1

▶ Let’s Get It Started : Kimi no Nikki (janvier 2022)

L’embarquement pour le vol 2022 est annoncé ! N’emportez dans vos bagages que les meilleurs souvenirs de 2021 !
Laissez les mauvais moments aux objets perdus ! La durée de votre voyage sera d’exactement 12 mois ! Vos prochaines escales sont : Santé, Amour, Joie, Harmonie, Prospérité et Paix ! Le Commandant de bord vous propose le menu suivant, servi durant le vol : Cocktail de l’amitié, Suprême de bonne santé, Gratinée de prospérité, Plateau d’excellentes nouvelles, Salade de réussite, Bûche d’émerveillement… Le tout accompagné de bulles d’éclats de rires.
Bon et agréable voyage à bord du vol 2022 à destination du bonheur.

Très beau message de S. Roos redigé sur Japon de Tous les Jours

Et oui 2022 commence ! Une année où risque de souvent planer le doute, ou bien l’espoir. Une année de plus où il faudra continuer à s’adapter à la présence du COVID-19 dans nos vies. Mais comme toujours, chaque début d’année et une occasion de repartir du bon pied et de prendre un nouveau départ. Nouveaux objectifs, nouveau challenge, toujours pour atteindre ou poursuivre ses rêves. Et on espère pour ce blog de nouveaux articles intéressants, de nouvelles vidéos, beaucoup de belles photos et des voyages passionnants à partager !

Le grand froid de janvier plane et n’incite pas à sortir mais plutôt à vouloir rester enfouis sous la couette. Heureusement, le soleil est souvent là pour rendre cet hiver plus supportable. Il est bon de se balader sous le soleil et respirer un air frais !

📔 Articles à consulter

• 健康・Santé •

🚪 La quarantaine au Japon (日本での検疫) – Procédures 🚪

🚪 La quarantaine au Japon (日本での検疫) – Hébergements 🚪

• 飲食・Manger & Boire •

Harry Potter Cafe (ハリーポッターカフェ)

• 極楽・S’amuser •

🎢 Universal Studios Japan (ユニバーサルスタジオジャパン) 🎢

• 旅行・Voyages •

🇫🇷 Voyager en France pendant la pandémie 🇫🇷

🛌 Koyasan – Séjour dans un Shukubo (宿坊) 🛌

📷 Galerie photos à admirer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🏞️ Koyasan (高野山) 🏞️

🎥 Vidéos à visionner ce mois

⚡ 本日のカフェ・Le café du jour「Harry Potter Cafe」⚡

🛌 本日の体験・L’expérience du jour「Séjour dans un Shukubo」🛌

🇯🇵 Dans ma vie Nippone

• Nouvelle année en quarantaine・検疫中での新年 •

J’ai commencé 2022 en France entourée de ma famille. J’aurais aimé que mes premiers jours de 2022 en France soit plus nombreux. Mais il fallait déjà revenir au Japon. Cela n’a jamais été aussi stressant. Plus d’angoisse que de mal, j’ai passé la frontière et je suis bien rentrée sur le territoire. Mais en contrepartie, j’ai perdu ma valise et je suis revenue avec le COVID-19 alors que j’avais fait en sorte d’être très prudente. Surtout qu’en France, les gens ne faisaient pas tous attention et la situation était vraiment catastrophique. J’ai réalisé la rapidité et la facilité avec lesquelles le virus pouvait se transmettre. Même en étant soi-même prudent ça ne suffit pas.

Une quarantaine dans un hébergement sécurisé, puis un autre. Parfois je ne savais plus vraiment ou j’en étais, où je me trouvais. La France était déjà bien loin mais je ne me considérais pas comme rentrée au Japon. J’avais l’impression d’être à l’hôpital, d’être un spécimen dangereux. Ces premiers jours ont vraiment été étranges. Le plus dur pendant cette quarantaine et que les journées se suivent et se ressemblent, comme on est seul et qu’il y a souvent des moments où on a rien à faire, on se retrouve facilement à avoir des pensées négatives. C’est facile de se sentir déprimé. Je me suis instaurée une routine quotidienne et des activités pour ne pas y penser. J’ai souvent occupé mon temps avec Netflix, ma Nintendo Switch, en écrivant des articles pour le blog, en pensant à mes prochains voyages, en écrivant à mes proches et ceux qui me demandaient des nouvelles. Je faisais trois séances de sport par jour et des allers-retours dans la chambre pour bouger. Au fil des jours je me suis habituée à ce mode de vie restreint. Il m’a permis de me consacrer à des choses auxquelles je ne peux pas forcément donner de temps, d’être plus en contact avec la famille et les amis dont certains que je n’avais pas contacté depuis longtemps, de prendre plus soin de moi et de me relaxer. Après le choc du transfert et de la quarantaine rallongée, j’allais quand même mieux. Ce qui était difficile, c’était aussi savoir qui contacter selon le problème rencontré. Y a tellement d’informations partout que c’est facile de s’y perdre. J’étais aussi ennuyée qu’on ne me donne pas beaucoup de médicaments car mes symptômes demeuraient présents et inchangés au fil des jours.

C’était un peu injuste comme j’ai pu le penser au début, mais ça m’a aussi apporté beaucoup de choses positives et une (drôle) d’expérience en plus !

• Reprise du train-train quotidien, ou pas ?・通常の生活に戻る。もしかして戻らないかな? •

Après la quarantaine, place à la reprise du boulot et de ma vie nippone en toute logique. Sauf que je n’ai jamais réussi à faire une vraie journée de boulot complète. Le Japon est submergé par la sixième vague du COVID-19 avec le variant Omicron. Les membres du personnel, les enfants, beaucoup sont testés positif et en accord avec les mesures prises par la ville, l’école a du fermer ses portes. Au total, deux semaines de fermeture. Les événements sont repoussés, l’emploi du temps réorganisé. J’ai eu droit à des journées de « repos » à la maison et à des journées calmes de travail où j’en ai profité pour m’avancer un maximum. Mais je n’ai toujours pas revu tous les élèves. Et ça me manque car c’est ça qui rend ce travail amusant, ce pourquoi je suis motivée pour travailler. C’est dur car j’ai besoin d’eux. Ils sont ma seule occasion de recevoir un peu de chaleur humaine, d’amour. Oui, car au Japon, c’est très facile de se sentir seul(e) quand la famille ou les amis proches ne sont pas à nos côtés. Au fil des années, quand on comprend comment « fonctionnent » les Japonais, ce manque est davantage plus grand.

Je partais optimiste pour faire de cette année 2022 une superbe année. Rester moi-même, profiter du moment présent, ne pas me préoccuper des personnes toxiques. Mais finalement, des événements tragiques ou des incidents font que l’on perd tout espoir et qu’on se sent perdu.


♫ Un article = Une chanson ► The Black Eyed PeasLet’s Get It Started

3

▶ Wingardium Leviosa : Harry Potter Cafe (ハリーポッターカフェ)

Été 2021, Kimi terminait ses vacances par un passage à Nagoya. Après la visite du grand Bouddha de la ville (名古屋大佛), situé dans le temple Togan-ji (桃巌寺), que pouvait-il bien y avoir de spécial à Nagoya et seulement (ou presque) à Nagoya ? Il y avait le café Harry Potter (ハリーポッターカフェ) !

Ce n’est en rien japonais effectivement mais le célèbre sorcier a plutôt bien la côte au pays du soleil levant, avec notamment la zone thématique d’Universal Studios Japan et le projet d’ouvrir un parc à thème à Tokyo pour 2023. Et cet été-là, pour fêter les 20 ans de la sortie du premier film, deux cafés ont ouvert fin juillet. Oui seulement deux, le premier à Tokyo, et le second à Nagoya.

Quand on dit que la saga est populaire au Japon, preuve est qu’à l’annonce de l’ouverture de ces cafés, qui de plus étaient éphémères, les réservations sont très vite parties. En effet, il fallait effectuer une réservation par internet pour pouvoir s’y rendre. Elle était d’ailleurs payante, 715 ¥ (environ 5,50 €) par personne, et la facture devait être réglée à l’avance pour garantir sa place. Le Japon, toujours prêt à ajouter des frais pour s’en mettre pleins les poches puisque les fans au Japon sont toujours prêts à en mettre le prix… Une condition abusive mais qui n’avait pas pour autant rebuté les fans puisque une fois l’annonce faite, les différents créneaux horaires s’étaient très vite remplis. Difficile de trouver une table un weekend à l’heure du déjeuner et c’est d’ailleurs pour ça que Kimi s’est retrouvée à Nagoya pour pouvoir l’essayer. En tant que grande fan de la saga, c’était une occasion à ne manquer sous aucun prétexte !

Dans cet article, Kimi vous raconte comment se passait un déjeuner
au café Harry Potter de Nagoya !

📜 Un menu esthétiquement magique

Dans l’attente du jour J, on s’est préparé et on consulte le site internet pour se faire une idée de ce qui nous attendait. On a pu constater d’abord que le café proposait un menu original, bien présenté, rappelant clairement l’univers d’Harry Potter. Plats, desserts et boissons uniques et également des goodies originaux et des cadeaux offerts sous certaines conditions.

C’était surtout misé sur l’esthétique. Si on retrouvait le mythique gâteau d’anniversaire de Harry offert par Hagrid, identique à celui du film à la faute d’orthographe près, il était étonnant de ne pas retrouver de bièreaubeurre dans la carte des boissons. Ou bien des cocktails (sans alcool bien sûr) ensorcelants s’appelant Polynectar ou Félix Felicis, ou encore un filtre d’amour. Esthétiquement, les plats étaient très beaux et attirants en photo, culinairement cela semblait rester de la cuisine simple (sandwich, salade, gâteau au chocolat, café…). En clin d’œil au pays d’origine du sorcier, à savoir l’Angleterre, on retrouvait en plus des sandwichs le sherpherd’s pie (シェパーズパイ, tourte à la viande avec une croûte de purée de pommes de terre qui rappelle un peu le hachis parmentier). Il y avait du choix mais le menu aurait pu largement être revisité et renouvelé si ces cafés avaient été permanents. Pourquoi en faire seulement des cafés éphémères ?

Au niveau des prix, il fallait compter en moyenne 1 400 ¥ un plat. Des prix assez élevés mais à supposer qu’ils incluaient l’esthétique et le lieu tout en espérant une taille convenable et un bon goût envoûtant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© boxcafe-hp.jp

Et on transplane jusqu’au café !

Restait à voir la déco, l’ambiance, et la qualité de la cuisine. Alors c’est parti, on a transplané ! Le café Harry Potter de Nagoya a ouvert moins longtemps que celui de Tokyo, précisément du 23 juillet au 22 août 2021, dans le centre commercial LACHIC, près de la station Sakae.

Adresse : LACHIC B1F, 3-6-1 Sakae, Naka-ku, Nagoya, Aichi (愛知県名古屋市中区 栄 3-6-1 ラシック地下1階)
Accès : Sakae Station (Higashiyama Line, Meijo Line) sortie 16
Site internet : https://boxcafe-hp.jp/cafe_menu/

Arrivé au café à l’heure de la réservation, on présentait son ticket de réservation et faisait la queue. En attendant que le personnel, qui n’était pas déguisé en sorcier ou autre créature magique, amène les clients à table sans un petit coup de baguette magique ou de poudre de cheminette, il y avait le temps de bien explorer le menu et de faire les bons choix. Il fallait remplir une feuille de commande à remettre aux serveurs. Toute commande devait être faite à l’avance sans ajout ni changement possible après. Chaque client recevait ensuite un ticket avec un numéro pour l’achat des goodies à l’intérieur.

Il s’agissait de l’unique visite de ce café, donc pour en profiter un maximum, Kimi s’est orientée vers un choix de plusieurs plats et boissons pour s’offrir un menu bien complet et déguster des choses variées à la fois agréables à regarder et délicieuses : un smoothie pour se rafraîchir, une salade en entrée, suivi du sherpherd’s pie en plat de résistance, et enfin un gâteau accompagné d’un cafe latte pour le dessert. L’addition s’annonçait salée mais il n’y avait aucun retourneur de temps pour ramener Kimi dans cet endroit magique alors autant se faire plaisir !

S’agissant d’un café éphémère, la décoration et le lieu ne nous transportait pas dans la grande salle commune de Poudlard, ni aux Trois Balais, mais il y avait tout de même les musiques du film qui résonnaient en fond, des photos des personnages principaux et des vidéos diffusant les bandes annonces de la saga. C’était étroit, les tables étaient petites et les sièges peu confortables. Alors que les plats et boissons commandés arrivaient en même temps et dans le désordre (le dessert et le café en premiers par exemple, à quoi sert la feuille de commande remplie à l’avance si ce n’est une meilleure organisation du côté cuisine ?!), il était difficile de bien profiter et de manger à l’aise. Et enfin qui dit café éphémère, dit jeunes serveurs recrutés en baito (petit boulot). Peu d’expérience, manque d’aisance, maladresse au moment de servir les plats, oubli d’apporter des couverts, tout ça en plus d’être peu aimables pour certain(e)s !

À vouloir trop bien organiser, c’était donc plutôt désorganisé ! Arrivé à table, à l’appel de son numéro, chaque client devait se rendre au petit coin goodies et faire ses achats si il désirait quelque chose. Il n’était possible d’acheter uniquement à ce moment-là pour éviter que le coin soit trop bondé compte tenu de la superficie du café (et sans doute de la situation sanitaire actuelle). Le temps était aussi compté. À partir de l’heure de réservation, le client pouvait rester jusqu’à 80 minutes dans le café.

Point positif tout de même, les plats étaient aussi beau qu’en photo. Niveau goût, c’était assez banal et bon sans pour autant être digne d’une cuisine gastronomique et originale. Mais le sherpherd’s pie servi bien chaud restait un régal et les quelques légumes inclus (potiron, brocolis) étaient frais et délicieux. La salade était moins succulente mais bien présentée dans de la vaisselle qui rappelait aussitôt le matériel du cours de botanique. Esthétiquement bien travaillée, on retrouvait dans un pot la plante mandragore représentée par une boule de pomme de terre enrobée de terre représentées par des algues sèches hijiki (ひじき). Cela pouvait paraître trompeur mais le contenu du pot était bien comestible et au fond on y trouvait même des noix et des graines de haricots.

Le smoothie, disponible en 4 sortes selon la maison choisie, ressemblait à une petite potion étrange colorée, la vapeur s’échappant du pot en dessous du verre contenant le smoothie grâce à une réaction chimique. Selon la couleur, on devinait la saveur : le smoothie Gryffondor de couleur rouge était sans doute à la fraise.

Le verre de cafe latte froid se cachait sous un nuage de fumée s’échappant de la locomotive du Poudlard Express, représentée par de la barbe à papa. Le plus attractif restait le dessert : le gâteau d’anniversaire de Harry à décorer soi-même. Ici aussi c’était plus l’esthétique que le contenu qui jouait. Il s’agissait simplement d’un chiffon cake recouvert d’une couche de crème pâtissière rose sur lequel on venait écrire soi-même avec une autre crème pâtissière verte le mythique message « HAPPEE BIRTHDAE HARRY » (ou le message de son choix) et disposer des fruits pour la décoration. Globalement c’était bon et les portions étaient de taille correcte. Mais c’était plus beau que bon !

❣️ Méfait accompli !

Un déjeuner dans le café Harry Potter s’avérait une expérience sympa pour tout grand fan de la saga. Mais c’était loin d’être magique et on ressortait à la fois content et déçu. La présentation des plats étaient irréprochable mais pour certains, cela manquait de gout. Niveau confort et organisation, pouvait mieux faire. Les plats arrivaient tous en même temps, pas assez d’espace à table pour tout disposer. La limite de temps était suffisante au vue du manque d’espace mais ne pas pouvoir se déplacer ou commander librement et à tout moment était un peu ennuyant. Il y aurait pu y avoir plus d’éléments clés pour vraiment transporter le client dans l’univers de la saga. Des serveurs déguisés en sorciers, agissant de manière un peu théâtrale avec quelques coups de baguette magique par exemple…

On attend plus de magie si un nouveau café éphémère (ou pourquoi pas éternel) décide d’ouvrir dans un futur plus ou moins proche !

Retrouvez la visite du café Harry Potter à Nagoya en vidéo sur
Kimi no Terebi (キミのテレビ) !


Avez-vous testé le café Harry Potter ?
Quelles ont été vos impressions ?


♫ Un article = Une chanson ► Vienna PhilharmonicHedwig’s Theme