0

▶ Run : Kimi no Nikki ⑱

Bonne année 2018 ! 明けましておめでとう🎍✨!

2017 s’annonçait plutôt mauvaise mais a été finalement une bonne année. Les six derniers mois ont été intenses mais avec beaucoup de bonheur grâce à ma team de choc et mes étudiants. Moins de voyages qu’en 2016, je ne suis allée qu’en Corée mais j’ai accompli l’ascension du Mont Fuji et ai continué à découvrir le Japon qui me surprend encore aujourd’hui. Je souhaite que 2018 soit aussi bien !

Pleins de bonnes choses pour vous également pour cette nouvelle année ! Le bonheur, la santé, sans oublier de faire de vos rêves les plus fous une réalité !

Après mon super Nouvel An, ce fut le retour à la réalité… Ma semaine de vacances a pris fin et il a fallu reprendre le train-train quotidien.

La première moitié du mois, j’ai rien fait 😂. Je suis tombée malade et une fois quasiment remise (difficile de guérir avec ce froid du mois de janvier qui est moins supportable que le mois de décembre), j’ai eu beaucoup de travail 😅. Nouveaux projets, nouvelles taches… Je me donne à fond et je vais de l’avant !

J’ai fait un shinnen karaoke (新年カラオケ, c’est comme le shinnenkai 新年会 sauf que c’est une soirée karaoké 😂), ​ça ne change pas. Le karaoké reste un de mes loisirs favoris au Japon ! Parmi mes collègues, nous avons créé un petit groupe « Karaoké » et nous y allons souvent ensemble !

Je suis allée au Lock Up avec Elodie, Violaine et Suzon. Pour notre shinnenkai, mais surtout parce qu’il y avait un menu spécial temporaire jusque fin février, Red or Alive. Pour 3 500 yens plusieurs plats à l’apparence dégueu et effrayante étaient servis : un apéritif HELLO! eyes avec du fromage, du guacamole et des chips de tortillas Red Spirits « Salsa », de la salade avec du radis rouge RED MEDICINE, du karaage avec une sauce tartare rouge Red-chiki=Red Karaage, des frites avec de la poudre de paprika NOT SPICY POTATO, des spaghettis carbonara sanglantes Born to be my RED PASTA, du poulet tandoori Red Players « Chicken », du pain grillé au fromage rouge RAD ON BRAD « PANGRATAN » et du gâteau, toujours avec une sauce très rouge. Le tout avec boisson à volonté (飲み放題) pendant deux heures. Voici ce que ça donne en images (attention expectation VS reality xD) !

L’avantage est qu’on a vraiment payé que ça (et pas les frais d’entrée, les frais de service et les taxes…) et on a bien mangé même si c’était loin d’être de la grande cuisine.

L’inconvénient, ou les inconvénients : si on voulait picoler des boissons alcoolisées et les cocktails bien présentés dans des béchers et des éprouvettes, il fallait payer en plus. Du coup, bah comme on avait peur de la note salée avec les frais supplémentaires (qu’on a finalement pas payés), on s’est contentés des boissons sans alcool pas du tout originales xD. Ensuite, on était pas dans une cellule de prison, mais une grande salle semblable à celle d’un vieux manoir où on pouvait accueillir 10 personnes (sauf qu’on était que 4, c’était un peu « trop » grand pour une fois). Enfin, les monstres osaient à peine venir nous faire peur pendant le monster show (c’est surtout pour ça qu’on vient dans ce genre d’endroits..). J’aime bien aller au Lock Up pour l’ambiance d’habitude, mais je ne me laisserai plus tenter par les événements et menus spéciaux. Un peu déçue, heureusement que je n’ai payé que 3 500 yens ! Je préfère opter pour le menu à la carte et dépenser plus et au moins m’amuser un peu !

​Mot du mois : Tako-Paa (タコパー 🐙 ) ! Qu’est-ce que c’est ? C’est simple, c’est une Takoyaki Party, une soirée où on cuisine et mange des takoyaki ! Comme nous et la raclette party ou crêpes party !

​Une de mes étudiantes nous a invités, mes collègues et moi, à une takoyaki party chez elle. Miam miam ! Ce fut enfin l’occasion d’utiliser pour la première fois mon appareil que j’ai depuis presque deux ans xD ! La dernière fois que j’avais cuit des Takoyaki remontait à plus d’un an mais je n’avais pas perdue la main 💪.

​On a fait des Takoyaki classiques (donc avec le poulpe) puis des Cheeseyaki, c’est comme des Takoyaki sauf qu’à la place du poulpe, on a mis du fromage ! On est pas français pour rien ;D et c’est aussi bon !

Le 22 janvier (deux ans et sept mois au Japon, c’est un signe) il a neigé ! En une matinée Tokyo s’est teint de blanc avec une grosse vague de froid. C’était beau 💖. Ouais, mais c’était la première fois que je voyais une forte averse de neige à Tokyo.

Je m’en rappellerai de cette journée enneigée à Tokyo. Des alertes à la vague de froid ont été faites ainsi que des consignes disant de rentrer le plus tôt possible chez soi. Dans certaines entreprises japonaises, les employés ont été autorisés à rentrer chez eux à partir de 15h. Du côté des trains, beaucoup de perturbations. Des retards, des annulations, des trains énormément bondés. Fallait prendre son mal en patience et moi je suis pas du tout patiente. Parce que le temps c’est de l’argent. J’ai poireauté pendant une heure et demie à Shibuya avant de pouvoir prendre un train.

En rentrant chez moi après avoir passé 3h dans les transports il a fallu affronter une petite tempête de neige. Les routes n’étaient pas dégagées et il y avait jusqu’à 20 cm de neige.

Bref là, la neige c’est moins cool tout d’un coup. La prochaine fois, je ne quitte pas ma maison, je reste chez moi !

​Enfin, la grande info de ce mois est la suivante : je suis passée à la télé japonaise !

« Sensei, on vous a vu à la télé ! »

Mes étudiants m’ont vue et reconnue tout de suite ! ​Surprise ! Eh oui, début janvier, j’ai enregistré une interview pour la chaîne japonaise TBS​ dans le cadre de l’émission この差って何ですか (Quelle est cette différence ?), une émission de variétés qui traite des différences de culture, d’événements dans le monde.

Le thème de l’épisode, diffusé le mardi 30 janvier 2018, auquel j’ai participé était 日本の不思議 (Les ​merveille​s​ du Japon)​. Des étrangers ont été interviewés pour parler des aspects surprenants au Japon tout en les comparant avec leur pays d’origine. Moi, comme je suis française, on m’a demandé de parler… du pain ! Après une courte présentation, j’ai comparé le pain en France et au Japon, en mentionnant les pains à la crème ou aux haricots rouges et les pains au curry. A la fin, le journaliste m’a demandé si j’avais une question particulière et elle a été : « Pourquoi seulement le pain au curry est-il frit et pas les autres ? » 😂

Quelle est cette différence ?! Hum, hum question intéressante n’est-ce pas ? 😂 Pour connaitre la réponse, regardez la vidéo de l’émission ci-dessous. Vous pouvez voir en plus une super animation avec ma tête. J’ai l’air d’une mamie. Mon entourage a bien rigolé en regardant ça :​

Parler en japonais a été un bon challenge ! Je suis sûre que j’ai fait beaucoup de fautes ! D’ailleurs, poser ma question a été difficile, je n’arrivais pas à retenir tous les mots, on a du tourner 36 fois ! Les journalistes ont été très patients et gentils. En cadeau, ils m’ont offert…. du pain au curry et du pain à crème et aux haricots rouges qui ont fait mon déjeuner ! C’était une super expérience !​ ​

Pour plus d’infos sur l’émission, consultez le site internet.
この差って何ですか : http://www.tbs.co.jp/konosa/
Le staff cherche régulièrement des personnes parlant japonais pour leurs interviews. Si vous voulez tenter l’expérience, n’hésitez pas à demander 😉.


♫ Un article = Une chanson ► BTS – RUN

3

▶ Trick Or Treat : Halloween au Japon (日本でのハロウィン)

196

Halloween (ハロウィン), cette fête folklorique originaire des îles britanniques s’est aussi répandue jusqu’au Japon ! Bien longtemps après, mais aujourd’hui c’est un événement populaire que beaucoup de Japonais aiment célébrer.

Halloween au Japon : depuis quand ? (ハロウィンは日本にいつから?)

On pourrait dire que Halloween au Japon n’existe que depuis récemment. C’est d’abord le magasin Kiddy Land Harajuku qui a commencé à vendre des produits liés à Halloween dans les années 1970. Puis en octobre 1983, le magasin a également organisé le premier défilé d’Halloween du Japon. En octobre 1992, le parc d’attractions Namco Wonder Eggs a lancé sa Wonder Halloween Party pendant laquelle un concours de costumes figurait au programme et où l’entrée des visiteurs en costumes était gratuite.

Halloween aurait surtout gagné en notoriété suite à un événement Halloween organisé à Tokyo Disneyland (東京ディズニーランド) en 1997. L’un des plus grands parcs à thème du Japon aurait suscité l’intérêt de ceux qui ne connaissaient pas Halloween. Puis, à la fin des années 2000, les fabricants de confiseries se sont également intéressés à Halloween et ont commencé à vendre des produits sur le thème de cette fête chaque année.

Evénements pendant Halloween au Japon (日本でハロウィンの行事)

Pendant Halloween au Japon, tout le monde se déguise, petits comme grands ! Le contraire serait même étonnant quand on sait que le pays est aussi connu comme étant le pays du cosplay ! Halloween est une occasion parfaite pour les passionnés de créer leur propre costume (仮装, kasō), unique et original sans oublier d’être effrayant bien sûr ! Pour ceux qui n’ont ni la patience ni le talent, il est possible de trouver facilement des déguisements, du maquillage et des accessoires parfois pour pas cher (mais pas toujours de bonne qualité, attention) dans les magasins fourre-tout, comme par exemple DON QUIJOTE.

207

Tout comme l’est devenue la Saint-Valentin, Halloween est une bonne stratégie marketing pour le pays du Soleil Levant. Bien évidemment à l’approche de la fête, et bien avant, parfois à la fin de l’été, les boutiques mettent en avant leurs divers produits spécial Halloween en plus de vendre des bonbons et sucreries à l’effigie de la fête ! Dans les konbinis, on peut trouver des gâteaux et autres pâtisseries spécial Halloween et donc souvent au gout de potiron et en forme de monstre. Les chaines de cafés comme Starbucks ajoutent à leur menu une boisson spécial Halloween limitée et des pâtisseries temporaires. Les magasins à 100 ¥ comme DAISO proposent diverses décorations, de la papeterie et des déguisements. Il y a tout pour fêter Halloween comme il se doit !

Cependant, Halloween se fête un peu différemment au Japon. Les enfants se déguisent et s’échangent des bonbons au lieu d’aller les réclamer en faisait la tournée des maisons du quartier. Dans les écoles maternelles, il n’est pas rare de voir les enseignants se déguiser en monstre, sorcière, fantôme et autre créatures pour aller surprendre les enfants dans les salles de classe et leur offrir quelques bonbons.

Chez les plus grands, on revêtit son plus laid et effrayant costume et on part dans les grands quartiers populaires où se rassemblent souvent beaucoup de personnes, là où le plus de zombies, de sorcières ou de vampires se rencontrent. Shibuya est bien le quartier de Tokyo où tout le monde se rassemble pour fêter Halloween. Chaque année, des milliers de personnes déguisées défilent dans les rues si bien qu’elles deviennent bondées. Halloween arrangé dans le style japonais devient un événement de costumes et de cosplay. Hélas, en raison de la forte affluence de personnes, cet événement est aussi devenu la cause de nombreuses arrestations pour état d’ivresse et une forte dispersion de déchets dans les rues, notamment celles de Shibuya. Des incidents qui malheureusement s’intensifient au fil des années.

208
205

Enfin, dans les parcs d’attractions et les parcs à thème, Halloween fait l’objet d’une grande fête d’automne qui se déroule chaque année et s’étend souvent de septembre à novembre. Depuis son lancement en 1997, Tokyo Disney Resort maintient son événement Halloween avec parades, vente de produits spéciaux et des menus spécial Halloween dans ses restaurants. Depuis 1997 également, se tient autour de la gare JR de Kawasaki (préfecture de Kanagawa) une parade Halloween, Kawasaki Halloween Parade (カワサキ・ハロウィン・パレード), où défilent 3 000 personnes déguisées devant une foule de 100 000 personnes. Depuis 2011, Universal Studios Japan (ユニバーサル・スタジオ・ジャパン) se met aussi en mode Halloween avec son événement Halloween Horror Nights (ハロウィーン・ホラー・ナイト) où des zombies et autres créatures monstrueuses envahissent les ruelles du parc une fois la nuit tombée.

Célébration d’Halloween à Shibuya : Kimi témoigne

Je n’ai pas eu l’occasion de le fêter Halloween lors de ma première année en PVT car je travaillais. Cependant, je me rappelle qu’en rentrant chez moi du côté de Shibuya, j’avais vu beaucoup de monde déguisé !

J’ai fêté mon premier Halloween au Japon en 2016. Cette année-là, le 31 octobre tombait un lundi mais durant toute la semaine précédente les gens le fêtaient en défilant dans les rues et en se déguisant. Je m’étais donc décidée pour le fêter le dimanche 30 octobre. Je me suis rendue à Shibuya avec un costume destroy de zombie acheté le matin même à DON QUIJOTE et une cape pour avoir chaud et je me suis maquillée une fois sur place.

220

J’ai retrouvé mes amis près de Hachiko qui était aussi déguisé pour l’occasion. Vers 16h il y avait du monde mais encore peu de gens déguisés. La foule était vraiment très dense en soirée, encore pire que d’habitude ! La circulation en devenait difficile ! Alors qu’on galérait à se frayer un chemin pour arpenter le quartier en mode Halloween, on entendait sans cesse cette même question : « 写真撮ってもいいですか » (Shashin totte mo ii desu ka? = Est-ce qu’on peut prendre une photo ?). Pendant Halloween, tout le monde devient ton ami et c’est l’échange de photos et de selfie. Je crois que nous nous sommes retrouvées dans la carte mémoire de centaines de smartphones ce soir-là !

Nos costumes n’étaient pas les plus originaux, mais ce petit échange avec les japonais, mais aussi les chinois, coréens, américains était vraiment sympathique ! Mais moi j’ai surtout aimé faire une photo avec eux !

En plus quand je leur ai dit que j’étais française, ils ont tous crié : « BONJOUUUUR ! C’EST BOOOON ! ».

Pour le dîner, pour rester dans le thème, nous sommes allés au Lockup, un restaurant ressemblant à une prison et donc basé sur le thème de l’horreur ! Un endroit que j’ai déjà testé deux fois par le passé et que j’aime bien !

On mange et on boit dans une cellule de prison bien sombre et on nous sert des cocktails étranges dans des béchers ou des éprouvettes (moi qui ai travaillé en laboratoire, ça me fait toujours rire de boire là-dedans), les plats n’ont rien d’extraordinaire mais sont décorés de façon à leur donner un petit côté effrayant, comme la pizza zombie, qui ressemblait plutôt à une pizza momie… Les serveurs sont habillés en détenus de prison et quand vient l’heure du « show », le bar entier plonge dans l’obscurité et ces derniers se déguisent en monstres pour venir pour faire peur ! Donc penser à garder son sang froid. J’ai beau connaître le concept, ces monstres réussissent toujours à me faire sursauter !

212
217

L’occasion était trop bonne pour y venir pendant Halloween. C’était comme une soirée habituelle, mais y célébrer mon anniversaire m’a fait grand plaisir.

The Lockup Tokyo (ザ・ロックアップTOKYO)
Adresse : Shinjuku Square Building 6F-7F, 1-16-3 Kabukicho, Shinjuku, Tokyo (東京都新宿区歌舞伎町1丁目16−3 6F・7F 新宿スクエアビル)
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Keio Lines, Marunouchi Line, Odakyu Line) sortie est

Après ça, nous sommes allés une petite heure au karaoké avant de refaire un petit tour dans Shibuya pour terminer la soirée. A l’approche du dernier métro, les rues étaient encore bien bondées, avec la police qui galérait un peut à faire la circulation. Il faut supporter la foule pour cet événement, mais malgré ça, j’ai trouvé cet Halloween vraiment cool ! Se retrouver au milieu de milliers de personnes d’horizons différents, avoir un bref échange avec eux alors qu’on ne les connait pas… C’est une ambiance que j’aime beaucoup ! Bref, Halloween au Japon, j’adhère et je le fêterais bien tous les week-ends !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vocabulaire (単語)

キャンディー (kyandii) = bonbons
魔女 (まじょ – majo) = sorcière
箒 (ほうき – hōki) = balai
ふくろう (fukurō) = hibou, chouette
吸血鬼 (きゅうけつき – kyūketsuki) = vampire
蝙蝠 (こうもり – koumori) = chauve-souris
狼 (おおかみ – ōkami) = loup
お化け (おばけ – obake) = fantôme
黒猫 (くろねこ – kuroneko) = chat noir
ゾンビ (zonbi) = zombie
フランケンシュタイン (furankenshutain) = Frankenstein
お化け屋敷 (おばけやしき – obake yashiki) = maison hantée
監獄 (かんごく – kangoku) = prison
墓石 (ぼせき – boseki) = pierre tombale
死神 (しにがみ – shinigami) = moissonneuse
仮装 (かそう – kasō) = déguisement
ホラー映画 (ほらーえいが – horā eiga) = film d’horreur
写真 (しゃしん – shashin) = photo


Plus de vocabulaire dans Cours de Japonais.
Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à faire un don pour me remercier ^_^.


♫ Un article = Une chanson ► The Candy Spooky TheaterTrick Or Treat