2

▶ Distance : Conduire au Japon avec un permis japonais

Il y a quelques temps était publié l’article concernant la conduite au Japon avec son permis étranger.

Cette option est pratique quand on vient au Japon en touriste et qu’on loue un véhicule. Mais dans le cas où on est résident permanent et qu’on souhaite un véhicule pour usage privé ou professionnel, avoir le permis japonais devient alors préférable.

Cette article va donc traiter de la procédure à effectuer pour passer d’un permis étranger à un permis national (外国免許証から国内免許証への切り替え手続き).

 Obtenir le permis japonais

La demande s’effectue au centre des permis de conduire (免許センター) de votre préfecture. Si vous êtes dans la préfecture de Kanagawa (神奈川県), il faut vous rendre au centre de Kanagawa. Si vous êtes dans la préfecture d’Osaka (大阪府), c’est au centre d’Osaka.

Tokyo Samezu Driving test center (東京都鮫洲運転免許試験場)
Adresse : 1-12-5 Higashi Oi, Shinagawa-ku, Tokyo (東京都品川区東大井1-12-5)
Accès : Samezu Station (Keikyu Line) sortie est
Site internet : https://www.keishicho.metro.tokyo.jp

Kanagawa Prefectural Driving test center (神奈川県運転免許試験場)
Adresse : 1-1-1 Nakao, Asahi-ku, Yokohama, Kanagawa (神奈川県横浜市旭区中尾1丁目1−1)
Accès : Futamatagawa Station (Sotetsu Line) sortie nord
Marcher environ 15 minutes depuis la station ou prendre le bus.
Site internet : http://www.police.pref.kanagawa.jp

Osaka Prefectural Kadoma Driving test center (大阪府門真運転免許試験場)
Adresse : 23-16 Ichibancho, Kadoma, Osaka (大阪府門真市一番町23番16号)
Accès : Furukawabashi Station (Keihan Line) sortie sud
Marcher environ 20 minutes depuis la station ou prendre le bus.
Site internethttps://www.police.pref.osaka.lg.jp

Les demandes étant très nombreuses et acceptées jusqu’à 13h30, il est recommandé de venir dès l’ouverture. Les centres sont en général ouverts du lundi au vendredi, de 8h45 à 12h00 puis de 12h45 à 17h00. En arrivant à l’ouverture, la procédure devrait prendre la matinée.

▶ Qui peut bénéficier (申請できる方)

Pour pouvoir remplacer son permis original par un permis japonais, il faut remplir les conditions suivantes :
① Habiter la préfecture correspondante au centre des permis où la demande est faite, être titulaire d’un permis de conduire étranger valide
② Avoir séjourné dans le pays d’acquisition plus de trois mois après obtention du permis et avoir un document pouvant le prouver

▶ Documents nécessaires (必要なもの)

• carte de résident (在留カード)
• permis étranger (外国運転免許証) : doit impérativement contenir la date d’émission ou être accompagné d’un document où elle figure
• traduction japonaise (日本語による翻訳証明書) : elle doit être officielle et établie par une entité désignée par la loi (JAF, etc…)
• passeport (パスポート)
• formulaire de demande de consultation pour l’obtention d’un permis japonais (日本免許取得のための相談申込書)
• formulaire d’application de permis de conduire (運転免許申請書)
• photo (写真) : à joindre au formulaire d’application (運転免許申請書) aux dimensions 3*2.4 cm et prise au cours des six derniers mois
• certificat de résidence juminhyo (住民票) : à demander à la mairie, la nationalité doit figurer sur le document, l’impression de ce document coûte 300 ¥
• questionnaire sur l’obtention du permis original et l’état de santé au cours des cinq dernières années
• document(s) certifiant d’une période de séjour d’au moins trois mois dans le pays d’obtention du permis : il peut s’agir de factures, diplômes ou des tampons des visas figurant dans le passeport
• frais (手数料) : dépendent du type de permis demandé, normalement il est demandé de régler 7 400 ¥ pour passer d’un permis étranger à un permis national
• lunettes de vue (眼鏡) si nécessaire pour la conduite

Il est important de fournir les originaux ! Le personnel effectue lui-même les copies. Des documents supplémentaires peuvent être requis en plus.

▶ Procédure de délivrance (申請要領)

Le jour-même de la demande, se rendre au guichet des permis internationaux (国外免許). Au centre des permis d’Osaka, c’est le guichet 6. Le personnel examine d’abord les documents. Après quelques minutes d’attente, il appelle le nom du candidat et fournit le formulaire de demande de consultation pour l’obtention d’un permis japonais (日本免許取得のための相談申込書) et un questionnaire à remplir sur l’acquisition du permis dans le pays d’origine. Les questions sont écrites en japonais et en anglais.

Après vérification suivent des questions plus détaillées sur le questionnaire précédemment rempli et un petit entretien sur l’expérience en conduite du candidat. Les personnes ne pouvant pas parler japonais sont priées de venir accompagnée d’une personne pouvant traduire.

Si l’entretien est concluant et si tous les documents fournis sont conformes, le candidat peut soumettre le formulaire d’application de permis de conduire (運転免許申請書) et remplir un questionnaire sur l’état de santé au cours des cinq dernières années (la traduction dans la langue maternelle du candidat est fournie) et le bulletin de paiement pour régler les frais (運転免許証交付手数料納付書).

Avec ces papiers, aller ensuite régler les frais au guichet de commission (手数料). Puis passer le test de vue dans la salle de test d’aptitude (適性検査室) et choisir un code PIN (暗証番号) pour la procédure du permis aux bornes adaptées (暗証番号設定機). Choisir deux codes ou non mais il faut en tous les cas imprimer le ticket. Ce code ne pourra être changé jusqu’au renouvellement.

Si le test est concluant, le candidat remet les papiers remplis au guichet des permis internationaux (国外免許). Il garde le bulletin de paiement et accepte les conditions du code de la route pour les débutants (初心運転者期間制度のあらまし), fournies en japonais et en anglais. Il reçoit un papier bleu avec l’heure et le lieu pour effectuer la photo qui figurera sur le permis de conduire. Au centre des permis d’Osaka, c’est au deuxième étage (2階写真撮影ホール28番).

A l’heure désignée, le personnel appelle les noms des candidats qui récupèrent leur formulaire d’application de permis de conduire (運転免許申請書) en échange du papier bleu. En entrant dans le studio photo, le candidat remet le formulaire et scanne le code barre du ticket du code PIN et la photo est prise. Le visage doit être dégagé, avec ou sans port des lunettes au choix.

Il se rend ensuite dans la salle de délivrance du permis (免許証交付室) et patiente environ 30 minutes avant de recevoir contre le bulletin de paiement (運転免許証交付手数料納付書) son précieux sésame !

Le permis de conduire japonais

Une fois reçu, le candidat doit vérifier l’exactitude des informations personnelles. Le personnel explique chaque élément figurant sur le permis.

On retrouve :
• nom du candidat (氏名)
• date de naissance (年月日生)
• adresse (住所)
• date de délivrance du permis japonais (交付)
• date limite de validité : surlignée en vert
• conditions du permis, etc (免許の条件等) : lunettes (眼鏡), conduite du type de véhicule (motos ordinaires – 普通二輪, limité aux petites motos – 小型二輪に限る)
• type de permis (種類) : véhicule ordinaire (普通), moto…(普自二)

Contrairement au permis français qui est valable indéfiniment, le permis japonais doit être renouvelé tous les 3 ans ou avant, à la date d’anniversaire plus un mois du candidat. Exemple : pour un permis délivré le 2 avril 2020 à un candidat né le 31 octobre, la date de fin de validité est fixée au 30 novembre 2022.

Conditions du système de conduite

Le permis probatoire s’applique sur une période d’un an à compter du jour de délivrance du permis. Le conducteur en permis probatoire doit coller à l’avant et à l’arrière la marque de conducteur débutant (初心者マーク) pendant un an. L’autocollant peut se trouver facilement dans les 100 yens shop comme Daiso.

Si le conducteur se voit retirer plus de 3 points pendant la période probatoire en violant les règles de la circulation ou en provoquant un accident, il sera informé et conseillé d’assister à l’une des formations de conduite (講習) proposées par les écoles de conduite privées désignées. Il ne peut assister à une formation que dans un délai d’un mois à compter du jour de la notification. Les infractions de 3 points ou moins ne sont pas notifiées.

La durée et le tarif des formations de conduite dépendent du type de véhicule. En plus du tarif de base s’ajoutent 900 ¥ de frais de notification.
• Véhicule à moteur ordinaire (普通) : 7 heures (une  journée), 14 350 ¥
• Véhicule à moteur de taille moyenne (準中型) : 7 heures (une  journée), 15 050 ¥
• Moto de grande taille (大型二輪) : 7 heures (une  journée), 18 900 ¥
• Moto ordinaire jusqu’à 400cc (普通二輪) : 7 heures (une  journée), 17 850 ¥
• Cyclomoteur jusqu’à 50cc (原付) : 4 heures (une  demie-journée), 9 800 ¥

Un réexamen (再試験) est accordé dans le cas où le candidat n’a pas assisté au cours de conduite pendant la période désignée, ou si, après avoir suivi le cours de conduite, il perd à nouveau plus de 3 points pendant la période probatoire. En cas d’échec du réexamen, le permis sera suspendu.

 Un peu de vocabulaire

外国免許証 = permis de conduire étranger
国内免許証 = permis de conduire national
日本の運転免許証 = permis de conduire japonais
適性試験 = test d’aptitudes
知識確認 = test de connaissances
実技確認 = test pratique
居住地 = lieu de résidence
有効 = valide
所持 = possession
取得 = acquisition
取得国 = pays d’acquisition
交付日 = date d’émission
国籍地 = nationalité
手数料 = frais de commission
視力検査 = test de vue
写真撮影 = séance photo
種類 = genre, type
初心者 = débutant
講習 = formation
違反 = infraction
交通事故 = accident de la route

Maintenant, en route avec votre deux roues ou votre voiture 🚗 !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSION – distance

2

► God Bless You : Kimi no Nikki (avril 2019)

Un début de mois difficile niveau météo. Le proverbe « En avril, ne te découvres pas d’un fil. » est plutôt vrai. Ce fut un début de printemps avec des températures hivernales. On retombait à 1 degré la nuit ! L’air était horriblement sec et le pollen bien plus fort que d’habitude. Nous avons oscillé entre de belles journées ensoleillées et agréables et des journées pluvieuses et fraîches.

C’est dans la seconde moitié du mois qu’on a finalement ressenti un peu le « vrai » printemps et ses températures douces en journée mais toujours un peu fraîches en soirée, nous obligeant à garder encore un peu le manteau ! Le changement de garde-robe se fera petit à petit. En attendant, ces belles journées ensoleillées font du bien au moral et redonne de l’énergie et de la motivation après cet hiver long et un peu difficile.

※ Les événements du mois

• Hanami Full Bloom (花見満開)

Les fleurs de cerisiers ont atteint leur pic de floraison. Tokyo se colore de rose et pendant une petite promenade il est facile de trouver un cerisier en fleurs. Les spots sont nombreux et pas tous aussi bondés comme les plus connus et recommandés. Oubliez la rivière Meguro, Shinjuku Gyoen… Sortez un peu aux alentours de votre quartier et en marchant, vous en verrez !

Bien sûr, pour le côté pique-nique convivial entre amis, les parcs restent le meilleur endroit pour en profiter. Le grand parc Kinuta est très bien pour passer un super Hanami avec de nombreux cerisiers splendides et assez d’espace pour les visiteurs. Boire, manger, s’amuser et chanter sous une petite pluie de pétales jusqu’au coucher du soleil. Chaque année, on apprécie le spectacle et cet air agréable du printemps !

Parc Kinuta (砧公園)
Adresse : 1-1 Kinutakouen, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区砧公園1-1)
Accès : Yoga Station (Den-en-toshi Line) sortie nord
Marcher environ 20 minutes depuis la station.
Site internethttps://www.tokyo-park.or.jp/park/format/index004.html

※ Les restau et cafés du mois

Mitsubachi Jiyugaoka (みつばち自由が丘)

Ah Jiyugaoka ! Il y a vraiment de tout pour passer une bonne soirée et bien commencer le week-end. Après les restau de ramen et les bistrots français, on y trouve aussi de sympathiques Izakaya ! Comme Mitsubachi (みつばち), recommandé à 100% !

Ce petit Izakaya s’implante dans un décor mélangeant style japonais, avec les tables basses autour desquelles nous nous asseyons au sol et les lanternes japonaises qui éclairent les lieux, et style exotique avec des décorations très colorées, de la musique internationale et aussi un vieux piano en guise de comptoir !

Les plats sont plutôt corrects avec un bon rapport qualité/prix et il y a pas mal de choix en boissons : saké, liqueur, vin, cocktails…

Enfin, n’oublions surtout pas les toilettes ! Passez-y au moins une fois dans la soirée pour profiter d’une petite partie de Super Mario Bros sur la Famicom et retomber en enfance 😆 !

Mitsubachi Jiyugaoka (みつばち自由が丘)
Adresse : Yungfrau Building 2F, 5-20-17 Okusawa, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区奥沢5-20-17 ユングフラウビル2F)
Accès : Jiyugaoka Station (Toyoko Line, Oimachi Line) sortie sud

Maison de MURA (メゾンドムラ)

Si vous vous baladez dans le quartier de Nakano, aux alentours de Nakano Broadway, profitez-en pour déjeuner ou dîner à la Maison de MURA. Ou si vous préférez boire, choisissez le Bistro MURA.

Pour le déjeuner, il y a le choix entre la spécialité du chef (cette fois une délicieuse quiche aux champignons accompagnée d’une salade et d’une tranche de baguette), un plat de steak frites, un plat de poisson, du risotto aux champignons ou encore de la choucroute. Le prix des plats est de 1300¥ en moyenne. Pour accompagner votre plat avec du vin ou une autre boisson, vous pouvez profiter du service à volonté pour 1000¥/heure. Enfin pour la dose sucrée, il y a le dessert du jour avec un café ou un thé pour 500¥.

En soirée, un peu comme à l’Izakaya, commandez et partagez divers plats comme de la salade composée accompagnée de pâté, une assiette de fromage, de la quiche ou un plateau de fruits de mer. Comptez entre 800¥ et 3000¥ par personne.

Une ambiance à la française pour un endroit qui a sa petite popularité. Il faut avouer que malgré le prix, la cuisine y est de qualité et les assiettes sont bien garnies ! Tout est fait maison avec de très bons aliments !

Maison de MURA (メゾンドムラ) & Bistro MURA (ビストロムラ)
Adresse : Sanwa Building 3F~4F, 5-65-6 Nakano, Nakano-ku, Tokyo (東京都中野区中野5-65-6 山和ビル3F~4F)
Accès : Nakano Station (JR Chuo Line, JR Chuo Sobu Line) sortie nord

The Golden Ramen (ゴル麺)

A la recherche d’endroits sympa dans son quartier… Même un quartier calme et plutôt résidentiel peut cacher des petits bars ou restaurants autour de la gare. Repéré depuis quelques mois, cette fois on teste The Golden Ramen (ゴル麺) à Kikuna (菊名) ! Eh oui, la quête des restaurants de Ramen continue et il s’avère qu’il y en a des bons à Yokohama ! On compte cinq restaurants dans la préfecture de Kanagawa pour cette chaine (en or).

L’endroit est cozy et tranquille en semaine, la musique est sympa avec tous les styles. Passez commande au distributeur, choisissez la texture des nouilles (麺のかたさ) entre ferme (固め, katame), normal (普通, futsuu) ou tendre (柔らかめ, yawarakame), la densité du gout du bouillon (味の濃さ) entre faible (薄め, usume), normale (普通, futsuu) et forte (濃いめ, koime) et la quantité d’huile (油) entre petite (少, shou), normale (普通, futsuu), ou grande (多, ta). À table, vous pouvez rajouter des épices et autres garnitures à vos ramen. Le staff est agréable, aide pour la commande et discute un peu avec vous.

On peut manger des ramen (en or) : tsukemen doré (黄金つけ麺), gou-men (豪麺, la spécialité de la maison), shoyu tonkotsu ramen (醤油豚骨ラーメン, ramen avec un bouillon de porc et de sauce soja), shio tonkotsu ramen (塩豚骨ラーメン, ramen avec un bouillon de porc salé), kiwami niwatori ramen (極み鶏ラーメン, ramen avec des tranches de poulet venu de Kagoshima avec quelques gouttes de citron pressé) accompagné entre autres de riz, de gyoza ou d’une bonne bière ! Dans votre bol, vous pouvez aussi ajouter quelques suppléments comme les algues nori, un oeuf mollet, une portion de viande en plus ou des légumes pour environ 100~200¥.

Il y a deux tailles de bol au choix : moyenne (並) à environ 800¥ et grande (大) à environ 900¥. La taille moyenne (並) représente déjà un sacré bol pour les petites faims. Servi assez rapidement, le bol satisfait votre estomac et le remplit bien ! Terminez-le jusqu’à la dernière cuillerée de bouillon et vous découvrirez un petit message au fond du bol 😉.

Enfin si ce ramen vaut vraiment de l’or pour vous, demandez votre carte de membre « Golmember’s » (ゴル麺バーズスタンプカード💳) à tamponner pour recevoir des gyoza gratuits. Avec la carte, recevez à chaque commande la possibilité d’ajouter un supplément (épinards, oignons, menma, nori…) à vos ramen gratuitement. Selon les jours où vous vous y rendez, il y a également diverses offres spéciales ! Par exemple, tous les 5 du mois, le bol de ramen de taille moyenne est à 500¥ !

The Golden Ramen Kikuna (ゴル麺菊名店)
Adresse : Kikuna Building 1F, 2299 Mamedo-cho, Kohoku-ku, Yokohama, Kanagawa (神奈川県横浜市港北区大豆戸町2299番地 菊名ビル 1F)
Accès : Kikuna Station (Toyoko Line, JR Yokohama Line) sortie sud
Site internet : http://www.golmen.jp/

※ Dans ma vie Nippone

• Concert de FTISLAND au Toyosu PIT

En route pour un voyage avec cinq trésors. Ou plutôt quatre maintenant. Après un gros scandale qui a touché le monde de l’entertainment et de la K-Pop, impliquant un des guitaristes de FTISLAND, ce dernier s’est définitivement retiré du groupe et mis fin à sa carrière d’artiste.

FTISLAND continue donc à quatre et alors que la tournée japonaise était sur le point de démarrer après la sortie et la promotion du nouvel album japonais avec toujours cinq membres, la question suivante se posait : tournée annulée ou tournée à quatre ? Finalement et heureusement, le choix s’est porté sur la seconde option même si il a fallu réadapter les marchandises et l’organisation de la tournée pour quatre musiciens.

Malgré ça, c’était un de leurs meilleurs concerts. Peu de pistes du dernier album (que je n’avais pas écouté donc ça m’arrangeait un peu), apparemment pour une question d’habitude pour le guitariste restant qui endosse le role de deux guitaristes.

Grande surprise pour les grands fans de leurs débuts : celle de jouer des anciennes (voire très anciennes) chansons et des chansons rarement entendues en live. Parfois sur le coup de l’impro, à la demande des fans ou lors d’une petite session acoustique.

La partie rock, indispensable à un concert de FTISLAND, n’a laissé aucun répit aux fans : Freedom, Puppy, Mitaiken Future, Take me now, Pray… se sont enchaînées à une vitesse grand V !

Quelques petits mots à la fin du concert concernant le changement mais sans trop mentionner le nom de la personne concernée. Ils disaient être désolés alors qu’ils avaient promis de toujours rester ensemble mais que à quatre ils allaient continuer à aller de l’avant et construire, accomplir de nouvelles choses. FTISLAND à quatre, c’est possible. Un nouveau départ, un nouvel univers, une nouvelle image qui pourrait surprendre. Five Treasure Island, non, Forever Treasure Island !

Cependant, pour le moment, ce fut sans doute la dernière tournée japonaise du groupe avant le départ obligatoire des membres pour l’armée pendant deux ans. Dernier concert pour moi donc, mais j’attends patiemment leur retour en force !


♫ Un article = Une chanson ► FTISLAND – God Bless You