2

▶ Road trip au Japon – Les Michi no Eki (道の駅)

Manger et dormir sur la route. Lors d’un voyage ou d’un long déplacement en voiture. Pas vraiment d’idées pour le déjeuner et surtout pas envie de perdre trop de temps. Ou bien au contraire, envie de découvrir rapidement la région dans laquelle on passe. Au Japon, on peut opter pour les Michi no Eki (道の駅, littéralement stations de routes) qui correspondent aux aires d’autoroutes à la japonaise.

Dans cet article, Kimi vous parle de ces aires d’autoroutes pratiques, de leurs petits restaurants et cafétérias en plus de vous en présenter quelques unes !

Concept (コンセプト)

Une Michi no Eki est une aire de repos en bordure de route pour ceux qui traversent le Japon en voiture. Elles se situent généralement le long des autoroutes et des routes nationales et offrent une zone de stationnement gratuit, des espaces sanitaires et fournissent des informations régionales et touristiques pour les voyageurs routiers. Il existe actuellement plus de 1 000 sites à travers le Japon. On peut s’y reposer et y passer la nuit si on possède un véhicule équipé pour, permettant ainsi des économies sur l’hôtel.

Le concept de Michi no Eki a été lancé il y a 20 ans pour créer un environnement de circulation routière sûr et confortable et des espaces uniques et vivants qui mettent en valeur la particularité d’une région. Chaque Michi no Eki repose sur trois principes distincts :

  • Relax (休憩機能, kyûkei kinô) : installations de repos comprenant un parking gratuit et des toilettes, voire parfois même des douches;
  • Communauté (地域連携機能, chiiki renkei kinô) : coopération régionale où les centres culturels, les attractions touristiques, les loisirs et d’autres installations de développement local favorisent l’interaction avec la région;
  • Informations (情報提供機能, jôhô teikyô kinô) : qu’elles soient routières ou touristiques ou pour des soins d’urgence, elles sont faciles d’accès.

Il y a donc dans la plupart de ces aires de repos des boutiques de souvenirs et des cafétérias proposant des produits et plats locaux typiques de la région visitée. Cela donne toujours un aperçu de ce qui attend le voyageur si il fait du tourisme par la suite dans le coin. On peut y manger rapidement et pour pas cher.

La commande dans les cafétérias est relativement simple ! On choisit son plat au distributeur, on remet le ticket au comptoir, on paye et on attend que notre numéro soit appelé pour récupérer notre plateau. Service rapide et de la cuisine correcte pour des prix relativement raisonnables. Compter en moyenne entre 650 ¥ et 980 ¥ un plat.

Et puis, les Michi no Eki permettent de passer une nuit sans trop de stress dans un lieu où toilettes et distributeurs sont disponibles 24h/24 et avec le stationnement gratuit. Les douches sont cependant payantes et accessibles aux horaires du centre d’informations. Le tarif varie en fonction du temps d’utilisation. Ce qui est dommage, c’est que les boutiques, restaurants et centres d’informations ferment tôt. En effet, ils sont ouverts de 9h00 à 18h00 pour la plupart. Et le réseau Wi-Fi gratuit n’est pas super performant non plus.

On peut y rencontrer d’autres voyageurs nomades, des personnes très gentilles avec qui échanger ses expériences et des japonais généreux. Tout le monde se dit bonjour, reste poli et se souhaite bon voyage au moment de quitter les lieux.

Quelques adresses (色々場所)

Kimi a souvent eu l’occasion de s’arrêter par hasard dans certaines Michi no Eki pour le déjeuner quand ce n’était pas pour juste y dormir pendant ses road trip. Voici quelques adresses qui permettront de faire la découverte de spécialités (名物, meibutsu) en plus de pouvoir se reposer en toute sécurité. Bien entendu, il ne s’agit là que d’une petite partie des Michi no Eki. Il y en a bien trop pour toutes les lister ! La liste intégrale est répertoriée sur le site officiel : https://www.michi-no-eki.jp/.

• Michi no Eki Niseko View Plaza (道の駅 ニセコビュープラザ)

Une Michi no Eki bien située pour commencer à explorer Niseko, bourg situé pas loin du Mont Yotei, à Hokkaido. Apprécié des habitants et des touristes, c’est un endroit chaleureux où on va pouvoir trouver des produits locaux frais du marché, un restaurant de type fast-food et une cafétéria proposant des spécialités à base de pomme de terre sans oublier la délicieuse glace au lait ! Le parking est assez grand, permettant ainsi aux voyageurs de trouver une bonne place pour leur véhicule et d’avoir suffisamment d’espace vital.

Adresse : 77-10 Motomachi, Niseko-cho, Abuta-gun, Hokkaido (北海道虻田郡ニセコ町元町77番地-10)
Site internet : https://www.hokkaido-michinoeki.jp/en/29113/

• Michi no Eki Space Apple Yoichi (道の駅 スペース・アップルよいち)

Avec un grand espace pour se relaxer librement, un marché d’agriculteurs et le musée Yoichi Space Memorial Museum “Space Dome”, cette Michi no Eki est idéale pour une pause et un arrêt d’une nuit lors d’un road trip à Hokkaido. Le musée est notamment une bonne attraction pour les grands comme pour les petits avec la présentation des réalisations du premier astronaute japonais, Mamoru Mori (毛利 衛), dont la ville natale est Yoichi, ainsi que le planétarium. La boutique de l’aire de repos propose plus de 10 types de « nourriture spatiale » et, en plus des fruits de mer récoltés localement et des produits agricoles, des produits de saison uniques à Yoichi bien connus sous le nom de « Fruit Town Yoichi ». La crème glacée maison et la tarte aux pommes sont également très populaires !

Adresse : 6-4-1 Kurokawacho, Yoichi, Yoichi-gun, Hokkaido (北海道余市郡余市町黒川町6丁目4-1)
Site internet : https://www.hokkaido-michinoeki.jp/en/29131/

• Michi no Eki Biei Shirogane Birke (道の駅 びえい白金ビルケ)

Une des rares Michi no Eki du nord d’Hokkaido à posséder des douches ! Ouverte depuis mai 2018, cette récente aire de repos possède de nombreuses facilités et se trouve à un bon emplacement, non loin des endroits touristiques et des beaux paysages du coin à découvrir.

Adresse : Shirogane, Biei-cho, Kamikawa-gun, Hokkaido (北海道上川郡 美瑛町字白金)
Site internet : https://biei-info.jp/

• Michi no Eki Gurutto Panorama Bihoro (道の駅 ぐるっとパノラマ美幌峠)

De passage au col Bihoro (美幌峠), sur l’île d’Hokkaido (北海道), la spécialité à tester est le Janbo Gyoza Don (ジャンボ餃子丼). C’est comme un Katsudon sauf que le porc frit est remplacé par des Gyoza. On peut en manger dans la Michi no Eki Gurutto Panorama Bihoro (道の駅 ぐるっとパノラマ美幌峠) !

Le bol semble petit à première vue mais il est en fait bien rempli. Les 4 morceaux de Gyoza sont de taille raisonnable, accompagné d’une bonne dose d’oignon et de gingembre rouge (紅しょうが). Avec le bol est servi en plus une petite soupe miso.

On peut aussi manger le Karaage version Hokkaido, le Zangi (ザンギ), bien qu’il soit en réalité né dans la ville de Kushiro. La différence avec le Karaage ? Le Zangi consisterait à bien laisser mijoter le poulet, à ajouter la poudre aromatisée et à le faire frire. Il aurait donc bon goût sans sauce contrairement au Karaage classique qu’on accompagne le plus souvent de sauce mayonnaise. En tous cas, pour les fans de poulet, c’est un régal !

Voilà une Michi no Eki qui permet de bien manger et de profiter d’un endroit exceptionnel ! Après un bon déjeuner, les voyageurs peuvent se rendre à l’observatoire et au col Bihoro situé dans le parc national d’Akan-Mashu reliant Kushiro et Kitami, qui sont les principales villes de l’est d’Hokkaido. L’altitude des environs est d’environ 525 m et la vue depuis le sommet incroyablement spectaculaire !

Adresse : Furuume, Bihoro-cho, Abashiri-gun, Hokkaido (北海道網走郡美幌町古梅)
Site internet : https://www.hokkaido-michinoeki.jp/michinoeki/2502/

• Michi no Eki Utoro Shiretoko (道の駅 ウトロ知床)

Située le long de la route nationale, cette Michi no Eki ressemblant à une maison de pêcheurs est placée aux portes du patrimoine naturel mondial Shiretoko. Comme base de départ pour explorer et profiter pleinement de la région de Shiretoko, elle dispose d’un centre d’informations touristiques qui fournit toujours des informations de première main, ainsi que des magasins avec un certain nombre de produits locaux et d’un restaurant servant les plats de saison de Shiretoko.

Adresse : 186-8 Utoronishi, Shari-cho, Shari-gun, Hokkaido (北海道斜里郡斜里町ウトロ西186-8)
Site internet : https://www.hokkaido-michinoeki.jp/en/29232/

• Michi no Eki Yubari Meroad (道の駅 夕張メロード)

Située à côté de la station JR Shin-Yubari, à Hokkaido, cette Michi no Eki est accessible non seulement aux conducteurs mais également aux personnes voyageant en train. Dans l’enceinte de l’aire de repos se trouve un marché de producteurs qui vendent des légumes cultivés localement et des spécialités incluant bien entendu le fameux melon de Yubari et l’igname. On peut aussi y trouver la délicieuse et rafraichissante glace au melon, mais aussi d’autres produits à base de melon, comme des Dorayaki !

Adresse : 526-19 Momijiyama, Yubari, Hokkaido (北海道夕張市紅葉山526-19)
Accès : Shin-Yubari Station (JR Ozora Line, JR Sekisho Line) sortie principale
Site internet : https://www.hokkaido-michinoeki.jp/en/29256/

• Michi no Eki Shirakawa-go (道の駅 白川郷)

Michi no Eki située à proximité du village ancien de Shirakawa-go. Stationnez-y votre véhicule, partez vous balader jusqu’au village situé à environ 2,2 km (26 minutes à pied), allez vous détendre à un Onsen et revenez pour passer une nuit tranquille. Avec boutiques de souvenirs de Shirakawa-go et restaurants locaux, les voyageurs passent un agréable moment dans cette Michi no Eki dont l’architecture rappelle bien entendu celle des maisons du village. Elle possède également le célèbre musée Gassho (entrée gratuite) qui présente style de construction appelé gassho-zukuri (合掌造り), conçu pour résister au climat le plus rigoureux de cette région envahie de neige profonde en hiver.

Adresse : 411 Iijima, Shirakawa, Ono-gun, Gifu (岐阜県大野郡白川村飯島411)
Site internet : https://rs-shirakawago.jp/

• Michi no Eki Uchinada Sunset Park (道の駅 内灘サンセットパーク)

Pour les personnes effectuant un road trip, cette Michi no Eki est implantée dans un cadre plutôt agréable et sympathique, avec d’un côté la mer du Japon et de l’autre les chaînes de montagnes Kahokugata, Hakusan et Tateyama. De plus, elle permet de se rendre facilement jusqu’à Kanazawa ou à l’inverse de partir en direction de la péninsule de Noto. On peut y admirer un splendide lever de soleil depuis le parc et une fois la nuit tombée profiter des illuminations du pont Uchinada (内灘大橋).

Son restaurant propose les classiques de la cuisine japonaise revisités avec des produits locaux, y compris le lait dont 47% de la production laitière d’Ishikawa provient d’Uchinada. Ainsi, les voyageurs peuvent goûter le ramen au beurre et au lait (ミルクバターらーめん), mais aussi le ramen au coquilles et aux crevettes (帆立海老らーめん). Pour la touche sucrée, c’est encore une fois la glace au lait qui est à l’honneur !

Adresse : 1-4-1 Daigaku, Uchinada-cho, Kahoku-gun, Ishikawa (石川県河北郡内灘町大学1丁目4-1)
Site internet : https://www.uchinadamichinoeki.com/

• Michi no Eki Noto Chirihama (道の駅 のと千里浜)

Située près de la plage, on y trouve de mignonnes sculptures de sable représentant des personnages de dessins animés populaires japonais, comme Pokémons ou Doraemon. Après une bonne nuit de passée, il y a juste à faire deux pas pour aller jusqu’à la plage et y faire une petite balade matinale tout en respirant l’air frais marin. De retour à la Michi no Eki, quoi de mieux qu’un petit tour des boutiques et d’un bon petit déjeuner.

Adresse : 1-62 Chirihama-cho ta, Hakui-shi, Ishikawa (石川県羽咋市千里浜町タ1番地62)
Site internet : https://noto-chirihama.com/

• Michi no Eki Senmaida Pocket Park (道の駅千枚田ポケットパーク)

Lieu décontracté et idéal pour les familles et voyageurs en visite de Shiroyone Senmaida Rice Terraces (白米千枚田), pas loin de Kanazawa (金沢) et de la péninsule de Noto (能登半島), cette Michi no Eki avec sa petite échoppe Senmaida Rest House (千枚田レストハウス) propose de nombreux produits locaux à proximité des rizières. Dans la partie restaurant, on peut s’installer à table ou en terrasse et profiter des petits plats phares à petits prix comme les soba ou udon au bouillon de poisson (あごだしうどん&そば), le kakashi (かかし, épouvantail en japonais), une brochette frite d’œuf de caille et de saucisse ayant ainsi la même forme qu’un épouvantail, sans oublier les onigiris (おにぎり, boulettes de riz) préparés à partir du riz cultivé dans les rizières de Shiroyone Senmaida !

En été, les glaces aux saveurs variées, en cône ou bien en pot avec des morceaux d’egara manju (えがら饅頭, spécialité de la ville de Wajima) ou de pâte de haricots rouges (あずき) sont aussi bien rafraîchissantes. Pour faire le pleins d’énergie avant d’arpenter les rizières ou pour un petit remontant après la balade, c’est l’endroit parfait dans un cadre convivial et tranquille.

Adresse : 99-5 Habu, Shiroyonemachi, Wajima, Ishikawa (石川県輪島市白米町ハ部99−5)
Accès : Shiroyone senmaida Bus Stop (Machino Line)
Site internet : https://senmaida-monogatari.com/restaurant

• Michi no Eki Parc Nishiyama (道の駅 西山公園)

Située près du parc Nishiyama (西山公園) à Sabae (鯖江) dans la préfecture de Fukui (福井県). Dans cette Michi no Eki, le plat de marque est le burger à l’aubergine (ナスバーガー), plus healthy qu’un cheeseburger ou un burger classique ! Le sauce katsudon (ソースカツ丼), typique dans la ville de Fukui, est aussi recommandé.

Adresse : 3-9 Sakuramachi, Sabae, Fukui (福井県鯖江市桜町3丁目9)
Accès : Nishi Sabae Station (Fukui Tetsudo Line), Sabae Station (JR Lines)
Site internet : http://www.nishiyama-park.jp/author/kazuo/

Gain de temps et d’argent. S’arrêter et manger dans une Michi no Eki est un bon plan pendant un road trip au Japon !


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.

Donate Button with Credit Cards

 ♫ Un article = Une chanson ► 숀 (SHAUN) – 웨이백홈 (Way Back Home)

1

▶ No scared : Kimi no Nikki (septembre 2020)

Août a laissé place à septembre (et ses typhons) en emportant l’humidité avec lui. Enfin des journées ensoleillées et un peu fraîches par moment, dignes d’un été normand. La promenade matinale avant de partir pour le boulot ou le moment détente sur le balcon le dimanche après-midi, quel bonheur relaxant !

C’était également la Silver Week avec un long weekend de quatre jours grâce à deux jours fériés consécutifs (le jour du respect pour les personnes âgées 敬老の日 et le jour de l’équinoxe d’automne 秋分の日). 4 jours de repos qui ont ravivé le tourisme national. Avec entre autres la campagne Go To Travel, beaucoup de japonais et résidents au Japon ont voyagé. Après une forte baisse ces derniers mois, les endroits touristiques les plus populaires du pays ont vu revenir de nombreux touristes.

Bien entendu Kimi aussi a profité de cette Silver Week pour voyager et elle s’est rendue jusqu’à Izumo (出雲市). Le guide sera disponible dans un prochain article.

※ Les événements du mois 🎊

• Admission à la maternelle pour une journée (一日入園)

Ichi nichi nyūen (一日入園) signifie littéralement admission d’une journée, qu’on pourrait aussi traduire par journée portes ouvertes, cet événement étant assez semblable à ce que nous avons en France.

Alors qu’en septembre c’est justement la rentrée dans l’Hexagone, au Pays du soleil levant, c’est le deuxième semestre qui débute et pour les enfants encore en bas âge, c’est déjà le moment de réfléchir à sa future école maternelle. Ainsi sont organisés ces événements d’admission d’une journée.

Pendant une demi-journée, les enfants visitent en compagnie de leurs parents leur très probable future école maternelle pour obtenir des renseignements, découvrir l’environnement de la maternelle et ainsi mieux s’orienter dans le choix de celle-ci. Le déroulement et le contenu varient en fonction des écoles, mais la plupart expliquent les préparatifs d’entrée, le programme de l’année scolaire et la cérémonie d’entrée. De plus, les enfants peuvent profiter de jouer les uns avec les autres et s’essayer aux diverses activités et services proposés par l’école.

Le but principal d’un événement comme celui-ci n’est pas seulement de permettre aux parents de recevoir diverses explications et de comprendre les services proposés par l’école, mais aussi de permettre aux enfants de découvrir l’atmosphère de l’école maternelle et de se familiariser avec.

Petit retour sur un événement d’admission d’une journée dans une petite école maternelle d’Hirakata (枚方市).

Samedi matin, 9 heures. L’école ouvre exceptionnellement ses portes pour accueillir le temps d’une matinée ses (peut-être) futurs élèves ? Le programme est le suivant.

① Réception (受付)

Les parents déposent leur carte d’admission et les enfants reçoivent un petit cahier en guise de cadeau de bienvenue (お土産, omiyage). Dans le hall de l’école où se déroulent la plupart des événements, les familles s’installent et patientent le temps que les 40 enfants inscrits aient répondu présent. Des jouets sont à disposition des petits pour s’amuser tranquillement et sympathiser avec leurs futurs camarades.

② Amusons-nous en anglais (英語で遊ぼう)

Qu’est-ce qui pourrait démarquer une école maternelle des autres ? Le fait de proposer des cours et activités qu’on ne trouve pas dans toutes les écoles publiques. La pratique de l’anglais est l’un de ces atouts. Bien plus quand le professeur en charge des cours d’anglais est en plus natif. Cas de figure assez rare mais qui peut arriver.

Pendant cinq petites minutes, tout en tentant au maximum de faire participer les enfants pour qu’ils repartent avec quelques notions, le professeur offre une mini leçon tournée en spectacle. Chanson, salutations avec des marionnettes, utilisations de jouets attractifs pour apprendre à compter, gestes et mouvements pour apprendre les premiers verbes d’actions.

C’est une leçon dynamique et amusante représentative de l’image de l’école. Le professeur donne toute son énergie et son enthousiasme pour faire rire les enfants et détendre l’atmosphère. Les enfants sont un peu intimidés au début mais saluent à la fin le professeur avec le sourire.

③ Représentation des enseignantes (担任たちとの交流会)

Puis c’est la rencontre avec les enseignantes à travers un petit spectacle mêlant chant et danse. Moment primordial puisque c’est avec ces enseignantes que les enfants passeront leurs trois années d’école maternelle. Ce petit spectacle amuse les enfants et rassure les parents.

④ Discours d’explication du directeur (園長先生の説明会)

Place aux choses un peu plus sérieuses. Le directeur donne diverses explications concernant l’admission à l’école : fournitures à acheter, paiement des frais, la garderie, les repas, etc…

⑤ Récréation (自由で遊び)

Après le discours, les enfants peuvent profiter des jeux librement et participer à diverses animations dans le hall. C’est aussi une partie importante pendant laquelle les enfants peuvent interagir avec les enseignantes et se faire leurs premiers amis. Pour les parents, c’est une occasion de voir comment leur enfant se comporte et si il est à l’aise avec les autres. Ils peuvent aussi discuter avec d’autres parents et les enseignantes.

⑥ Piscine (プールで遊び)

Comme il fait très beau ce jour, un petit tour dans la piscine ne se refuse pas. Les enfants qui le souhaitent peuvent, sous la surveillance des enseignantes et du professeur d’éducation physique, se baigner et s’amuser dans la petite piscine extérieure de l’école.

⑦ Clôture de l’événement (解散)

Il est presque midi et c’est donc l’heure de clôturer l’événement. La plupart des parents et enfants rentrent directement chez eux pendant que certains restent pour discuter encore un peu. Pour les personnes n’ayant pas de véhicules et habitant un peu loin, elles peuvent opter pour les bus de l’école.

Court événement décisif pour les débuts de l’enfant dans le monde scolaire. Quand le choix de son école sera fait, il reviendra le mois suivant pour passer le test d’admission (入園テスト).

※ Les sorties et excursions du mois 🏞 🏙

• Cours de Japonais chez Kotoba House Liceo (ことばhouseリセオでの日本語授業)

Et si on se remettait un peu au Japonais ? Kimi est allée étudier un peu de grammaire et s’essayer à des énigmes en japonais (bien difficiles mais intéressantes) chez Kotoba House Liceo (ことばhouseリセオ) !

Kimi vous a déjà présenté Kotoba House Liceo à l’occasion des événements Meetup de cérémonie de thé et de calligraphie japonaise. En plus d’organiser des petits événements autour de la culture japonaise, cet institut est avant tout une école de langue ! On y enseigne le japonais mais aussi l’anglais.

Les cours durent 50 minutes, le contenu est varié et peut-être préparé à la demande des étudiants, du niveau débutant à avancé. Trois types de cours sont proposés pour le japonais :
des cours privés (2 500 ¥ / leçon) : pour apprendre à son propre rythme ou pour des demandes spéciales (préparer un entretien d’embauche, écrire son CV…), l’étudiant est libre d’ajuster les horaires et de choisir son professeur
des cours en groupes (8 000 ¥ / 4 leçons pour les niveaux débutant & intermédiaire, 10 000 ¥ / 4 leçons pour le niveau avancé) : de 2 à 4 personnes par classe, pour celles et ceux qui souhaitent apprendre essentiellement la grammaire et pratiquer la conversation quotidienne, les horaires sont fixes
des cours intensifs JLPT (8 000 ¥ / 4 leçons pour les niveaux N5 à N3, 10 000 ¥ / 4 leçons pour les niveaux N2 & N1) : de 2 à 4 personnes par classe, pour celles et ceux qui souhaitent préparer l’examen du JLPT, les horaires sont fixes

Compter donc en moyenne entre 2 000 et 2 500 ¥ une leçon, relativement raisonnable pour le service offert. L’école enseigne avec les manuels Minna no Nihongo (皆の日本語) et d’autres matériels pédagogiques. Grammaire, conversation, jeux, devinettes… Cours ludique et attractif dans un cadre agréable et convivial. En effet, l’école se trouve dans un petit appartement moderne près de Tennoji. Il est possible de réserver sa première leçon via le site internet. La première leçon d’essai est gratuite.

Existant depuis environ un an, cette petite école et son personnel très amical et agréable n’attend que vous !

Kotoba House Liceo (ことばhouseリセオ)
Adresse : Kobai Haitsu 210, 2-4-21 Matsuzakicho, Abeno-ku, Osaka (大阪府大阪市阿倍野区松崎町2丁目4−21 幸梅ハイツ 210号)
Accès : Tennoji Station (JR Line, Midosuji Line, Tanimachi Line) sortie sud, Osaka-Abenobashi Station (Kintetsu Line) sortie est, Abeno Station (Tanimachi Line, Hankaidenki-Uemachi Line) sortie 5
Site internet : http://kotobahouse-liceo.com/

※ Les restau et cafés du mois 🍴☕

• Tsurukameya (鶴亀家)

En cette période de crise sanitaire, le quartier habituellement bruyant et animé de Shinsekai (新世界) à Osaka ne voit pas passer énormément de visiteurs, même le samedi soir. Certains Izakaya restent cependant ouverts et trouvent nombreux clients à leurs tables.

Pas loin de la tour Tsudenkaku (通天閣) qui en ce moment change de couleur selon l’état actuel de la crise sanitaire liée au Coronavirus (ce jour elle est illuminée en jaune, ce qui signifie passable), on trouve un Izakaya à la façade attirante avec une tortue dorée géante, visiblement assez grand et animé. De quoi convaincre d’y passer la soirée !

On y sert des plats variés comme dans tous les Izakaya du même genre, en particulier des brochettes panées et frites, kusihage (串揚げ) ou kushikatsu (串かつ), kushi signifiant « brochette », katsu « côtelette » et age « friture ».

Les ingrédients sont en général du bœuf, du porc, du poulet, des fruits de mer, des œufs de caille, ou une variété de légumes comme des racines de lotus (れんこん, renkon), de l’oignon, des asperges… On les retrouve tous dans cet Izakaya pour en moyenne 100 ¥ la brochette, ainsi que d’autres ingrédients moins communs comme la patate douce, l’avocat, le champignon shiitake (椎茸), le fromage… Et pour le dessert, du sucré : banane, chou à la crème, ohagi (おはぎ, pâtisserie traditionnelle japonaise faite de riz et de pâte de haricots rouges) ou encore baumkuchen !

Mélange étrange comme le Japon sait si bien le faire ! Loin d’être les réalisations culinaires du siècle, ces douceurs sont à tester au moins une fois, pour l’expérience, même si la plupart des clients vont les préférer sans être baigné dans l’huile. Les brochettes aux ingrédients habituels restent en tout cas bonnes et bien cuites. Il en est de même pour la plupart des autres plats servis comme le karaage (唐揚げ), le doteyaki en brochette (どて焼き串), la salade (シーザーサラダ), le chikuwa au fromage (ちくわチーズの磯辺揚げ), le tonpeiyaki (とんぺい焼き)…

La carte des boissons est en revanche assez limitée : pas de formule boisson à volonté (飲み放題, nomihodai), pas de cocktails et peu de choix dans la liste des sakés japonais. Pour les grands buveurs, c’est un peu une déception.

L’Izakaya est quasiment bondé pour un personnel en sous-effectif. Il faut parfois patienter pour passer commande et recevoir les plats et boissons.

Cependant, après deux bonnes heures à discuter de diverses choses et d’autres, à partager des expériences personnelles, on quitte les lieux avec satisfaction. Grands mangeurs et grands buveurs, comptez en moyenne 4 000 ¥ par personne.

Kushikatsu Doteyaki Nadai Tsurukameya (串かつどて焼き名代鶴亀家)
Adresse : 2-5-2 Ebisuhigashi, Naniwa, Osaka (大阪市浪速区恵美須東2-5-2)
Accès : Dobutsuen-Mae Station (Midosuji Line, Sakaisuji Line) sortie 5, Shin Imamiya Ekimae Station (Nankai Line, Osaka Loop Line, Yamatoji Line) sortie ouest

※ Dans ma vie Nippone 🇯🇵

• Tout va bien (大丈夫だよ!)

L’été n’a pas été une période facile et les vacances ne m’ont pas donné envie de retourner travailler. J’étais dépassée par pas mal de choses, et ça jouait beaucoup sur mon stress et mon moral. Mais heureusement, une fois le second semestre débuté, j’ai vite retrouvé mes marques et ma motivation.

Quasiment la moitié de l’année est déjà passée. Ce travail est difficile tous les jours, stressant, mais je sens que je progresse et j’ai moyen de faire mes preuves et d’affirmer mon style durant les événements de l’école comme le Ichi nichi nyūen (一日入園). C’est facile de se décourager mais j’essaie au mieux d’éviter cette situation. Je travaille aussi beaucoup sur le contrôle de mon stress. Les enfants surtout, les nouvelles tâches qui s’ajoutent sont une bonne source de motivation et de challenge.

Entre autres, ce mois, c’était les évaluations de la première moitié de l’année. Préparer les copies, noter les élèves, remplir leur bulletin… Cela m’a rappelé quand je jouais « à la maîtresse » étant enfant. J’étais loin de m’imaginer à l’époque que je ferais ça un jour pour de vrai. C’était stressant par moment car j’avais quand même 50 gosses à évaluer en deux semaines sur plusieurs points et remplir leur bulletin après. Il faut bien s’organiser et gérer son temps. En tout cas, je le redis encore, mais travailler avec des enfants est vraiment passionnant, amusant et enrichissant.

Et tant que je peux me récompenser et me relaxer dans mon restaurant indien préféré, tout va bien !


♫ Un article = Une chanson ► ONE OK ROCK – NO SCARED