3

► Bubble trip : Onigiri Party

(135)

Jeudi 9 juillet, nous avons organisé à notre guest house une soirée Onigiri (boule de riz) ! On avait décidé ça avec mes amies japonaises après la soirée Takoyaki et parce que je leur avais dit que je voulais apprendre à en faire. Depuis le temps que je le connais ce petit en-cas japonais ! Ça remonte à la période où je lisais Fruits Basket avec leur histoire de boule de riz. Je me souviens même que j’avais déjà essayé d’en faire avec ma mère. Mais comme on vivait un bled paumé, allez trouver du bon riz gluant qui colle, on avait pas ça chez nous et encore moins des feuilles de nori (mais à la limite ça vous n’êtes pas obligé d’en mettre).

Donc, vous avez déjà plus ou moins compris qu’un Onigiri c’est en fait une boule de riz, le plus souvent de forme triangulaire mais à vous de voir la forme que vous voulez lui donner si vous maniez bien la bête, non la bouffe plutôt. J’ai déjà vu des Onirigi en forme de pandas par exemple. Dans cette boule de riz, vous trouverez une petite garniture qui peut-être soit du poisson (saumon, thon, etc…), du umeboshi (prune séchée), du nozawana (radis japonais)… Enfin cette boule de riz est en général recouverte d’une feuille de nori (algue séchée). Et au Japon, on en trouve partout dans les konbini. Quand j’ai un petit creux, j’ai du mal à résister à l’envie d’en acheter une tellement je trouve ça délicieux ><. L’onigiri est souvent consommé en guise d’en-cas, ou durant les pique-nique.

Comme je suis au Japon et que j’ai à disposition les ingrédients nécessaires, j’ai pu cuisiner ces petites boules de riz dans de bonnes conditions ! Je vous explique comment faire !

Ingrédients

  • Riz rond (prenez en autant que vous voulez faire de boulettes)
  • Saumon, thon, mayonnaise, poulet, umeboshi, etc.. (pour la garniture)
  • Feuilles de Nori
  • Eau et sel

Préparation

  1. Cuire le riz dans un autocuiseur et laissez-le refroidir (sinon, ça brûle :’D)
  2. Pendant ce temps, préparez vos garnitures (cuire poisson/viande, découper les légumes…)
  3. Mouillez vos mains avec de l’eau et salez-les (à effectuer avant chaque boulette sinon, ça colle)
  4. Prend un petit tas de riz dans votre main
  5. Ajoutez la garniture de votre choix
  6. Rajoutez un autre tas de riz pour recouvrir la garniture
  7. Roulez, pressez entre vos deux mains
  8. Formez chaque sommet du triangle en tenant votre boulette dans le creux de votre main et en formant dessus un angle droit avec l’autre main tout en faisant tourner votre boulette (faut vraiment voire le geste en question pour comprendre)
  9. Recouvrez d’une petite feuille de nori
  10. いただきます! Bon appétit !

A notre petite soirée, nous avons tous joués le jeu. Nos amis japonais nous ont montré une première fois avant de nous laisser faire par nous même. Moi déjà, douée de la vie, j’ai foncé dans le tas, j’ai pris le riz qui était encore trop chaud, je me suis brûlée, j’avais pas mouillé mes mains ni mis de sel. Au moins j’oublierai plus de le faire, car le riz collait j’en avais pleins les mains, omg, j’ai un BAC+3 à part ça oui oui xD -je sors-. Bref pour les quatre boulettes suivantes que j’ai faite, ça a été mieux. Le plus dur est de donner la forme du triangle à l’onigiri, le geste semble simple quand on regarde, mais quand on le fait, c’est moins drôle. Au final, j’ai plus ou moins réussis les miens, cependant, ils étaient… énormes, j’avais mis trop de riz. J’ai eu du mal à tous les manger…

Onigiri taille XXL par Kimi !

Onigiri taille XXL par Kimi !

On s’est bien amusés à en faire en tout cas pour ensuite s’en mettre pleins le bide avec en plus des chips, des sandwiches et autres cochonneries. Encore une bonne soirée de passée~

Mes copines et moi =)

Et pour finir, mes copines et moi =)


♫ Un article = Une chanson ► Anna Tsuchiya – Bubble Trip

6

► Bubble of Life : Takoyaki & Pizza Party

Le 6 juillet au soir, une des branches de la guest house où je travaille organisait une soirée Pizza et Takoyaki ! En tant que membre du staff, on pouvait se joindre à la partie. Donc les pizzas vous savez ce que c’est je suppose. Les Takoyaki, nani kore ?

C’est çaaa ! C’est une pâte (semblable à celle de la pâte à crêpe) croustillante à l’extérieur et presque liquide à l’intérieur avec pour garniture du poulpe. Oui vous avez bien lu, du poulpe. D’où le nom « Takoyaki » (たこ焼き) qui signifie littéralement « boulettes de poulpe ». Et bah détrompez-vous, c’est super bon ! Cette spécialité est originaire d’Osaka et est généralement vendu dans les échoppes (yatai 屋台 = stand ambulant de restauration en plein air au Japon) qu’on trouve le plus souvent à l’occasion de fêtes de quartiers, de matsuri, ou dans les enceintes des temples… Ils sont vendus par 6 à 10 boulettes dans une barquette et se consomment aussitôt tant qu’ils sont chauds tout en marchant dans la rue. J’ai eu l’occasion d’en manger durant mes premiers voyages au Japon, à Japan Expo (je me rappelle surtout du prix…. haha) et même en Corée. Je pensais ne pas aimer le poulpe et pourtant le Takoyaki est au final un de mes mets japonais préférés ! Y a que les cons qui ne changent pas d’avis comme on dit.

Après en avoir mangé, l’autre soir, j’ai donc pu en cuire ! Avec Haru-chan on s’est rendu à la soirée qui avait déjà débutée (on est arrivées un peu en retard). Le staff et beaucoup de guest étaient là et au début tout le monde restait autour de la bouffe. Tout le monde s’essayait un peu à la cuisson de Takoyaki. Il y avait deux plaques de cuisson à Takoyaki. La pâte était déjà prête, y avait plus qu’à. J’ai hésité, puis finalement je me suis lancée.

Le plus galère c’est de retourner les petites boulettes quand elles commencent à cuire, j’ai massacré la pâte au début tellement je galérais xD.

J’avoue ça donne pas envie comme ça ! Mais au final, ils étaient pas si moches que ça, regardez ! Désolée qualité téléphone portable, c’était hard de tout photographier avec le Reflex !

(70)

Et j’avais oublié de mettre du katsuobushi, mais c’est pas grave 8). Après avoir monopolisé une des plaques chauffantes, j’ai réussi à faire des beaux Takoyaki, j’étais contente de moi ! Les gens du staff étaient surpris car il y en a qui galéraient vraiment à les cuire. Et en plus il étaient bons (même si je n’avais pas fait la pâte moi-même).

Puis j’ai aussi mangé de la pizza et discuté un peu avec tout le monde, les voyageurs et touristes, les autres personnes du staff.. Mais hélas, la soirée s’est terminée trop tôt. J’appréhendais un peu à cause de ma timidité et parce que je connaissais vraiment personne, mais dans ce genre de soirée, tout le monde finit par parler avec tout le monde. Ça m’a fait plaisir d’échanger un peu avec des gens venus d’ailleurs et de partout. Et puis j’ai vraiment aimé cuisiner des Takoyaki, je veux encore en faire !

Pour rendre cet article un peu plus utile, je vous ajoute la recette (dont j’ai récupéré la liste des ingrédients et la préparation sur le site de Osaka City), au cas où l’envie vous prendrait d’en faire !

Ingrédients (pour 24 boulettes environ)

  • 150 g de farine
  • 300 ml de bouillon dashi (bouillon très utilisé dans la cuisine japonaise)
  • 1 œuf
  • Un peu de sel
  • Poulpe bouilli
  • Chou
  • Ciboule
  • Gingembre rouge
  • Petite friture de tempura
  • Sauce à Takoyaki et mayonnaise
  • Katsuobushi (bonite séchée)

Ustensiles 

  • Plaque à Takoyaki
  • Bol pour la préparation
  • Fouet
  • Bol doseur
  • Pinceau pour l’huile
  • Pic ou baguettes pour retourner vos Takoyaki pendant la cuisson

Préparation

  1. Battre l’œuf dans un bol
  2. Verser le bouillon et un peu de sel dans le bol et bien mélanger avec le fouet
  3. Ajouter petit à petit la farine au bol et bien mélanger avec le fouet jusqu’à ce que les grumeaux disparaissent
  4. Laisser reposer la pâte, la couvrir et la conserver pendant une demie-journée ou plus au réfrigérateur
  5. Découper le poulpe bouilli en dés d’un centimètre
  6. Émincer la ciboule, le chou et le gingembre rouge

Cuisson

  1. Chauffer au préalable la plaque pour takoyaki et y mettre de l’huile avec un pinceau une fois qu’elle est chaude
  2. Verser la pâte dans les moules, il faut que ça déborde et que ça couvre toute la plaque
  3. Mettre un morceau de poulpe dans chaque moule, parsemer de ciboule, de chou et de gingembre rouge
  4. Quand la pâte commence à cuire, avec un pic ou une baguette, gratter, découper et replier la pâte autour de chaque moule et la retourner pour former une boulette
  5. Rouler plusieurs chaque boulette jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées
  6. Retirer vos boulettes de la plaque (attention c’est très très chaud)
  7. Ajouter la sauce, la mayonnaise et parsemer de katsuobushi
  8. いただきます! Bon appétit !

♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSIONBubble of Life (DJ KENTARO Remix)