1

▶ Like a Dream : Taiyaki (たい焼き), le poisson sucré !

C’est l’heure du goûter et vous avez une petite faim ? Pourquoi ne pas se laisser tenter par une petite douceur japonaise pour le plaisir ? Kimi en a une très bonne à vous proposer !

Connaissez-vous le taiyaki (たい焼き) ?

Cette petite pâtisserie traditionnelle (和菓子, wagashi) en forme de poisson (précisément la daurade, 鯛, prononcé tai en japonais) est constituée de deux ingrédients majeurs : la pâte à gaufres et la pâte de haricots rouges sucrés (餡, anko). Littéralement, taiyaki signifie « daurade cuite » (tai = daurade, yaki = cuit) en référence à la forme de cette pâtisserie et à sa préparation, incluant donc l’étape de la cuisson avant d’être consommé. Elle se déguste depuis une centaine d’années dans tout le pays, souvent pendant les festivals (祭, matsuri).

Où manger de très bons taiyaki ?

Bien entendu, on peut trouver des taiyaki au supermarché, les konbinis ou à n’importe quel festival. Mais, chez Kimi no BLUE TRAVEL, nous avons notre petit échoppe favorite qui sert de très bons taiyaki, contre lesquels ceux des supermarchés ne font pas le poids ! Pour manger un bon taiyaki, nous allons chez Taimu (たい夢), situé à Hirakata. Mais ne vous inquiétez pas, il y a plusieurs magasins de cette chaîne ailleurs dans le pays !

Chauds et moelleux, ces gâteaux sont un petit bonheur, comme un rêve ! Ce n’est pas pour rien que le magasin s’appelle Taimu (たい夢, le kanji 夢 signifiant « rêve »). Pas seulement à la pâte de haricots rouges, on peut y trouver d’autres saveurs qui varient selon les régions :
Ogura an (小倉あん) : le grand classique fourré à la pâte de haricots rouges sucrés originaires de la région d’Hokkaido.
Ufu Cream (うふクリーム) : fourré à la crème pâtissière, mais pourquoi l’appeler ainsi ? Tout simplement parce que うふ signifie en fait « œuf », l’écriture en hiragana représentant l’écriture phonétique du mot français.
Kuromame an (黒豆あん) : fourré à la pâte de haricots noirs, eux aussi originaires d’Hokkaido.
German Potato (ジャーマンポテト) : fourré à la pomme de terre et au bacon, pour une petite collation salée avec un peu d’épices.

Il y a également d’autres saveurs saisonnières comme châtaigne (栗くりあん), matcha (抹茶), patate douce (さつまいも) ou encore chocolat (チョコレートクリーム) proposées pendant une durée limitée. Les taiyaki standards coûtent en moyenne 150 ¥ et les taiyaki de saison peuvent monter jusqu’à 180¥. Et pour plus de croustillant, le magasin propose aussi des pieyaki (パイ焼き, tarte cuite). C’est comme le taiyaki sauf que l’on va utiliser de la pâte brisée.

Servis chauds, la cuisson est parfaite, l’extérieur étant croustillant et doré, l’intérieur moelleux et fondant en plus d’être légers et pas trop sucrés. Cela réchauffe le cœur pendant les journées froides d’hiver ou à n’importe quel moment de l’année !

Taimu Kuzuha (たい夢 くずは店)
Adresse : 1-1 Higashi Funahashi, Hirakata, Osaka (大阪府枚方市東船橋1-1)
Accès : Fujiwara Bus Stop (Keihan Bus 39, 2A)
Site internet : https://www.obn.co.jp/taimu/


♫ Un article = Une chanson ► Francis and the Lights – Like a Dream

1

▶ Break : Une pause Katsuya ?

9-fevrier-2017

C’est la pause de midi ou bien vous avez un petit creux dans votre journée tourisme ? Vous voulez manger rapidement de la bonne nourriture pour pas cher ? N’allez pas dans un McDo ou un KFC et laissez-vous tenter par un Katsuyaかつや」!

facade

Fan de tonkatsu (とんかつ – porc pané et frit) ou de katsudon (カツ丼 – bol de riz surmonté de tonkatsu et d’un œuf battu), ça tombe bien ! C’est ce que propose cette chaîne de restaurant dans son menu ! Sur un bon bol de riz (丼) ou en menu (定食) dans une bonne assiette avec du chou émincé et du karashi et accompagné d’une soupe tonjiru (とん汁 – soupe miso avec du porc et des légumes) et d’un bol de riz (ご飯), ou encore en katsu curry (カツカレー) ! Le porc peut être soit haché (メンチ), soit rôti (ロース), soit en filet (ヒレ) avant l’étape de la friture. Et si le porc ne vous suffit pas, il y a également des plats avec deux morceaux de crevettes (海老) ! Enfin, chaque mois, un plat en édition limitée est proposé (期間限定) dans un bol de riz (丼) ou en menu (定食) ! Pour les personnes matinales, il y a aussi des menus petit-déjeuner servis jusqu’à 11h00.

Vous pouvez manger sur place ou bien prendre à emporter. Il est d’ailleurs possible de commander par téléphone. Comme c’est une chaîne de restauration rapide, vous mangez en général à des petites tables ou bien à un comptoir. Malgré une forte affluence en heure de pointe, le service est efficace et vous recevez votre commande rapidement. A table vous avez toujours à disposition du thé (chaud ou froid selon les saisons), de la sauce tonkatsu et de la sauce salade ainsi que des accompagnements pour vos plats. Les prix varient entre 500 et 1 000 yens et le petit bonus qui vous fera peut-être revenir : un bon de réduction de 100 yens est offert pour votre prochaine commande mais attention, vous n’avez qu’un mois pour l’utiliser !

Katsuyaかつや」est implanté un peu partout dans le pays, mais aussi en Corée, à Hong Kong, en Thaïlande et aussi à Taïwan ! Selon les endroits, le restaurant accueille les clients de 7h00 jusqu’à environ minuit ou 1h00 du matin. Les japonais aiment s’y rendre pendant leur pause déjeuner car ils peuvent manger rapidement.
​En pleins Tokyo, les Katsuya sont assez petits, très souvent bondé (la plupart des clients sont des salarymen en pause déjeuner) et dans le staff on compte parfois des chinois ou des indiens. En campagne, c’est plus spacieux et plus tranquille avec un staff japonais et plus accueillant. A votre arrivée, on vous sert toujours un verre de thé, chaud ou froid selon la saison.

Les restaurants de quartiers proposent certainement des tonkatsu ou katsudon de meilleure qualité, mais aussi pour un prix plus élevé, on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre ! C’est un peu comme si on comparait les chaines de kaitenzushi (回転寿司, sushi servis sur un tapis roulant) à des restaurants tenus par de grands maîtres sushis. Ceci dit, Kimi est toujours ressortie satisfaite d’un Katsuya ! D’où cet article ! Depuis son arrivée au Japon, c’est son petit plaisir de fin de mois pour même pas 5 euros :p ! Les plats en édition limitée sont souvent un bon compromis pour y manger.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


♫ Un article = Une chanson ► Three Days Grace – Break