5

▶ Apprenez le japonais avec Kimi #7 : Les hobbies (趣味)

Prendre des photos est mon hobby ! 写真を撮ることが趣味です。

Pour cette leçon de japonais, encore du vocabulaire ! Aujourd’hui, nous allons aborder le thème des hobbies ! Le mot japonais est 趣味 (しゅみ – shumi) qui signifie hobbies, passe-temps, intérêts, goûts, préférences…
C’est un nom composé de deux kanji : 趣 (teneur, aspect, apparence) et 味 (goût, saveur) qu’on traduirait littéralement par « apparence des goûts ».

Quand on rencontre de nouvelles personnes, on aborde très souvent le sujet des hobbies, n’est-ce pas ? Souvent, on cite des (スポーツ) ou des loisirs (レジャー). Donc pour communiquer et faire connaissance avec des Japonais, c’est bien de connaitre quelques noms de sports, de loisirs et de pouvoir en parler dans différents contextes.

Allez, c’est parti, lisez, répétez et un petit exercice vous attend à la fin de la leçon !

※ Sports (スポーツ)

テニス (tenisu) = tennis
水泳 (すいえい – suiei) = natation
泳ぐ (およぐ – oyogu) = nager
サッカー (sakkaa) = football
野球 (やきゅう – yakyuu) = baseball
バスケットボール (basuketto booru) = basketball
ゴルフ (gorufu) = golf
馬術 (ばじゅつ – bajutsu) = équitation
体操 (たいそう – taisou) = gymnastique
ジョギング = jogging
ボード (boodo) = aviron
相撲 (すもう) = sumo
スキー (sukii) = ski
ラグビー (ragubii) = rugby
登山 (とざん – tozan) = escalade
練習 (れんしゅう – renshuu) = entrainement, exercice
試合 (しあい – shiai) = match, compétition

※ Arts martiaux japonais (武道)

Sports de combat avec ou sans armes dont la pratique est considérée comme une « voie » (道).

武道 (ぶどう – budou) = art martial
空手道 (からてどう – karatedou) = karaté
合気道 (あいきどう) = aikido
柔道 (じゅうどう) = judo
弓道 (きゅうどう – kyuudou) = tir à l’arc japonais
剣道 (けんどう) = kendo (sport de combat avec une épée en bambou)
道場 (どうじょう) = dojo (lieu de la voie), salle d’entrainement

※ Loisirs (レジャー)

茶道 (さどう – sadō) = cérémonie de thé
華道 (かどう – kadō) = arrangement floral (général)
生花 (いけばな – ikebana) = arrangement floral ikebana (style particulier)
書道 (しょどう – shodō) = calligraphie
読書 (どくしょ – dokusho) = lecture
釣り (つり – tsuri) = pêche
旅行 (りょこう – ryokou) = voyage
潜水せんすい plongée sous-marine
園芸 (えんげい – engei) = jardinage
買い (物かいもの – kaimono) = shopping
散歩 (さんぽ – sanpo) = promenade
ニンテンドースイッチ (nintendō suicchi) = Nintendo Switch
ネットフリックス (nettofurikkusu) = Netflix

※ Conversation (会話)

Remarque : comme ce sont des noms (名詞), ils s’utilisent (sauf cas particulier) avec le verbe faire (する, suru) pour devenir des verbes (動詞).
Par exemple : 釣り (pêche) + を + する (faire) = pêcher (littéralement « faire de la pêche »). On peut également omettre la particule d’objet direct .

趣味は何ですか。(Shumi wa nan desu ka?) = Quels sont vos hobbies ?
趣味は写真を撮ることです。(Shumi wa shashin wo toru koto desu.) = Mon hobby est prendre des photos.
私は写真を撮ることが趣味です。(Watashi wa shashin wo toru koto ga shumi desu.) = Quant à moi, prendre des photos est mon hobby.
相撲を見に行きませんか。(Sumou wo mi ni ikimasen ka?) = On irait pas voir du Sumo ?
試合に出られるように、毎日練習しています。(Shiai ni derareru you ni, mainichi renshuu shite imasu.) = Pour pouvoir apparaître dans les compétitions, je m’entraîne tous les jours.
50メートル泳げるように、夏休みはできるだけプールへ練習に行こうと思っています。(50 meetoru oyogeru you ni, natsu yasumi wa dekiru dake puuru he renshuu ni ikou to omotte imasu.) = Cet été je pense aller à l’entrainement à la piscine où c’est possible de s’entraîner pour pouvoir nager 50 mètres.
サッカーより野球が楽しいです。(Sakkaa yori yakyuu ga tanoshii desu.) = Le baseball est plus amusant comparé au football.
スキーで転んで足の骨を折ってしまった。(Sukii de koronde ashi no hone wo otte shimatta.) = Au ski, je suis tombé(e) et je me suis cassé(e) la jambe. (J’ai cassé l’os de ma jambe.)
昔はよく川で釣りをしたものだ。(Mukashi wa yoku kawa de tsuri wo shita mono da.) = Avant, j’avais souvent l’habitude de pêcher dans la rivière.

※ Exercice (練習)

Maintenant, vous allez me dire votre principal hobby. On va le faire ensemble. Choisissez dans la liste au-dessus et complétez la phrase suivante : 私は「○○」が好きです。= J’aime 「○○」!

Allez, un effort s’il vous plait, il y a juste à copier/coller en commentaire ! Vous pouvez le faire ! Pour Kimi, ça donne : 私はテニスが好きです。= J’aime le tennis.

Voilà, à vous 😉 !


Besoin d’écouter du japonais pour vous familiariser avec la prononciation ?
Regardez la vidéo de Kimi no Terebi (キミのテレビ) pour accompagner cette leçon !


Vous avez aimé ce cours ? N’hésitez pas à faire un petit don pour me remercier ^_^ !

Donate Button with Credit Cards

Leçon Précédente | Sommaire des leçons | Leçon Suivante

5

▶ Apprenez le japonais avec Kimi #6 : Les pays, les nationalités, les langues (国・本籍・語)

Une française et des loups japonais ! フランスの女の人と日本の狼達!

Nouvelle leçon et première leçon de vocabulaire, histoire d’avoir quelques ressources pour utiliser la grammaire apprise jusqu’à maintenant !

Si vous aimez les soirées internationales, rencontrer et discuter avec des personnes de nationalités différentes, il est important de connaitre les pays. Au Japon, il y a beaucoup d’expatriés, venus des quatre coins du globe, installés au Japon et parlant japonais.

Avec cette liste et quelques exemples de phrases, vous serez en mesure de parler des pays et langage de chacun avec des personnes de diverses nationalités ! Retrouvez également à la fin de la leçon une petite anecdote concernant un des mots de cette leçon !

※ Généralités (総論)

国 (くに – kuni) = pays
本籍 (こくほん – honseki) = nationalité
語 (ご – go) = langue, langage
フランス人 (フランスじん – furansujin) = français(e) (nationalité)
フランス語 (フランスご – furansugo) = français (langue)
フランスの (furansu no) = français(e) (adjectif, littéralement ~ de France)
外国語 (がいこくご) = langue étrangère
外国人 (がいこくじん) = personne étrangère
外国 (がいこく) = pays étranger
英語 (えいご – eigo) = anglais (langue)
国語 (こくご – kokugo) = langue nationale (du Japon), japonais
母国語 (ぼこくご – bokokugo) = langue maternelle
国立 (こくりつ – kokuritsu) = national(e)
国際 (こくさい – kokusai) = international(e)
出身 (しゅっしん – shusshin) = origine, être originaire de

※ Pays (国)

フランス (furansu) = France
日本 (にほん – nihon) = Japon
イギリス (igirisu) = Angleterre
ベルギー (berugii) = Belgique
ドイツ (doitsu) = Allemagne
スイス (suisu) = Suisse
イタリア (itaria) = Italy
スペイン (supein) = Espagne
ポーランド (Poorando) = Pologne
ロシア (Roshia) = Russie
タイ (tai) = Thaïlande
韓国 (かんこく – kankoku) = Corée du Sud
北朝鮮 (きたちょうせん – kitachousen) = Corée du Nord
中国 (ちゅうごく – chuugoku) = Chine
インド (indo) = Inde
ベトナム (betonamu) = Vietnam
シンガポール (shingapooru) = Singapour
インドネシア (indoneshia) = Indonésie
台湾 (たいわん – taiwan) = Taiwan
フィリピン (firipin) = Philippines
マレーシア (mareeshia) = Malaisie
オーストラリア (oosutoraria) = Australie
カナダ (kanada) = Canada
アメリカ (amerika) = Etats-Unis
メキシコ (mekishiko) = Mexique
ブラジル (burajiru) = Brésil
チリ (chiri) = Chili
アルゼンチン (aruzenchin) = Argentine
アルジェリア (arujeria) = Algérie
モロッコ (morokko) = Maroc

※ Conversation (会話)

私はフランス人です。(Watashi wa furansujin desu.) = Je suis française.
フランス語を話す。(Furansugo wo hanasu.) = Je parle français.
これはフランスのワインです。(Kore wa furansu no wain desu.) = Ceci est un vin français. (Ceci est un vin de France.)
フランスから来ました。(Furansu kara kimashita.) = Je viens de France.
キミはイギリス人ですか。(Kimi wa igirisujin desu ka?) = Kimi est anglaise ?
ヨンファさんは中国人じゃありません。(Yonghwa-san wa chuugokujin jaarimasen.) = Yonghwa n’est pas chinois.
出身はどこですか。 (Shusshin wa doko desu ka?) = D’où est-ce que vous êtes originaire ?
出身はパリで、母国語フランス語です。(Shusshin wa pari de, bokokugo wa furansugo desu.) = Je suis originaire de Paris et ma langue maternelle est le français.
韓国日本とどちらも好きです。(Kankoku to nihon to dochira mo suki desu.) = Entre la Corée du Sud et le Japon, j’aime les deux. (J’aime à la fois la Corée du Sud et le Japon.)
フランスに行ったことがありますか。(Furansu ni itta koto ga arimasu ka?) = Est-ce que vous êtes déjà allé en France ?
日本の食べ物が好きです。(Nihon no tabemono ga suki desu.) = J’aime la nourriture japonaise.
私は日本に行くつもりです。(Watashi wa nihon ni iku tsumori desu.) = J’ai l’intention d’aller au Japon.
私は日本語を勉強しています。(Watashi wa nihongo wo benkyou shite imasu.) = J’étudie le japonais.

※ Un mot, une anecdote (言葉、逸話)

出身

J’ai appris ce mot il y a cinq ans, à mon arrivée au Japon. Quand j’ai déménagé dans ma share house à Harajuku, j’ai voulu demander à ma colocataire japonaise de quel coin du Japon elle venait. J’ai donc demandé : « どこから来ましたか。 » (Doko kara kimashita ka?, D’où est-ce que vous venez ?) en pensant que c’était correct puisqu’on m’avait déjà posé cette question pour me demander mon pays d’origine. Or il se trouve que cette question se pose pour demander à un étranger son pays d’origine, mais si vous voulez demander la ville, la région d’origine à un(e) japonais(e), cette question est un peu bizarre ! C’est là qu’intervient l’utilisation du mot 出身 ! Ma coloc’ m’a alors expliqué qu’il fallait plutôt employer ce mot et demander : « 出身はどこですか。 » (Shusshin wa doko desu ka?, D’où est-ce que vous êtes originaire ?)Bien sûr, on peut aussi employer ce mot avec le pays et dire フランスの出身です。 (Furansu no shusshin desu., Je suis originaire de France.)


Vous avez aimé ce cours ? N’hésitez pas à faire un petit don pour me remercier ^_^ !

Donate Button with Credit Cards

Leçon Précédente | Sommaire des leçons | Leçon Suivante

3

▶ Apprenez le japonais avec Kimi #5 : Les particules (助詞) ②

Il fait beau, n’est-ce pas ? いい天気ですね。

Dans cette leçon, on continue la série des particules (助詞 – Joshi) ! Trois nouvelles particules de plus : les particules gobi (語尾) ! On dit particules gobi car il s’agit de particules qui se placent en fin de phrase contrairement aux premières que je vous ai présentées ! Le mot gobi signifie littéralement « queue de langage » et se réfère à tout ce qui vient à la fin d’une phrase ou d’un mot. Ces particules ne s’attachent donc ni à un sujet ni à un nom mais tout simplement en dernière position dans une phrase pour en général amplifier son sens, le ton ou pour mettre en évidence les sentiments du locuteur.

① La particule de réflexion : な (na)

  • Apparaît souvent dans les monologues, met en évidence les sentiments de la personne qui parle
  • Exprime la réflexion, on n’attend pas spécialement de réponses ou de réactions

可笑しい...誰もいない。(Okashii na… Daremo inai.) = Hum… Bizarre… Il n’y a personne.
それは難しいです...(Sore wa muzukashii na.) = Ah… Cela est difficile…

② La particule de confirmation : ね (ne)

  • Son utilisation implique l’attente d’une réponse ou d’une confirmation, comme on dirait en français « hein ? » ou « n’est-ce pas ? »
  • Marque la reprise d’une proposition ou d’une idée tout en évitant la répétition, comme on ajouterait en français « non ? » ou « si ? » en fin de phrase
  • Attention : peut s’utiliser en début de phrase quand on souhaite attirer l’attention, comme on dirait en français « hé ! »

いい天気です。(Ii tenki desu ne.) = Joli temps, hein ?
…そうだ!(Sou da ne!) = C’est ça ! / C’est vrai ! / N’est-ce pas !
面白い映画だった。(Omoshiroi eiga datta ne.) = C’était un film intéressant, hein ?
大変です。(taihen desu ne.) = C’est grave, non ?
あそこに男の人がいます。あの人は誰ですか。(Asoko ni otoko no hito ga imasu ne. Ano hito wa dare desu ka?) = Là-bas, il y a un homme, n’est-ce pas ? Qui est-ce ?
本を開けて下さい。(Hon wo akete kudasai ne.) = Ouvrez le livre s’il vous plait, voulez-vous ?
メアリーは普通5時前に家に着きます。(Mary wa futsuu go ji mae ni ie ni tsukimasu ne.) = Mary arrive en général à la maison avant 5 heures, non ?
その絵を見たことがありません。(Sono e wo mita koto ga arimasen ne.) = Vous n’avez jamais vu cette photo, si ?
ショッピングに行きましょう。(Shoppingu ni ikimashou ne.) = Allons faire du shopping, d’accord ?

③ La particule d’amplification : よ (yo)

  • Utilisée pour exprimer l’exclamation, amplifier le sens de la phrase
  • Le locuteur indique son sentiment, il prend position, informe l’interlocuteur de quelque chose
  • Cette particule peut-être combinée avec la particule ね (ne) pour informer l’interlocuteur sur certains points que l’on souhaite donner tout en cherchant un accord en même temps

時間がないよ。(Jikan ga nai yo.) = Il n’y a pas de temps, tu sais !
大丈夫だよ。(Daijyoubu da yo.) = C’est bon, tu sais !
明日雨が降るよ。(Ashita ame ga furu yo.) = Il va pleuvoir demain, tu sais !
この電車は甲子園へ行きますか。(Sono densha wa Koujien he ikimasu ka?) = Est-ce que ce train va au parc Kouji ?
…いいえ。次の普通です。(Iie. Tsugi no futsuu desu yo.) = Non. C’est le prochain Omnibus !
ボブは魚が好きなんだよね。(Bobu wa sakana ga suki nan da yo ne.) = Bob, tu sais, tu aimes le poisson, non ?

Ainsi termine cette petite leçon sur les particules gobi ! Ce n’est pas difficile, si ? D’autres particules à venir dans les prochaines leçons !


Vous avez aimé ce cours ? N’hésitez pas à faire un petit don pour me remercier ^_^ !

Donate Button with Credit Cards

Leçon Précédente | Sommaire des leçons | Leçon Suivante

1

► Champion : 22 juin 2018 ; 3 ans au Japon

Mes cheveux ont aussi incroyablement poussé o_o’

Nous y voilà ! Aujourd’hui je fête mes 3 ans au Japon. J’ai passé un grand cap et avec mon nouveau visa travail, j’ai encore 3 ans à passer ici !

Cette troisième année était pleine de rebondissements ! J’ai vécu six mois de bonheur entourée d’une super équipe, des étudiants adorables qui m’ont permise de m’épanouir dans mon travail et d’être toujours plus investie et motivée pour eux. C’est un travail fatigant mais grâce auquel j’ai pu passer de bons moments et en apprendre beaucoup. Le plus dur a été d’accepter que notre équipe si parfaite change et qu’un membre parte dans une autre branche. Au fond, je n’accepte toujours pas. Mais c’est la vie et il faut s’y faire.

J’ai accompli et continue d’accomplir divers projets au travail. C’est passionnant, stimulant et enrichissant. J’ai envie d’en faire et d’en apprendre encore plus à chaque fois. Je deviens un peu japonaise à ce niveau, je m’investie beaucoup mais je sais faire la part des choses. Dès que j’ai l’occasion de sortir et de voyager, j’en profite !

Quelques événements bouleversants sont venus me gâcher mon début d’année. Ça a été dur de se relever mais j’en suis sortie plus forte, du moins j’espère. J’espère être suffisamment forte et mature pour affronter les futurs problèmes qui viendront se dresser sur ma route. C’est pas facile tous les jours. Suffit parfois d’un coup de fatigue ou d’une mauvaise nouvelle pour avoir un coup de mou et déprimer mais je me relève toujours !

Quand on vit à Tokyo, on a un rythme de dingue.. Je me demande encore comment est-ce possible ! Il y a beaucoup de choses que je ne trouve plus le temps de faire… Par manque de temps, j’ai laissé un peu tomber la Kimi BOICE, accro à CNBLUE, j’ai stoppé le site cnblue.fr, arrêté de suivre l’actu des garçons, j’ai fait moins de concerts et d’events… Oui mine de rien, tout ça prend du temps aussi… C’est marrant parce que c’est un peu tombé au « bon » moment. Maintenant le groupe est en pause pour deux ans minimum (service militaire coréen oblige), trois membres sur quatre continuent des activités solo, mais pour moi ce n’est pas la même chose. Ça fait un peu mal au cœur par moment, car ils sont comme des frères pour moi et les concerts vécus au Japon, en Asie étaient mémorables. J’aimais partager ces moments de bonheur avec les fans autour du monde. Leur musique, c’est une source d’énergie, une motivation, un réconfort, une force pour aller de l’avant… Ils me manquent… Mais en attendant, leur musique ne meurt pas et elle est toujours là.

J’ai failli laisser tomber autre chose aussi : ce blog. Je l’ai créé sur demande des proches qui voulaient avoir des nouvelles et suivre mes aventures au Japon. Sauf que je me suis rendue compte que la plupart s’en fichait. Alors à quoi servait-il ? À pas grand chose…

Mais en fait si… J’y ai aussi partagé mes bons plans, des services et des conseils. Car galérer, je sais ce que c’est. Alors si je peux me rendre utile pour des personnes dans ce cas, c’est une bonne raison d’exister pour ce blog. Je vous avoue même qu’aujourd’hui, je consulte mon propre blog quand j’en ai besoin 😂. La Kimi du passé aide la Kimi du présent ! Donc oui c’est long, je ne suis pas 100% active mais je le continue quand même, au moins pour moi.

Bref, faisons le point. Je suis contente de mon année car j’ai fait beaucoup de choses encore :
– J’ai passé mes meilleures soirées Izakaya / Karaoké et aussi des fêtes inoubliables à l’école avec l’équipe parfaite et les étudiants.
– Certaines de ces soirées étaient aussi les pires cuites de ma vie 😂.
– Je suis allée en Corée du Sud un week-end. J’ai vu mes amis et CNBLUE pour qui j’ai réalisé un don de riz à l’occasion de leurs concerts à Séoul, un projet que je rêvais d’accomplir depuis longtemps.
– Je suis allée au Matsuri de Odawara (j’en ai aussi profité pour visiter son chateau qui est blanc comme celui d’Himeiji).
– J’ai escaladé le Mont Fuji de nuit. Cette expérience reste une de mes plus grandes aventures !
– J’ai vu le feu d’artifice de Jingu Gaien (le seul de cette année 😢).
– J’ai obtenu le JLPT N4.
– J’ai escaladé le Mont Takao et en même temps assisté au Momiji Matsuri.
– J’ai eu le coup de coeur pour Kobe. Si je devais habiter dans une autre ville que Tokyo, j’irais là-bas sans aucun doute !
– J’ai visité le musée Ghibli.
– J’ai fêté mon anniversaire au Lock Up avec ma baka ❤.
– J’ai fêté le Nouvel An japonais avec toutes ses traditions (hatsuhinode, osechi, etc…).
– Je suis passée à la TV japonaise.
– J’ai fait mon premier Hanami au parc Kinuta.
– Mes parents sont revenus au Japon. Je les ai emmenés dans le Kansai et je leur ai présenté mes collègues et amis.
– J’ai passé une nuit au village Panda.
– J’ai vu des Maiko et des Geisha quand je me baladais à Kyoto.
– J’ai fait un pique-nique au bord de la rivière Tama.
– Marine est revenue au Japon pour un an. De beaux moments ensemble nous attendent ❤.
– J’ai renouvelé mon contrat chez Ecole Sympa pour 3 ans.
– J’ai débuté des cours de japonais chez COTO Language Academy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon hélas, je n’ai pas accompli tous mes objectifs, mais ce n’est que partie remise. Ce qui est sûr, c’est que j’ai au moins trois ans pour les accomplir :

– Escalader le Mont Fuji, encore une fois
– Visiter Hakone
– Passer un week-end à la péninsule d’Izu
– Faire une excursion au Mont Mitake, à la vallée Yushin, au Mont Nokogiri aux Cascades Kegon de Nikko, au col d’Ashigara, à Shosenkyo Gorge…
– Voir un spectacle de Kabuki
– Assister à un match de Sumo
– Aller à FujiQ
– Tester les restaurants et cafés recommandés par mes étudiants
– Visiter Hamamatsu et Samantha Martha
– Fêter Setsubun
– Assister à une vraie cérémonie de thé
– Aller à Okinawa, Kyushu, Mie, Hiroshima, Shirakawago, Hokkaido, Tochigi et pleins d’autres endroits magnifiques du Japon
– Aller à Nagasaki avec Marine
– Visiter Okuno-shima (大久野島), l’ile aux lapins
– Aller au lac Miyagase
– Aller au Chichibu Saitama festival en décembre
– Assister au Oji Fox Parade pour le Nouvel An
– Visiter le jardin Rikugien au printemps pour voir les sakura
– Visiter le jardin Sankeien en automne et au printemps
– Aller de Honshu à Shikoku en vélo en passant par Shimanami Kaido
– Faire un voyage à Hong Kong, aux Philippines, à Bali…
– Réussir le JLPT N3

J’étais habitué au visa d’un an mais là je réalise pas que j’en ai pour trois ans ! 3 ans c’est long mais je sens que je ne les verrai pas passer non plus !

To be continued…


♫ Un article = Une chanson ► Fall Out Boy – Champion

1

► Whatever it takes : Kimi no Nikki (mai 2018)

Mai, c’est le début de la période où il se passe beaucoup de choses, du renouveau et de l’évolution. D’abord, c’est la Golden Week, et donc cours intensifs pendant une semaine, c’est crevant mais quel bonheur de faire des horaires normaux, rentrer tôt chez soi, profiter de sa soirée tranquille, se détendre, jouer à Harry Potter sur le smartphone (bah oui, vous pensiez que j’allais pas y jouer ? J’ai toujours rêvé d’aller à Poudlard 😹)… Plus sérieusement, j’ai pu trier mes photos et mettre à jour une partie de ma galerie Flickr. Allez donc voir pour le plaisir des yeux, je vous fais voyager un peu grâce à elles :).

Une fois la Golden Week finie, on fête ça et on reprend les soirées Izakaya. Et j’avais une bonne raison ! Puisque Marine était de retour au Japon :D !! Il fallait fêter nos retrouvailles à Tokyo ! Pendant son année en Working Holiday, on va pouvoir, j’espère, bien en profiter comme il y a deux ans. Elle m’avait manquée, c’était un plaisir de la revoir ! On est resté presque 4 heures à parler ! Je n’ai pas vu le temps passer !

C’est flou… mais c’est en attendant une meilleure photo ^^’

Pour ce qui est donc du renouveau, j’ai signé un nouveau contrat chez Ecole Sympa, pour… trois ans cette fois ! Donc ça veut dire bientôt un visa travail de trois ans ! J’ai réuni les documents nécessaires pour le prolongement de mon visa et je suis allée déposer le dossier, toujours au même bureau d’immigration que l’année dernière. J’attends impatiemment la réponse ! J’espère encore trois belles années durant lesquelles je vais essayer vraiment de voyager et évoluer davantage au travail. Bon et aussi m’améliorer en japonais !

En parlant de m’améliorer en japonais ! La nouvelle session de cours de japonais à Human Academy a d’ailleurs débuté ce mois. Cette fois, j’ai décidé de m’inscrire en plus à la branche de Ginza qui offre le même programme. Ça se passe exactement comme à Shinjuku, le premier cours est pour l’évaluation du niveau et l’enquête sur ce qu’on veut étudier. Du coup, j’assiste à trois classes à Ginza et deux classes à Shinjuku. Ça remplit bien mon emploi du temps mais je veux voir mon niveau augmenter. Je stagne depuis un an je trouve. Je suis déterminée à étudier et progresser pour vraiment être à l’aise en japonais dans la vie de tous les jours ou pour les tâches administratives. C’est aussi pour ça qu’en plus, je me suis finalement inscrite dans une école de japonais pour enrichir la grammaire et le vocabulaire et pouvoir réussir le JLPT N3.

Human Academy c’est bien oui, mais mes disponibilités me permettent seulement d’assister aux classes de niveau intermédiaire et au bout de trois ans à aller là-bas, j’étudie toujours la même chose. Ou bien ce n’est pas assez approfondi par manque de temps. Et puis, j’en ai aussi un peu marre de voir les mêmes chinoises qui viennent depuis 10 ans et qui font qu’ouvrir leur gueule et parler chinois pendant le cours. 😒

Quelle est donc cette école pour laquelle j’ai finalement mis la main au porte-monnaie ? C’est COTO Language Academy !

Pourquoi cette école ? Contrairement aux nombreuses écoles qui proposent des cours intensifs tous les matins ou toutes les aprem pour des visas étudiants, COTO propose aussi des cours en groupe une fois par semaine, programme que j’avais du mal à trouver ailleurs. Je voulais une école équivalente à Ecole Sympa. Autre raison ; ma baka a étudié dans cette école et elle m’en a dit du bien.

J’avais pris rendez-vous pour visiter l’école et passer un cours d’essai en mars. J’avais eu une bonne impression générale. Après réflexion, j’ai décidé de tenter les cours là-bas. J’ai acheté un pack de 16 leçons valables six mois et je peux assister aux classes de mon niveau autant de fois que je veux par semaine si il y a de la place. Pour commencer, j’y vais le mardi matin et de temps en temps le lundi après-midi. J’ai une carte sur laquelle le professeur met un tampon pour chaque cours auquel j’assiste.

Je vous présente l’école plus en détails dans cet article. Je vous la recommande volontiers ! J’ai bien aimé mon premier cours. J’ai enfin appris quelque chose de nouveau ! Le staff et les professeurs sont sympa. La méthode d’enseignement me convient. On étudie le point de grammaire, on fait des exercices (sur des copies fournies par le professeur donc pas de manuel à acheter pour ma part) et on termine par une discussion où on utilise le point étudié. Bon la chose un peu inutile, c’est nous faire répéter des phrases et des dialogues plusieurs fois pour mémoriser et réciter après. Je ne trouve pas ça très utile. Pour des conjugaisons ou des kanji, je veux bien mais je préfère produire par moi-même à partir de quelques mots imposés. Mais bon, c’était malgré ça vivant et concis, je n’ai pas vu le temps passer :D. Je verrai après avoir utilisé mon pack si je continue ou pas mais pour l’instant je suis satisfaite.

Pour ce qui est des soirées, nous avons fait une fête à l’école, car celle d’Halloween commençait à dater… Nous avons choisi comme thème le cinéma 😁. On avait fait un peu de déco avec un tapis rouge, un coin photo avec des accessoires, et on avait préparé des jeux avec des cadeaux à gagner. Puis on s’était habillé de façon chic, comme des stars XD. On a bien rigolé et on garde des photos mémorables !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et avec une affiche comme ça, ça ne pouvait être qu’une super fête 8D

Enfin, le grand jour est arrivé ! Ma maman japonaise, Eiko a ouvert son propre café à Yamato ! Il s’appelle La Grenouille et il se situe juste à la sortie de la gare. Ça faisait presque un an que le projet était en cours et finalement l’ouverture s’est faite le 10 mai dernier. C’est petit mais mignon, avec des grenouilles partout.

Il y a café et diverses saveurs de thé et si vous avez une petite faim, vous pouvez prendre un déjeuner pour 1000 ¥ incluant le plat du jour accompagné de riz, salade, soupe et une boisson au choix ! Le prix des boissons seules varie de 300 à 500 ¥. Il y a une étagère avec divers livres en vente et d’autres objets et gâteaux à emporter.

Pour ma première visite, j’y ai pris mon déjeuner avec un jus de pomme bien frais. C’était très bon 😁. Et le café latte est très bon aussi !

Café La Grenouille (カフェ ラ グレノイユ)
Adresse : Tamaruya Building 102, 2-4-20 Chuo, Yamato-shi, Kanagawa-ken (神奈川県大和市中央2-4-20 田丸屋ビル102)
Accès : Yamato Station (Odakyu Line, Sotetsu Line) sortie nord

Envie d’un petit café ou d’une boisson rafraîchissante ? Si vous passez par Yamato, allez donc chez La Grenouille :) !

Voilà ce qui fait un mois de mai chargé ! Rendez-vous le mois prochain pour la suite des changements :).


♫ Un article = Une chanson ► Imagine Dragons – Whatever It Takes

1

► キミ先生のフランス語⓵ | Kimi Sensei’s French Lesson #1

Kimi no Furansugo

 最初の言葉First words / Premiers mots

皆さん、こんにちは!お元気ですか。初めに、紹介します!
Hello everyone! How are you? First of all, I’m going to introduce myself!
Bonjour à tous ! Vous allez bien ? Pour commencer cette leçon, je me présente !

(439)

Bonjour ! Enchantée ! Je m’appelle Kimi.
J’habite à Tokyo.
Je suis française.
Je parle français, anglais et un peu japonais.
Et vous ?

こちらの言葉は何ですか?私は説明します!
What are these words? I’m going to explain to you!
Ces mots, qu’est-ce que c’est ? Je vous explique !

Bonjour = こんにちは / Hello
Enchanté(e) = 初めまして / Nice to meet you
Je m’appelle Kimi = 私の名前はキミです。/ My name is Kimi.
J’habite à Tokyo. = 私は東京に住んでいます。/ I’m living in Tokyo.
Je suis française. = 私はフランス人です。/ I’m French.
Je parle français, anglais et un peu japonais. = 私はフランス語と英語を話します。日本語も少し話せます。/ I speak French, English, and a little Japanese.
Et vous ? = あなたは? / And you?

これから、この人は紹介します。読んでください!
Now, this guy is going to introduce himself! Please read!
Maintenant, cette personne va aussi se présenter ! Lisez !

Bonjour ! Enchanté ! Je m’appelle Yonghwa.
J’habite à Séoul.
Je suis coréen.
Je parle coréen, japonais et anglais.

わかりますか。じゃ、皆さん、ご紹介してください。コメントページで書くことができますよ!
Do you understand? So, everyone, please introduce yourself! You can write on the comment page!
Vous comprenez ? Alors, tout le monde, présentez-vous ! Vous pouvez écrire dans les commentaires !

単語 / Vocabulary / Vocabulaire

挨拶 / Greetings / Les Salutations
Bonjour = こんにちは / Hello, Good morning
Bonsoir = こんばんは / Good evening
Bonne nuit = おやすみなさい / Good night
Ça va ?, Vous allez bien ? = お元気ですか。/ How are you?
Ça va. = げんきです。/ I’m fine.
Merci. = ありがとう / Thank you.
Et vous ? = あなたは? / And you?
Au revoir ! = さよなら / Goodbye!
A bientôt = またね。/ See you soon!
français (langue) = フランス語 / French
japonais (langue) = 日本語 / Japanese
coréen (langue) = 韓国語 / Korean
anglais (langue) = 英語 / English
français(e) (personne) = フランス人 / French
japonais(e) (personne) = 日本人 / Japanese
coréen(ne) (personne) = 韓国人 / Korean

大切な言葉 / Important words / Les mots importants
Qu’est-ce que c’est ? = これは何ですか。/ What’s this?
Lisez = 読んでください / Read please
Ecrivez = 書いてください / Write please
Vous comprenez ? = わかりますか / Do you understand?


もし、何か分からない言葉や質問があれば、聞いてください。皆様にこの授業が良かったら、献金してもいいですよ。献金だと、もう良い授業になることができます。宜しくお願い申し上げます^_^。

If you have any question and request, feel free to ask! If these lessons are useful for you, you can donate a little amount to help me giving good lessons. Thank you very much ^_^.

Donate Button with Credit Cards
Homepage / ホームページ

9

► Human Academy : Japanese Student Job

J’étudie aussi avec ce bouquin, je vous le recommande :) !

Prendre des cours de japonais, c’est possible ! Mieux, être payé pour, c’est possible aussi ! J’avais besoin de continuer à prendre des cours, mais je voulais éviter de payer une école. C’est pourquoi depuis mon arrivée au Japon, je vais à l’école Human Academy, école proposant le programme Artificial Student ; on assiste à des cours donnés par des professeurs de japonais en formation et dans l’attente de décrocher leur certificat.

Ce programme était d’abord disponible dans la branche située à Shinjuku mais désormais, on peut recevoir ces cours dans la branche de Ginza et Yokohama. Je me suis inscrite, j’ai commence à Shinjuku et 3 ans après, j’ai également rejoint l’école de Ginza.

Human Academy Shinjuku (ヒューマンアカデミー 新宿校)

Adresse : Keio Shinjuku Oiwake Building, 3-1-13 Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo (東京都新宿区新宿3−1−13 京王新宿追分ビル)
Accès : Shinjuku Station (JR Line) sortie sud ou sud-est
Shinjuku Sanchome Station (Marunouchi Line, Fukutoshin Line, Toei Shinjuku Line) sortie A1
Shinjuku-Nishiguchi Station (Oedo Line) sortie D5
L’école se trouve au 8ème étage de l’immeuble. Au rez-de-chaussée se trouve un magasin FOREVER 21.

Human Academy Ginza (ヒューマンアカデミー 銀座校)

Adresse : Takenaka Ginza Building, 2-6-4 Ginza, Chuo-ku, Tokyo (東京都中央区銀座2−6−4 竹中銀座ビル)
Accès : Ginza Itchome Station (Yurakucho Line) sortie 8
Ginza Station (Marunouchi Line, Hibiya Line, Ginza Line) sortie A13

Human Academy « Artificial Student » : Nani kore ?

Human Academy est une école de japonais qui propose parmi ses programmes des formations pour enseigner le japonais à des étrangers. Ainsi durant les cours proposés, l’un des exercices est à la fois pour l’élève d’apprendre le japonais et pour le professeur d’apprendre à comment enseigner le japonais à des étudiants étrangers. Le programme semble assez chargé et sévère pour les futurs professeurs. Les classes sont observées, parfois filmées afin que les professeurs corrigent leurs erreurs et l’observateur n’hésite pas à intervenir et à faire la moindre remarque à l’enseignant si quelque chose ne va pas.

► Inscription
L’inscription s’effectue sur place uniquement. Les documents à fournir sont : votre carte de résident, votre passeport avec votre visa, votre Passbook ou votre carte bancaire. Les cours sont payés 1000 yens / heure, vous recevez votre salaire par virement bancaire le 25 du mois. Notez cependant que le type de visa ne peut pas toujours vous faire bénéficier d’un petit complément de salaire. Les personnes possédant un Visa Travail ne peuvent être payés pour les cours (pourquoi ? C’est la loi certainement…). Pour les autres (Working Holiday, Visa Époux, Visa Etudiant…) il n’y a pas de problème, c’est considéré comme un baito. Durant le temps où j’étais en PVT, j’ai pu être payé. Dès lors que j’ai changé de visa, l’école m’a informée qu’elle ne pouvait me payer mais que je pouvais toujours assister aux cours gratuitement. A la place, elle me rembourse pour les transports, chose qui normalement n’est pas comprise dans le salaire.

Vous serez admis dans la session sur le point de débuter et vous choisirez quels jours vous souhaitez assister aux cours. Avant il était possible d’assister à n’importe quel cours, mais récemment, la popularité de ce programme a augmenté et beaucoup de personnes assistent au classes. Désormais, à Shinjuku il est possible de ne choisir que maximum deux cours par semaine ! Cependant, il est possible de rejoindre les classes non remplies. Pour Ginza, il n’y a pas de limite pour l’instant. Si vous ne pouvez pas assister à l’un de vos cours, vous devez en informer l’école. Soyez sûrs de choisir une classe dans laquelle vous serez rarement absent.

► Être Artificial Student à Human Academy
Il y a différentes classes selon quatre niveaux définis :

  • Débutant : pour les personnes n’ayant jamais étudié le japonais et qui ne savent ni lire ni écrire les hiragana et katakana
  • Débutant avancé : pour les personnes ayant au moins appris à lire et écrire les hiragana et katakana
  • Débutant avancé ~ Intermédiaire : il est nécessaire de savoir lire et écrire les katakana et les kanji et de connaître la grammaire de base (construction d’une phrase, les particules, la forme en ~masu des verbes soit la conjugaison standard/polie) et de savoir au moins se présenter et parler de soi.
  • Intermédiaire : il est nécessaire d’avoir beaucoup de connaissances, du vocabulaire riche et de savoir lire quelques kanjis. Beaucoup de formes grammaticales sont étudiées, incluant parfois le Keigo (la forme très polie).

Les classes durent 1h30, soit deux fois 45 minutes avec un professeur différent. Il y a quatre sessions par an, soit une par saison :

  • Winter Term : de février à avril
  • Spring Term : de avril à juin
  • Summer Term : de juillet à septembre
  • Autumn Term : de octobre à décembre

Chaque session comprenait 9 cours enseignés par en moyenne sept professeurs. Après le premier cours, on vous remet une feuille de présence. A Shinjuku, il faut l’apporter à chaque cours mais à Ginza, ce sont les professeurs qui gardent les feuilles. Il y a des classes le matin (10h30-12h00) l’après-midi (14h30-16h00 ou 15h00-16h30) et le soir (18h30-20h00 ou 19h00-20h30) 5 jours par semaine, parfois tous les jours (mais l’emploi du temps change sans cesse). De mon expérience dans ce programme, les classes de l’après-midi sont plus ludiques, on fait beaucoup d’activités et de jeux avec des accessoires et des images, des jeux de rôle avec du matériel pour rendre la situation la plus réelle possible, et pour la dernière classe, il y a même un petit repas ! Et si vous avez des professeurs en or, vous recevez un diplôme à la fin ! Les classes du matin et du soir sont en revanche plus studieuses ; comme à l’école, chacun à sa table, on étudie plus profondément la grammaire, on écrit et on fait beaucoup d’exercices, de la lecture et de l’étude de textes. Vous êtes en plus chargés d’évaluer le cours en remplissant un questionnaire. En bref, les classes de l’après-midi sont plutôt destinées à ceux qui veulent s’amuser et passer un bon moment. Pour ceux qui veulent bosser dur avec un vrai objectif, les classes du matin et du soir seront plus adaptées !

► Déroulement des cours
La première leçon est généralement une leçon de présentation des professeurs et des apprenants avec un questionnaire à remplir. Vous renseignez votre pays d’origine, votre nombre d’années d’études du japonais et de quelle manière, vos objectifs, ce que vous voulez étudier en particulier. C’est souvent assez fun car les professeurs utilisent beaucoup d’objets et de matériels et proposent des jeux intéressants. On fait pas mal de conversations pour faire connaissance pendant que les professeurs se font une idée de notre niveau.

Viennent ensuite les huit cours réguliers. A chaque cours d’1h30, deux professeurs assurent pendant 45 minutes. Les cours sont chronométrés afin de voir si les professeurs savent gérer leur temps. Ce ne sont donc jamais les mêmes selon les semaines et par conséquent, les leçons ne se suivent pas. Un thème différent ou un point de grammaire différent sont abordés chaque semaine. Dans les niveau plus avancés, une partie du cours est consacré uniquement à la discussion ou des débats sur un thème. Les classes sont en moyenne constituées d’une dizaine à une vingtaine d’élèves. Les cours sont très bien préparés et présentés, parfois en images et avec des mini-jeux. Le professeur parle et explique uniquement en japonais. Votre rôle à vous c’est de bien suivre le cours, participer, poser des questions (parfois pièges pour voir comment le professeur saura répondre) et d’évaluer le cours.
L’avantage : on découvre différentes façons d’enseigner, les cours sont bien expliqués, et puis la petite paie à la fin du mois fait plaisir ! Si vous loupez une classe, vous n’êtes pas perdus à la classe suivante puisque aucun cours ne se suit !
L’inconvénient : les cours pourront paraître compliqués pour les personnes n’ayant vraiment aucune notions, il vaut mieux, même pour le niveau Débutant, en connaître quelques unes. Le fait que les cours ne se suivent pas et que chaque semaine se soit un cours totalement différent en gênera peut-être certains qui veulent un suivi logique dans leur apprentissage et qui veulent sentir une vraie progression (dans le cas-là j’ai envie de vous dire, inscrivez-vous et payez vos cours dans une école  avec des professeurs qualifiés hein ;)). Et aussi, au bout de plusieurs années à participer aux classes de même niveau, vous finissez pas connaitre les leçons par cœur, et donc plus de progression…

Human Academy « Artificial Student » : mes impressions

Ma première fois chez Human Academy remonte à mon arrivée avec un PVT. Je me suis inscrite aux classes de niveau Débutant du soir. A l’époque, on passait un test de niveau écrit avec des exercices de grammaire et de vocabulaire. C’étaient des textes à trou à compléter. Les premiers exercices étaient relativement simples. En revanche, les derniers se basent sur des formes grammaticales et des expressions plus complexes. Si on a peu de vocabulaire, la compréhension est tout de suite plus compliquée, car tout est en japonais bien sûr, mêmes les consignes ! Pour les niveau débutants, les kanjis sont retranscrits en furigana. Celui que j’avais passé s’était avéré un peu compliqué vers les derniers exercices. En même temps, vous passez en face à face avec deux professeurs pour une expression orale durant laquelle on vous demande de vous présenter et de répondre à diverses questions. Plus vous développez vos réponses, mieux le dialogue s’engage et les professeurs peuvent clairement distinguer votre niveau à l’oral. Mais désormais, ce test n’est plus inclus dans le programme. Le premier cours de cette session, je l’avais trouvé très spécial ! Durant celui-ci, nous rencontrions en binôme ou tout seul tous les professeurs, chacun pendant 10 minutes (exactement), où nous revoyions les différents exercices du test et des points de grammaires particuliers. Mais attention, si notre niveau était trop bas, il était possible de ne pas  pouvoir assister à la session.

Par la suite, j’ai souvent assisté à des classes l’après-midi de niveau Débutant avancé. Je les trouvais vraiment agréables et les professeurs étaient très gentils et attentifs. Pour se détendre, c’est bien de venir dans ces classes. L’ambiance y est bon enfant et on rigole beaucoup. Comme les étudiants viennent de pays différents (il y a de tout ; chinois, coréen, américain, africains…), parfois on partage les coutumes de nos propres pays et ça lance des sujets de conversations intéressants. On apprend aussi beaucoup sur la culture japonaise comme les matsuri ou les traditions du Nouvel An

J’ai aussi assisté aux classes Débutant avancé ~ Intermédiaire du matin et du soir. Les professeurs étaient jeunes en majorité et on voyait qu’ils débutaient vraiment dans le métier. C’est drôle, pour moi qui enseigne aussi, à travers leurs cours j’ai pu voir tous les défauts, ressentir leur stress par moment, mais je comprenais la difficulté ! Du coup, en plus d’apprendre le japonais, j’ai pu apprendre à m’améliorer dans ma façon d’enseigner. Enfin j’ai aussi été à une classe niveau Intermédiaire. Et c’est franchement, un niveau trop difficile pour moi pour l’instant ! La majorité des étudiants sont chinois (lol), le rythme est très rapide et il y a entre vingt et trente élèves dans la classe !

En globalité, je trouve les cours bien préparés même s’ils ne se suivent jamais. Les professeurs insistent sur la prononciation et font en sorte que tout le monde prenne la parole dans la classe. Ils ont beau parler uniquement en japonais, les points de grammaire sont expliqués simplement avec des images et des bons exemples. Ce n’est donc pas très dur à comprendre, à moins de vouloir se prendre bêtement la tête, ou alors c’est que vous n’êtes vraiment pas au niveau ! Le seul truc qui me dérange est qu’ils n’écrivent pas assez au tableau les réponses ou des exemples concrets. Et on ne nous laisse pas assez de temps pour prendre des notes aussi !

A cause du travail, pour ma part, c’est difficile en général d’assister à tous mes cours. Mais c’est un bon moyen d’étudier la langue, surtout quand on a rien à sortir de sa poche =). Je fais des rencontres vraiment très sympathiques, dont un certains nombre de français avec qui je garde contact. Pour moi c’est vraiment un moment détente et j’adore venir à cette école et rencontrer à chaque nouvelle session des personnes sympathiques :). Après, au bout de trois ans, j’ai quand même ressenti le besoin d’aller en parallèle dans une école payante pour progresser, car j’assiste toujours aux même classes de niveau intermédiaire (mes disponibilités sont très limitées avec mon travail) c’est du déjà étudié et mon niveau stagne.

Donc pour récapituler, si vous voulez étudier le japonais pour le fun le temps de votre PVT : allez dans cette école, elle est très bien pour ça ! Si vous avez un vrai objectif, si vous voulez vivre et bosser au Japon : allez-y aussi mais je vous recommande une école payante avec un programme suivi.

Mes jolis diplômes :)

Mes jolis diplômes :)


♫ Un article = Une chanson ► Michael JacksonHuman Nature