0

► +1 : Renouvellement du Visa Travail

Comme je l’annonçais dans un de mes précédents articles, j’ai renouvelé mon contrat de travail. Par conséquent, le renouvellement de mon Visa Travail a suivi !

Renouveler un Visa Travail au Japon, comment ça se passe ? Je vous explique ! 

Cette démarche s’applique aux ressortissants étrangers souhaitant poursuivre leurs activités avec leur statut de résident actuel (prolongement d’un contrat de travail ou renouvellement d’un visa époux par exemple). Il faut effectuer la demande avant l’expiration du statut de résident du demandeur, à partir de trois mois avant la date d’expiration.

Documents à fournir pour constituer le dossier

  • 1 Le formulaire de demande d’extension de la période de séjour (在留期間更新許可申請書) partie employé (à télécharger ici)
  • 2 La photocopie du passeport et de la carte de résident actuelle (recto-verso) (パスポート及び在留カード(表裏)のコピー)
  • 3 Une photo d’identité (写真) format 3*4cm datant de moins de trois mois
  • 4 Une attestation de paiement des impôts (納税証明書) et un certificat de la taxe d’habitation (住民税の課税証明書) de l’année précédent celle de la demande
  • 5 Les autres documents sont fournis par votre employeur ;) ! Sont inclus le formulaire de demande d’extension de la période de séjour (partie employeur), une lettre de demande d’extension de la période de séjour, une copie du contrat de travail et le justificatif des activités de votre employeur et de ses bénéfices.
  • 6 4 000¥ en timbres fiscaux à payer si l’application est acceptée, le jour du retrait du visa. Le prix varie selon le statut demandé.

Préparer le dossier

  • 1 Le formulaire de demande d’extension de la période de séjour (在留期間更新許可申請書) : à compléter en anglais ou en japonais. Il y a différents formats selon les activités effectuées. Ce n’est pas le même formulaire que celui du changement de statut c’est une demande pour rallonger la durée du visa travail. Mais les informations à remplir sont les mêmes : nationalité, nom, coordonnés, emploi, etc…
  • 2 Une attestation de paiement des impôts (納税証明書) et un certificat de la taxe d’habitation (住民税の課税証明書) : étant donné que maintenant vous êtes à un an d’activités professionnelles, vous payez donc les impôts comme tout le monde. Rendez-vous à la mairie pour demander les documents. Il faut remplir un formulaire de demande pour chaque document (納税証明申請書 et 市民税・県民税証明の申請書). Vous écrivez votre adresse, votre nom, votre date de naissance, votre numéro de téléphone, l’année d’imposition et le nombre d’exemplaires souhaités, vous présentez votre carte de résident avec le formulaire au comptoir des attestations écrites (証明書受付, Shomeisyo uketsuke). Temps d’attende de 15 minutes environ, c’est assez rapide, vous récupérez vos documents au comptoir de récupération des documents (お渡し窓口 Owatashi Madoguchi) et vous payez les frais de service (de 200 à 600¥ environ) ! Attention : quand vous demandez l’attestation des impôts sur une année, il faut aller à la mairie de là où vous habitiez cette année au 1er janvier, sauf si vous faites la demande à partir du 1er juin.

Dépôt du dossier

Comme j’habite dans la préfecture de Kanagawa désormais, ça me prend plus d’une heure pour aller au bureau d’immigration de Tokyo, Shinagawa. J’en ai donc choisi un plus proche, à 40 minutes de chez moi. Je me suis rendue à la branche de Kawasaki situé près de la station Shin Yurigaoka. Le bureau ouvre de 9h00 à 16h00. L’avantage de ce bureau est que même en arrivant à 8h35, il y a rarement plus de dix personnes devant vous ! Plus besoin de camper ! Ça change du bureau d’immigration à Shinagawa où on peut trouver plus de 30 personnes en arrivant à 7h30.

Tokyo Immigration Bureau Kawasaki Branch Office (東京入国管理局川崎出張所)
Adresse : Kawasaki West Joint Government Building, 1-3-14 Kamiaso, Aso-ku, Kawasaki City, Kanagawa Prefecture
Accès : Shin Yurigaoka Station (Odakyu Line), sortie Sud

Le bureau ouvre pile à l’heure. C’est tout petit donc c’est pas compliqué de trouver le bon comptoir, y en a qu’un. Vous allez à la réception (受付) pour faire vérifier votre dossier avec votre passeport et votre carte de résident. Vous remplissez la carte postale qui vous est envoyé plus tard avec la réponse et on vous remet un ticket.

En étant numéro 3 vous pouvez vous rassurer de ne pas avoir à passer des heures au bureau… 😂 En effet en 30 minutes c’est fait. Vous récupérez votre passeport, votre carte de résident avec un tampon indiquant que votre statut est en cours de changement et la notice avec votre numéro de dossier expliquant que pendant son étude, il est possible de rester jusqu’à deux mois sur le territoire japonais. A la différence du bureau d’immigration de Tokyo (Shinagawa), la notice n’est qu’en japonais 😂. Il ne reste plus qu’à attendre le verdict final.

Réception du Visa

Environ deux semaines après le dépôt du dossier, vous recevez la carte postale indiquant de vous présenter à l’immigration dans les deux semaines suivantes avec passeport, carte de résident, 4000¥ de timbres fiscaux, la notice avec le numéro de dossier et la carte postale. Selon la demande et peut-être le bureau d’immigration, la durée du traitement du dossier peut-être plus longue, jusqu’à deux mois parfois !

Donc c’est reparti direction le bureau d’immigration à Shin Yurigaoka. ​​​​Au bureau de Shinagawa, on peut acheter les timbres au konbini du bureau. Sinon, il faut se rendre à la poste. A l’immigration, vous remettez la carte postale, le timbre (vous signez le formulaire en même temps et y collez le timbre), la notice avec le numéro de dossier, passeport et carte de résident. En échange vous recevez un ticket et attendez (environ 30 minutes) que votre numéro soit appelé pour récupérer votre nouvelle carte de résident.

Et vous voilà avec votre précieux visa ! 🎉 楽しみましょう🎵💕


♫ Un article = Une chanson ► Martin Solveig (feat. Sam White)+1

Publicités
4

► Raise your flag : J’ai un Visa Travail !

J’assume entièrement ce dessin. Yonghwa est content pour moi *lol* !

J’ai reçu le sésame pour étendre mon aventure nippone : un Visa Travail ! Ce qui me permet donc de travailler à temps pleins, et de me poser pour minimum une année supplémentaire ! Ce mois, j’ai donc été occupée à préparer le dossier et à me rendre à l’immigration pour déposer le dossier et récupérer ma nouvelle carte trois semaines après. Je suis un peu… déçue d’avoir seulement un an mais étant donné que c’est la période que j’avais écrite sur le formulaire… Et puis il s’agit du premier. J’ai entendu dire que c’était le plus difficile à avoir.

Pour avoir ce Visa Travail j’ai du effectuer une demande de changement de statut car j’étais en Visa Working Holiday et que j’ai effectué ma demande en restant au Japon (et en travaillant déjà). Cette demande s’applique aux ressortissants étrangers souhaitant modifier leur statut actuel de résidence (à l’exception des étrangers souhaitant changer leur statut de résident en « résident permanent »). Il faut effectuer la demande avant la date d’expiration du statut actuel. Il est préférable de commencer les démarches un mois avant environ.

Documents à fournir pour constituer le dossier

Le dossier est à la fois préparé par vous-même et votre employeur qui doit fournir des documents supplémentaires, notamment sur l’entreprise et ses activités. Ces documents dépendent du type d’activités souhaitées.

  • 1 Le formulaire de demande de changement de statut (à télécharger ici) : il y a différents formats selon les activités envisagées. Pour un Visa Travail, il y a une partie pour l’employé et une autre pour l’employeur.
  • 2 Une photo d’identité format 3*4cm datant de moins de 3 mois
  • 3 Une photocopie du passeport en cours de validité et de la carte de résident actuelle
  • 4 Une photocopie du contrat de travail
  • 5 Une photocopie du dernier diplôme
  • 6 Une attestation de travail fournie par l’employeur
  • 7 Documents justifiant les activités de votre employeur et de ses bénéfices fournis par l’employeur
  • 8 4 000 yens en timbres fiscaux à payer si l’application est acceptée, le jour du retrait du visa. Le prix varie selon le statut.

Préparer le dossier

Contrairement au PVT, la préparation du dossier est moins laborieuse ! Moins de choses à écrire, un peu de paperasse mais ça m’a moins fait chier que la préparation du dossier du PVT xD !

  • 1 Le formulaire de demande de changement de statut : à remplir en anglais ou en japonais. Les informations demandées ne sont pas compliquées. Sur une première page, vous renseignez vos informations personnelles : nationalité, nom, coordonnées, numéro de la carte de résident actuelle, numéro du passeport, le statut et la période que vous désirez (la liste est disponible ici selon les activités souhaitées, pour moi c’est Specialist in Humanities/International Services), la raison du changement de statut (exemple tout con : continuer à travailler au Japon). Puis sur la deuxième page, vous détaillez votre parcours académique et professionnel.
  • 2 Et c’est le seul document que vous devez remplir ! :D

Dépôt du dossier

C’est là que c’est plus chiant ! Aller au bureau d’immigration le plus proche de votre domicile pour déposer le dossier est comme un parcours du combattant ! Il faut camper devant l’immigration pour être sûr d’être dans les premiers et d’en finir le plus tôt possible. Sinon vous pouvez y passer votre journée ! Arrivez donc avant 8 heures si vous ne voulez pas y passer plus de 2 heures !

Il y a plusieurs bureaux d’immigration, environ un par région dans le pays. Pour ma part, je me suis rendue à celui de Tokyo, situé près de la gare de Shinagawa.

Tokyo Regional Immigration Bureau
Adresse : 5-5-30 Konan, Minato-ku, Tokyo
Accès : Shinagawa Station (JR Lines) sortie Konan ou sortie Est
A pied cela prend 30 minutes mais il y a le bus n°99 à la sortie de la gare au terminal 8 qui va jusqu’au bureau. Descendre à l’arrêt « Tokyo Nyukoku Kanrikyoku-mae ».

Donc ​7 juin 2016 rendez-vous au bureau d’immigration de Tokyo pour déposer mon dossier pour le visa. Je suis arrivée à 8h00 et il y avait déjà la queue aux portes pour l’ouverture à 8h30. A l’ouverture, tenez-vous prêts à courir car tout le monde bouscule et fonce à toute allure pour être le premier ! On dirait des accro du shopping le premier jour des soldes ! Je plains les employés qui voient des fous débarquer comme ça tous les jours xD.

Je me suis dirigée à la section B pour les applications au changement de statut et les dépôts de dossier, située au deuxième étage. J’ai couru comme une tarée dans les escalators et je suis arrivée dans les 15 premières xD. J’ai pris un ticket (j’étais donc numéro 15) et j’ai d’abord fait une vérification de mon passeport et de ma carte de résident et que mon dossier est bien complet.

Puis on attend 9h00 que les bureaux ouvrent. C’est allé assez vite. Quand le numéro du ticket s’affiche, il faut se présenter au comptoir. Au moment de mon passage, à nouveau vérification du dossier et j’ai rempli une enveloppe avec mon adresse. C’est avec cette enveloppe que l’on reçoit la réponse. Enfin, on m’a donné un reçu avec mon numéro de dossier. Quant à ma carte de résident, elle a reçu un tampon justifiant du changement de statut en cours de réalisation. Ce tampon autorise le ressortissant à rester sur le territoire japonais pendant maximum deux mois. Si aucune réponse arrive avant (cela est rare) le ressortissant doit quitter le pays. A 9h20, c’était terminé !

Réception du Visa

La réponse arrive entre trois et quatre semaines après le dépôt du dossier, par voie postale. Vous recevez la carte que vous avez rempli lors du dépôt. A ce moment, vous ne savez pas vraiment si c’est accepté ou pas xD, il s’agit d’une notice vous demandant de vous présenter au bureau d’immigration avec une liste de documents. Bon en général, si la mention « timbres fiscaux » est cochée, c’est que c’est dans la poche.

Vous avez une date limite pour vous présenter au bureau d’immigration avec les documents suivants :

  • La carte postale
  • Le reçu avec le numéro de dossier
  • Le passeport
  • La carte de résident
  • Les timbres fiscaux de 4 000 yens

Donc c’est reparti pour un petit tour au bureau d’immigration ! ​29 juin 2016, 7h55 arrivée au bureau d’immigration. Il y avait déjà une trentaine de personnes qui attendaient. A l’ouverture, aller directement acheter les timbres fiscaux au Family Mart situé au rez-de-chaussée. Vous ne pouvez en trouver qu’au bureau de toute façon (eh oui j’avais essayé d’autres konbinis avant xD).

Ensuite, direction cette fois la section A pour le retrait des visas. Vous présentez tous les documents demandés, vous signez un papier pour le paiement des frais en timbres fiscaux et on vous remet un ticket le temps que la nouvelle carte de résident et le nouveau visa soient fait. En arrivant tôt et comme on peut entrer à partir de 8h30, ça va assez vite et à peine les bureaux ouverts à 9h00 on peut déjà donner les documents. J’ai fait un peu de japonais pour patienter et à 9h30 j’avais ma nouvelle carte entre les mains ! Un visa travail d’un an en poche !

Kimi elle est contente, ouais, ouais, ouais !

Je pensais que le bureau reprendrait mon ancienne carte de résident, mais finalement ils me l’ont aussi rendue avec un trou dedans xD. Je l’ai gardée en souvenir haha.

Voilà, mission accomplie ! Et l’aventure continue !


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSIONRaise your flag

3

► Kimi can do it : obtenir son PVT pour le Japon

Cet article ne sera certainement pas l’article phare de ce blog vu que déjà des tonnes de sites (qui au passage m’ont été très utiles pour constituer mon dossier et obtenir mon visa), avec en premier, celui de l’ambassade du Japon en France, vous indiquent les démarches à faire. Malgré ça, j’avais envie de partager les miennes avec vous, même si ça n’apportera rien de plus.

On va d’abord commencer par une piqûre de rappel, directement tiré du site de l’ambassade du Japon en France.

Conditions pour demander son PVT

  • 1 Etre âgé de 18 à 30 ans à la date du dépôt de la demande
  • 2 Avoir l’intention de se conformer aux termes de l’accord bilatéral
  • 3 Ne pas être accompagné d’enfant
  • 4 Ne pas avoir bénéficié antérieurement de ce même visa
  • 5 Présenter un certificat médical attestant de la bonne santé du demandeur

Jusque là, je ne vous apprend pas grand chose !

Documents à fournir pour constituer le dossier

  • 1 Passeport en cours de validité (+ photocopie)
  • 2 Le formulaire de demande (à télécharger ici)
  • 3 Une photo d’identité format standard français datant de moins de 6 mois
  • 4 Un justificatif financier datant de moins d’un mois : un relevé de compte d’un solde de 4500€ minimum OU un relevé de compte d’un solde de 3100 € minimum accompagné d’un billet d’avion aller et retour pour le Japon d’une durée de 6 mois minimum dont le retour est modifiable et avec la preuve que le prix de ce billet d’avion a déjà été retiré de la somme exigée
  • 5 Une lettre de motivation détaillant les origines de votre intérêt pour le Japon
  • 6 Un programme de séjour
  • 7 Votre CV
  • 8 Un certificat médical datant de moins d’un mois

Préparer son dossier

La stressée de la vie que je suis pensait que je mettrais des mois à constituer mon dossier, que je me prendrais la tête pour rien et me poserait pleins de questions inutiles et idiotes. Eh bien sachez qu’en une semaine (et encore, je ne bossais sur le dossier que le soir après une journée bien fatigante de taff) même pas, mon dossier était prêt ! Je pensais vraiment ramer pour faire mon programme de séjour en particulier, car c’est là-dessus qu’ils sont le plus pointilleux, mais même ça en une soirée je l’avais fait.

Il n’y a pas de recette miracle pour constituer un dossier parfait ! Ce qu’il faut c’est être à la fois honnête et réaliste, et faire ressortir sa motivation et sa bonne organisation.

  • 1 Le formulaire de demande : Il est préférable de le compléter en anglais comme indiqué sur le modèle explicatif. Il n’y a rien de bien compliqué pour le remplir et en cas de doute, vous pouvez toujours poser vos questions au moment du dépôt de votre dossier. Concernant la partie « Names and addresses of hotels or persons with whom applicant intends to stay » indiquez l’adresse où vous séjournerez à votre arrivée au Japon, même si celle-ci n’est que temporaire, cela montre que vous avez déjà un pied à terre. Et puis, ils n’iront pas vérifier derrière ;).
  • 2 Le justificatif financier : J’ai fourni pour ma part un relevé de compte courant avec une attestation. Je n’ai pas réservé de billet d’avion avant (c’est d’ailleurs plutôt déconseillé puisque le dossier peut très bien vous êtes refusé). J’ai une somme bien plus élevée que le minimum requis, selon moi c’est pas plus mal d’ailleurs. Après libre à vous de prendre le risque de partir avec peu d’argent.
  • 3 La lettre de motivation : Allez, on retourne à l’école pour écrire une petite rédaction : introduction, développement, conclusion. Introduction : vous vous présentez rapidement et expliquez brièvement votre projet en plusieurs points et pourquoi vous souhaitez obtenir le PVT. Développement : vous détaillez chaque partie de votre projet, pourquoi vous vous intéressez au Japon et pourquoi un PVT serait le visa idéal pour vous permettre de réaliser votre projet. Conclusion : formules de politesse et signature. Même si la lettre de motivation ne constitue pas le document le plus important du dossier, rédigez tout de même dans un bon français et sans fautes d’orthographe. (Ça paraît évident, mais croyez-moi, tout le monde n’y pense pas.) Exemple de lettre de motivation
  • 4 Le programme de séjour : Si il y a un document sur lequel il vaut mieux s’attarder, c’est celui-là. Le programme doit détailler votre projet au cours de votre année avec votre visa. On vous offre l’opportunité de séjourner au Japon pendant un an, c’est pas pour que vous vous tourniez les pouces une fois là-bas. Vous allez me dire « Comment je peux savoir à l’avance ce que je ferai et où je travaillerai pendant toute une année ? », je vous répondrai que le programme sert à montrer que vous avez réfléchi à quoi faire et que vous ne débarquerez pas les mains dans les poches sans savoir où vous allez crécher. Même si au final vous ne le suivez pas à la lettre, on ne vous l’oblige pas hein. Pour ma part, mon programme de séjour s’est découpé en plusieurs périodes où chacune d’elle correspondait à une ville différente. J’y ai détaillé où je comptais habiter et ce que je comptais faire ; travailler et faire du tourisme. Logique, c’est le but de ce visa, mais encore ? Vous devez dès lors détailler quel métier vous comptez exercer pour quel salaire pendant combien d’heures. Évitez les métiers du type maid cafe, barman,… ne dépassez pas les 20h/semaine et évitez un salaire trop élevé, donnez un salaire approximatif en vous aidant des offres d’emplois proposé aux étrangers. Enfin, détaillez également les visites que vous envisagez et comment vous compter gérer votre budget en fonction de la somme avec laquelle vous partez et du salaire que vous gagneriez si vous trouvez un travail. Renseignez-vous aussi sur les tarifs de vos visites touristiques. Pour donner un exemple un peu plus concret, mon programme avait cette forme.
  • 5 Le CV : Vous pouvez soit fournir votre propre CV ou compléter le modèle qui vous est proposé (à télécharger ici). Alors moi, j’ai voulu me la péter. J’y avais ajouté leur version complétée (contrairement au formulaire de demande, vous pouvez le remplir en français of course), plus les versions française et anglaise de mon propre CV. Eh bien sachez que c’est inutile de vous prendre la tête à vouloir bien faire, leur version complétée suffit largement. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Déposer son dossier

Pour moi ça s’est fait le 22 janvier 2015 (j’ai pas choisi cette date au hasard, m’enfin on s’en fiche :D). Je me suis présentée (la boule au ventre, dois-je le préciser) le matin à l’ambassade avec mon dossier en main. La personne qui vous reçoit examine avec vous votre dossier, vous pose des questions et vous demande de modifier certaines infos. Pour moi, tout semblait correct. L’employée qui m’a reçue est donc partie pour passer mon dossier en revue avec mon passeport. J’ai attendu une bonne dizaine de minutes qui ont semblé durer des heures. (Non, je l’ai dit, je ne suis PAS une stressée de la vie !) Puis l’employée qui avait pris mon dossier est revenue pour m’annoncer la bonne nouvelle. « C’est accepté ! » A-CCEP-TE !

Dans ma tête, ça a fait ça :

Puis ça :

Et en sortant, j’ai fait ça :

Haha, non je déconne !

Voilà une bonne chose de faite. En échange de votre passeport, on vous laisse un papier vous indiquant quand venir récupérer votre passeport et votre visa. J’ai déposé mon dossier un jeudi matin, le lundi après-midi suivant, je récupérais mon visa !

Voilà, je ne vous ai rien appris mais j’ai réussi à écrire un roman comme j’aime faire ! ごめんなさい! Désolée :’D ! J’en profite tout de même pour remercier les membres du forum PVTistes, Dreamy et Gaijin in Japan pour avoir partagé leurs conseils grâce auxquels j’ai pu construire un bon dossier.


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUERyu Can Do It