがありますか。- Itai koto ga arimasu ka?) = Avez-vous des douleurs ?
歯が痛いんです。(Ha ga itai ndesu.) = J’ai mal aux dents.
口を開けてください。(くちをあけてください – Kuchi wo akete kudasai.) = Veuillez ouvrir la bouche.
開いてください。(ひらいてください。- Hiraite kudasai.) = Ouvrez s’il vous plaît.
お痛みがあったら、手を挙げてください。(おいたみがあったら、てをあげてください。- oitami ga attara, te wo agete kudasai.) = Si vous ressentez une douleur, veuillez lever la main.
右側に向いてもらっていいですか。(みぎがわにむいてもらっていいですか。- migi gawa ni muite moratte ii desu ka?) = Pouvez-vous vous tourner vers la droite ?
お大事に (おだいじに – Odaiji ni) = Soignez-vous bien.
領収証 (りょうしゅうしょう – ryōshūshō) = reçu
初診料 (shoshinryō) = frais de première consultation
再診料 (saishinryō) = frais de réexamen
入院料 (にゅういんりょう – nyūinryō) = frais d’hospitalisation
投薬 (とうやく – toūyaku) = posologie, dosage
歯冠 (しかん – shikan) = couronne dentaire
歯冠修復 (しかんしゅうふく – shikan shūfuku) = restauration de la couronne dentaire
補綴 (ほてつ – hotetsu) = prothèse


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


 ♫ Un article = Une chanson ► ONE OK ROCK – Re:make

1

▶ Psychosocial : Le port du masque (マスク)

La première différence qu’un expatrié va constater à son arrivée au Japon est probablement le port du masque, qui entre autres fait que les Japonais ont une très bonne hygiène de vie : en plus de porter le masque, ils se lavent régulièrement les mains et n’ont jamais pour coutume de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer.
Pour respecter cette bonne hygiène de vie, il est préférable pour tout expatrié de s’adapter à ces règles afin de ne pas surprendre de façon peut-être négative la population locale (et ça ne pourra qu’être bénéfique à sa propre hygiène de vie dans tous les cas).

Dans cet article de la vie de tous les jours, Kimi no BLUE TRAVEL vous parle du port du masque 😷, mais aussi de son importance dans la lutte contre la propagation du Nouveau Coronavirus (新型コロナウイルス).

Le port habituel (普段利用)

Si avec le Nouveau Coronavirus, le port du masque devient de plus en plus courant, voire obligatoire dans le monde entier. Au Japon, cette coutume existe depuis bien des années. Les Japonais portent toujours un masque dans les cas suivants :
maladie (病気), pour éviter de contaminer les autres
protection (予防) contre l’air très sec (en particulier l’hiver), la pollution, les personnes malades
prévention (防止) contre les allergies, notamment celles liées au pollen

Le but principal du port du masque est donc de réduire la propagation des virus afin de ne pas contaminer les autres, mais aussi pour ne pas être contaminé si quelqu’un dans notre entourage est malade. Étant donné la densité de la population japonaise, notamment dans les grandes villes et dans les transports en commun, les maladies sont plus facilement transmissibles et le port du masque a alors une fonction anti-propagation qui réduit le caractère épidémique des virus comme la grippe ou le rhume.

Au travail, les personnes en contact avec beaucoup de monde, tels que les personnels des gares, des supermarchés, des chaînes de restauration rapide ou cafés sont nombreuses à porter le masque pour se protéger.
En revanche, certains emplois où l’apparence doit être bien soignée, il arrive par politesse que les employés n’en portent pas mais gardent tout de même une distance de sécurité et évitent les contacts trop rapprochés.

S’il fait très froid ou en cas d’air sec, porter un masque permet de ne pas respirer l’air directement et de créer de l’humidité dans le masque et ainsi éviter d’irriter sa gorge ou d’attraper froid. Au printemps, beaucoup de Japonais étant très allergiques au pollen, ils sont nombreux à porter un masque à cette saison.

Enfin, dans le genre (un peu) superficiel, les femmes portent un masque pour cacher leur visage sans maquillage ou un bouton d’acné. Chez les hommes, c’est pour cacher la barbe non rasée, car afficher un visage avec une barbe non rasée est impoli au travail au Japon.

• Comment porter le masque (マスクの着用し方)

Lors de toute sortie à l’extérieur en étant malade surtout, il est primordiale de prendre des mesures telles qu le port du masque pour éviter la propagation des microbes par les postillons ou en cas de toux ou éternuement.

Pour bien porter le masque (正しいマスクの着用)
① S’assurer de bien couvrir le nez et la bouche (鼻と口の両方を確実に覆う)
② Mettre les bandes élastiques derrière les oreilles (ゴムひもを耳にかける)
③ Couvrir le nez de façon à ce qu’il n’y ait pas de passage (隙間がないよう鼻まで覆う)

Cas particulier avec le Nouveau Coronavirus (新型コロナウイルスの場合)

La propagation croissante du Nouveau Coronavirus début 2020 a rendu l’usage du masque encore plus indispensable pour tous. Et le virus continue de se propager encore aujourd’hui.

Afin d’éviter cette propagation du virus en plus de la règle des « trois densités » (3つの密), il est recommandé de porter un masque même si l’on ne présente aucun symptôme. Car même sans symptôme il est toujours possible d’être porteur du virus.

Pour inciter à suivre cette pratique, le gouvernement a fait parvenir dans chaque foyer deux masques en tissu (2枚の布マスク), surnommés ainsi Abe no Mask (アベノマスク, les masques d’Abe, nom du premier ministre) durant mai-juin 2020. Réutilisables après lavage avec un détergent, leur distribution a également été décidée suite à la pénurie de masques survenue en février.

Si cette pénurie en a effrayé beaucoup, cela a en revanche développé davantage la fabrication de masque en tissu. Fait à la main pour son usage personnel ou commercialisé dans les boutiques de souvenirs, de vêtements ou encore sur internet, on trouve tout type de motif tendance et variés pour s’adapter aux goûts de chacun.

• Comment laver le masque en tissu (布マスクの洗い方)

Les masques en tissu peuvent être réutilisés en les lavant. Il est recommandé de le laver tous les jours après utilisation.
① Avec un détergent à lessive, laver légèrement sans frotter à une température maximale de 40°C
② Rincer abondamment
③ Laisser sécher sans utiliser de sèche-linge

• Comment prévenir le Nouveau Coronavirus (新型コロナウイルスを防ぐには?)

Durant cette crise sanitaire qui touche le monde entier, porter un masque n’est cependant pas la seule mesure à suivre et le gouvernement rappelle les habitudes à adopter dans la vie de tous les jours et à rester vigilent. C’est un nouveau style de vie (新しい生活様式) qui se met en place et qui s’applique à tous.

① Tout d’abord, il est important de se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon pendant environ 30 secondes après toute sortie à l’extérieur, avant ou après la cuisine, et avant les repas.

② En cas de maladie chronique ou pour les personnes âgées, il faut prendre des précautions supplémentaires, comme éviter les zones surpeuplées.

③ En cas de fièvre ou d’autres symptômes du rhume, il est demandé de rester chez soi se reposer.

④ Vérifier sa température corporelle tous les jours.

Pour vivre en bonne santé, vivons masqués

Ce n’est pas toujours agréable à porter à longueur de journée, en particulier en été en raison de la chaleur et de l’humidité. Quand on parle, il peut aussi ne pas bien tenir en place si la taille n’est pas adaptée et les élastiques pas assez serrés. Mais toujours penser que l’important c’est qu’il protège le porteur lui-même mais également ceux qui l’entourent.

En plus de cela, penser à maintenir une distance de 1 à 2 m (au moins 1 m) avec les autres personnes, éviter de parler trop près et de se rassembler dans des endroits confinés, privilégier les rassemblements à l’extérieur.

Protégez-vous ! Sortez couverts !

Vocabulaire

マスク (masuku) = masque
布マスク (ぬのますく – nuno masuku) = masque en tissu
手洗い (てあらい – tearai) = lavage des mains
正しい (ただしい – tadashii) = bien, correct, vrai
着用 (ちゃくよう – chakuyō) = port (de vêtements, accessoires)
利用 (りよう – riyō) = utilisation
病気 (びょうき – byōki) = maladie
予防 (よぼう – yobō) = protection
防止 (ぼうし – bōshi) = prévention
鼻 (はな – hana) = nez
口 (くち – kuchi) = bouche
確実 (かくじつ – kakujitsu) = sûr(e)
覆う (おおう – ōu) = couvrir
ゴムひも (gomuhimo) = élastique
耳 (みみ – mimi) = oreille
かける (kakeru) = mettre, porter
隙間 (すきま – sukima) = passage, espace, fente
外出 (がいしゅつ – gaishutsu) = sortie à l’extérieur
飛沫 (しぶき – shibuki) = éclaboussure
飛ぶ (とぶ – tobu) = voler, sauter, bondir
つける (tsukeru) = attacher, enfiler (un vêtement)
洗う (あらう – arau) = laver
すすぎ (susugi) = rinçage
再利用 (さいりよう – sairiyō) = réutilisation
衣料用洗剤 (いりょうようせんざい – iryō-yō senzai) = détergent à lessive
乾燥機 (かんそうき – kansō-ki) = sèche-linge
発熱 (はつねつ – hatsunetsu) = fièvre
風邪 (かぜ – kaze) = rhume
症状 (しょうじょう – shōjō) = symptôme
体温 (たいおん – taion) = température corporelle
行動 (こうどう – kôdô) = mesure, comportement, action
身体的距離 (からだてききょり – karadateki kyori) = distance physique
確保 (かくほ – kakuho) = sécurisé(e)
日常生活 (にちじょうせいかつ – nichijō seikatsu) = vie courante


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un petit don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► Slipknot – Psychosocial

8

▶ Eye Of The Tiger : Aller chez l’opticien au Japon

L’opticien au Japon, c’est rapide, facile et aussi efficace que l’ophtalmo (眼科) bien que les frais ne soient pas pris en charge par l’assurance maladie.

Dossier ! Cette photo date de 2013, quand je portais des lunettes pour le fun !

Besoin de lunettes ? Au Japon, rendez-vous chez l’opticien (眼鏡商), on y réalise les examens gratuitement et dans la foulée on vous fabrique vos lunettes de vue. En effet, il n’est pas nécessaire de consulter un ophtalmo pour faire fabriquer des lunettes de vue sous ordonnance.

Comme opticien, il y a par exemple J!NS (ジンズ). Le personnel est accueillant, à l’écoute, apporte de bons conseils et peut parler anglais (c’est du moins le cas dans la branche située à MYLORD à Shinjuku).

Les examens sont réalisés gratuitement et sans rendez-vous pour vérifier votre vue et déterminer les lunettes de vue appropriées. En dix minutes à peine, c’est fait. Cependant, un peu de maîtrise du japonais et de la lecture des hiragana est nécessaire. Pendant le test, le personnel montre des images et il faut choisir la bonne orientation (droite, gauche, haut, bas). Bien sûr, en montrant avec votre doigt ou en répondant en anglais, c’est aussi acceptable. Souvent, il s’agit de l’image d’un cercle avec un espace vide (ressemblant à la lettre C). Ils vous demanderont où se trouve la partie vide. Ensuite, ce peut être une liste de caractères hiragana de différentes tailles à lire.

À la suite des examens, le personnel fait essayer différentes verres correcteurs et une fois que vous avez ceux qui s’adaptent et corrigent bien votre vue, il ne reste plus qu’à choisir la monture et la forme des lunettes.

Les montures chez J!NS sont assez simples avec des prix allant de 5 000 ¥ à 12 000 ¥ en général. Choisissez votre design préféré, la couleur de votre étui (rouge ou noir), si vous voulez des verres correcteurs normaux ou un peu teintés et payez.

On vous remet un ticket d’échange pour récupérer vos lunettes. Leur préparation prend environ 30 minutes. Présentez-vous au comptoir Pick Up à l’heure indiquée sur votre ticket.

Testez vos lunettes (vue de près, de loin, montures assez serrées…), récupérez le ticket de garantie avec les résultats des tests. La garantie est valable six mois à compter de la date d’achat et à conserver si vous avez besoin de refaire des tests ou de changer vos lunettes. Grâce à la garantie, il est possible dans sa période de validité de changer gratuitement de lunettes jusqu’à deux fois. Elle est fournie avec une traduction en anglais.

Quand le besoin se fait ressentir, revenez au magasin pour demander un changement de verres correcteurs (レンズ交換). Après essai de plusieurs verres pour trouver la bonne correction, payez le changement de verres, facturé 5 500 ¥ et patientez environ 30 minutes le temps de la préparation. Avec les nouveaux verres correcteurs, une nouvelle garantie de six mois est délivrée.

Rapide et simple, maintenant, revoyez la vie clairement et nettement grâce à vos lunettes !

J!NS Shinjuku MYLORD (ジンズ 新宿ミロード店)
Adresse : Odakyu Mylord 6F, 1-1-3 Nishi Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo (東京都新宿区西新宿1丁目1-3 小田急新宿ミロード6F)
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Marunouchi Line, Oedo Line, Seibu Line, Keio Line, Odakyu Line)
Site internet : https://store-jp.jins.com

Un peu de vocabulaire

Opticien = 眼鏡商 (めがねしょう – megane shou)
Ophtalmologie = 眼科 (がんか – ganka)
Ophtalmologue = 眼科医 (がんかい – gankai)
Lunettes = 眼鏡 (めがね – megane)
Haut = 上 (うえ – ue)
Bas = 下 (した – shita)
Droite = 右 (みぎ – migi)
Gauche = 左 (ひだり – hidari)
Verre correcteur = レンズ (lenzu)
Carte de garantie = 保証書 (ほしょうしょ – hoshousho)
Changement de verre correcteur = レンズ交換 (レンズこうかん – lenzu koukan)
Œil droit = 右目 (みぎめ – migime)
Œil gauche = 左目 (ひだりめ – hidarime)


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


 ♫ Un article = Une chanson ► Survivor – Eye Of The Tiger

2

▶ Can you hear me : Aller chez l’ORL (耳鼻咽喉科医院)

Petit problème auditif ? Oreilles bouchées, otite déclenchée suite à une mauvaise rhino-pharyngite ? Hélas, c’est le genre de péripétie qui veut arriver à tout expatrié. Et pour être bien soigné, mieux vaut être bien préparé à se rendre chez l’ORL et bien s’y faire comprendre.

Dans cet article, Kimi no BLUE TRAVEL vous explique comment se passe un passage chez l’ORL, basé sur sa propre expérience.

※ La consultation (診察)

Il n’y a pas besoin de prendre de rendez-vous pour la consultation. C’est au premier arrivé, premier consulté. À la première visite, le client se présente à l’accueil (受付), il remet sa carte d’assurance maladie (保険証) et il récupère un questionnaire de santé (問診票) dans le but de constituer un dossier à son nom, être enregistré dans la liste des patients et recevoir la carte d’enregistrement du patient (診察券). Il faut renseigner : nom (名前), adresse (住所), numéro de téléphone (携帯電話), symptômes (症状)… Il est préférable d’avoir avec soi son carnet de médicaments (お薬手帳), surtout si on a un traitement médical au cours de la visite, car il faut renseigner le nom du médicament.

Voici un exemple de questionnaire ci-dessous.

Ensuite c’est la consultation selon le questionnaire rempli précédemment. Le médecin, ou l’assistante, appelle toujours le client par son nom suivi de la mention 様 (sama, suffixe pour s’adresser de façon très polie à quelqu’un comme un client ou un supérieur). Il se rend alors dans la salle de consultation (診察室). Le médecin redemande la raison de la visite, en disant どうされますか。(Dou saremasu ka? = Que se passe-t-il ?). Il pose quelques questions supplémentaires si besoin et explique comment il va procéder pour traiter la maladie.

À la fin de la consultation, le médecin dit toujours お大事に (Odaiji ni = soignez vous bien / prenez soin de vous). Aux prochaines visites, le patient remet à son arrivée sa carte d’assurance maladie (保険証) et sa carte d’enregistrement (診察券) qu’il récupère au moment de partir après avoir réglé la facture. Le reste se déroule de la même manière.

En japonais, clinique ORL se dit 耳鼻咽喉科医院. Repérez ces caractères et choisissez la clinique la plus pratique et la plus proche de chez vous. Kimi no BLUE TRAVEL vous partage celles qu’elle a visitées et dans lesquelles elle a pu recevoir un bon traitement.

Clinique ORL Shimada (島田耳鼻咽喉科医院)
Adresse : Shimada Mansion 1F, 3-35-14 Okusawa, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区奥沢3丁目35−14 島田マンション 1F)
Accès : Okusawa Station (Meguro Line) sortie 1
Site Internet : http://www.tamagawa-med.or.jp

Clinique ORL Iwai (耳鼻咽喉科岩井クリニック)
Adresse : Kadobayashi Building 2F, 1-49-12 Higasghiyama, Hirakata, Osaka (大阪府枚方市東山1-49-12 門林ビル3階)
Accès : Higasghiyama Bus Stop (Keihan Bus 2A)
Site Internet : https://iwai-clinic.jp

※ Règlement de la facture (請求の支払い)

Le prix d’une consultation chez l’ORL peut varier, selon la pathologie, de 530 ¥ à 1 180 ¥. Une fois la consultation terminée, retour à l’accueil pour le paiement. En tant qu’assuré (il est obligatoire de l’être par celle de la mairie du lieu de résidence ou celle de son employeur), le client paie 30% de la consultation. C’est ce qu’on appelle en japonais 負担率 (futan ritsu = taux pris en charge par le patient).

Comme pour le cas de la médecine générale, le montant total inclut différents facteurs, appliqués ou non selon la consultation : frais de consultation (初・再診料), traitement appliqué (処置), médicaments prescris (投薬), les frais d’ordonnance (処方箋料)… Ils sont renseignés sur le reçu (領収証) remis au patient. Le montant est converti en « points » avec le kanji 点 qui équivaut à la valeur de 10円. Le total de points pour une consultation (診察総点数) qui s’élève à 393点, équivaut donc à 3 930円. Le montant total (領収金額) à la charge du patient est reconverti en yens.

reçu ORL

En plus du reçu (領収証), le patient récupère deux autres documents :
– un rapport plus détaillé de sa consultation (診療明細書) : chaque catégorie apparaissant sur le reçu y sont détaillées avec les opérations réalisées et les médicaments utilisés;
– l’ordonnance (処方箋) : en cas de traitement, à remettre à la pharmacie.

※ Réception des médicaments (調剤薬)

Les médicaments sont à récupérer dans n’importe quelle pharmacie (薬局). Le client y remet l’ordonnance (処方箋) du médecin et présente sa carte d’assurance maladie (保険証) et son carnet de médicaments (お薬手帳). Il réceptionne ses médicaments dans un petit sachet en papier avec la mention 外用薬 (médicament pour usage externe) ou 内服薬 (médicament pour voie orale) selon la méthode d’administration, accompagné d’un papier faisant office de notice avec le nom du médicament (薬の名前), une photo (薬の写真), les fonctions (薬のはたらき), les précautions (注意事項), les effets secondaires (副作用), etc… Puis le reçu (領収証) dont le paiement se déroule de la même manière que pour la consultation.

reçu pharmacie

Pour rappel, si vous cherchez une pharmacie, repérez les caractères 薬局 pour trouver celle à votre convenance. Kimi no BLUE TRAVEL vous partage celles qu’elle a visitées.

Ando Pharmacy Jiyugaoka (安藤薬品 自由が丘本店) 
Adresse : 1-8-3 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo (東京都目黒区自由が丘1-8-3)
Accès : Jiyugaoka Station (Toyoko Line, Oimachi Line) sortie sud
Site internet : http://www.myph.jp/andoyakuhin/pc/

Ak pharmacy Hirakata Kuzuha (ak薬局 枚方くずは店)
Adresse : Kimura Mansion 101, 1-49-32 Higashiyama, Hirakata, Osaka (大阪府枚方市東山1丁目49-32 木村マンション 101号室)
Accès : Higasghiyama Bus Stop (Keihan Bus 2A)
Site internet : https://www.ak-holdings.co.jp/shoplist/ak-hirakatakuzuha/

※ Vocabulaire (単語)

病院 (びょういん – byouin) = hôpital
クリニック (kurinikku) = clinique
医院 (いいん -iin) = clinique
耳鼻咽喉科 (じびいんこうか – jibiinkouka) = ORL
耳鼻咽喉科医院 (じびいんこうかいいん – jibiinkouka iin) = clinique ORL
患者 (かんじゃ – kanja) = patient
受付 (うけつけ – uketsuke) = accueil
保険 (ほけん – hoken) = assurance
健康保険 (けんこうほけん – kenkou hoken) = assurance maladie
被保険者証 (ひほけんしゃしょう – hihokensha shou) = carte d’assuré(e)
来院 (らいいん – raiin) = visite
耳 (みみ – mimi) = oreille
診察 (しんさつ – shinsatsu) = consultation
診察室 (しんさつしつ – shinsatsu shitsu) = salle de consultation
耳が痛いんです。(みみがいたいんです。- Mimi ga itai ndesu.) = J’ai mal aux oreilles.
耳がつまるんです。(Mimi ga tsumaru ndesu.) = J’ai les oreilles bouchées.
今診察ができますか。(いましんさつができますか。- Ima shinsatsu ga dekimasu ka ?) = Est-ce qu’une consultation est possible maintenant ?
耳炎 (じえん – jien) = otite
耳鳴 (みみなり – miminari) = acouphène
耳垢 (みみあか – mimiaka) = cérumen
耳処置 (みみしょち – mimi shochi) = traitement de l’oreille
耳浴 (じよく – jiyoku) = bain d’oreilles
耳洗浄 (みみせんじょう – mimi senjō) = lavage de l’oreille
お大事に (おだいじに – Odaiji ni) = Soignez-vous bien.
領収証 (りょうしゅうしょう – ryōshūshō) = reçu
処方箋 (しょほうせん – shohōsen) = ordonnance
初診料 (shoshinryō) = frais de première consultation
再診料 (saishinryō) = frais de réexamen
保険一部負担 (ほけんいちぶふたん – hoken ichibu futan) = partie de l’assurance à charge
薬 (くすり – kusuri) = médicament
投薬 (とうやく – toūyaku) = posologie, dosage
注意事項 (ちゅういじこう – chūi jikō) = précautions
相互作用 (そうごさよう – sōgo sayō) = effet réciproque, interaction
副作用 (ふくさよう – fuku sayō) = effet secondaire
めまいを起こす (めまいをおこす – memai wo okosu) = provoquer des vertiges


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un petit don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► Enrique Iglesias – Can You Hear Me

2

▶ What I’ve done : Être volontaire pour des essais cliniques au Japon

Lock Up, Shibuya – Août 2014 Le rapport avec l’article ? Les béchers me rappellent le monde médical haha.

Je suis venue au Japon avec l’intention de tout tenter, et ce jusqu’à me rendre à… l’hôpital, un des endroits que je préfère pourtant le plus éviter ! Mais cette fois, je ne m’y suis pas rendue parce que j’étais malade ni pour rendre visite à un malade, mais pour participer à des… essais cliniques. Au Japon, pour les étrangers, c’est possible aussi !

Alors les essais cliniques… Oui c’est toute une histoire, il y a des risques, on peut s’en sortir avec des séquelles… Bla bla bla. Je suis au courant et je n’ai pas besoin qu’on me fasse la morale. Ma mère me l’a déjà faite quand je lui ai annoncé ma participation, merci j’ai compris les risques et je les ai bien pris en compte avant de me lancer. Et je ne fais pas de cet article une incitation à vous lancer à votre tour (le choix vous revient, vous êtes grands hein), mais juste un simple partage d’expérience personnelle.

Pour cette histoire, je reviens à début novembre, quand j’ai reçu un mail m’invitant à venir participer aux pré-sélections pour un essai clinique de trois nuits sur un antibiotique dans une des cliniques de Tokyo. La première fois que j’avais entendu parler de ça, c’était via une invitation reçue sur GaijinPot. A la recherche de femmes de type européen à qui on verse une compensation à la fin du séjour, j’ai décidé de répondre oui. Participer à des essais cliniques ; c’est peut-être risqué, mais j’y ai aussi vu un moyen de me rendre utile, d’aider la médecine à évoluer et, je ne nie pas hélas, de gagner un peu d’argent. Je ne donnerai pas plus de détails sur le médicament en question ni l’hôpital.

Cet essai clinique s’est déroulé en plusieurs étapes. Bien entendu, il y a des restrictions à suivre et il faut être dans les conditions conformes à l’essai, au risque que vous soyez dégagé au cours d’une des étapes :

  1. Inscription par e-mail : on complète un questionnaire envoyé avec l’invitation que l’on renvoie par e-mail.
  2. Participation aux pré-sélections : explication des différentes étapes de l’essai, passage de premiers examens à l’hôpital
  3. Participation aux sélections : si vous êtes retenus, on vous invite à venir aux sélections, qui se traduit par une rencontre avec le médecin, des examens plus approfondis et la signature du formulaire de consentement après lectures des conditions détaillées et du programme de l’essai.
  4. Participation à l’essai clinique : on a été 15 personnes sélectionnés pour venir séjourner à l’hôpital. 10 ont reçu le médicament, les 5 autres étant des back-up au cas où les examens médicaux montraient des résultats non-conformes et qu’une personne n’était plus apte à participer.
  5. Visite de suivi quelques jours après l’essai clinique : derniers examens pour confirmer que tout est en ordre

Pour ma part j’ai été jusqu’à l’étape 4 haha. J’ai fini back-up et comme les 10 participantes étaient en norme, j’ai pu rentrer chez moi dès le deuxième jour avec une petite compensation. La raison ? J’ai apparemment du cholestérol (et son taux était hors des limites acceptables). Il a fallu que j’aille jusqu’à un essai clinique pour faire cette découverte ! Donc, oh inconsciente Kimi de te lancer là-dedans ! Mais le bon côté est que j’ai fait cette découverte ! Les médecins étaient assez surpris en voyant ma carrure. C’est vrai, un taux de cholestérol élevé c’est plutôt étonnant quand on pèse 47 kg, qu’on pratique une activité physique, et qu’on vit dans un pays comme le Japon où la nourriture est assez saine en partie. Merci les gènes. Une petite déception forcément, car à part ça, je remplissais toutes les conditions, j’étais en très bonne santé, avec jamais aucun séjour à l’hôpital pour une intervention ou un quelconque accident. Maintenant, je me sens obligée de surveiller mon alimentation, moi qui aime tellement la bouffe ici et qui aime avoir mes petits plaisirs en cochonneries, comme mes dorayaki ou mes crêpes achetées dans Takeshita Street T^T.

Me passer de tout ça vraiment ? Ca risque d’être dur !

Bref, passons. En me rendant dans cet hôpital, pour une fois, je n’avais pas ce sentiment de malaise. Les infirmières et médecins étaient très serviables et gentils. Les infirmières sont trop mignonnes, quand elles vous font une prise de sang, elles disent : « Nous sommes désolées, ça va piquer et faire un peu mal, gomennasai ! Gomennasai !! » (= Désolé). Pendant mon (très court) séjour à l’hôpital, on avait accès au Wi-Fi, on avait une TV, les lits étaient assez confortables (j’ai bien dormi) et les repas plutôt bons (et équilibré, ça a peut-être fait baisser un peu mon cholestérol, hahaha). Par moment, j’oubliais un peu que j’étais dans un hôpital.

C’est une expérience à risque certes, mais quand on veut tout tenter dans la vie, on y va. C’est le genre de choses qui va attirer les personnes munies d’un PVT ou d’un visa de résident permanent. Cela demande d’être disponible n’importe quand pendant plusieurs jours d’affilés.


♫ Un article = Une chanson ► Linkin ParkWhat I’ve done