► Raise your flag : J’ai un Visa Travail !

J’assume entièrement ce dessin. Yonghwa est content pour moi *lol* !

J’ai reçu le sésame pour étendre mon aventure nippone : un Visa Travail ! Ce qui me permet donc de travailler à temps pleins, et de me poser pour minimum une année supplémentaire ! Ce mois, j’ai donc été occupée à préparer le dossier et à me rendre à l’immigration pour déposer le dossier et récupérer ma nouvelle carte trois semaines après. Je suis un peu… déçue d’avoir seulement un an mais étant donné que c’est la période que j’avais écrite sur le formulaire… Et puis il s’agit du premier. J’ai entendu dire que c’était le plus difficile à avoir.

Pour avoir ce Visa Travail j’ai du effectuer une demande de changement de statut car j’étais en Visa Working Holiday et que j’ai effectué ma demande en restant au Japon (et en travaillant déjà). Cette demande s’applique aux ressortissants étrangers souhaitant modifier leur statut actuel de résidence (à l’exception des étrangers souhaitant changer leur statut de résident en « résident permanent »). Il faut effectuer la demande avant la date d’expiration du statut actuel. Il est préférable de commencer les démarches un mois avant environ.

Documents à fournir pour constituer le dossier

Le dossier est à la fois préparé par vous-même et votre employeur qui doit fournir des documents supplémentaires, notamment sur l’entreprise et ses activités. Ces documents dépendent du type d’activités souhaitées.

  • 1 Le formulaire de demande de changement de statut (à télécharger ici) : il y a différents formats selon les activités envisagées. Pour un Visa Travail, il y a une partie pour l’employé et une autre pour l’employeur.
  • 2 Une photo d’identité format 3*4cm datant de moins de 3 mois
  • 3 Une photocopie du passeport en cours de validité et de la carte de résident actuelle
  • 4 Une photocopie du contrat de travail
  • 5 Une photocopie du dernier diplôme
  • 6 Une attestation de travail fournie par l’employeur
  • 7 Documents justifiant les activités de votre employeur et de ses bénéfices fournis par l’employeur
  • 8 4 000 yens en timbres fiscaux à payer si l’application est acceptée, le jour du retrait du visa. Le prix varie selon le statut.

Préparer le dossier

Contrairement au PVT, la préparation du dossier est moins laborieuse ! Moins de choses à écrire, un peu de paperasse mais ça m’a moins fait chier que la préparation du dossier du PVT xD !

  • 1 Le formulaire de demande de changement de statut : à remplir en anglais ou en japonais. Les informations demandées ne sont pas compliquées. Sur une première page, vous renseignez vos informations personnelles : nationalité, nom, coordonnées, numéro de la carte de résident actuelle, numéro du passeport, le statut et la période que vous désirez (la liste est disponible ici selon les activités souhaitées, pour moi c’est Specialist in Humanities/International Services), la raison du changement de statut (exemple tout con : continuer à travailler au Japon). Puis sur la deuxième page, vous détaillez votre parcours académique et professionnel.
  • 2 Et c’est le seul document que vous devez remplir ! :D

Dépôt du dossier

C’est là que c’est plus chiant ! Aller au bureau d’immigration le plus proche de votre domicile pour déposer le dossier est comme un parcours du combattant ! Il faut camper devant l’immigration pour être sûr d’être dans les premiers et d’en finir le plus tôt possible. Sinon vous pouvez y passer votre journée ! Arrivez donc avant 8 heures si vous ne voulez pas y passer plus de 2 heures !

Il y a plusieurs bureaux d’immigration, environ un par région dans le pays. Pour ma part, je me suis rendue à celui de Tokyo, situé près de la gare de Shinagawa.

Tokyo Regional Immigration Bureau
Adresse : 5-5-30 Konan, Minato-ku, Tokyo
Accès : Shinagawa Station (JR Lines) sortie Konan ou sortie Est
A pied cela prend 30 minutes mais il y a le bus n°99 à la sortie de la gare au terminal 8 qui va jusqu’au bureau. Descendre à l’arrêt « Tokyo Nyukoku Kanrikyoku-mae ».

Donc ​7 juin 2016 rendez-vous au bureau d’immigration de Tokyo pour déposer mon dossier pour le visa. Je suis arrivée à 8h00 et il y avait déjà la queue aux portes pour l’ouverture à 8h30. A l’ouverture, tenez-vous prêts à courir car tout le monde bouscule et fonce à toute allure pour être le premier ! On dirait des accro du shopping le premier jour des soldes ! Je plains les employés qui voient des fous débarquer comme ça tous les jours xD.

Je me suis dirigée à la section B pour les applications au changement de statut et les dépôts de dossier, située au deuxième étage. J’ai couru comme une tarée dans les escalators et je suis arrivée dans les 15 premières xD. J’ai pris un ticket (j’étais donc numéro 15) et j’ai d’abord fait une vérification de mon passeport et de ma carte de résident et que mon dossier est bien complet.

Puis on attend 9h00 que les bureaux ouvrent. C’est allé assez vite. Quand le numéro du ticket s’affiche, il faut se présenter au comptoir. Au moment de mon passage, à nouveau vérification du dossier et j’ai rempli une enveloppe avec mon adresse. C’est avec cette enveloppe que l’on reçoit la réponse. Enfin, on m’a donné un reçu avec mon numéro de dossier. Quant à ma carte de résident, elle a reçu un tampon justifiant du changement de statut en cours de réalisation. Ce tampon autorise le ressortissant à rester sur le territoire japonais pendant maximum deux mois. Si aucune réponse arrive avant (cela est rare) le ressortissant doit quitter le pays. A 9h20, c’était terminé !

Réception du Visa

La réponse arrive entre trois et quatre semaines après le dépôt du dossier, par voie postale. Vous recevez la carte que vous avez rempli lors du dépôt. A ce moment, vous ne savez pas vraiment si c’est accepté ou pas xD, il s’agit d’une notice vous demandant de vous présenter au bureau d’immigration avec une liste de documents. Bon en général, si la mention « timbres fiscaux » est cochée, c’est que c’est dans la poche.

Vous avez une date limite pour vous présenter au bureau d’immigration avec les documents suivants :

  • La carte postale
  • Le reçu avec le numéro de dossier
  • Le passeport
  • La carte de résident
  • Les timbres fiscaux de 4 000 yens

Donc c’est reparti pour un petit tour au bureau d’immigration ! ​29 juin 2016, 7h55 arrivée au bureau d’immigration. Il y avait déjà une trentaine de personnes qui attendaient. A l’ouverture, aller directement acheter les timbres fiscaux au Family Mart situé au rez-de-chaussée. Vous ne pouvez en trouver qu’au bureau de toute façon (eh oui j’avais essayé d’autres konbinis avant xD).

Ensuite, direction cette fois la section A pour le retrait des visas. Vous présentez tous les documents demandés, vous signez un papier pour le paiement des frais en timbres fiscaux et on vous remet un ticket le temps que la nouvelle carte de résident et le nouveau visa soient fait. En arrivant tôt et comme on peut entrer à partir de 8h30, ça va assez vite et à peine les bureaux ouverts à 9h00 on peut déjà donner les documents. J’ai fait un peu de japonais pour patienter et à 9h30 j’avais ma nouvelle carte entre les mains ! Un visa travail d’un an en poche !

Kimi elle est contente, ouais, ouais, ouais !

Je pensais que le bureau reprendrait mon ancienne carte de résident, mais finalement ils me l’ont aussi rendue avec un trou dedans xD. Je l’ai gardée en souvenir haha.

Voilà, mission accomplie ! Et l’aventure continue !


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSIONRaise your flag

Publicités

4 réflexions sur “► Raise your flag : J’ai un Visa Travail !

  1. bonjour,
    j’ai lu plusieurs de vos articles qui sont très intéressants et je me pose des questions:
    *concernant les impôts sur le revenu au Japon; est-ce qu’ils sont prélevés à la source ou pas? et concernant la taxe d’habitation; est-ce aussi cher qu’en France environ 1 loyer?
    une autre question concernant l’assurance maladie qui couvre 70% des frais; comment se faire rembourser le reste; y a t-il un systéme de mutuelle comme en France ou vaut-il mieux prendre une assurance?

    avec mes remerciements pour vos informations
    DOM

    J'aime

    • Bonjour DOM. Merci pour ton commentaire. Mes excuses pour le retard. Je vis sans Internet en ce moment et je ne peux pas consulter le blog régulièrement.
      Les impôts sur le revenu sont prélevés à la source sauf pour les baito il faut aller faire la déclaration en mars.
      La taxe d’habitation me revient en moyenne à environ 8000¥/mois. J’habite hors Tokyo mais attention le montant total d’un an est découpé en 4 paiements à p

      J'aime

      • Fin du commentaire…. petit bug…
        4 paiements à régler dans un délais de deux-trois mois…

        Je ne crois pas qu’il existe un système de mutuelle au Japon. J’ai entendu dire que oui mais je n’ai pas les sources pour ça. Un PVTiste peut prendre une assurance voyage en plus pour être entièrement couvert.

        Bonne journée.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s