1

► Because it’s you : Week-end à Séoul !

CNBLUE – Hallyu K-Star Road, Seoul. Ça résume bien mon week-end !

​Je suis allée un petit week-end en Corée du Sud, à Séoul du 2 au 5 juin. Seulement pour un week-end car au Japon on a pas beaucoup de jours de congés malheureusement. Mais je tenais à aller aux concerts de CNBLUE (encore ?! Quand on aime on ne compte pas), voir des amies, parcourir Hallyu K-Star Road et d’autres rues de Séoul encore inconnues pour moi, manger de la bonne nourriture coréenne et faire le plein de bonnes choses pas chères chez Daiso ! Bref.. me DÉTENDRE !

J’ai décollé vendredi matin de Narita avec la compagnie Jeju Air qui relie Narita et Séoul à un prix abordable et, chose pratique pour moi, j’ai pu payer mon billet d’avion au konbini. L’employée au check-in était trop mignonne, elle m’a demandée comment on disait bonjour et merci en français et au moment de me remettre mon billet d’embarquement, elle a dit « merci » :) c’est agréable un staff gentil et aimable comme ça.

Comme à chaque fois que je quitte le Japon, je demande un re-entry permit (ce que j’ai déjà expliqué avant, ça n’a pas changé).

Puis pour avoir Internet partout (bien qu’en Corée il y ait plus de spot wifi accessibles gratuitement qu’au Japon) j’ai loué une pocket wifi. Je n’ai pas pris la même que pour Singapour car la compagnie n’est présente qu’à Haneda. Donc j’ai réservé par Internet une pocket wifi chez KT Roaming Center. C’est directement sur leur site internet, vous entrez vos coordonnés et la période de location et où vous souhaitez récupérer votre pocket wifi (à l’aéroport ou à votre hôtel). Si vous voulez vous faire livrer à votre hôtel, il faut passer commande trois jours ouvrés avant la date de votre arrivée. Vous pouvez payer par Paypal :). Pour 4 jours cela m’a coûtée 23,20 euros, car en réservant en ligne j’ai pu avoir une réduction.

J’ai récupéré ma petite pocket wifi à Incheon à mon arrivée. Il faut présenter passeport, numéro de réservation et carte de crédit pour payer les frais de service supplémentaire en cas d’endommagement de votre pocket wifi ou de dépassement de la période de location (5500 wons)… Si j’ai bien compris 😁. J’ai bien profité de ce petit joujou, j’étais connectée en permanence partout où j’allais. J’ai même joué à Pokemon GO dans Séoul 😂. Au moment de la rendre, si tout est ok, vous ne payez pas les 5500 wons de frais, mieux, une partie du paiement vous est remboursé ! Donc au final la pocket wifi ne m’a coûtée que moins de 20 euros ! Une très bonne affaire !

Louer une pocket wifi chez KT Roaming Center

  1. Réservez sur Internet ou sur place en renseignant vos coordonnés et la période de location souhaitée.
  2. Payez les frais
  3. Récupérez votre pocket wifi en présentant votre numéro de commande et votre passeport
    Accès : Incheon International Airport 1F, entre les portes 6-7, 8-9 et 10-11.
  4. Et vous pouvez jouer à Pokemon GO n’importe quand, n’importe où !

Je suis arrivée sous un soleil magnifique, un peu chaud comme à Tokyo. J’ai pris la ligne AREX en direction de mon logement durant le séjour. Pour le logement cette fois j’ai choisi un hôtel près de la salle des concerts de CNBLUE. Je suis restée à l’hôtel Harmony Hotel.

Si le staff vous explique que dalle et vous tend juste la clé sans vérifier votre passeport ou quoi, cet hôtel est vraiment bien pour son prix. Les chambres sont spacieuses et luxueuses, la TV immense, il y a un réfrigérateur avec des bouteilles d’eau et des canettes de jus de fruits, du café latte et du thé. Les serviettes sont fournies et y a tout le nécessaire pour la toilette (sauf du dentifrice, que je n’avais pas emmené haha). Et de plus, c’est dans un quartier de Séoul que je ne connaissais pas vu que j’allais toujours à Hongdae, mais au final ce n’était pas si mal comme coin.

Harmony Hotel
Adresse : 63, Cheonjung-ro 40-gil, Gangdong-gu, Songpa, Seoul
Accès : Gil-dong Station (Ligne 5) sortie 1

Mais d’après Julie il s’avérait en fait que c’était un Love Hotel 😂😂 (je vais pas vous faire un dessin, vous connaissez le concept) ce qui n’était pas mentionné sur Internet ! Je comprend mieux la discrétion du staff et le prix de la chambre. De nombreux Love Hotel étaient implantés dans ce quartier d’ailleurs 😂.

Niveau restau, j’ai testé avec Julie un restau de Naengmyeon, de la soupe traditionnelle nord-coréenne à base de nouilles faites de farine de sarrasin, de pomme de terre et de patate douce. J’ai choisi un bibimnaengmyeon (mix entre le bibimbap et naengmyeon). Vu la couleur, ils s’étaient lâchés sur le piment mais ça allait 😂.

Sam-dae Naengmyeon (삼대냉면)
Adresse : 393-6 Gil-dong, Gangdong-gu, Seoul
Accès : Gil-dong Station (Ligne 5) sortie 1 ou 2

Des amies coréennes et mon amie philippine ont voulu manger un midi à Paris Croissant… C’est une chaîne de restaurant/boulangerie implanté partout dans Séoul. Mais nous sommes allées à celui près du parc olympique. Bon ce n’est pas pour ce genre d’endroit que je viens en Corée (surtout quand je vois les prix sachant qu’on peut manger pour beaucoup moins cher) mais bon j’y ai été invitée donc je ne vais pas me plaindre. J’ai mangé des burritos au fromage avec des chips et de la salade.

Paris Croissant Kitchen Olympic Park
Adresse : 424, Olympic-ro, Songpa-gu, Seoul
Accès : Olympic Park Station (Ligne 5) sortie 3

C’était le soir qu’avec Maria, mon amie des Philippines, on cherchait désespérément un endroit où manger. Le premier soir on a atterri dans un restau où le personnel ne parlait pas anglais, pas de menu en anglais… Donc un peu à l’arrache on a pris un bibimbap car c’est le seul truc que je connaissais… Il commençait à être tard et le personnel a tenté de nous expliquer quelque chose comme quoi la viande était crue xD mais on a dit oui quand même. Bref pourquoi, on en sait rien xD. Il était peut-être trop tard et donc ils ne voulaient plus cuisiner..

On a eu plus de chance notre dernier soir. Pareil, on cherchait où manger puis on est passé devant un pojangmacha comme on en trouve des nombreux en Corée, qui servent kimbap, tteokbokki… pour pas cher. En nous voyant, le gérant du restau nous a accueillies à bras ouvert en parlant anglais. Ouf ! Le personnel était super gentil ! Nous avons mangé des rabokki au fromage avec des kimbap. On nous a en plus offert une soupe gratuitement, c’était un régal !

Autumn Colors Love Gimbap (단풍애김밥)
Adresse : 440-22 Seongnae-dong, Gangdong-gu, Seoul
Accès : Dunchon-dong Station (Ligne 5) sortie 3

Niveau temps, il a fait beau la journée mais le soir ça rafraîchissait un peu. Il faisait très chaud en pleins soleil mais sans humidité, donc c’était à la limite du supportable. Il a juste plu le vendredi soir…

C’était un super week-end, avec des belles rencontres et des bons moments avec les 4 hommes de ma vie 😍 ! La Corée c’est génial ! Je suis rentrée Lundi après-midi reboostée pour reprendre une semaine de taf 😊.


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUE – It’s You

Publicités
0

► Busan Travel : Mon Top 3 pour bien manger !

26

J’ai eu l’occasion d’aller à Busan deux fois jusqu’à maintenant ! Dans cet article, je vous propose mon Top 3 pour bien manger à Busan et goûter les spécialités locales !

/!\ Cet article sera mis à jour régulièrement au fur et à mesure de mes voyages, ça deviendra peut-être un top 10 xD !

Ssamdak House (쌈싸먹는 닭집)

Testé en janvier 2017 lors de mon Global Leading Week-end après avoir été au fanmeeting de CNBLUE au LOTTE Hotel.

22

On le devine rien qu’en voyant sa façade avec sa mascotte ; ce restaurant aux allures d’Izakaya vous propose du poulet, du poulet et… encore du poulet cuisiné de toutes les façons et accompagné de diverses saveurs ; grillé ou frit, doux ou épicé… Les prix sont plutôt corrects et certains menus proposent un combo de deux plats pour au final le prix de quasiment un seul ! Tout ça avec une bonne bière et vous passez une bonne soirée entre amis ! Beer & Chicken = 😍👍

23 24

Ssamdak House (쌈싸먹는 닭집)
Adresse : Yeosong Building 1F, 502-23 Bujeon-2-dong, Busan Jingu, Busan
Accès : Seomyeon Station (Busan Line 1 & 2), sortie 7
Site Internet : http://busanssamdak.modoo.at/

Babsang (밥상)

Testé en janvier 2017 lors de mon Global Leading Week-end.

30

Ce restaurant nous avait été recommandé par le réceptionniste de notre hôtel. Et je le remercie encore ! C’était un restaurant sympa. Décor sympa, spacieux, charmant (même les toilettes étaient classes). Dans ce restaurant, pas besoin de menu ! On vous sert tous la ou plutôt les mêmes plats, seules les portions varient en fonction du nombre de personnes ! Chaque personne paye 8000 wons (soit environ, 6.39 euros) pour recevoir un plat de porc, de poisson et du tofu, accompagné de riz, de nouilles, de kimchi, de pancake de légumes et… regardez la photo et constatez !

3432

On comprend pourquoi en heure de pointe, les clients envahissent les lieux ! Vous êtes servis très rapidement. A peine installé les serveurs apportent tous les plats sur un chariot, et vous n’avez plus qu’à vous régaler et croyez-moi, vous êtes bien remplis après un repas comme ça ! Je vous le recommande à coup sûr !

Babsang (밥상)
Adresse : 232-45, Bujeon-dong, Busan Jingu, Busan
Accès : Seomyeon Station (Busan Line 1 & 2), sortie 1

Manger au marché Bupyeong (부평시장)

Je remonte à ma première escapade à Busan, en janvier 2015. Si vous vous rendez à Busan, passez absolument par ses marchés, et en particulier le marché Bupyeong (부평시장), appelé aussi le marché de Kkangtong ! Pour y goûter ce truc !!!

20150202_132452

C’est du de Halmae Yubu Jeongol (할매 유부전골), une spécialité du marché ! C’est un bol de soupe contenant du japchae (plat coréen à base de dangmyeon, des nouilles de fécule de patates douces coréennes, et de légumes variés) enveloppé dans une poche de tofu frit (en japonais c’est du abura-age) et accompagné de gâteaux de poisson et de légumes. On vous remplit votre bol (à ras bord) sous vos yeux et avec vote plateau vous pouvez prendre place à une petite table et déguster. C’est pas du luxe (même un fast food est plus luxueux) mais vous y découvrez tout l’art de la street food, et c’est de la bouffe bien bonne et fraîche ! Pour 3800 wons (~ 3 euros !!!) vous l’appréciez !

img_5651

En vous baladant dans les nombreuses ruelles du marché, vous pouvez aussi profiter de goûter du Ssiat Hotteok, un des genres de Hotteok, le pancake coréen, pour 1000 wons (82 cts). La pâte est faite à partir de farine de blé, d’eau, de lait, de sucre et de levure. On laisse la pâte s’élever pendant plusieurs heures. Les boulettes de cette pâte raide sont remplies d’un mélange sucré, qui peut contenir du sucre brun, du miel, des arachides hachées et de la cannelle. La pâte remplie est ensuite placée sur une grille graissée, et pressée à plat. Le Ssiat Hotteok, spécialité de Busan, contient pour sa part du sucre brun !

20150202_135127 img_5652

Enfin, laissez-vous juste guider par vos pieds, par les odeurs de nourriture et vous pourrez découvrir pleins d’autres variétés de street food à petits prix, entre 1000 et 2000 wons en moyenne !

20150202_144729 img_5648 img_5660

Marché Bupyeong (부평시장)
Adresse : Bupyeong-dong, Jung-gu, Busan
Accès : Jagalchi Station (Busan Line 1), sortie 5, aller vers le nord

Voilà, régalez-vous pendant votre prochain séjour à Busan ! N’hésitez pas à me partager vos bons plans si vous en avez aussi :) !


♫ Un article = Une chanson ► Block B닐리리맘보(NILLILI MAMBO)

2

► You’re so Fine : Fanmeeting de CNBLUE à LOTTE Hotel Busan

1

Première escapade de l’année, direction la Corée et plus précisément Busan ! Le temps d’un week-end pour assister au fanmeeting de CNBLUE, Global Leading, pour célébrer leur collaboration avec la compagnie hôtelière LOTTE pour qui les garçons sont les ambassadeurs cette année. D’autres artistes et groupes coréens l’ont aussi fait les années précédentes et cet événement est tout particulièrement réservé aux personnes résidentes au Japon ! Le programme comprend en effet le fanmeeting ainsi que le séjour à l’hôtel et pour ceux qui le souhaitent, le billet d’avion aller-retour inclus.

L’aventurière que je suis a donc souhaité sa présence au fanmeeting ! Vendredi soir, boulot fini, je partais en direction de la gare de Tokyo pour prendre le bus à destination de Narita à 1h20… Parce que mon avion décollait à 6h00 du matin… Oui le Japon a beau avoir un réseau ferré très développé les horaires restent assez restreints. Obligé de prendre un bus de nuit pour 2000 yens. C’est toujours moins cher que le taxi 😉.

Le voyage fut long. Narita, escale à Fukuoka, Busan. Je n’aurais vu qu’un aperçu de la ville de Fukuoka depuis le ciel mais à l’aéroport j’ai rencontré une japonaise qui prenait le même avion que moi pour se rendre au fanmeeting. Arrivée à Busan vers midi, je prends le train puis le métro jusqu’à Yeonsan station où se trouve mon hôtel. Je suis contente d’être là, entendre à nouveau du coréen, voir Lee Minho sur des affiches publicitaires, entendre les petites musiques qui signalent l’arrivée du train. La Corée m’avait manquée.

Je suis arrivée à l’hôtel vers 13h15 et mon amie June était déjà là. Ouf. Le staff qui nous accueillait parlait coréen, japonais, chinois, mais anglais, euh… y avait encore du progrès. Nous avons reçu nos badges et nos tickets pour le bus et le high touch. Nous avons eu le temps de nous installer et de nous préparer pour le fanmeeting. La chambre était plutôt basique, nous avions pris le tarif le moins cher. A 14h50, nous nous sommes réunies à la réception pour prendre le bus. Il y avait écrit en gros CNBLUE sur chaque bus, quelle classe 😂. Pendant le trajet, le staff expliquait le déroulement de l’event et si on voulait ensuite suivre un programme en plus (repas, retour en bus à l’hôtel) ou non, il fallait prévenir.

4

Une fois à l’hôtel LOTTE, nous avons rejoint les autres nombreuses participantes qui logeaient dans d’autres hôtels (honnêtement il y avait très très peu de mecs xD). Nous étions 1000 personnes environ. La queue était longue, elle faisait des milliers de détours dans l’immense hôtel. On aurait dit qu’on faisait une visite guidée d’une exposition ! LOTTE Hotel est un véritable hôtel de luxe pour moi, je pense que je n’irai qu’une seule fois dans ma vie dans un tel endroit !

6

Après la longue queue, nous avons donné le ticket du high touch et pioché un ticket avec un numéro qui sera tiré au sort par les garçons. Puis notre ticket pour le fanmeet et pour récupérer note numéro de siège. Tout au hasard. C’est June qui a pioché pour nous et malgré qu’elle ait plus de chance que moi, on a eu des sièges de merde… L’avant dernière rangée 😂😂😂. Tu peux pas test ! Pour finir, on remettait aussi nos ticket pour notre voeux que CNBLUE réalisera pendant le fanmeeting si on est choisi. Enfin, si on en avait, on pouvait déposer des cadeaux pour chaque membres dans des boites dédiées à chacun. La boîte de Yonghwa débordait… 😣

Il était encore tôt avant le commencement du fanmeeting. La salle aurait pu être plus immense, ça restait loin mais visible, j’étais rassurée. J’ai eu le temps de prendre des photos, saluer mes amies japonaises qui avaient aussi fait le déplacement, Hiroko, Emiko et Kanae, j’ai revu aussi la japonaise rencontrée à Fukuoka.

8 9 11 14

Le fanmeeting a débuté à environ 17h15. Une vidéo a d’abord démarré pour introduire le groupe avec des images des clips de Glory Days et Supernova accompagnée d’une musique instrumentale rock et dynamique. Puis la présentatrice est entrée pour présenter le déroulement du fanmeeting. Elle parlait uniquement en japonais, parfois en coréen quand les garçons étaient perdus avec le japonais (notamment la lecture de kanji 😂). Pour moi ça restait encore assez difficile à comprendre, mais si ça avait été du coréen, je n’aurais littéralement rien compris !

La présentatrice nous a demandé d’hurler fort pour accueillir les garçons et ils sont arrivés tous les quatre vêtus de costumes noirs, Yonghwa portant en plus un manteau rouge. Ils se sont présentés et ont tous dit qu’ils étaient contents de nous voir. Puis la présentatrice les a invités à s’asseoir pour démarrer la partie Interview. A ce moment, Yonghwa a fait son Superman et a agité son manteau pour s’asseoir, nous étions toutes mortes de rire 😂.

① Interview

Je n’ai pas tout retenue de l’interview et pas tout compris non plus. La présentatrice a posé diverses questions comme ce qu’ils recommandaient ou ce qu’ils aimaient à Busan. Comme d’habitude, la première chose qu’ils ont mentionné c’était la nourriture 😂. Ensuite ils ont fait un rapide retour sur leur victoire au Golden Disk Awards et ils ont reçu des félicitations de la part de tout le monde. La dernière chose dont je me rappelle est la question concernant leurs souhaits et projets de l’année 2017. Ils ont beaucoup parlé de leur carrière solo et en tant que groupe. Jungshin a dit vouloir continuer à faire de bons albums. Yonghwa a déclaré qu’il voulait continuer à travailler dur, encore plus dur (c’est un malade du travail) et qu’il voulait voyager dans l’Hokkaido et y faire du snowboard.

② Game

Les garçons ont fait une série de duels et le public devait à chaque duel parier sur qui allait gagner. Les personnes qui pariaient juste continuaient, les autres étaient éliminées. Ils ont d’abord fait un jankenpon (version coréen ce qui donne « 가위, 바위, 보 » gawi, bawi po 😂) pour désigner l’ordre de passage. Chaque membre piochait un duel et choisissait son adversaire. Ce fut Jungshin VS Yonghwa, Jonghyun VS Jungshin, Yonghwa VS Jonghyun, et Minhyuk VS Yonghwa. Jungshin et Yonghwa se sont affrontés pour savoir qui faisait le plus de jonglages avec son pied. Jungshin a été le plus fort. Le duel de Jonghyun et Jungshin c’était celui qui pouvait gonfler un ballon le plus vite, Jungshin a encore gagné. Le duel de Yonghwa et Jonghyun j’ai rien compris xD. Chacun avait un drapeau d’une couleur différente, bleu pour l’un et rouge pour l’autre. Puis Minhyuk et Jungshin devaient dire des phrases contenant une des couleurs des drapeaux très vite. Quand un entendait la couleur de son drapeau, il devait l’agiter. Je ne sais pas ce que voulaient dire les phrases mais le rythme et l’intonation étaient à mourir de rire ! Là Jonghyun l’a remporté. Enfin, le duel entre Minhyuk et Yonghwa était bien drôle aussi. Ils devaient se tenir droit et se pousser avec les mains en gardant l’équilibre. Le duel fut long, ils résistaient tous les deux. J’avais parié que Yonghwa gagnerait mais finalement non ! C’est un mauvais perdant, il faisait son mec frustré, il a quitté la scène en disant ce que nous on dirait en français dans cette situation : « c’est bon je vais me coucher » 😂 J’avais bien parié pour les trois premiers duel mais à cause de Yonghwa j’ai été éliminée. Pour celles qui avaient fait un sans faute, elles devaient faire un « 가위, 바위, 보 » (gawi, bawi po) contre les garçons pour gagner des cadeaux offerts par eux-mêmes.
Cette partie était vraiment drôle. Les garçons se sont amusés et nous ont bien fait rire. 😊 Pour clôturer cette partie, quelques cadeaux supplémentaires ont été offert à des fans en faisant un tirage au sort des numéros de sièges.

③ Onegai Ticket : Les CNBLUE réalisent votre vœu !

Avant le fanmeeting, nous devions écrire un vœu que les garçons réaliseraient sur scène (dans la mesure du possible, fallait pas aller demander la Blue Moon non plus 😂). Moi j’avais souhaité une photo avec eux et qu’ils disent quelque chose en français. Hélas je n’ai pas été tirée au sort mais les vœux sélectionnés étaient plutôt marrants. Par exemple : une photo avec le groupe, une chanson d’anniversaire chantée par les garçons, un câlin avec chaque membre, un 다죽자 (Dajukja) ensemble (le « cri de guerre » des garçons avant chaque concert). Une fan âgée a souhaité que les garçons l’appellent « Obaa-chan » 😂 chacun son délire ! Ils l’ont dit de façon trop mignonne que même moi j’aurais aimé qu’on m’appelle comme ça pour le coup mdr ! La japonaise rencontrée à Fukuoka a aussi été choisie. Elle a souhaité que les garçons lui disent お疲れ様です (Otsukaresama desu, chez nous ça équivaut à « Bon travail » je dirais). Yonghwa était trop mignon, quand il lui a dit il caressait sa tête en même temps 😂😂 (vieux scénario de drama hahaha). Ce soir, les membres de CNBLUE étaient vos génies qui faisaient de vos rêves une réalité.

④ Distribution d’objets personnels

Les garçons ont chacun apporté un objet personnel à offrir à une fan tirée au sort par numéro de tickets. Jungshin avait des lunettes, Jonghyun un livre, Yonghwa une casquette rouge, et Minhyuk des baguettes. Ils ont parlé en anglais pour présenter leurs objets, commençant par « This is my… » et Jonghyun s’est bien foiré dans sa prononciation, ça a fait rire tout le monde 😂. Comme d’habitude, la chance n’était pas mon amie et je n’ai pas été choisie. Personne dans ma zone (la zone C) n’a été sélectionnée. Je dis ça, je dis rien 😇.

⑤ Annonce des gagnants du High Touch

Le moment était venu d’annoncer les gagnants du High Touch qui allait avoir lieu après le mini-concert. On avait tous un numéro de ticket tiré au sort avant le fanmeeting entre 0 et 9 je pense pour 600 gagnants au total. Les garçons ont pioché cinq numéros : 0, 3, 4, 6 et 9 il me semble. Devinez quoi ? J’avais le numéro 5 !! Vous me croyez maintenant quand je dis que je n’ai pas de chance !!! J’étais dég franchement. June avait le numéro 4, elle pouvait donc faire le High Touch, mais elle a décidé d’échanger son ticket avec le mien pour que j’y aille. J’ai hésité et lui ai demandé plusieurs fois si elle était sûre de son choix. Elle a été vraiment généreuse ! Ça me tenait vraiment à cœur de pouvoir les approcher et leur dire quelques mots, je n’ai pas cette occasion tous les jours ! Je n’avais plus qu’à préparer mes phrases… Et merde ! Je n’avais pas mes cours de coréens sur moi !

⑥ Séance photo

C’était interdit de prendre des photos pendant le fanmeeting. Nous avons été autorisé à le faire vers la fin pendant quelques minutes. Les garçons se sont placés de chaque côté de la scène et prenaient différentes poses. J’avais oublié ce détail… Et je n’avais pas emmené mon appareil avec mon gros objectif, les boules 😑. A la fin, le staff a fait une photo du groupe avec le public. Comme d’habitude, j’ai bien brandi mon drapeau, en espérant qu’il soit visible !

Voilà quand on a pas son réflex : une photo très moche !

Voilà quand on a pas son réflex : une photo très moche !

♫ Mini concert

Petit entracte et les garçons sont revenus sur scène pour un petit concert. Les instruments étaient déjà en place. Chacun a pris place derrière le sien et Yonghwa, au clavier, a annoncé « I can’t stop loving you ». Quelques fans ont allumé leur lightstick et la salle a plongé dans l’obscurité. LOVE a suivi et Yonghwa a introduit le morceau par le traditionnel « Say Love Love Love. Say Clap clap clap » en ajoutant un petit enchaînement de beatbox et en demandant de répéter (mec t’as toujours pas compris que ça, ça ne fait pas partie de nos talents ?! 😂).

Pendant un court MC les garçons nous ont demandé si on s’amusait. Donc en japonais, ça donne « Tanoshii desu ka? » Et c’était le retour du fameux « Hontouni Ta-no-shii » 😂😂😂 Ça ! Vous vous rappelez ? Très vite il a repris son sérieux (ou presque) en ajoutant « oh I’m sorry » et le téléphone a sonné pour I’m sorry, suivi de Cinderella.

C’était les grands classiques coréens. J’étais un peu déçue mais heureusement Radio était là pour relever le niveau, surtout qu’ils l’ont chantée en japonais 😁 !! Avant Radio, Yonghwa, toujours derrière le clavier, a commencé à dire « La prochaine chanson est… ». June et moi du fin fond de la salle on a gueulé « RADIOOO!!!! » Je pense qu’il nous a entendu parce qu’il regardait avec un air surpris sans rien dire la foule avant de répéter sa phrase. On a continué à réclamer Radio, d’autres fans nous ont suivies dans le mouvement et Yonghwa rétorquait « No… no… no… I’m searching for… » puis finalement il a déclaré « Ok.. I’m searching… Radio! »

Même si c’était dans une salle de conférence dans un hôtel, la performance était la même que dans une salle de concert. Les garçons ont donné autant d’énergie, au point d’être trempé de sueur parce qu’ils portaient des vêtements chauds. Les pauvres. Le mini concert s’est terminé par You’re so Fine et les garçons nous ont remercié avant de quitter la scène.

SET LIST

Can’t Stop
LOVE
I’m Sorry
Radio
You’re so fine

Pendant que le groupe se ressourçait en coulisses, une vidéo du making of de l’événement a été diffusée, incluant un petit message de la part de chaque membre.

👏 High Touch

Enfin le moment du high touch était arrivé ! 😍🎉 Le staff appelait chaque numéro gagnant pour faire la queue. 600 gagnants ça faisait un gros bordel dans la salle. Ce fut très rapide mais « hontouni ta-no-shii » 😂😍. Cela me stressait mais j’ai évité d’y penser car c’était des secondes précieuses à savourer à 100% car ce n’est pas demain que ce genre de chose se reproduira. Du coup j’ai du passer pour une pauvre fan folle et excitée… Si c’était vraiment le cas, je souhaite qu’ils ne se rappellent que de mon visage souriant 😂 !

Yonghwa était le premier et il donnait en même temps un poster dédicacé aux gagnants. Quand je suis arrivée face à lui, il était surpris de me voir et sa réaction fut « Oh ? France ? » Je pensais avoir à le dire moi-même que j’étais française mais à ma grande surprise, il a deviné tout seul (ou alors mon visage a fini par lui être familier…) J’avais aussi mon drapeau autour du cou mais fallait bien regarder pour savoir de quel pays il s’agissait. En tout cas j’étais plus qu’heureuse ! Quand je lui ai confirmé que j’étais française, il m’a rendue un sourire sincère et après notre high touch il a posé sa main sur son cœur. Je lui ai dit rapidement en japonais « Je suis heureuse de te rencontrer ! » (je ne savais plus le dire en coréen 😂) et je l’ai remercié en coréen et en français. Quand je suis arrivée devant Minhyuk, il a affiché un sourire tellement adorable que je lui aurais bien fait un câlin 💕 son sourire m’a tellement perturbée que j’ai dit « merci » en japonais avant de me rattraper et de le dire en coréen. Jungshin était aussi surpris de voir ma tête de Gaijin. Je lui ait dit que le fanmeeting était amusant et je l’ai remercié en français et là il avait capté d’où je venais. Le dernier, Jonghyun, m’attendait avec un grand sourire et avec ses mains levées, prêt pour faire le high touch. J’ai tapé dans ses mains plusieurs fois en disant « merci » dans toutes les langues que je connaissais.

Et merde, ce moment de bonheur était déjà terminé ! C’était la première fois que je pouvais participer à ce genre d’événements. Voir leurs visages souriants si près a fait mon bonheur !

Le précieux que Yonghwa m'a remise en main propres ! *^*

Le précieux que Yonghwa m’a remise en mains propres ! *^*

Le fanmeeting se terminait sur ça. Au moment de quitter les lieux, les garçons se tenaient près de la sortie et saluaient les fans. C’était ma dernière occasion de les approcher et de pouvoir leur dire au revoir. Malgré la fatigue, ils gardaient le sourire et Yonghwa était encore très dynamique, il faisait coucou à tout le monde avec enthousiasme 😂. En arrivant devant Minhyuk, Jungshin et Jonghyun, j’ai dit encore « merci » en français et coréen et quand Yonghwa m’a vue, il m’a à nouveau fait un grand sourire et m’a dit… « merci » ! Merci en français siouplé, sans faire de faute de prononciation !! J’ai aussitôt répondu et envoyé un flying kiss 😂. Il est tellement adorable ce garçon !

Une fois sortie de la salle, le staff remettait à tous les participants, une mignonne carte postale et un mug dans lequel j’adore boire mon matcha au lait ou mon royal milk tea !

21

Ce fanmeeting était semblable à ceux que j’ai connu au Japon. Le temps est passé trop vite mais ce n’était que du bon ! Les différentes activités étaient amusantes. Pouvoir les voir si près, leur sourire, je n’oublierai jamais ce précieux moment. Le lendemain, en quittant l’hôtel nous avons pu recevoir la photo de groupe prise la veille. Il y en avait une petite gratuite et une plus grande pour 2000¥. J’étais fière de me reconnaître sur la photo grâce à mon drapeau, car comme je l’ai mentionné plus haut, j’étais très loin 😂. Finalement, si mes vœux n’ont pas été choisis, c’était presque comme si ils s’étaient réalisés. Merci les gars, je vous aime. 💞

18


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUE이렇게 예뻤나 (YOU’RE SO FINE)

2

► Hontouni TA-NO-SHII : CNBLUE Arena Tour -Our Glory Days- à Nagoya

Depuis que je travaille en tant que professeur et que j’ai un visa travail, j’ai enfin pris mes trois premiers jours de congés. Et c’était pour me rendre à Nagoya et assister aux concerts de CNBLUE à l’occasion du Arena Tour -Our Glory Days-. Un Arena Tour pas comme les précédents puisque celui-ci marquait le 5ème anniversaire depuis les débuts du groupe en tant que major au Japon. Donc ça promettait quelque chose ! Je ne pouvais pas prendre de longues vacances pour faire toute la tournée comme l’année dernière donc j’ai choisi les dates à Nagoya les 17 et 18 novembre et à Tokyo les 29 et 30 novembre. Et depuis la tournée Puzzle, ils me manquaient incroyablement ! Les concerts de CNBLUE, c’est addictif ! Et j’étais de plus en plus impatiente en écoutant l’album EUPHORIA, même s’il n’est pas leur meilleur.

77 75

J’avais quitté Tokyo le matin même du 17 novembre en bus (Willer Express, mon ami fidèle) et je suis arrivée au Nippon Gaishi Hall à 16h40. Il n’y avait pas énormément de monde, les gens arrivaient plutôt au dernier moment. Je me suis achetée quelques goodies et je me suis placée près du stand pour attendre June, mon amie vivant à Singapour et Ale, mon amie mexicaine rencontrée pendant la tournée de l’année dernière. J’attendais en mode sans-amis quand j’ai remarqué qu’une petite blonde me regardait en souriant. Du coup j’ai décidé d’aller lui parler et là… surprise ! Elle était française !!! Ça m’a fait plaisir de la rencontrer ! On a très vite sympathisé. Je ne suis plus « seule » désormais hahaha. Après Ale nous a rejoint, on a parlé et sympathisé un peu avec pleins de monde ! En fait, au Japon, les fans sont très généreuses et créatives ! Elles viennent avec des cadeaux et des goodies personnalisés et elles se les échangent. Moi cette fois, je n’avais eu le temps de rien préparer, mais Ale avait fait des calendriers et en les distribuant, tout le monde nous demandait d’où on venait. C’était très bien pour mon japonais, c’était la première fois que je parlais à autant d’inconnues xD. J’ai aussi revues mes habituelles amies. Quel joie de revoir tout ce petit monde, j’étais sur un petit nuage !

J’ai passé les deux concerts avec mon amie June. C’est moi qui me suis chargée de prendre nos tickets via le fanclub japonais. Les places sont données aléatoirement et moi qui pensais encore être tombée sur des places pas terrible, cette fois on s’en est bien tirées… Surtout le deuxième jour. J’ai eu le jackpot, j’étais au premier rang, le premier siège en gradins côté Jonghyun, une des meilleures places dans la salle ! J’en revenais tellement pas en arrivant à mon siège que j’en avais les larmes aux yeux xD pourtant ce n’était pas comme si je ne les avais jamais vus de près (non je dois admettre qu’entre le concert à Londres en pass photo, le concert Can’t Stop en Malaisie au premier rang, la séance de dédicaces à Nagoya l’an dernier… je m’en sors bien pour une étrangère), mais au Japon, c’était vraiment une première, d’autant plus que le DVD était tourné ce jour-là ! De quoi augmenter le stress, je n’avais plus qu’à bien me tenir au cas où j’étais filmée xD.

88 89

Pour cette tournée, ils ont opté pour un prolongement de la scène au milieu de l’arène, comme pour la tournée Come on. Il y avait un écran géant au fond, des espèces de spirales qui s’élevaient du bas jusqu’en hauteur au dessus de la scène. Je ne sais pas si vous voyez, mais je n’arrive pas à mieux expliquer. Quoi qu’il en soit, la mise en scène me plaisait. L’excitation montait. Enfin, c’était mon tour d’assister à cette tournée.

18h30 pétantes, le coup d’envoi a été donné par une intro captivante. Sous des lumières bleutées, les garçons sont entrés sur scène, on ne distinguait que leurs silhouettes. Yonghwa a tout de suite donné le ton et a hurlé « Everybody IN MY HEAD ! ». Mais alors, je n’ai pas du tout reconnu In My Head sur le coup ! C’était une version différente. Un rythme un peu plus lent avec des sons plus graves et une basse plus présente. A la place de jouer des vieilles chansons, CNBLUE préfère désormais les réarranger pour les teindre en une nouvelle couleur et éviter que ce ne soit trop redondant au niveau de la set list (même si des chansons comme In My Head, on ne s’en lasse jamais). D’ailleurs, pourquoi In My Head en piste d’ouverture ? Laissez-moi vous expliquer ! In My Head est la chanson qui a marqué officiellement les débuts de CNBLUE au Japon en major (c’est-à-dire, chez un label musical japonais), il y a 5 ans, alors cette ouverture avec ce titre faisait référence au point de départ de cette carrière. Et pour commémorer cet anniversaire, on découvrait In My Head jouée par « CNBLUE 5 ans après », par des musiciens devenus plus talentueux, plus matures et plus confiants. In My Head version 2016 a marqué ces Glory Days jusqu’à maintenant, la nouvelle image que CNBLUE veut montrer désormais.

Durant In My Head, des flammes jaillissaient le long du bord de la scène, il faisait chaud, très chaud ! In My Head étant une de mes chansons préférées du groupe (voyez mon Last.fm, c’est la chanson que j’ai le plus écouté dans ma vie xD), il y avait donc 50% de chance que la nouvelle version ne me plaise pas. Mais yokatta ! Je l’adore et j’en suis déjà accro ! C’était un début plus que dément ! Après cette première piste, les garçons ont joué un petit solo que je connais bien pour annoncer la piste suivante… Where you are ! Comme EUPHORIA n’est pas vraiment un album rock, j’étais contente qu’ils affirment leur côté rock sur scène avec ces chansons. Ils sont choisi les meilleures pour nous rendre vraiment euphoriques ! Pire encore avec Have a good night ! Wow, ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas entendue ! La fête avait bien commencé, tout le monde dansait et sautait pour profiter de ce moment fun et festif ! Quand Yonghwa, Mr. fan service, chantait « I’ll show you my everything », il a montré ses bras musclés avec fierté et envoyait des flying kisses. On le sait, t’es un beau gosse mais évite qu’il y ait des évanouissements dans la salle… Ils étaient tous à fond comme d’hab ! Même si Minhyuk semblait un peu plus calme mais je crois que c’était parce qu’il avait un petit rhume, comme Jonghyun :s.

Yonghwa a ensuite lâché sa guitare et a hurlé « Nous formons tous un Puzzle. Faites du bruit !!! » et Puzzle a débuté. Ah quel bonheur de l’entendre à nouveau ! Yonghwa est venu sur le prolongement de la scène, les fans hurlaient de plus belle. Il sautait et dansait, lui aussi complètement emporté par l’euphorie. Au moment où il a chanté les paroles « Yakusoku shiyou » (faisons une promesse) il a levé le petit doigt en regardant le public, c’est le signe de la promesse au Japon. L’union était forte et solide. Nous étions tous ces petites pièces qui formaient un puzzle. L’ambiance était festive et tellement… euphorique quoi !

Ils nous ont ensuite adressés quelques mots pendant un premier MC en commençant par se présenter. J’ai compris un peu plus de choses que mes concerts précédents, j’étais contente ! Je traduisais certaines phrases en anglais pour June. Yonghwa a dit « Wow, nous sommes proches ce soir ! » Sûrement parce que comparé au Osaka-jo Hall, le Nippon Gaishi Hall est un peu plus petit ! Il a aussi ajouté « Vous êtes les meilleurs, SAIKO! » (Il a hurlé « SAIKO » comme dans la chanson Puzzle xD), puis il s’est tourné vers Jungshin en disant « A ton tour baby! ». Jungshin nous a remercié d’être venu. Le premier jour, Jonghyun a annoncé que le DVD serait enregistré le lendemain, ce qui a éveillé l’excitation du public (moi y compris).

Yonghwa a ensuite lancé à Minhyuk : « Minhyuk, frappe la caisse claire ! » et quand il s’est exécuté, j’ai tout de suite reconnue les notes de Let’s Go Crazy ! Je l’ai rarement entendue en live (jamais même je crois) ! Le message est passé ! On était fous !  Pendant que Jonghyun scandait les « Let’s go crazy » du refrain, Yonghwa se dirigeait lentement sur le prolongement de la scène en dansant. Le premier jour, il a un peu oublié les paroles, il faisait du yaourt par moment xD. Il est resté sur le prolongement de la scène, il jouait avec la caméra près de lui, la fixant avec un regard profond et en faisant du fan-service. Pendant la partie rap, il a fait la beatbox avant de gueuler comme un attardé. Les jeux de lumières étaient dynamiques et colorés.

Cette tournée était l’occasion de réentendre des anciennes chansons, y compris les chansons coréennes. L.O.V.E GIRL a rappelé le temps où CNBLUE était encore un « jeune petit groupe » avec leurs têtes de bébé xD. En tout cas on a pas oublié les fanchants pour celle-ci !

Pendant le MC suivant, Yonghwa a demandé si on s’amusait. Le premier jour Jungshin a en plus parlé de ses cheveux. Il a demandé si on aimait sa nouvelle coupe. Yonghwa a demandé à son tour si on préférait Jungshin avec les cheveux longs, moi j’ai gueulé en japonais « OUI !! » Pendant ce temps Jonghyun s’est installé derrière le piano et Yonghwa lui a demandé « La chanson suivante est ? » Il a répondu « C’est une chanson que je chante… euh non pardon, c’est une chanson que j’ai écrit et que je joue au piano, mais elle est en anglais alors… Essayez de chanter avec nous quand même, au moins les « Oh oh oh~~ ».

« Oh oh oh~~ » ? Piano ? A ce moment, j’ai aussitôt compris de quelle chanson il parlait. Et j’avais raison. C’était Be OK. Je l’attendais avec impatience car c’est ma préférée de l’album, elle m’a littéralement fait fondre ! Sur l’écran géant, des milliers d’étoiles sont apparues, créant une atmosphère à la fois romantique et mélancolique. Mon cœur s’est arrêté de battre. J’étais immobile, hypnotisée par Yonghwa, et en particulier par sa voix remplie d’émotions. Je ne peux pas expliquer mais sa voix… Bon sang ! Et lui, son aura, son regard profond, son attitude quand il chante des ballades aussi touchantes que celle-ci.. Il est incroyable. La voix de Jonghyun était magnifique aussi, il chantait plus dans les aigus. Ensemble, ils ont offert la performance live parfaite. Sans oublier les chœurs de Minhyuk et Jungshin. C’était magique. Be OK. Sure, I’ll be OK. Vraiment, cette chanson, je l’ai écouté en boucle avant le concert. En l’entendant en live, j’ai failli chialer. J’ai serré fort mon YongYong White Kuma que j’avais emmené avec moi :’).

C’est compliqué à expliquer mais souvent, j’ai l’impression que les chansons de CNBLUE me sont directement adressées. Je veux dire que les paroles et les sentiments qu’elles cachent sont exactement les mêmes que les miens. Et j’en suis donc profondément touchée. Pour moi c’est ça le « pouvoir de la musique » ! Et plus précisément celui de la musique de son groupe préféré et le lien qui se crée avec. Ils ne sont pas mes amis, ma famille, je ne les connais pas personnellement, mais à travers leur musique ça pourrait être une relation similaire. Non, ce ne sont pas les musiciens parfaits, les meilleurs du monde ni de l’univers mais pour moi, ils sont mes anges gardiens, ceux qui veillent sur moi et me protègent. Ils sont les amis qui ne m’abandonneront jamais et qui continueront à me donner le sourire peu importe ce qui arrive. Ils sont comme une seconde famille, ceux qui m’apportent chaque jour l’énergie dont j’ai besoin pour avancer et atteindre mes rêves. Une fois de plus, j’ai compris pourquoi je les aime tant ! (Fin de la parenthèse inutile xD)

J’ai failli me transformer en fontaine quand Don’t Care a suivi ! La première et dernière fois que je l’ai entendue, c’était quand j’étais venue à ce même endroit pour mon premier concert de CNBLUE au Japon. C’était il y a trois ans. Arena Tour 2013 -One More Time-. J’étais nostalgique. Ah le temps file trop vite ! La première partie de la chanson était un peu réarrangée avant de retrouver sa tonalité habituelle au deuxième couplet. Pour suivre le rythme de la chanson, on tapait tous des mains.

Puis Royal Rumble ! C’est une chanson qui m’a agréablement surprise à la première écoute ! Je pense que c’était la première fois que j’entendais une chanson de ce genre chez CNBLUE. J’ai encore découvert une de leur face cachée ! Et elle est vraiment bien en live, surtout avec les animations psychédéliques sur l’écran géant et les jeux de lumières dynamiques.

Pendant un autre MC, Yonghwa chauffait le public en levant les bras pour augmenter la puissance des cris et quand il les baissait, on s’arrêtait. Il les levait, on recommençait. Ça l’a amusé et il s’est mis à rire, mais c’était genre un rire machiavélique, ça faisait peur xD. Le deuxième jour c’était pire ! La chaleur ça ne leur réussit pas je crois ! Ils rigolaient tous à tour de rôle, ils s’arrêtaient, ils recommençaient. Yonghwa s’arrêtait en affichant une tête sérieuse (mais il n’était pas crédible haha) en demandant « C’est drôle ? » avant de recommencer à rigoler. Ils ont parlé de bouffe et plus sérieusement de l’album EUPHORIA et de la tournée, puis Yonghwa a déclaré : « Le thème de la tournée, c’est CNBLUE hier et CNBLUE aujourd’hui. Et à partir de maintenant, les chansons seront ROCK ! Continuons avec un max d’énergie ! Aujourd’hui, ce n’est pas un temps froid comme l’hiver, mais bien plus chaud qu’un festival d’été ! VOUS ÊTES PRÊTS ?! »

Cette partie a commencé avec Take me higher ! Des artifices ont explosé, des lumières vertes et rouges étaient projetées dans toutes les directions et de temps en temps, des flammes jaillissaient à nouveau. Cette chanson est dingue, elle donne vraiment envie d’atteindre le sommet et d’escalader les montagnes ! Elle vous hisse vers le haut, au Top of the world. Comme Ryu Can Do It qui a suivi. Elle était aussi un peu différente, en particulier le chant et le rythme. Yonghwa chantait à la fois avec sérieux et fierté. Puis le téléphone a sonné pour I’m Sorry. Yonghwa est revenu sur le prolongement de la scène et tout le monde a fait sa choré d’attardé avec les bras, lui aussi. Cette chanson gagne en puissance à chaque concert ! C’est juste dingue ! Tout le monde sautait, dansait, chantait. Moi j’ai pris ma towel et mon drapeau pour les faire tourner au dessus de ma tête (comme des petites girouettes -pan-). Dommage que peu de fans se prêtent au jeu, c’est pourtant quelque chose de courant au Japon ! Bon sinon… On a dit « Rock ». Ok, j’étais satisfaite de cette partie mais pour faire la meilleure partie Rock, les gars, la prochaine fois, jouez Come on please !! J’ai tellement envie de l’entendre ! Cette chanson, c’est leur meilleure chanson rock !

Après le rock, place à la dance ! Yonghwa a déclaré, toujours sur le prolongement de la scène « Je veux vous dire quelque chose… Face to Face » en fixant la caméra, ce qui fait que sur les écrans géants, c’était comme si il fixait chacun d’entre nous. Cette chanson est très sympathique et attractive. Pendant que Yonghwa restait sur le prolongement, Jonghyun et Jungshin bougeaient partout sur la scène principale. Et qui dit « dance » dit « Wake-up » ! O-BLI-GE ! C’est LA chanson parfaite pour ça ! En particulier avec le long solo du début qui donne le rythme. Yonghwa dansait et invitait Jonghyun à le suivre. Il faisait aussi comme si il jouait avec une balle qu’il lançait et tapait avec un coup de tête avant de faire une passe à Jonghyun, puis Jungshin, puis quelques fans dans le public.

Au milieu de la chanson, Yonghwa était allongé sur le prolongement de la scène (ça l’éclate de s’étaler, j’ai remarqué qu’il le fait de plus en plus souvent), il jouait des notes au pif avec sa guitare, à différentes intensités et on hurlait « Wake Up! Wake Up! » à différents tons. Il s’est ensuite passé un truc que je n’ai pas compris sur le coup. Je n’avais jamais vu ça dans tous les concerts que j’ai fait jusqu’à maintenant ! Les garçons se sont arrêtés de jouer. Yonghwa, seul continuait en jouant n’importe quoi. On hurlait de plus belle mais là, il nous a demandé de rester silencieux. C’était tellement calme d’un coup on aurait pu entendre une mouche péter ! Quelques fans en ont profité pour hurler son nom et là il lançait un regard mauvais signifiant « Chut ! ». Il a demandé au cameraman de se rapprocher pour le filmer, ainsi on pouvait le voir sur l’écran géant. Il a hurlé de pleins poumons sans micro « Wake up! Wake up! » et nous on répétait, ils nous a stoppé direct en faisant le geste des bras et en disant « Chuuuuut! ». En fait il voulait être le seul à hurler et il voulait l’entendre d’une seule personne seulement. Il a demandé à Jonghyun, puis Jungshin (qui s’amusait à hurler « Yonghwaaaa » comme un fanboy depuis la scène principale), et Minhyuk qui a fait comme si il décrochait le téléphone. Yonghwa a enfin demandé à trois personnes dans la fosse, une fille et deux mecs. C’était drôle comme moment, ils sont vraiment uniques ces gars-là ! Le deuxième jour, comme j’étais vraiment près de la scène, je voulais en profiter pour hurler « FRAAAAANCE » et espérer une réaction de leur part. Mais j’étais trop timide pour me lancer, je ne voulais pas gâcher l’enregistrement du DVD. Pire quand Jonghyun se tenait de mon côté. Il était si près ohoh que nos regards se sont croisés plusieurs fois. Beaucoup de fans gueulaient pendant ce moment « silencieux », y compris des mecs. Il y en a un qui a gueulé avec une voix d’ogre, plus grave tu meurs, ça a choqué Yonghwa xD ! Bref l’important dans tout ça, c’est que Yonghwa était content après ça et il a lancé à Minhyuk précipitamment « OK, Minhyuk frappe la batterie ! » pour reprendre la chanson. Oui finalement, elle n’était même pas terminée xD. Wake up n’a jamais été aussi dingue que pendant ces deux concerts ! Je ne pourrais plus m’empêcher de rire en l’écoutant.

Et pour finir en beauté cette partie, Lady et Cinderella étaient là pour nous faire danser encore un peu ! Le deuxième jour, pendant Lady, j’ai pu avoir Yonghwa face to face pendant son solo, j’ai genre attendu ce moment pendant tout le concert haha. Je trouve qu’ils ne sont pas beaucoup venus sur les côtés.

Le deuxième jour, il y a eu un moment, THE moment mémorable du concert. Ce pourquoi un concert de CNBLUE est toujours unique ! Il y a toujours un truc spécial qu’on ne vit qu’à un seul de leurs concerts ! Et c’est parti de la phrase la plus banale qui soit ! Yonghwa a juste commencé à dire « Il fait vraiment chaud ! » en japonais, ça donnait « Hontouni atsui! » et les fans répétaient. On était parfaitement synchro en disant plusieurs fois « Hontouni A-TSU-I! ». Yonghwa était content, il a continué à répéter les mêmes mots en ajoutant un petit mouvement de bras; en levant le bras droit, puis le gauche et en terminant par une pause bizarre, comme sur la photo ci-dessous.

Et nous bien sûr, on faisait tous la même chose. Ça l’a bien amusé ! C’est fou comme parfois l’enthousiasme des Boices peut contribuer à la réussite du concert, à le rendre unique. Et c’est quelque chose qui plaît aux garçons. Je crois que ce moment les a autant marqués que nous ^^. Du coup on ne s’est pas arrêté là et Yonghwa a continué avec un « Hontouni TA-NO-SHII » (vraiment amusant). Après le « TA-NO-SHII » que nous avons parfaitement bien reproduit, Yonghwa était satisfait et a ajouté « KAWAII ! Vous êtes hontouni KA-WA-II » (vraiment mignons) « Et Jungshin, il est hontouni KO-WA-II » (vraiment effrayant). Là Jonghyun en a remis une couche en faisant le geste : « Et Yonghwa est hontouni O-KA-SHII » (vraiment bizarre) et Yonghwa lui a vite répondu « Non, hontouni TEN-SA-II » (véritable génie). Mon dieu quel moment !

Puis ils ont annoncé la dernière chanson. La chanson principale de cette tournée : Glory Days ! Enfin je l’entendais ! Je dois avouer que la première fois que je l’ai écouté, je n’étais pas conquise. Pourquoi ce n’était pas une chanson rock ? Ça me manque tellement :(. Mais malgré ça, CNBLUE peut faire des chansons remplies d’énergie et avec une mélodie captivante. Glory Days, elle donne envie de danser, de sauter avec joie et enthousiasme, de faire la fête ! On ne peut s’empêcher d’agiter son lightstick et de chanter les paroles (même si on fait du yaourt). C’était extra, exceptionnel ! A la fin de la chanson, ils nous ont remerciés et dit qu’on était les meilleurs avant de quitter la scène.

On a réclamé le rappel et ils sont tous revenus vêtus du T-shirt de la tournée. Yonghwa, muni de sa guitare acoustique est venu immédiatement sur le prolongement de la scène. Avec sensualité il chantait « Nagoya, oh my Nagoya, merci pour le rappel~ ». Puis il a enchaîné sur une reprise de Treasure de Bruno Mars pour enfin entamer le rappel avec You’re so fine. Le deuxième jour, Jonghyun est venu de mon côté et il y est resté pendant une bonne partie de la chanson. Je le regardais avec attention et lui était concentré sur son chant. Pendant les « Love is you » je pointais à la fois Jonghyun et Yonghwa qui était à l’autre bout xD. Après le morceau, Yonghwa a pointé toute la salle de la droite vers la gauche et vice-versa, déclenchant alors une ola.

J’étais un peu inquiète car on n’avait pas encore entendu Radio et il était HORS DE QUESTION qu’ils ne la jouent pas ! Elle est incontournable, ils doivent la jouer à chaque live, c’est THE chanson de chacun de leurs concerts désormais ! Et non je ne peux toujours pas vous décrire les sensations qu’elle procure, c’est unique ! Finalement, Dieu merci, Radio était réservée pour le rappel. Je suis de plus en plus heureuse, de plus en plus fière de les aimer quand j’entends Radio en live. Les cris de Yonghwa étaient puissants et l’énergie des garçons était sans limite ! A la fin on continuait à scander les « Wo oh oh ». Ah~ encore, je veux encore l’entendre ! Le premier jour ils ont repris la parole dans la foulée, déclarant « Il fait chaud ! À cause du live d’aujourd’hui, nous allons devoir manger beaucoup de Misokatsu pour être en forme demain ! » MDR vous avez raison, c’est super bon !

J’ai eu à nouveau envie de pleurer quand Jonghyun a débuté a.ri.ga.tou. C’est une des chansons qui m’a vraiment fait aimer CNBLUE et la voix de Jonghyun. C’est une chanson qu’ils nous dédient mais c’est aussi une chanson que moi je veux leur dédier pour leur exprimer ma gratitude. Jonghyun a déclaré qu’aux concerts au Makuhari Messe, les fans ne chantaient pas beaucoup donc il nous a demandé de l’accompagner avec plus de tempérament. Moi c’est ce que j’ai fait. Je n’avais expérimenté que la version coréenne à Londres et la version 100% solo de Jonghyun à son concert cet été. Donc j’étais plus qu’heureuse de l’entendre là ce soir car elle est devenue rare en concert, ce qui est dommage :(. Elle est importante à mes yeux. Et puis… « arigatou KIMI » haha voilà quoi 8).

Avant la véritable dernière chanson, Yonghwa a livré un petit discours au nom du groupe. « Chiba, Osaka, Nagoya… Vous avez tous été géniaux, de ce fait nous avons été en mesure de donner le meilleur de nous-mêmes. Nous étions tous occupés ces derniers jours et nous nous demandions si nous serions capables de mener à bien cette tournée. Mais à chaque live, une fois que nous sommes sur scène, grâce aux fans, nous en sommes capables et nous pouvons jouer nos propres morceaux. Nous continuerons à vous offrir de bonnes chansons. Si tous les fans sont là, nous pourrons le faire et revenir… A Nagoya, Osaka, Chiba, et après… Partout ! Quand nous pouvons voir tous vos sourires, nous sommes heureux. Continuez à écouter nos morceaux et revenez nous voir ! Si vous êtes heureux en nous écoutant, alors nous sommes heureux aussi. Merci beaucoup ! We stay young forever! » Ils ont alors conclu avec Young Forever. Des cotillons scintillants sont tombés, ça donnait l’impression d’une pluie d’étoiles, c’était magnifique, parfait pour clôturer le show. C’est une chanson que j’aime de plus en plus.

Alors que le public félicitait le groupe par de vives acclamations, les garçons sont venus le saluer et le remercier en s’inclinant au milieu et à chaque côté de la scène avant de rejoindre les coulisses. Le deuxième jour était ma dernière chance de leur faire signe. Ils se tenaient tous les quatre si près, regardant dans ma direction, moi et les autres fans autour. J’agitais discrètement mon drapeau en les appelant. Ils nous ont salué et sont partis de l’autre côté. Bon fallait pas non plus espérer qu’ils réagissent juste à la vue de mon visage qui se démarquait bien des autres et m’adresser uniquement à moi un signe et un sourire hein. Non en effet, mais Yonghwa SI, il l’a fait ! En allant de l’autre côté de la scène, il s’est retourné pour m’adresser un signe de la main. Je ne m’y attendais pas ! Mon héros .

La première fois que j’ai écouté EUPHORIA, j’ai trouvé que ce n’était pas un album parfait, voire moyen. Mais les concerts m’ont au contraire rendue incroyablement euphorique ! Plus j’écoute l’album, plus je le trouve meilleur, plus je l’aime. C’est certainement un album fait pour les lives. Chaque chanson est unique et a sa part d’énergie et d’émotions. Ce n’est pas mon album préféré mais il montre que l’univers de CNBLUE est de plus en plus large et que leur conquête du monde de la musique n’est pas finie. Et tant qu’ils continueront d’avancer, je serai à leurs côtés. Ces deux concerts à Nagoya étaient déments ! Ils ont encore évolué et m’ont encore surprise ! Plus de deux heures de live pour célébrer et commémorer cinq ans d’une histoire. Les heures passées avec ces garçons sont si précieuses ! Ce fut deux superbes journées, je suis rentrée à Tokyo sur mon nuage~ et impatiente de pouvoir être au Budokan pour le double final de la tournée !

SET LIST

Intro
In My Head
Where you are
Have a good night
Puzzle
-MC-
Let’s go crazy
LOVE GIRL
-MC-
Be Ok
Don’t care
Royal Rumble
-MC-
Take me higher
Ryu Can Do It
I’m Sorry
-MC-
Face to Face
Wake up
Lady
Cinderella
Glory Days

-Encore-
You’re so fine
Radio
-MC-
a.ri.ga.tou
-MC-
Young Forever

82 90 91 92 94


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUEYoung Forever (Comeback Stage M COUNTDOWN)

2

► Let’s Seize the Day : Partons pour Singapour !

Je n’avais pas vraiment prévu de me faire un voyage quasiment tous les mois, mais j’ai fini par me laisser tenter et d’aller à Singapour. Mais que pour un week-end car ce n’était pas possible pour moi de partir plus longtemps. Et en aucun cas, je ne voulais annuler ce petit voyage, car j’ai pu passer du temps avec des amies que je n’avais pas vue depuis presque deux ans et qui m’ont en plus escortée dans leur pays d’origine voisin de Singapour, la Malaisie, pour deux courtes soirées à Johor Bahru où j’ai pu être hébergée. Encore un grand merci à ces adorables filles pour leur hospitalité !

Cette fois, mon voyage s’est fait avec Japan Airlines, en partant de l’aéroport d’Haneda. Hourra ! Pas deux heures de trajet à se taper pour 1500 yens :’D. De chez moi, je met à peine une heure pour 563 yens ! Toujours super matinale, je suis partie à 6h30 de la maison, prendre tranquillement une Oedo Line et une Asakusa Line bondées TT. Mais malgré ça, le train arrive à l’heure, LUI (non, je ne fais pas allusion au RER B…).

Pour ce court périple, j’ai décidé de tester un service utile : louer une pocket wifi ! Pourquoi ? Tout simplement parce que y a pas plus chiant que de ne pas avoir internet ou un accès gratuit à un réseau wifi quand on est à l’étranger. Il y en a quelques uns bien sûr, mais je voulais avoir le confort de pouvoir accéder à internet à n’importe quel moment. Et ce fut donc possible grâce à ce service de location proposé à l’aéroport.

Kimi a testé : La location d’une pocket wifi

En voyage au Japon ou dans un pays étranger ? Louez une pocket wifi et vous aurez un accès à son réseau privé en permanence ! Au Japon, de nombreux opérateurs proposent ce service avec la possibilité de réserver et payer par internet et de récupérer directement la pocket wifi une fois arrivé à l’aéroport ou même à votre hôtel si c’est plus pratique pour vous ! A la fin de votre séjour, soit vous la déposez à l’aéroport ou vous la renvoyez par la poste. Autre possibilité, vous effectuez les démarches directement à l’aéroport. A l’aéroport d’Haneda, vous avez le service Global Wifi qui vous propose des pockets wifi utilisables dans le pays où vous vous apprêtez à séjourner temporairement. C’est celui-ci que j’ai choisi. Leur stand se situe à l’étage des départs, au 3F, lorsque vous arrivez depuis le train, juste en face du 7 eleven. Un autre se situe également au niveaux des arrivées au 2F. Les démarches sont simples et rapides, et le personnel parle anglais. Les tarifs varient selon le pays de destination, le nombre de jours et selon si vous prenez l’option 3G ou 4G et comprennent donc la location plus l’assurance. Pour ma part, la pocket wifi pour Singapour coûtait 670 yens / jour + 300 yens d’assurance / jour. Pour quatre jours donc je m’en tirais pour 3 976 yens (environ 31 euros). Donc oui, si vous partez plus d’une semaine, ça fait un budget. A vous de voir et de comparer ! Vos pièces maîtresses pour obtenir votre petite pocket wifi sont votre passeport et votre carte de crédit. En effet, vous ne pouvez payer que par carte uniquement !

Pour obtenir une pocket wifi :

  1. Renseigner votre pays de destination et la durée de votre voyage
  2. Présenter votre passeport. Si vous êtes résident permanent, on peut vous demander également votre carte de résident
  3. Remplir le formulaire. Vous en recevez une copie à la fin de l’achat
  4. Payer par carte
  5. Et c’est dans la pocket ! (Haha jeu de mot pourri)

La pocket wifi est fournie avec câbles et prises pour la recharge, un manuel d’utilisation et un document vous renseignant comment contacter le service en cas de problème. Un conseil ; une fois la pocket wifi reçue, vérifiez qu’elle marche et rechargez-là pour pouvoir l’utiliser immédiatement à votre arrivée. Elle ne marchera QUE dans le pays où vous vous rendez. Son utilisation est on ne peut plus simple : vous l’allumez et de votre téléphone vous cherchez son identifiant et vous entrez son mot de passe, et c’est dans la pocket -oui, je sors- vous êtes connectés ! C’est beau la technologie !

A votre retour de votre séjour, vous avez juste à déposer votre pocket wifi à l’endroit approprié (renseigné sur le formulaire que vous avez rempli au départ) et à la date de retour prévue.

J’ai été très satisfaite de ma pocket wifi ! Je voyais toujours mes amies japonaises s’en munir d’une durant leur séjour à l’étranger. Pour une fois, je voulais faire pareil, et fini les prises de têtes à chercher un réseau ! Bon le seul gros problème ; j’étais obligée de recharger la batterie tous les soirs. Si j’en abusais trop, je ne tenais pas la journée.

Comme je l’ai dit plus haut, je suis partie cette fois avec Japan Airlines. Et c’est limite con que je ne partais qu’un week-end, car j’avais droit à deux valises de 23 kg ! (J’aurais du avoir ça quand j’ai quitté la France haha.) Et je trouve que c’est une très bonne compagnie. Un avion assez spacieux (en tout cas il l’était plus que celui d’Air Asia qui m’a emmenée en Thaïlande), on nous donne une oshibori, ces petites serviettes toutes chaudes l’hiver et rafraîchissantes l’été pour vous débarbouiller et vous rincer les mains avant le repas, accompagnée d’une première boisson et des gâteaux, un repas comprenant entrée, plat, légumes, fruits et en bonus une glace Häagen-Dazs *o*. En regardant Alladin et Toy Story en japonais, c’est top !

Et oh ? J’ai pu écouter ça aussi en buvant un café et en mangeant une petite collation : l’album solo japonais de Hongki. Pensée pour ma petite Marine ! Allez écouter ce CD, il est génial ! C’est un style totalement différent de FTISLAND mais qui lui correspond. Sa carrière solo me semble très prometteuse ! L’album a tourné plusieurs fois en boucle, même quand je dormais !

Quand j’ai débarqué à l’aéroport de Changi et passé l’immigration, j’ai été impressionnée par le fait que l’agent ait su dire mon nom de famille naturellement xD. Jusque là, les gens n’en étaient pas capable mdr. J’ai aussi fait mon gros boulet au moment de récupérer ma valise. Je ne la voyais pas au début, un agent s’est donc approché de moi en me demandant si je venais bien d’Haneda, et là j’ai répondu tout naturellement « Hai ! ».. soit « Oui » en japonais… Le mec m’a regardé d’un air pire que surpris. Je bosse trop mon japonais non ? Ou peut-être pas…. Bref, c’était la parenthèse qui sert à rien, pour vous montrer qu’on ne change pas une baka qui assure ! Et vous inquiétez pas, ma valise a fini par arriver et j’ai pu la récupérer of course xD !

Le budget à prévoir pour un week-end à Singapour ? J’ai dépensé 160 SGD (environ 100 euros) MAIS, je n’ai eu qu’une nuit d’hôtel à payer (70 SGD, 45 euros) car les deux autres je les ai passées chez mon amie à Johor Bahru. Un ticket de métro me coûtait entre 1.40 et 2.30 SGD (le plus cher correspondant au trajet depuis le centre à l’aéroport), je n’ai fait aucun coin touristique payant, et niveau nourriture/boissons, j’ai dépensé en moyenne entre 7.40 et 25 SGD par jour selon les endroits et si j’étais seule ou accompagnée, car comme partout en Asie, à Singapour au restaurant, on partage un ou plusieurs gros plats de bouffe \o/ !

Les transports. Plus ça va, plus j’ai honte de notre métro parisien dégueulasse quand je vois les métros en Asie. Les bus et les huit lignes de voies ferrées vous permettent de vous déplacer facilement dans tout Singapour. Certains coins touristiques étant situés dans la même zone de la ville, il est possible de faire la liaison à pied. Pour aller et venir de l’aéroport Changi, la ligne verte East West Line est là pour vous transporter pour environ 2 SGD (1.20 euros) le trajet ! Attention cependant, un changement à la station Tanah Merah est nécessaire, sinon vous retournez à l’aéroport (ne faites pas la même connerie que moi xD). Et un truc assez bien pour les étrangers et tous les usagers : lorsque vous achetez un ticket standard, vous avez la possibilité de le recharger jusqu’à six fois en ajoutant un nouveau trajet ! Au bout du 6ème trajet, vous avez une petite réduction ! C’est original et bien pensé comme idée ! Donc ne jetez pas votre ticket directement après usage !

Je vous raconterai plus en détails mon passage éclair à Johor Bahru où j’ai refait du homestay haha. En ce qui concerne Singapour, j’ai passé une nuit dans un petit hôtel deux étoiles : Marrison @ Desker, situé en pleins dans le quartier indien, qui m’a complètement donné l’impression de ne plus être à Singapour ! Le contraste était énorme. Pour le prix d’un voyage, j’ai eu l’impression d’être allée dans deux pays différents !
Adresse : 65 Desker Road, Little India, Singapore 209588
Accès : Lavender Station (East West Line), Farrer Park Station ou Little India Station (North East Line)

Personnel très accueillant et serviable, qui accepte de garder vos bagages en cas de besoin, disponible en cas de problèmes. Les chambres sont bien isolées du brouhaha du quartier indien assez animé jusque tard dans la nuit et les lits sont confortables. Air conditionné, téléphone, TV et wifi sont disponibles dans les chambres. Savon, brosse à dents, dentifrice, serviette sont fournies. Mon seul bémol est que pour le prix (70 SGD, et c’était une promotion, normalement j’aurais du payer le double), ils auraient pu inclure plus qu’un sachet de café au lait pour le petit déjeuner.

J’ai repris l’avion du retour le lundi soir, après ma dernière journée de visite et un dernier Green Tea Frappuccino au Starbucks, pour arriver à Tokyo le mardi matin. Séjour bien trop court bien que j’ai pu voir les meilleurs endroits et attractions de Singapour. Mais j’ai envie de revenir pour explorer chaque coin de cette ville qui a tant de belles choses à montrer. De l’architecture travaillée et colorée à ses petits coins de verdures paisibles et ses spots offrant un panorama splendide de nuit comme de jour. Je vous recommande Singapour autant que je vous recommande la Thaïlande !


♫ Un article = Une chanson ► Lee HongGi – Monologue

2

► Kimderella rencontre ses 4 princes charmants : Fansign de CNBLUE à Nagoya

L’article qui va me valoir de passer pour une grosse groupie attardée 8D.

Dans ma vie de fan, de BOICE, j’en ai tellement rêvé, de ce moment ! Celui où j’allais leur faire face tous les quatre, leur glisser un petit mot, un sourire, un regard, un échange court mais fort et inoubliable et repartir avec un petit souvenir. Quand j’ai appris que j’étais parmi les heureuses gagnantes, une des chanceuses gagnantes, je n’arrivais pas à y croire, moi qui ne connais pas, mais alors pas du tout, la chance pour ce genre d’événements, moi qui en ai tenté bien d’autres et qui ai échoué maintes fois. Bordel, qu’est-ce que j’en ai chié ouais… J’en ai fais des sacrifices, enchaîné des heures de boulot, pour pouvoir les approcher un court instant, eux qui font désormais partie intégrante de ma vie, eux qui me relèvent toujours après une grosse chute, eux qui m’encouragent à réaliser mes rêves, eux qui me motivent chaque jour, eux qui m’ont fait voyager, eux qui ont rendu ma vie bien plus palpitante encore. J’atteignais un de mes rêves !

Cette fois, c’était la bonne, ENFIN ! Ce 14 novembre 2015, quelque part à Nagoya, ville qui était déjà très symbolique pour moi puisque c’était à Nagoya également que j’avais pu assister à mon premier concert japonais. Malgré que cette journée ait été désignée comme très importante à mes yeux, elle n’était pas parfaite en tout point. En effet, apprendre les attentats à Paris juste avant m’a pour le peu chamboulée et attristée, car en même temps de vouloir passer ce petit moment agréable avec mes bébés, je voulais en même temps être auprès de mes amies et de ma famille.. Bref j’ai évité de trop y penser mais ce ne fut pas facile, et la pluie n’arrangeait pas les choses !

A l’occasion de la tournée japonaise et de la sortie de l’album colors, plusieurs séances de dédicaces ont eu lieu, à Tokyo, Nagoya et Osaka, invitant une centaine de fans à chacune d’elles. Apprendre par un petit e-mail que Nagoya me réservait une place parmi ces centaines de fans m’a procurée une joie immense. Et jusqu’à ce que j’entre dans la salle, je n’y croyais toujours pas !

J’ai passé ma matinée à me préparer pendant une heure. Salut, j’suis superficielle, mais je voulais être jolie, présentable pour eux au moins. Je représentais un peu la France, je voulais leur laisser une « bonne image » xD ! Puis je suis partie en direction de l’aéroport international de Nagoya, Chubu Centrair. Oui, l’événement se déroulait dans une salle de conférence là-bas ! Et ça m’a pris une heure pour m’y rendre depuis le centre de Nagoya ! J’avais peur de ne pas trouver mais les explications pour l’accès étaient claires et j’ai facilement trouvé !

Chubu Centrair International Airport Nagoya 中部国際空港 セントレア
Adresse : 1-1 Centrair, Tokoname-shi, Aichi-ken
Accès : Centrair Japan International Airport Station (Meitetsu Kuko Line)

441

Je suis arrivée vers 12h45, je me suis posée et j’ai mangé. J’étais stressée de ouf jusqu’à ce qu’on commence à faire la queue et même encore après. Nous étions 110 fans à assister à l’événement. J’étais la numéro 109 MDR j’étais la seule étrangère avec une Thaïlandaise… On nous repérait tout de suite hahaha… Le staff a d’abord vérifié nos numéros et notre identité avant de nous remettre un ticket pour entrer. Nous étions toutes installées sur des sièges. Vu mon numéro, ben j’étais au fond xD. Il y avait une table et des chaises qui n’attendaient plus que les garçons. Une grande banderole représentant la photo officielle de colors était accrochée. L’album passait d’ailleurs en musique de fond.

440

Il y a d’abord eu une présentation de comment ça allait se passer. J’ai rien compris, je dirais même que j’ai rien écouté tellement le stress m’envahissait. Mais genre le mec du staff… OK. On est des fans mais fans ça ne veut pas non plus dire attardées mentales steuplé o_o (enfin pas toutes, des fans attardées, je le cache pas, les CNBLUE en ont beaucoup malheureusement -oups-). Il expliquait en détails comment utiliser, ouvrir ton CD et comment le donner pour le faire signer. Vas-y, prend-nous pour des teubées, tu veux pas non plus nous aider à choisir le BON endroit sur le livret pour la signature non ? Si il faut donner le livret « à la japonaise » avec les deux mains ? Tu veux aussi nous apprendre comment dire « merci » en coréen aussi ? (Ça merci je le sais déjà 8D). Bref ça a au moins eu le mérite de me détendre un peu au final ! Ah ces japonais, toujours très carré !

Nous avons encore attendu quelques minutes, et ce fut les minutes les plus longues de mon existence, l’album colors a eu le temps de tourner une fois et demie ! Puis ils sont finalement entrés. J’en revenais pas d’être là aussi… Ils étaient beaux T^T. Ils nous ont saluées et se sont installés. On commençait en partant de la droite ; le premier était Minhyuk, puis Jonghyun, Yonghwa et Jungshin. Maintenant qu’ils étaient là et que l’heure H allait enfin sonner pour moi, je stressais de plus belle. J’avais à la fois envie de les voir mais aussi envie de rentrer chez moi www.

A partir de là, tout est allé très vite, là les minutes furent les plus rapides ! On passait et faisait la queue par rangée de sièges. J’étais donc l’avant dernière à passer. En attendant mon tour, je restais debout à les regarder entre deux fans. Ça allait mais trop vite o_o, le Staff avait les fans à l’œil. Attention au pet de travers quoi ! Si elles traînaient trop, les membres les poussaient pour qu’elles dégagent. Dommage que ce soit aussi stricte et aussi limité dans le temps, on pouvait à peine leur parler ! Du coup mon tour est vite venu. J’avais mon pitit Supernova Kuma dans les bras avec mon livret et une photocard de Yonghwa, je voulais qu’il la signe aussi mais le Monsieur du Staff (celui qui nous a expliqué le déroulement des dédicaces comme si nous avions un grain) a refusé catégoriquement, par un « DAME » (« Pas possible »), sans même faire l’effort de me le dire au moins en anglais… OK, comment on dit déjà, ah oui « Gomennasai » hein ^^ »…

Un peu refroidie par cette réponse très aimable, j’atteignais finalement la table… C’était d’abord Minhyuk qui m’a dit « Konnichiwa » et « Thank you » (entre temps il a du capter que j’étais pas japonaise hahah -pan-) et moi je le remerciais en japonais. Que c’était embarrassant, je n’osais rien dire d’autres mais pourtant j’en avais tellement envie ! Merci le Staff… C’était déjà le moment de passer devant Jonghyun. Il a bugué en me voyant, il était mignon x) et moi à part un sourire, je n’ai pas pu lui dire quoi que ce soit. Quelle merde, j’étais trop timide et eux n’osaient pas se lancer non plus xD sûrement parce que je suis étrangère et que le Staff mettait un peu la pression derrière heum… Finalement, il m’a juste sorti un « Arigatou Gozaimasu » avec le sourire… xD Yonghwa a été aussi timide que moi (étonnant venant de sa part, lui qui est plutôt le meneur pendant les concerts). J’aurais voulu lui dire au moins à lui comment j’étais heureuse de le voir, j’ai pas pu xD. Et j’ai terminé par Jungshin, qui m’a demandée en anglais d’où je venais. Je lui ai répondu en coréen que je venais de France. Je pense que du coup il a percuté pour les attentats et je me suis empressée de le remercier pour le gentil message de soutien qu’il avait posté sur son Instagram juste avant. Il m’a rendue un petit sourire en échange. Et là il fallait que je me retire. Et c’était fini !

449 447 446448

Déjà. Trop court. Trop vite. Mais j’ai pu les avoir en face de moi quelques instants. J’espère leur avoir laissé une bonne impression malgré ma timidité haha. Dommage que les conditions étaient trop carrées. J’aurais vraiment aimé leur parler plus ou même leur serrer la main. Les séances de dédicaces au Japon ne laissent pas beaucoup d’opportunité : pas le droit de donner de cadeaux en mains propres, pas de photos, interdiction d’apporter des produits autres que celui autorisés pendant l’événement, pas le temps de leur parler… Je souhaite de pouvoir aller à une fansign en Corée un jour, c’est beaucoup moins stricte ! On y croit…

445

Quand tout le monde fut passé, ils ont signé la grande banderole derrière eux et nous ont dit au revoir. Ils sont partis… trop vite. On est resté encore un peu de temps, le Staff nous a laissés prendre des photos de la banderole. Jonghyun avait aussi signé sur la nappe de la table. Tout le monde prenait des photos. A la fin on a fait un Jan-ken-pon (Pierre-feuille-ciseaux) pour repartir avec le bout de nappe dédicacé par Jonghyun et la banderole. Puis ce fut vraiment l’heure de partir. En regardant mon CD dédicacé, j’avais les larmes aux yeux, j’étais ailleurs. Quelle journée riche en émotions ! Je continuerai à faire de mon mieux pour réussir mes projets et un jour, j’espère recroiser leur route, avoir l’opportunité de les rencontrer à nouveau. C’est bête mais pour une fan étrangère comme moi qui vient de loin, c’est moins facile, je n’ai pas l’occasion de les voir tous les jours comme les fans asiatiques malheureusement. Alors redoublons d’efforts pour rendre possible l’impossible !


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUELady

0

► The map that leads to you : Kimi est allée à Nagano… en bus !

Sur la route, direction Nagano, loin de la ville et de la folie Tokyoïte !

Supernova Travel start (faudrait que j’arrête avec mes noms de voyages débiles :p) ! Novembre allait être un mois de voyage, de découvertes et de concerts ! Dès le 1er, j’embarquais pour la première étape de ce périple : Nagano ! C’est une ville située dans les montagnes et au confluent des rivières Sai et Chikuma, à quelques heures de Tokyo. Je ne suis jamais allée dans cette ville, j’étais donc impatiente de faire ce petit week-end. D’autant plus qu’à Séoul, j’ai rencontré une japonaise vivant là-bas et qui s’est gentiment proposée de me faire visiter et de m’inviter chez elle ! Vraiment adorable de sa part !

Pour ce voyage, je n’ai pas opté pour le luxueux Shinkansen mais un autre mode de transport, et ça sera là le sujet principal de cet article avant que je ne vous présente Nagano plus en détails et vous raconte mon voyage. Je suis allée à Nagano… en bus ! Et pour ce faire, j’ai choisi la compagnie Willer Express car ce sont les seuls que je connaisse qui proposent un service et un site internet en anglais. De ce fait, beaucoup d’étrangers voyagent avec cette compagnie pour éviter de payer une fortune un ticket de train, c’est aussi pour cette raison que j’ai choisi de me rendre à Nagano (et dans les autres villes que j’ai visité durant mon Supernova Travel) en bus. D’autant plus que des bus de nuit sont également disponibles, ce qui permet d’économiser une nuit d’hôtel !

Willer Express est une compagnie de voyages et de tourisme, où vous pouvez réserver un trajet en autocar, bus mais aussi en train, avion et même des séjours à l’hôtel, etc… Leurs bureaux sont situés à Tokyo et Osaka et leurs bus effectuent divers itinéraires en s’arrêtant dans de nombreuses villes du pays, y compris Kyoto, Nagoya, Niigata, Hiroshima, Fukuoka, Sendai… etc. Cependant toutes les villes ne sont pas reliées directement entre elles. Si vous voulez faire par exemple un Tokyo-Fukuoka, vous devrez effectuer deux voyages et faire une correspondance à Osaka ou Kyoto. Vous pouvez opter pour un trajet de jour ou de nuit, avec plus ou moins de conforts et de facilités. Les prix varient selon les saisons, les options de confort et d’installations et selon l’itinéraire désiré, oscillant de 2 500 yens (20 euros) à 12 500 yens (98 euros) environ. A titre d’information, mon aller-retour à Nagano m’a coûtée 4 300 yens (34 euros). J’ai aussi effectué un aller Tokyo-Nagoya pour 3 150 yens (25 euros) et un aller Osaka-Tokyo pour 4 640 yens (36 euros).

Le terminal à Tokyo se situe dans le quartier de Shinjuku, au Sumitomo Building, près de l’observatoire.
Adresse : Sumitomo Building 1F, 1-6-2 Nishishinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo 163-0225
Accès : Shinjuku Station (JR Line, Oedo Line) sortie ouest

Pour vous y rendre, prenez la sortie ouest de Shinjuku station et dirigez-vous vers le Sumitomo Building (il est indiqué sur des panneaux), vous allez tout droit et vous tomberez sur ce qu’on appelle L’œil de Shinjuku, ceci :

C’est beau n’est-ce pas ?

Vous passez devant et vous longez un long couloir jusqu’à l’extérieur (il est si long que vous n’en voyez pas le bout). Vous arrivez non loin de l’observatoire de Shinjuku et Sumitomo Building se trouve sur votre droite. Si vous me dites que la sortie n’est pas facile à trouver, je vous comprendrai parfaitement ! La première fois que j’ai du me rendre au terminal, je me suis littéralement paumée malgré les indications xD. Cherchez pas, la gare de Shinjuku, c’est un donjon !

Le terminal se compose de deux salles : une pour le check-in où vous confirmez votre trajet en montrant les documents requis (confirmation reçue lors de votre réservation par internet, votre passeport), avec des sièges et ordinateurs avec internet ainsi qu’une boutique, et la seconde pour l’embarquement.

Pour réserver un trajet, rien de bien compliqué, rendez-vous sur leur site internet ! Je vous conseille de carrément vous créer un compte car en effectuant des achats, vous cumulez des points et ça peut vous permettre d’avoir des réductions sur vos prochains trajets. Lorsque vous effectuez votre réservation, vous avez le choix sur diverses options : heure du départ, bus de nuit ou de jour, nombre de sièges par rangée, avec ou sans toilettes… Attention : vous ne pouvez réserver que jusqu’à deux mois à l’avance ! Pour le paiement, vous pouvez payer par carte bancaire ou opter pour le paiement au konbini (attention à ne pas dépasser la date limite, vous avez en moyenne deux jours pour payer). Une fois votre réservation faite, vous recevez une confirmation par e-mail.

Le jour du départ, vous vous présentez avec votre mail de confirmation (ou au pire des cas le numéro de votre réservation). Il est recommandé d’arriver 20 minutes en avance. 15 minutes avant le départ, une annonce sonore est faite et un membre du staff accompagne tous les voyageurs jusqu’à la salle d’embarquement, puis jusqu’au bus. Le chauffeur vérifie votre nom, vous indique votre numéro de siège, si vous voulez mettre votre bagage en soute, vous lui confiez et y a plus qu’à monter !

Alors.. les bus ont beau être… roses, ils sont très confortables et bien équipés ! Les options varient selon les types de bus, pour différents tarifs. Vous pouvez avoir des prises électriques, une télé avec de la musique, des films, des jeux, le Wi-fi, des lecteurs DVD. Tous les bus vous fournissent un oreiller et une couverture, et les sièges disposent d’une « visière » pour vous cacher de la lumière du jour si vous voulez dormir tranquille.

Juste avant le départ, le chauffeur vérifie que tous les voyageurs sont présents, fait une petite annonce (traduite ensuite en anglais, et parfois en coréen et chinois) et c’est le départ… à l’heure s’il vous plaît ! Vous avez même droit à une courbette du membre du staff qui vous a accompagné du terminal jusqu’au bus. Durant le trajet, plusieurs pauses d’une quinzaine de minutes sont faites et il y a des annonces sonores à chaque arrêt.

Mon aller à Nagano s’est très bien passé, mon bus disposait d’une télé et était super confortable, j’avais l’impression de prendre l’avion ! J’ai regardé le paysage changer, passer de la ville à un milieu plus rural dans lequel on pouvait apercevoir quelques montagnes. Sinon j’ai regardé Harry Potter et la Coupe de Feu en… japonais haha. J’adore voyager en bus ! J’ai été impressionnée par les aires d’autoroutes. On y trouve de grands parkings, des restaurants, boutiques et konbini, mais le plus surprenant, ce sont les toilettes. Je crois que ce sont les seules toilettes au Japon où vous n’avez pas à faire la queue pour aller pisser. Il y a une cinquantaine de chiottes disponibles ! Je déconne pas xD !

Je suis partie en début d’après-midi de Tokyo et suis arrivée en soirée à Nagano, au AREX Terminal, situé tout près de la gare. Pour le retour, j’ai en revanche pris un bus de nuit, qui est parti à 23h00 de Nagano pour arriver à 5h30 à Tokyo. Une courte nuit mais j’ai réussi à dormir un peu. C’est assez confortable et tout le monde dort en général, c’est pas trop bruyant. J’étais bien fraîche à l’arrivée et le pire c’est que je bossais le jour-même et le soir j’avais concert hahaha.

Un petit confort agréable, un trajet tranquille et économique, je vous conseille d’essayer pour vos prochains périples à travers le Japon ;) !


♫ Un article = Une chanson ► Maroon 5Maps