2

► Eye Of The Tiger : Aller chez l’opticien au Japon

L’opticien au Japon, c’est rapide, facile et aussi efficace que l’ophtalmo (眼科) bien que les frais ne soient pas pris en charge par l’assurance maladie.

Dossier ! Cette photo date de 2013, quand je portais des lunettes pour le fun !

Besoin de lunettes ? Au Japon, rendez-vous chez l’opticien (眼鏡商), on y réalise les examens gratuitement et dans la foulée on vous fabrique vos lunettes de vue. En effet, il n’est pas nécessaire de consulter un ophtalmo pour faire fabriquer des lunettes de vue sous ordonnance.

Comme opticien, il y a par exemple J!NS (ジンズ). Le personnel est accueillant, à l’écoute, apporte de bons conseils et peut parler anglais (c’est du moins le cas dans la branche située à MYLORD à Shinjuku).

Les examens sont réalisés gratuitement et sans rendez-vous pour vérifier votre vue et déterminer les lunettes de vue appropriées. En dix minutes à peine, c’est fait. Cependant, un peu de maîtrise du japonais et de la lecture des hiragana est nécessaire. Pendant le test, le personnel montre des images et il faut choisir la bonne orientation (droite, gauche, haut, bas). Bien sûr, en montrant avec votre doigt ou en répondant en anglais, c’est aussi acceptable. Souvent, il s’agit de l’image d’un cercle avec un espace vide (ressemblant à la lettre C). Ils vous demanderont où se trouve la partie vide. Ensuite, ce peut être une liste de caractères hiragana de différentes tailles à lire.

À la suite des examens, le personnel fait essayer différentes verres correcteurs et une fois que vous avez ceux qui s’adaptent et corrigent bien votre vue, il ne reste plus qu’à choisir la monture et la forme des lunettes.

Les montures chez J!NS sont assez simples avec des prix allant de 5000¥ à 12000¥ en général. Choisissez votre design préféré, la couleur de votre étui (rouge ou noir), si vous voulez des verres correcteurs normaux ou un peu teintés et payez.

On vous remet un ticket d’échange pour récupérer vos lunettes. Leur préparation prend environ 30 minutes. Présentez-vous au comptoir Pick Up à l’heure indiquée sur votre ticket.

Testez vos lunettes (vue de près, de loin, montures assez serrées…), récupérez le ticket de garantie avec les résultats des tests. La garantie est valable six mois à compter de la date d’achat et à conserver si vous avez besoin de refaire des tests ou de changer vos lunettes. Grâce à la garantie, il est possible dans sa période de validité de changer gratuitement de lunettes jusqu’à deux fois. Elle est fournie avec une traduction en anglais.

Rapide et simple, maintenant, revoyez la vie clairement et nettement grâce à vos lunettes !

J!NS Shinjuku MYLORD (ジンズ 新宿ミロード店)
Adresse : Odakyu Mylord 6F, 1-1-3 Nishi Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo (東京都新宿区西新宿1丁目1-3 小田急新宿ミロード6F)
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Marunouchi Line, Oedo Line, Seibu Line, Keio Line, Odakyu Line)
Site internet : https://store-jp.jins.com

Un peu de vocabulaire

Opticien = 眼鏡商 (めがねしょう – megane shou)
Ophtalmologie = 眼科 (がんか – ganka)
Ophtalmologue = 眼科医 (がんかい – gankai)
Lunettes = 眼鏡 (めがね – megane)
Haut = 上 (うえ – ue)
Bas = 下 (した – shita)
Droite = 右 (みぎ – migi)
Gauche = 左 (ひだり – hidari)
Verre correcteur = レンズ (lenzu)
Carte de garantie = 保証書 (ほしょうしょ – hoshousho)
Changement de verre correcteur = レンズ交換 (レンズこうかん – lenzu koukan)
Œil droit = 右目 (みぎめ – migime)
Œil gauche = 左目 (ひだりめ – hidarime)


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


 ♫ Un article = Une chanson ► Survivor – Eye Of The Tiger

2

► Starting Over : Road trip à Hokkaido (1) – Location d’un véhicule

C’était en partie dans ce but que j’avais fait traduire mon permis de conduire : faire un road trip à Hokkaido ! Hokkaido est l’une des meilleures destinations pour les camping car, les caravanes et autre véhicule de vacances, car la nature, la culture et les infrastructures sont excellentes. En louant un véhicule, on peut traverser la région en s’arrêtant à divers endroits cachant de magnifiques spots en pleine nature, et bien sûr s’arrêter dans des campings parfois gratuits ou des Michi-no-Eki (道の駅, chez nous, on appellerait ça des aires de repos). Ceux-ci accueillent de nombreux camping car et caravanes pour la journée et la nuit avec toilettes disponibles 24h/24 propres et équipées, parfois des douches, des marchés de légumes locaux, des restaurants avec des ingrédients locaux, parcs, etc…
L’aventurière que je suis et qui a expérimenté les voyages en camping car pendant sa jeunesse a voulu tenter cette expérience, quitte à partir seule ! Comme je l’ai souvent fait ! Le défi s’est avéré un peu fastidieux à relever… Entre l’organisation, la recherche du véhicule, le budget notamment… De quoi me faire facilement stresser mais ma soif d’aventure, de découverte et de voyage m’ont convaincue de me lancer quand même !

Première étape pour la réalisation de ce road trip : la location d’un véhicule !

Location d’un véhicule au Japon

Il existe un petit nombre de compagnies de location à Hokkaido et dans d’autres régions du Japon, proposant tous types de véhicule, en allant de la simple voiture au camping car super équipé. Les prix varient en général entre 11 000¥ et 45 000¥ par jour. Cela dépend du type de véhicule mais aussi de la période, par exemple l’été étant pour Hokkaido la haute saison, les prix sont plus élevés qu’en période plus creuse. C’est aussi à cette période que beaucoup de réservations sont faites ! Il est donc préférable de s’organiser et réserver bien à l’avance au risque que les véhicules ne soient pas dispo !

Quelques compagnies de location de véhicules :

  • Arigato Camper Van : disponible en anglais et japonais, tous types de véhicule équipé, GPS anglais, wi-fi, paiement intégral à l’avance obligatoire pour confirmer la réservation
  • Dosanko Camper Vans (どさんこキャンピング) : disponible en anglais et japonais, mini-vans, GPS anglais, paiement sur place, faire le pleins de carburant avant de rendre le véhicule
  • Hokkaido Nomad Car Rental : disponible en anglais et japonais, camping car
  • Japan RV Rental : disponible en anglais et japonais, tout type de véhicules équipés, GPS anglais, 10% du montant à payer lors de la demande de réservation, les 90% restants sur place le jour de la récupération du véhicule
  • Rentacan Hokkaido : disponible en anglais et japonais, tout type de véhicules équipés, location de divers équipements possible, paiement intégral à l’avance par Paypal
  • Samurai Rent A Car : disponible en anglais et japonais, voitures et vans, GPS anglais, pas besoin de faire le pleins de carburant avant de rendre le véhicule,

Pour ma part, mon premier choix s’était porté plus sur Arigato Camper Van sauf que ses véhicules n’étaient pas disponibles à mes dates de voyage. J’avais donc choisi ensuite Japan RV Rental. Ce n’est pas la compagnie que je recommanderais en premier. En effet, le soucis de payer 10% à l’avance ne vous garantit pas que le véhicule souhaité soit disponible ! Et bien sûr c’est ce qui est arrivé ! Dans ce cas, la compagnie peut vous proposer un autre type véhicule, au risque que le prix final change. D’un van, on m’a proposé de passer à un camping car, mais le prix n’était pas le même ! Après échange de mails, coups de téléphone pour négocier, j’ai finalement réservé un camping car presque au même prix du van souhaité à l’origine ! Mais c’était sans savoir qu’à l’arrivée, j’aurais encore des frais supplémentaires à payer : la caution en cas de dommage ! A un prix très fort ! Même si celle-ci est remboursée quand vous rendez le véhicule intact, je ne pouvais pas investir plus pour cette location. J’ai donc demandé par e-mail une annulation et les 10% que j’avais payés m’ont été remboursés.

Je suis donc passée par Rentacan Hokkaido et Dosanko Camper Vans. Le premier n’avait pas de véhicule disponible à mes dates non plus. Le second, hourra, oui ! Pour 10 jours de location d’un mini-van basique, conduite automatique, 4 sièges se transformant en 2 lits, avec GPS en anglais : 74,304¥.

► Pour louer un véhicule chez Japan RV Rental :

  • Sur le site, sélectionnez le véhicule et vos dates, vérifiez la disponibilité
  • Remplissez le formulaire de réservation
  • Effectuez le paiement de la caution (10% du montant total)
  • Vous recevez dans les 24 heures suivantes la confirmation de votre réservation
  • Payez le reste du montant sur place en récupérant votre véhicule
  • Bon voyage !

► Pour louer un véhicule chez Rentacan Hokkaido :

  • Sur le site, remplissez le formulaire de réservation
  • Vous recevez dans les 48 heures suivantes une confirmation avec la facture à régler par Paypal
  • Vous recevez à nouveau une confirmation de votre paiement
  • Récupérez votre véhicule à l’endroit que vous avez souhaité (au choix aéroport de Narita ou Chitose uniquement) après une petite heure d’explications
  • Bon voyage !

► Pour louer un véhicule chez Dosanko Camper Vans :

  • Sur le site, remplissez le formulaire de réservation.
  • Vous recevez dans les 48 heures suivantes un devis avec le montant total.
  • Si la proposition vous convient, répondez au mail en disant que vous acceptez.
  • Vous recevez un mail de confirmation de votre réservation avec un itinéraire pour se rendre au lieu de récupération du véhicule ainsi que le numéro de téléphone à contacter en cas de problème.
  • Le jour de votre arrivée à l’aéroport de Shin-Chitose, prendre la navette à l’arrêt 30 (environ 10 min). Attention, plusieurs navettes passent, prenez-en une qui va chez Samourai Rent A Car ou E Rent A Car (eレンタカー), ces groupes font partis de la même société. En cas de problème, n’hésitez pas à téléphoner.
  • A votre arrivée, lisez et confirmez les conditions de l’assurance et en cas d’accident (document écrit en anglais), complétez en version papier votre réservation avec vos coordonnées, la date de retour du véhicule et le numéro de votre vol. Payez le montant de la réservation et vérifiez l’état du véhicule avec l’employé. Enfin, après une petite demie-heure d’explications sur la manœuvre, récupérez les clefs avec quelques documents (formulaire à remplir en cas d’accident, la facture, le compte rendu de l’état du véhicule et des explications diverses sur la conduite et l’essence).
  • Pas besoin de mettre de l’essence, c’est déjà fait. Mais faites bien le plein avant de rendre le véhicule !
  • Vous pouvez faire un premier essai de conduite pour vous familiariser avec le véhicule.
  • Bon voyage !

Conduire au Japon : bon à savoir

Sur les routes du Japon, on roule à gauche et en moyenne à une vitesse de 60 km/h ! Les trajets sont doublement plus longs ! En agglomération, la vitesse est limitée à 40km/h. En dehors, 50 ou 60 km/h. Et sur les voies rapides, 80 km/h. Oui, au Japon, les limites de vitesse sont bien en-dessous de celles en France. Cependant, beaucoup de japonais ont tendance à rouler plus vite ! Leur conduite est à la fois étrange et risquée. Quand un véhicule semble vouloir dépasser, celui devant se rabat un peu sur le côté pour lui ouvrir la voie et dépasser sans danger. Et dans le genre danger, les automobilistes ont tendance à s’arrêter n’importe où et n’importe comment ! En pleins virage, près d’un carrefour, et parfois sans mettre les warnings !

Certains panneaux de signalisation sont différents des nôtres aussi mais la signification reste compréhensible (le panneau de dépassement par exemple, ou bien les panneaux de danger qui sont triangulaires chez nous sont rectangulaires et jaunes). La nuit, il y a parfois des panneaux lumineux clignotant pour guider l’automobiliste sur les routes de campagne très sombres. Et aussi les animaux ! Attention aux renards et aux biches qui traversent dangereusement la route !

En général dans les lieux touristiques le parking coûte 500¥ pour la journée. À votre entrée dans le parking, le gardien vient direct à votre carreau pour vous demander de payer après quoi vous pouvez stationner aussi longtemps que vous voulez pour la journée. Après, il n’est pas toujours impossible de trouver des parkings gratuits. Si vous n’êtes pas contre marcher un peu plus longtemps, repérez à l’approche de votre destination des endroits où vous pourriez stationner librement.

Le carburant et les stations services

Au Japon, il existe plusieurs compagnies de stations services. Les plus courantes sont : Eneos, Idemitsu, Shell, Cosmo Oil (コスモ石油)… Il y en a beaucoup en ville, très peu en campagne. Et attention ! Elles ne sont pas toutes ouvertes 24H/24 et plus vous vous éloignez des grandes villes, plus vous verrez les stations services fermées le dimanche. Prenez bien vos précautions si vous faites de longs trajets !

Elles proposent trois type de carburants : essence sans plomb (レギュラー), diesel (軽油), et essence sans plomb premium (ハイオク). Le diesel est moins cher que l’essence qui elle coûte en moyenne 142¥/L. Les prix varient tous les jours et selon les stations. Parfois l’essence peut coûter seulement 134¥/L comme elle peut monter jusqu’à 145¥/L. Pour le mini-van loué chez Dosanko Camper Vans, un plein complet du réservoir de 30L coûte environ 4500¥ et on peut rouler environ 600km.

Soit le client effectue son plein en libre-service (la mention セルフ est alors affichée), soit les employés prennent en charge le client quand celui-ci entre dans la station (フルサービス). Les stations en libre-service sont moins chères que les stations full-service.

C’est souvent le cas chez Eneos par exemple qui compte parmi les stations full-service (フルサービス). Ils vous indiquent à quelle borne stationner, vous demandent quel type de carburant vous souhaitez et le mode de paiement. Pendant que le pleins s’effectue, si ils ne sont pas trop occupés, ils nettoient un peu votre véhicule. Vous êtes le roi, vous n’avez rien à faire mis à part payer !

Dans le cas d’une station libre-service (セルフ) cela fonctionne en général comme suit :

  1. Si la borne est multilingue, sélectionnez la langue souhaitée.
  2. Sélectionnez le mode de paiement (espèces, carte de crédit…) et si vous avez une carte à point (selon les stations, les cartes à points comme T-Point ou Ponta sont acceptées, elles permettent de bénéficier d’une réduction sur le tarif et de payer en utilisant ses points).
  3. Sélectionnez le type de carburant.
  4. Soit vous payez en insérant le montant que vous voulez et vous remplissez votre réservoir jusqu’à épuisement du montant comme c’est le cas dans les stations Shell. Soit vous sélectionnez la quantité de litres, le plein complet ou le montant que vous souhaitez payer et vous insérez l’argent ensuite.
  5. Remplissez votre réservoir
  6. Récupérez votre reçu et votre monnaie.

Road trip en mini-van : mes impressions

J’étais un peu effrayée à l’idée de devoir conduire un gros véhicule (une grande première pour moi) sur les routes japonaises où on conduit à gauche, comprendre les panneaux de signalisation et d’indication, faire le plein d’essence… Mais au moment où j’ai commencé à conduire, j’étais plutôt euphorique et je me suis rapidement faite aux routes japonaises.

J’ai conduit par tous les temps et toutes les conditions : ensoleillé, pluvieux voire pluie torrentielle, dans le brouillard très épais, la nuit, sur des routes en travaux… J’ai parfois croisé des biches, des renards ou des lapins. Les routes d’Hokkaido sont tranquilles et peu difficiles, sauf quand on veut aller dans des coins assez difficiles d’accès et même pas desservis par des bus. Les itinéraires que j’ai emprunté m’ont fait circuler dans des endroits déserts, au milieu de champs immenses avec parfois des vaches et des chevaux ou dans les montagnes. C’était plutôt agréable, avec un sentiment de liberté quand on conduisait sans vraiment savoir où le chemin nous menait mais en même temps avec la curiosité de découvrir quelles surprises nous attendaient au bout. Conduire le long des cotes avec d’un côté la mer du Japon et les falaises de l’autre, passant dans de longs tunnels, était aussi un moment agréable avec un panorama de dingue. On s’arrête dès que possible pour faire des pauses et admirer ce paysage splendide. En revanche, la conduite en ville est moins fun. Des feux tricolores tous les 100m à chaque carrefour. En heure de pointe, pris dans les embouteillages, on perd un temps précieux. À quand les ronds-points ? La conduite de nuit n’est pas fort agréable non plus, surtout quand il y a du monde. Les phares étaient parfois très éblouissants avec la pluie. Et certains automobilistes laissent les pleins phares quand ils croisent quelqu’un…

Mon mini-van, que j’ai baptisé Titine fonctionnait avec de l’essence sans plomb (レギュラー), il était neuf et propre mais peu confortable au volant. Les premiers jours, j’ai eu un peu mal au dos. La conduite était automatique et faut s’habituer au fait que toutes les commandes du tableau de bord sont inversées puisque le volant est à droite. Plusieurs fois j’ai activé les essuie-glaces alors que je voulais mettre le clignotant xD. Le GPS était dispo en plusieurs langues et avec une connexion Bluetooth (très bien pour faire péter la musique), et il y avait des câbles USB pour charger le téléphone et autres appareils. J’ai passé un super séjour grâce à Titine et le personnel très gentil de Dosanko Camper Vans ! Je vous recommande cette compagnie. Si je renouvelle l’expérience (j’y songe très franchement) je repasserai sans doute par leur service !

Je n’ai pas passée de nuits comme j’en aurais passé dans un bon hôtel mais ça m’a rappelé mes vacances en camping car. Je craignais d’avoir froid la nuit mais au final avec un pull et des bonnes couvertures j’étais suffisamment réchauffée.

Les Michi no Eki, nombreuses à Hokkaido permettent de passer une nuit sans trop de stress dans un lieu où toilettes et distributeurs sont dispo 24h/24 et avec le stationnement gratuit. Ce qui est dommage, c’est que les boutiques, restaurants et centres d’informations ferment tôt. En effet, ils sont ouverts de 9h00 à 18h00 pour la plupart. Et leur réseau Wi-Fi gratuit n’est pas super performant non plus.

On peut y rencontrer d’autres voyageurs nomades, des personnes très gentilles avec qui échanger nos expériences et des japonais généreux. Tout le monde se dit bonjour, reste poli et nous souhaite bon voyage quand on quitte les lieux. Ce sont surtout les personnes âgées qui voyagent en camping car.

Le seul point noir dans cette aventure, c’est de l’avoir fait seule. Parfois, en parcourant les routes désertes, on se sent un peu seul. Et une aventure si incroyable, j’aurais beaucoup aimé la vivre avec quelqu’un. Heureusement que mon petit Yong Yong Kuma était là ! Je suis personnellement heureuse d’avoir accompli mon premier road trip et d’avoir découvert Hokkaido qui est une région vraiment magnifique ! Cela restera mon plus beau voyage de cette année !

Loin d’être donc une experte en road trip, j’espère cependant que ce long article a pu vous aider !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


 ♫ Un article = Une chanson ► CNBLUE – Starting Over

2

► Driver’s High : Conduire au Japon

Marre de prendre le train, le vélo ou de marcher ? Envie de vous évader dans la campagne japonaise et de parcourir des routes désertes, faire un road trip dans les coins perdus du Japon ?

Vous avez le permis de conduire ? Alors tentez une nouvelle aventure et offrez-vous la possibilité de conduire au Japon pendant votre séjour ! C’est facile et rapide ! Pour cela, il faut juste rendre votre permis valide sur le territoire japonais ! Pour cela deux options se présentent : la première, faire traduire votre permis en japonais et la deuxième, remplacer votre permis original par un permis japonais, appelé ainsi Gaimen Kirikae (外免切替) en présentant une demande au centre des permis de conduire (免許センター) de votre préfecture.

La Fédération japonaise de l’automobile (JAF) accepte et publie des traductions en japonais de permis de conduire étrangers dans ses branches situées partout dans le pays, désignées par la Commission nationale de la sécurité publique.

En tant que ressortissant français, il est donc possible de conduire sur le territoire si vous êtes muni de cette traduction en plus de votre permis original et votre passeport. Deux conditions sont à respecter :

  • la traduction doit être officielle et établie par une entité désignée par la loi. Les entités autorisées par la loi à préparer la traduction du permis de conduire sont les suivantes :
    A) L’Ambassade ou le Consulat du pays émetteur au Japon
    B) La Fédération japonaise de l’automobile (JAF)
  • La période écoulée depuis votre dernière entrée au Japon doit être inférieure à un an. Pour preuve et vérification, se référer au dernier tampon sur votre passeport.

Donc, que vous soyez un touriste ou un résident, tant que vous n’avez pas passé plus d’un an sans quitter le territoire japonais, vous pouvez conduire en étant muni de votre permis et de sa traduction en japonais !

Cet article va donc traiter de la première option, c’est-à-dire, la traduction du permis original réalisée à la Fédération japonaise de l’automobile (JAF).

Faire une demande de traduction de permis de conduire chez JAF

Les demandes de traduction de permis de conduire à la Fédération japonaise de l’automobile (JAF) peuvent s’effectuer directement sur place ou par voie postale. Il est également possible de faire faire les formalités de demande par un représentant. Pour connaitre la branche la plus proche de chez vous, vous pouvez consulter le lien suivants : liste des branches de JAF.

JAF Tokyo (JAF東京支部)
Adresse : 2-2-17 Shiba, Minato-ku, Tokyo (東京都港区芝2丁目2−17)
Accès : Shibakouen Station (Mita Line) sortie A1, Hamamatsucho Station (JR Lines, Tokyo Monorail) sortie sud
JAF Kanagawa (JAF神奈川支部)
Adresse : 2-1-8 Katakura, Kanagawa-ku, Yokohama-shi, Kanagawa-ken (神奈川県横浜市神奈川区片倉2丁目1−8)
Accès : Katakuracho Station (Yokohama Municipal Subway Blue Line) sortie 1
Site internet : http://www.jaf.or.jp
Horaires d’ouverture : 9:00~17:30 (fermé samedi, dimanche, jours fériés, semaine du Nouvel An)

► A savoir

 Les automobilistes concernés doivent être munis à la fois de leur permis original et de la traduction lorsqu’ils conduisent sur le territoire japonais.
 La durée de validité de la traduction est d’un an à compter de la date d’entrée au Japon. Lorsqu’un automobiliste quitte le Japon et y revient, la même traduction sera de nouveau valide pour un an à compter de la date ré-entrée. Cela est valable pour un touriste ou un résident permanent. La police japonaise peut en effet demander de présenter son passeport pour contrôler la dernière date d’entrée au Japon.
 Si la durée de séjour au Japon d’un automobiliste dépasse un an, la traduction devient automatiquement caduque et cet automobiliste n’a donc plus le droit de conduire au Japon. Il devra quitter le territoire et y re-entrer pour la rendre à nouveau valide.
 L’automobiliste doit avoir séjourné plus de trois mois dans le pays d’origine suite à l’obtention de son permis de conduire. Cette information peut être prouvé grâce au passeport avec les différents tampons des visas.

► Documents nécessaires

  • Formulaire de demande de traduction : à télécharger et imprimer depuis le site de JAF
  • Permis de conduire original : rendu immédiatement après photocopie. Les copies sont acceptées seulement si celles-ci sont en couleur et lisibles.
  • 3 000 yens pour régler les frais de délivrance

► Procédure de délivrance

  • Accepter les conditions citées sur le formulaire de demande
  • Remplir le formulaire de demande, choisir l’utilisation de la traduction, cocher les documents connexes (Traduction, Présentation et Permis de conduire) et signer
  • Réglez les 3 000 yens de frais
  • Patientez le temps de la traduction
  • Récupérez le reçu et la traduction

La traduction peut être effectuée le jour-même si la demande est faite avant 16h00. Celle-ci prend environ deux heures. Il est aussi possible de demander et de faire envoyer la traduction par voie postale. Dans ce cas, rajouter des frais de commission à 500 yens. Généralement, le document parvient à son destinataire 1 à 2 semaines environ après paiement. Attention : les demandes et paiements faits depuis l’étranger ne sont pas acceptés, et aucune traduction n’est expédiée hors du Japon.

Une fois cette démarche effectuée, à vous les voyages en voiture et les road trip ! Veillez toujours à avoir en votre possession votre permis original, sa traduction et votre passeport ! Et si vous souhaitez un jour opter pour un permis japonais, votre traduction peut être jointe aux documents nécessaires pour faire votre demande ! Sur ce, bonne route !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► L’Arc~en~Ciel – Driver’s High

1

► Don’t Lose Yourself : Chercher du travail au Japon

C’est bien connu, travailler au Japon est le rêve de beaucoup de ressortissants français. Et un rêve à portée de mains quand on sait où et comment chercher avec motivation et persévérance. L’important est de ne pas avoir peur d’affronter les difficultés, de rester positif et de ne pas baisser les bras au moindre refus. Il faut se dire que ce n’était pas l’opportunité du siècle et qu’une meilleure nous attend plus loin ou plus tard. Et puis, oui, bien sûr, ce n’est pas une tâche facile. C’est fatigant, ça prend du temps et de l’énergie mais dites-vous que vos efforts finiront par être récompensés et vos compétences en japonais seront meilleures !

Je suis passée par là moi aussi et maintenant que je suis revenue à la case « départ », à la recherche d’une nouvelle opportunité professionnelle, je partage dans cet article quelques conseils et connaissances que j’ai appris sur la recherche d’emploi au Japon. En espérant que cela éclaire votre chemin vers votre avenir professionnel au Japon. Et n’abandonnez pas ! Il y a toujours de l’espoir !

Comment et où chercher

① Hello Work

Hello Work est le centre de service de l’emploi au Japon. C’est un peu le Pôle Emploi japonais. Les bureaux Hello Work gèrent une base de données complète d’offres d’emploi récentes mises à la disposition des demandeurs d’emploi via un système intranet interne et sur Internet. En outre, il gère les prestations d’assurance-chômage pour les travailleurs japonais et étrangers, une allocation sous condition de ressources versée aux demandeurs d’emploi à faible revenu sans assurance-emploi qui participent à une formation professionnelle, et propose également des programmes de compensation pour les chômeurs.

Il est possible de trouver de nombreuses offres d’emploi dans tous les domaines et tous les types de contrat en se rendant dans la branche la plus proche de votre lieux d’habitation. La branche la plus accessible pour les étrangers (j’entends par là avec des interprètes japonais-anglais) se trouve quant à elle à Shinjuku.

Pour plus d’informations sur le fonctionnement des recherches avec Hello Work, retrouver l’article dédié sur ce lien.

② Internet

Maintenant Internet, notre meilleur ami, est là aussi pour la recherche de travail de façon plus simple, plus rapide et à n’importe quel moment ! Je retiens trois façons d’y chercher un emploi : sur les réseaux sociaux / sites de recherche d’emploi, sur les sites des agences de recrutement et sur le site officiel des entreprises chez qui vous souhaitez postuler.

► Sites internet de recherche d’emploi et réseaux sociaux
Career Cross (japonais, anglais)
Coto Work (anglais)
DODA | デューダ (japonais)
en world (japonais, anglais)
GaijinBank (japonais, anglais)
GaijinPot Jobs (japonais, anglais)
Japan Times Jobs (japonais, anglais)
Kimi Will Be (anglais)
Nikkei Career Net | 日経キャリアNET (japonais)

LinkedIn (LE réseau social professionnel)
Facebook (eh oui, même lui il s’y met !)

L’avantage est que la plupart de ces réseaux possèdent leur propre application, ce qui facilite la recherche et vous permet de consulter les offres d’emploi n’importe où et n’importe quand depuis votre tablette ou votre smartphone. Les réseaux sociaux sont pour la plupart aujourd’hui associé à LinkedIn et il vous suffit de lier votre compte LinkedIn pour partager vos données sur les autres réseaux sociaux. Les sites internet de recherche d’emploi demandent la création d’un compte puis de compléter leur CV en ligne ou d’uploader le votre. Certains contiennent des articles avec des conseils pour la rédaction du CV et des exemples de CV. Enfin, pas seulement les entreprises elles-mêmes mais les agences de recrutement y postent leurs offres d’emploi et peuvent ainsi vous contacter si vous postulez.

► Agences de recrutement
Archidas | アーキダス (japonais)
Global Power | グローバルパワー (japonais)
GoooJob | j Career (japonais)
Hays | ヘイズ (japonais et anglais)
JAC Recruitment (japonais)
Japan Career (japonais et anglais)
Michael Page (japonais et anglais)
Tempstaff (japonais et anglais)
WDB (japonais)

A la différence des réseaux sociaux et sites de recherche qui proposent le plus souvent une liste vaste d’offres d’emploi, les agences de recrutement vous permettent de construire votre profil pour mieux cibler vos recherches et vous proposer par la suite les meilleures offres qui correspondent à votre profil et vos compétences. Certaines agences proposent des offres d’emplois dans tous les secteurs d’activité, d’autres se focalisent dans un secteur en particulier, d’autres demandent de posséder le JLPT N2 pour prétendre à recevoir des offres intéressantes malgré le souhait de se montrer très gaijin friendly comme chez j Career

Donc, pour ne pas trop souffrir de ce malaise et favoriser autrement notre intégration, ces agences organisent parfois des événements, des salons, etc… pour nous donner l’occasion de pratiquer un peu le japonais, de faire des rencontres pour élargir notre réseau et d’en apprendre plus sur la culture et le travail au Japon

C’est avec des tests psychologiques en ligne et divers questionnaires sur votre cadre de vie, votre état de santé vos conditions souhaitées de travail, etc… que certaines agences procèdent. Après quoi, un consultant revient vers vous par téléphone ou par e-mail si vous n’êtes pas joignable pour fixer un entretien par téléphone ou dans les bureaux de l’agence afin de discuter de vos objectifs de carrière professionnelle ou des offres d’emploi qui vous ont intéressées ou qui seraient susceptibles de vous intéresser. Ils vous proposent quelques offres et si une vous intéresse, ils se chargent de proposer votre candidature à l’entreprise. Le consultant fait le lien entre l’employeur et vous.

Ceci dit, ne vous reposez pas sur les consultants et agences de recrutement. N’attendez pas qu’ils vous recontactent toujours d’eux-mêmes pour vous proposer quelque chose. Ils le font rarement. Montrez-leur donc que vous êtes motivé en envoyant régulièrement des mails pour vous tenir au courant des offres d’emplois en cours. De même, après un entretien ou une première proposition de poste, remerciez-les toujours par e-mail et n’hésitez pas à les relancer pour demander des nouvelles sur la progression du processus de recrutement.

③ Contact et candidature spontanée

Visant des entreprises spécifiques chez qui vous souhaitez travailler, optez pour la candidature spontanée. Insérez votre CV (履歴書 (Rirekisho) et 職務経歴書 (Shokumu Keirekisho)) dans une enveloppe avec la mention 履歴書在中 (CV joint) et envoyez-les par voie postale. Plus d’informations sur l’envoi des CV par la poste sur cet article.

Autre moyen plus rapide, contactez les entreprises par e-mail si vous l’avez. Ci-dessous, voici un exemple d’e-mail destiné au service recrutement des employeurs. Les parties en rose sont à modifier avec vos infos. La traduction en français est approximative ! Veillez à bien garder une mise en forme espacée et aérée pour rendre votre mail agréable à lire par les recruteurs.

件名 : 職応募の件/ジョン・キミ 
Objet
: Demande d’emploi / Votre nom

文面 (Texte)
株式会社 キミのブルートラベル
採用ご担当
Nom de l’entreprise Co., Ltd.
Madame, Monsieur en charge du recrutement,

はじめまして。
ジョン・キミと申します。
Enchanté(e).
Je m’appelle JUNG Kimi.

ハローワークで御社の求人情報を拝見し、
これまでの経験を御社に活かせるのではと思い、
職に応募したくご連絡を差し上げました。
J’ai pris connaissance de votre offre d’emploi par Hello Work,
souhaitant faire usage de mes précédentes expériences professionnelles chez vous,
je souhaite candidater pour un poste en vous envoyant ce courriel.

履歴書と職務経歴書を添付しております。
ご査収の程、よろしくお願い申し上げます。
Veuillez trouver en pièces jointes mon curriculum vitae.
Merci beaucoup pour votre attention.

お忙しいところ大変恐縮ですが、
面接の機会をいただけますと幸いです。
何卒、よろしくお願い申し上げます。
Bien que votre service soit très occupé,
j’espère recevoir l’opportunité de décrocher un entretien.
Bien cordialement.

署名 (Signature)
———————————–
JUNG Kimi (ジョン・キミ) (Nom en lettres latines et en katakana)
000−0000 東京都渋谷区 (Code Postal + Adresse)
📲 070−0000−0000 (Numéro de téléphone)
kiminobluetravel@docomo.co.jp (Adresse mail)
———————————–

Enfin, contactez les agences de recrutement ou directement les consultants que vous avez rencontré auparavant et qui vous ont remis leur carte de visite (autant qu’elles vous servent à quelque chose). Au choix, par e-mail ou par téléphone.

Exemple d’e-mail destiné aux agences et consultants. Il ressemble à quelques lignes près à l’e-mail destinés aux entreprises.

件名 : 履歴書ご送付の件/ジョン・キミ 
Objet
: Envoi de CV / Votre nom

文面 (Texte)
株式会社 キミのブルートラベル
〇〇 様
Nom de l’agence Co., Ltd.
Madame, Monsieur 〇〇,

ジョン・キミと申します。
Je m’appelle JUNG Kimi.

これから、新しい仕事を探し、
ご指示いただきました履歴書と職務経歴書をお送りいたします。
ご査収の程、よろしくお願い申し上げます。
Je suis actuellement à la recherche d’un emploi,
je vous adresse dans ce courriel mon curriculum vitae.
Merci beaucoup pour votre attention.

お忙しいところ大変恐縮ですが、
面接の機会をいただけますと幸いです。
何卒、よろしくお願い申し上げます。
Bien que votre service soit très occupé,
j’espère recevoir l’opportunité de décrocher un entretien.
Bien cordialement.

署名 (Signature)
———————————–
JUNG Kimi (ジョン・キミ) (Nom en lettres latines et en katakana)
000−0000 東京都渋谷区 (Code Postal + Adresse)
📲 070−0000−0000 (Numéro de téléphone)
kiminobluetravel@docomo.co.jp (Adresse mail)
———————————–

Les offres d’emploi (求人)

Bien sûr, il ne faut pas postuler sans prendre le temps de lire et surtout de comprendre les offres d’emploi ! Voici les différentes informations que vous pouvez retrouver dans les offres d’emploi :

  • 採用企業名 (Nom de l’employeur)
  • 業種 (Secteur d’activité) : 食品 (alimentaire), 編集 (édition), 広告 (publicité), 教育 (éducation), 自動車 (automobile), 建築 (bâtiment), 医療 (médecine), 香料 (parfumerie)…
  • 職種 (Type d’emploi) : 秘書 (secrétariat), アシスタント (assistance), 事務 (travail de bureau), 生産管理 (contrôle de la production), 品質保証 (assurance qualité), 品質管理 (contrôle qualité), 研究 (recherche), 開発 (développement), 分析 (analyse), 購買 (achats), 物流 (logistique), 販売 (ventes), 接客 (service clientèle), 営業 (commercial), 貿易事務・国際事務 (commerces import-export), 総務 (administration),
    業務 (réception), 人事 (RH), 労務 (gestion du personnel), 財務 (finances), 経理 (comptabilité), 広報 (relations publiques), 翻訳 (traduction), 通訳 (interprétariat), カスタマーサービス (service client)…
  • 雇用形態 (Type de contrat) : 正社員 (employé permanent), 契約社員 (CDD), 派遣社員 (Contrat temporaire), 試用期間 (période d’essai)…
  • 勤務地 (Lieu de travail)
  • 仕事内容 (Description du travail)
  • 勤務条件 (Conditions de travail) : 勤務時間 (temps de travail), フレックスタイム制度 (horaires flexibles), 平均残業時間月10時間 (10 heures d’heures supplémentaires en moyenne par mois)…
  • 休日 / 休暇 (jour(s) de repos / vacances) : 土曜日・日曜日 (samedi – dimanche), 祝日 (jour férié), 年末年始 (nouvelle année), 有給休暇 (congés payés), 夏季休暇 (vacances d’été), 慶弔休暇 (congés décès), 産前産後休暇 (congé maternité), 育児休暇 (congé parental)…
  • 応募条件, 必須経験 (Conditions d’application, expériences requises) : 学歴 (formation) 大卒 (diplôme universitaire), 修士 (maîtrise universitaire, master), 専門卒 (formation professionnelle)…
  • 求める経験・能力 (Expériences & compétences recherchées), 資格 (Qualifications)
  • 年収 / 給与 (Revenu annuel / salaire)
  • 待遇 (Traitement), 福利厚生 (Avantages) : 昇給 (augmentation de salaire), 賞与 (bonus), 社員旅行 (voyage d’entreprise), 通勤交通費支給 (frais de transport), 社会保険 (assurances sociales), 住宅取得援助 (aide pour la recherche de logement), 社宅 (logement d’entreprise), 定期健康診断 (examen médical régulier), 退職金 (allocation retraite), 住宅手当 (allocation logement), 家族手当 (allocation familiale)…
  • 語学力 (Compétences linguistiques) : 初級 (niveau débutant), 中級 (niveau intermédiaire), ビジネスレベル (niveau business),  不問 (non-demandé)…
  • 応募方法 (Méthode d’application)
  • 選考プロセス / 選考過程 (Processus de sélection) : 書類選考 (sélection par documents), 面接数回を予定 (planification de plusieurs entretiens)…

Si l’offre d’emploi vous intéresse, postulez depuis le site internet en cliquant sur le bouton « 応募 » (Postuler), ou selon la méthode souhaitée dans l’offre (envoi par courrier, par e-mail, etc…).

Vocabulaire

Comprendre

株式会社 = Société
必須 = Requis
未経験者 = Personne inexpérimentée
経験者 = Personne expérimentée
長所 = Qualité
短所 = Défaut
生活環境 = Cadre de vie
健康状況 = Etat de santé
本人確認書類 = Documents d’identité
件名 = Objet
文面 = Texte
署名 = Signature
応募する = Postuler
申し訳ございません。 = Veuillez nous excuser.
宜しくお願い申し上げます。= Merci d’avance.
先ほどはお電話にてお話させていただきありがとうございました。= Merci beaucoup pour l’appel téléphonique quelques instants plus tôt.
お電話をさせていただきたいと存じます。= Je souhaiterais pour contacter par téléphone.

Ecrire / S’exprimer

職応募 = Candidature
お世話になっております。= Je vous suis redevable.
ご連絡ありがとうございます。= Merci pour votre message.
ご連絡をお待ちしております。= Dans l’attente de votre réponse.

Après avoir réalisé tout ça, si des réponses positives vous reviennent avec une opportunité d’entretien, alors vous n’avez plus qu’à tout déchirer et à bien préparer votre entretien !

L’entretien d’embauche sera le sujet d’un prochain article ;) !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSION – DON’T LOSE YOURSELF

2

► In My Head : COTO Language Academy

À la recherche d’une école de japonais pour apprendre intensivement le japonais, ou régulièrement une ou deux fois par semaine pendant votre temps libre ? Apprendre mais aussi profiter des différents services et saisir l’opportunité de rencontrer d’autres personnes ?

Aujourd’hui, je vous présente une école de japonais ! Pas une école gratuite hélas, mais qui offre un très bon service d’enseignement.

Bienvenue chez COTO Language Academy !

COTO Language Academy (コトランゲージアカデミー)

Adresse : 3F Iidabashi Building, 4-9-4 Iidabashi, Chiyoda-ku, Tokyo (東京都千代田区飯田橋4−9−4 飯田橋ビル1号館3F)
Accès : Iidabashi Station (JR Sobu Line, Yurakucho Line, Nanboku Line, Oedo Line, Tozai Line) sortie A4
Site Internet : https://cotoacademy.com

Présentation

Située à Iidabashi, cette école existe depuis 2000 et offre des cours fun et vivants par le biais de conversation diverses dans des classes de petits groupes. Si elle n’offre pas de visa étudiants, ceux qui rejoignent COTO Language Academy sont soit résidents au Japon, soit en court séjour en tant que touriste venant d’Asie, d’Europe ou d’Amérique. Les cours peuvent s’adapter aux personnes flexibles dans leur emploi du temps ou pour celles qui souhaitent suivre un programme intensif. Ses 40 professeurs qualifiés travaillent et enseignent avec des manuels de l’école ou le classique Minna no Nihongo ainsi que d’autres ressources pour travailler la grammaire, la communication, le business ou encore préparer l’examen du JLPT.

Dans l’enceinte de l’école, vous trouverez un espace salon avec un accès gratuit au wi-fi pour étudier et manger. Des distributeurs de boissons et de la nourriture sont à votre disposition pour 100¥. Gratuitement, il y a du thé, du café et de l’eau. 8 secrétaires sont présentes à l’accueil pour répondre à vos questions et vous guider en japonais ou en anglais.

De temps en temps, l’école organise des sorties (excursion à la montagne ou au onsen) et des événements pour réunir son staff et ses étudiants.

Les cours

Pour correspondre au mieux aux besoins des étudiants et leurs disponibilités, des cours réguliers ou intensifs en groupe et des cours privés sont enseignés chez COTO Language Academy. Un cours en groupe dure deux fois 50 minutes avec 10 minutes de pause au milieu. Dans chaque classe, il y a entre 2 et 8 étudiants. Un cours privé dure 50 minutes. À l’arrivée, vous vérifiez l’emploi du temps du jour pour connaitre la salle où vous avez cours et votre professeur.
Selon le niveau, l’achat d’un manuel utilisé en classe peut s’avérer nécessaire. Les prix varient entre 1200 ¥ et 3700 ¥. Un manuel est souvent utilisé pour les niveaux débutants et les classes de cours intensifs. A partir du niveau intermédiaire, et pour les classes régulières, les professeurs préparent des copies.
En détails, les différents cours disponibles chez COTO Language Academy :

Cours intensifs
Du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h20 ou de 14h10 à 17h00, pour progresser rapidement en conversation et en écoute. Chaque programme débute toutes les 4 semaines en moyenne, l’idéal étant de suivre un programme en entier pour avoir une progression efficace. Il est possible de rejoindre un programme toutes les semaines.

– Tarif pour une semaine : 30 000 ¥
– Tarif pour deux semaines : 50 000 ¥
– Tarif pour quatre semaines : 100 000 ¥
Des réductions sont valables si vous décidez d’étudier pendant plus de deux mois à l’école.

Le contenu est défini selon 6 niveaux :
– Débutant (JLPT N5, 12 semaines) : bases et conversation simples de la vie quotidienne, apprentissage des kanas et de 150 kanjis et 300 mots de vocabulaire
– Débutant avancé (JLPT N4, 12 semaines) : conversation détaillée, communication, apprentissage de 150 kanjis et 300 mots de vocabulaire
Pré-intermédiaire (JLPT N4~N3, 12 semaines) : conversation quotidienne et naturelle, communication, apprentissage de 150 kanjis et 500 mots de vocabulaire
– Intermédiaire (JLPT N3, 12 semaines) : communication courante et naturelle et apprentissage de 300 kanjis et 600 mots de vocabulaire
– Intermédiaire avancé (JLPT N3~N2, 8 semaines) : conversation sur des sujets et domaines spécialisés, exprimer son point de vue, apprentissage de 200 kanjis et 300 mots de vocabulaire
Avancé (JLPT N2-N1, 12 semaines) : Japonais niveau business, communication avec des natifs, apprentissage de 500 kanji et 750 mots de vocabulaire

S’ajoute en plus, un programme super-intensif de 4 semaines pour les débutants complets. Ce programme se focalise sur l’apprentissage des hiragana et katakana et des sujets et des situations de la vie quotidienne. La méthode d’enseignement se concentre sur l’apprentissage des phrases clés sans mettre l’accent sur les explications grammaticales.

• Cours en part-time 
Cours réguliers et flexibles dans les horaires. Inclut le programme Nihongo Plus basé sur la conversation avec beaucoup d’expressions essentielles et utiles et JLPT Prep pour, comme son nom l’indique, préparer l’examen du JLPT. Pour rejoindre ces classes, vous achetez un pack de leçons valable pour une période définie. Plus on prend un gros pack, plus le prix diminue pour une leçon. Vous choisissez les classes qui vous conviennent le mieux selon votre niveau (défini après un test) et selon vos disponibilités. Vous pouvez rejoindre autant de classes par semaine que vous pouvez du moment qu’elles ne sont pas encore complètes. Vous réservez en avance et si vous ne pouvez pas assister au cours, vous devez annuler la veille avant 18h00, sinon votre leçon est quand même utilisée. Vous possédez une carte sur laquelle le professeur met un tampon pour chaque cours auquel vous assistez.

– Pack d’essai 8 leçons : 18 400 ¥ valable 1 mois
– Pack 16 leçons : 33 600 ¥ (soit 2 100 ¥ la leçon) valable 6 mois
– Pack 32 leçons : 64 000 ¥ (soit 2 000 ¥ la leçon) valable 8 mois
– Pack 48 leçons : 91 200 ¥ (soit 1 900 ¥ la leçon) valable 12 mois
Il est aussi possible d’acheter un pack de leçon valable seulement un mois !
– Pack 16 leçons : 28 800 ¥
– Pack 24 leçons : 42 600 ¥
Attention, un cours durant deux fois 50 minutes, c’est donc compté comme deux leçons du pack.

Comme pour les cours intensifs, le contenu est défini selon différents niveaux :
Débutant 1 (JLPT N5) : pratique des bases pour les débutants et apprentissage des Kana et de la grammaire de base
Débutant 2 (JLPT N5) : pratique des bases de façon plus naturelle
Débutant avancé (JLPT N4) : grammaire et conversation essentielle
Intermédiaire (JLPT N3) : communication courante et naturelle, lecture et conversation sur divers sujets
Intermédiaire avancé (JLPT N3~N2) : grammaire et conversation complexes, expressions
Avancé (JLPT N2-N1) : lecture et conversation sur divers sujets, japonais niveau business, entrainement au langage honorifique

Lors de votre inscription, vous recevez aussi par mail vos identifiants et mots de passe pour accéder au service internet de l’école. Ainsi, vous pouvez suivre les cours auxquels vous vous êtes inscrits et le nombre de cours restants de votre pack. Vous pouvez choisir de recevoir un rappel par e-mail de la date de votre prochaine leçon mais aussi fixer les dates de vos classes ou les annuler.

• Cours privé et semi-privé
Les deux premiers programmes ne vous correspondent pas ? Il reste toujours les cours privé ou semi-privé ! Les horaires disponibles sont de 9h50 à 21h30 en semaine et de 10h50 à 17h50 le samedi. Le prix d’une leçon privée est de 4200 ¥ et celui d’une leçon semi-privée avec deux personnes ou plus est de 2800 ¥. Attention, si une des personnes est absente, la leçon est quand même comptée comme payée. Les cours se basent sur le profil et la rapidité de l’étudiant et surtout ses besoins avec en plus 5 minutes de conversation, des devoirs à la maison et des tests. De même que pour les cours en part-time, il est possible d’acheter un pack de leçons réduisant le prix de la leçon à l’unité.

• Cours privé spécial
A la différence du cours privé et semi-privé où les cours sont basés sur les manuels, le cours privé spécial se tourne vers les personnes souhaitant un cours vraiment particulier, incluant par exemple des préparations aux entretiens d’embauche ou des corrections de rédactions, lettres, etc… Le prix d’une leçon est de 5200 ¥ avec possibilité d’acheter un pack de plusieurs leçons.

• Cours à domicile
Bon, en fait, vous avez carrément la flemme de bouger vos fesses ? Eh bien avec COTO Language Academy, les professeurs peuvent aussi se déplacer et donner cours à votre domicile ou sur votre lieu de travail. Les horaires sont fixés entre 9h00 et 21h00. En dehors de cette plage horaire, ajoutez 20% du prix de votre leçon. Vous pouvez choisir entre une leçon de 60 minutes ou de 90 minutes. Les frais de transport de l’école au lieu de votre leçon sont à votre charge.

– Pack 8 leçons : 39 600 ¥ (60 min) ou 59 400 ¥ (90 min) valable 3 mois
– Pack 16 leçons : 76 800 ¥ (60 min) ou 115 200 ¥ (90 min) valable 6 mois
– Pack 32 leçons : 148 800 ¥ (60 min) ou 223 200 ¥ (90 min) valable 8 mois
– Pack 48 leçons : 216 000 ¥ (60 min) ou 324 000 ¥ (90 min) valable 12 mois

Inscription

Commencez par contacter l’école via leur formulaire disponible sur cette page. Elle vous contacte ensuite pour fixer un rendez-vous par Skype ou sur place si vous résidez déjà au Japon. Le rendez-vous vous permet d’avoir une présentation claire de l’école, une visite et une petite évaluation de votre niveau. A la suite du rendez-vous, si vous décidez de vous inscrire, vous payez les frais d’entrée (入会金) de 10 000 ¥ et du programme d’apprentissage souhaité. Les modes de paiement possible sont liquide, carte de crédit, virement bancaire et Paypal.

Mes impressions

Je voulais une école équivalente à Ecole Sympa, des cours réguliers de une à trois fois par semaine. Et avec les cours en part-time, j’ai trouvé mon bonheur ! Autre raison ; ma baka a étudié dans cette école et elle m’en a dit du bien.

J’ai eu une bonne impression générale suite à ma première visite. Professeurs accueillants et gentils, atmosphère tranquille et conviviale… J’ai alors acheté un pack de 16 leçons valables six mois pour assister aux classes de mon niveau (j’ai été évaluée niveau intermédiaire, Natural and Fluent Japanese 1 & 2).
La méthode d’enseignement me convient. On étudie le point de grammaire, on fait des exercices en travaillant la répétition, la mémoire et on termine par une discussion où on utilise le point étudié.

Je vous recommande COTO Language Academy volontiers si vous voulez progresser en japonais en même temps que votre travail !


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUE – In My Head

0

► Can you hear me : Aller chez le médecin au Japon (1)

(1) parce que il y aura peut-être une partie (2) si je choppe un jour l’Influenza 😷

Pour la première fois en dehors de mes visites médicales annuelles, j’ai du consulter un médecin. Pas pour un rhume ou une maladie qui peut-être soignée par un médecin généraliste, mais pour un problème auditif.

Je déteste aller chez le médecin et je préfère éviter cette option quand je suis malade mais là, avoir les oreilles bouchées et parfois douloureuses commençait à devenir inquiétant. Je me suis donc rendue dans une clinique ORL.

Le système médical japonais est assez complexe pour moi car très différent de la France. Au Japon, on va à l’hôpital (病院) ou à la clinique (医院 ou クリニック). Les traitements et services proposés sont différents selon les hôpitaux et certains sont plus spécialisés dans un domaine que d’autres. Donc vérifiez avant de vous rendre dans un hôpital qu’il pourra vous recevoir en consultation avec ou sans rendez-vous. Voilà une autre raison pour laquelle je n’aime pas aller chez le médecin 😂.

Je me suis rendue à la clinique ORL Shimada (島田耳鼻咽喉科医院) dans le quartier de Okusawa. Après cette expérience, je vous explique comment ça se passe !

D’abord à l’entrée, si vous voyez des chaussons, enlevez vos chaussures et mettez des chaussons ! Puis allez à l’accueil (受け付け), donnez la raison de votre visite et les symptômes, votre carte d’assurance (被保険者証) et remplissez un formulaire avec votre nom, adresse et numéro de téléphone. On vous enregistre dans la liste des patients et vous recevez une carte que vous devez présenter à chacune de vos visites (plus besoin de remontrer votre carte d’assurance).

Dans cette clinique, sans rendez-vous c’est possible. Mais pour d’autres il est nécessaire de prendre rendez-vous par téléphone ou via le site internet.

Vous patientez, le médecin appelle votre nom, ça donne par exemple ストロ 様 😂 (Stro-sama, 様 étant un suffixe pour s’adresser de façon très polie à quelqu’un comme un client ou un supérieur) et vous vous rendez en salle de consultation (診察室).
La secrétaire a transmis avant vos symptomes donc le médecin n’a plus qu’à faire son travail.
À la fin de la consultation, le médecin dit toujours お大事に (Odaiji ni, soignez vous bien / prenez soin de vous). Vous retournez à l’accueil pour payer. En étant assuré (c’est obligatoire et ça peut-être avec l’assurance maladie (健康保険) de votre mairie ou celle de votre employeur) vous ne payez que 30% de la consultation.

J’ai du m’y rendre trois matins d’affilée donc j’ai payé 920¥ la première consultation, 530¥ la deuxième et la troisième. Le personnel de cet hôpital est très gentil et patient ! Malgré mon niveau de japonais, on a réussi à se comprendre et le médecin ainsi que la secrétaire parlaient lentement. J’ai pu être rassurée et pas trop stressée. Mais bon malgré ça, j’espère ne pas avoir à y retourner si tôt 😂.

Clinique ORL Shimada (島田耳鼻咽喉科医院)
Adresse : Shimada Mansion 1F, 3-35-14 Okusawa, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区奥沢3丁目35−14 島田マンション 1F)
Accès : Okusawa Station (Meguro Line) sortie 1
Site Internet : http://www.tamagawa-med.or.jp

Un peu de vocabulaire

Hôpital = 病院 (びょういん – byouin)
Clinique = クリニック (kurinikku)
ORL = 耳鼻咽喉科 (じびいんこうか – jibiinkouka)
Accueil = 受け付け (うけつけ – uketsuke)
Médecin = 医者 (いしゃ – isha)
Assurance = 保険 (ほけん – hoken)
Assurance maladie = 健康保険 (けんこうほけん – kenkou hoken)
Carte d’assuré = 被保険者証 (ひほけんしゃしょう – hihokensha shou)
Oreille = 耳 (みみ – mimi)
Consultation = 診察 (しんさつ – shinsatsu)
Salle de consultation = 診察室 (しんさつしつ – shinsatsu shitsu)
Médicament = 薬 (くすり – kusuri)
Ausculter = 診る (みる – miru)
J’ai mal aux oreilles. = 耳が痛いんです。(みみがいたいんです。- Mimi ga itai ndesu.)
J’ai les oreilles bouchées. = 耳がつまるんです。(Mimi ga tsumaru ndesu.)
Est-ce qu’une consultation est possible maintenant ? = 今診察ができますか。(いましんさつができますか。- Ima shinsatsu ga dekimasu ka ?)
Soignez-vous bien. = お大事に (おだいじに – Odaiji ni)


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un petit don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► Enrique Iglesias – Can You Hear Me

6

► In the End : Passer le JLPT au Japon

Le fameux examen qui évalue votre niveau en japonais : le JLPT ! Il peut vous être utile si vous souhaitez travailler au Japon ou pour vos études ou tout simplement si vous êtes curieux de savoir à quel point vous pouvez parler japonais.

Qu’est-ce que c’est ?

JLPT signifie Japanese Language Proficiency Test. C’est le test qui évalue votre niveau de langage dans la langue japonaise, dans trois domaines : vocabulaire, grammaire/lecture et écoute. Il y a quatre niveaux allant du N5 au N1.

  • N5 : Être capable de comprendre un peu de japonais basique (lire et comprendre des phrases et expressions écrites en hiragana et katakana et en kanji simples, écouter et comprendre des courtes conversations de la vie quotidienne parlées à un rythme lent)
  • N4 : Être capable de comprendre les bases du japonais (lire et comprendre des phrases avec du vocabulaire basique et en kanji, écouter et comprendre des conversations de la vie quotidienne parlées à un rythme lent)
  • N3 : Être capable de comprendre le japonais utilisé dans les situations de tous les jours jusqu’à un certain degré (lire et comprendre des documents au contenu spécifique de la vie quotidienne, saisir les informations importantes d’un document, écouter et comprendre des conversations cohérentes dans la vie de tous les jours parlées à un rythme naturel)
  • N2 : Être capable de comprendre le japonais utilisé dans les situations de tous les jours et dans une variété de circonstances jusqu’à un certain degré (lire et comprendre des articles de presse, des magazines et autres articles divers, écouter et comprendre des conversations cohérentes dans la vie de tous les jours, les informations télévisées parlées à un rythme naturel)
  • N1 : Être capable de comprendre le japonais utilisé dans une variété de circonstances (lire et comprendre du contenu logique ou abstrait sur divers sujets, des articles de presse, des chroniques, écouter et comprendre des conversations cohérentes, des informations, les points essentiels d’un discours oral)

Le test a lieu deux fois par an au Japon. La première session se passe le premier dimanche de Juillet et la deuxième le premier dimanche de Décembre.

Inscription et préparation

L’inscription s’effectue par Internet, sur le site JEES ou bien par courrier (attention à la date butoire). Il faut avoir un compte sur le site pour pouvoir s’inscrire.
Il est possible de s’inscrire en individuel ou en groupe. Il faut remplir le formulaire avec les coordonnés, joindre une photo et payer. Le coût de l’examen est de 5 000¥ (+ taxes). Il est possible de régler au konbini ou par carte bancaire.

Un mois avant l’examen, un récépissé (Test Voucher) est envoyé à l’adresse indiquée pendant l’inscription. Il est très important de le garder précieusement car il contient toutes les infos nécessaires le jour de l’examen : date, heure et durée du test, l’adresse du campus où l’examen aura lieu, numéro de candidat, le numéro de salle et le règlement. A ne surtout pas oublier le jour J !

Entre la période d’inscription et le jour du test, il n’y a plus qu’à bosser pour être le mieux préparé possible. Il est parfois arrivé que des sessions d’entraînements aient lieux un mois avant l’examen pour les inscrits au test officiel. Ces sessions se déroulent dans les mêmes conditions et les participants peuvent en cadeau recevoir 2 000¥ !

Lieux où se passe l’examen

Selon le lieu de résidence et le niveau choisi, les lieux de l’examen varient. Mes trois tests déjà passés étaient dans trois lieux différents. Les examens se passent dans différentes universités, dans toutes les préfectures du Japon.

Quelques adresses

Keio University Hiyoshi Campus
Adresse : 4-1-1 Hiyoshi, Kohoku-ku, Yokohama-shi, Kanagawa-ken
Accès : Hiyoshi Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Meguro Line, Yokohama Municipal Subway Green Line) sortie est

Senshu University Ikuta Campus
Adresse : 2-1-1 Higashimita, Tama-ku, Kawasaki-shi, Kanagawa-ken
Accès : Mukougaoka-Yuen Station (Odakyu Line) sortie sud

Aoyama Gakuin University Sagamihara Campus
Adresse : 5-10-1 Fuchinobe, Chuo-ku, Sagamihara-shi, Kanagawa-ken
Accès : Fuchinobe Station (JR Yokohama Line) sortie nord

L’accès aux universités est indiqué sur le Test Voucher reçu. Aucun risque de vous perdre pour y aller : suivez les troupeaux de Chinois. Ils sont toujours très nombreux. 😂

Déroulement de l’examen

Les salles d’examens ouvrent 30 minutes avant le début du test, à partir de midi et les premières épreuves commencent à 12h30. Et l’heure, c’est l’heure ! Arrivez en retard et vous pouvez abandonner l’idée de passer le test. Les règles sont très strictes. Il y a trois surveillants par salle de classe. Les épreuves durent entre 30 et 110 minutes et entre chaque il y a 30 minutes de pause pour s’aérer, boire ou aller aux toilettes.
Le jour de l’examen, il faut se présenter muni de votre carte de résident ou autre papier d’identité, du Test Voucher, du matériel nécessaire pour écrire (un crayon papier HB ou à mine et une gomme à laquelle il faut retirer l’étui en carton) et une montre sans option mémoire. Il faut se placer à la table contenant le même numéro de candidat que sur le Test Voucher.
La même annonce avec les règles ainsi que la vérification du visage et de la photo est répétée quinze minutes avant chaque épreuve. Le JLPT c’est comme le foot ! Il y a des règles à respecter et toute infraction est sanctionnée soit par un carton jaune ou un carton rouge. Tentez de tricher et vous êtes hors-jeu !

Résultats

Les résultats sont annoncés par envoi d’un courrier avec le certificat si le test est validé deux mois plus tard. Il est possible de les connaitre en avance par Internet, toujours sur le site JEES, vers la fin du mois suivant l’examen. Il faut avoir minimum entre 80 et 100/180 pour passer selon le niveau.

Mes impressions

Le JLPT au Japon, c’est militaire 😂. Les examinateurs et surveillants sont stricts et sévères. Mon premier examen en particulier, l’examinatrice nous parlait comme à des soldats, très sèche et sans le moindre sourire.
Les universités sont immenses et j’aime beaucoup l’architecture pour certaines ! J’avais vraiment l’impression de redevenir étudiante, mais limite une étudiante dans une université prestigieuse xD.
Concernant le test en lui-même, je n’ai passé que le N5 et le N4 et je trouve déjà le N4 bien difficile… La partie vocabulaire est vicieuse avec parfois des kanji très ressemblant, la partie grammaire/lecture demande beaucoup de concentration et la partie écoute je dirais que c’est la plus facile alors que ça a toujours été mon point faible dans l’apprentissage d’une langue o_o.


♫ Un article = Une chanson ► Linkin Park – In the End