0

► Run : Kimi no Nikki (janvier 2018)

Après mon super Nouvel An, ce fut le retour à la réalité… Ma semaine de vacances a pris fin et il a fallu reprendre le train-train quotidien.

La première moitié du mois, j’ai rien fait 😂. Je suis tombée malade et une fois quasiment remise (difficile de guérir avec ce froid du mois de janvier qui est moins supportable que le mois de décembre), j’ai eu beaucoup de travail 😅. Nouveaux projets, nouvelles taches… Je me donne à fond et je vais de l’avant !

J’ai fait un shinnen karaoke (新年カラオケ, c’est comme le shinnenkai 新年会 sauf que c’est une soirée karaoké 😂), ​ça ne change pas. Le karaoké reste un de mes loisirs favoris au Japon ! Parmi mes collègues, nous avons créé un petit groupe « Karaoké » et nous y allons souvent ensemble !

Je suis allée au Lock Up avec Elodie, Violaine et Suzon. Pour notre shinnenkai, mais surtout parce qu’il y avait un menu spécial temporaire jusque fin février, Red or Alive. Pour 3 500 yens plusieurs plats à l’apparence dégueu et effrayante étaient servis : un apéritif HELLO! eyes avec du fromage, du guacamole et des chips de tortillas Red Spirits « Salsa », de la salade avec du radis rouge RED MEDICINE, du karaage avec une sauce tartare rouge Red-chiki=Red Karaage, des frites avec de la poudre de paprika NOT SPICY POTATO, des spaghettis carbonara sanglantes Born to be my RED PASTA, du poulet tandoori Red Players « Chicken », du pain grillé au fromage rouge RAD ON BRAD « PANGRATAN » et du gâteau, toujours avec une sauce très rouge. Le tout avec boisson à volonté (飲み放題) pendant deux heures. Voici ce que ça donne en images (attention expectation VS reality xD) !

L’avantage est qu’on a vraiment payé que ça (et pas les frais d’entrée, les frais de service et les taxes…) et on a bien mangé même si c’était loin d’être de la grande cuisine.

L’inconvénient, ou les inconvénients : si on voulait picoler des boissons alcoolisées et les cocktails bien présentés dans des béchers et des éprouvettes, il fallait payer en plus. Du coup, bah comme on avait peur de la note salée avec les frais supplémentaires (qu’on a finalement pas payés), on s’est contentés des boissons sans alcool pas du tout originales xD. Ensuite, on était pas dans une cellule de prison, mais une grande salle semblable à celle d’un vieux manoir où on pouvait accueillir 10 personnes (sauf qu’on était que 4, c’était un peu « trop » grand pour une fois). Enfin, les monstres osaient à peine venir nous faire peur pendant le monster show (c’est surtout pour ça qu’on vient dans ce genre d’endroits..). J’aime bien aller au Lock Up pour l’ambiance d’habitude, mais je ne me laisserai plus tenter par les événements et menus spéciaux. Un peu déçue, heureusement que je n’ai payé que 3 500 yens ! Je préfère opter pour le menu à la carte et dépenser plus et au moins m’amuser un peu !

​Mot du mois : Tako-Paa (タコパー 🐙 ) ! Qu’est-ce que c’est ? C’est simple, c’est une Takoyaki Party, une soirée où on cuisine et mange des takoyaki ! Comme nous et la raclette party ou crêpes party !

​Une de mes étudiantes nous a invités, mes collègues et moi, à une takoyaki party chez elle. Miam miam ! Ce fut enfin l’occasion d’utiliser pour la première fois mon appareil que j’ai depuis presque deux ans xD ! La dernière fois que j’avais cuit des Takoyaki remontait à plus d’un an mais je n’avais pas perdue la main 💪.

​On a fait des Takoyaki classiques (donc avec le poulpe) puis des Cheeseyaki, c’est comme des Takoyaki sauf qu’à la place du poulpe, on a mis du fromage ! On est pas français pour rien ;D et c’est aussi bon !

Le 22 janvier (deux ans et sept mois au Japon, c’est un signe) il a neigé ! En une matinée Tokyo s’est teint de blanc avec une grosse vague de froid. C’était beau 💖. Ouais, mais c’était la première fois que je voyais une forte averse de neige à Tokyo.

Je m’en rappellerai de cette journée enneigée à Tokyo. Des alertes à la vague de froid ont été faites ainsi que des consignes disant de rentrer le plus tôt possible chez soi. Dans certaines entreprises japonaises, les employés ont été autorisés à rentrer chez eux à partir de 15h. Du côté des trains, beaucoup de perturbations. Des retards, des annulations, des trains énormément bondés. Fallait prendre son mal en patience et moi je suis pas du tout patiente. Parce que le temps c’est de l’argent. J’ai poireauté pendant une heure et demie à Shibuya avant de pouvoir prendre un train.

En rentrant chez moi après avoir passé 3h dans les transports il a fallu affronter une petite tempête de neige. Les routes n’étaient pas dégagées et il y avait jusqu’à 20 cm de neige.

Bref là, la neige c’est moins cool tout d’un coup. La prochaine fois, je ne quitte pas ma maison, je reste chez moi !

​Enfin, la grande info de ce mois est la suivante : je suis passée à la télé japonaise !

« Sensei, on vous a vu à la télé ! »

Mes étudiants m’ont vue et reconnue tout de suite ! ​Surprise ! Eh oui, début janvier, j’ai enregistré une interview pour la chaîne japonaise TBS​ dans le cadre de l’émission この差って何ですか (Quelle est cette différence ?), une émission de variétés qui traite des différences de culture, d’événements dans le monde.

Le thème de l’épisode, diffusé le mardi 30 janvier 2018, auquel j’ai participé était 日本の不思議 (Les ​merveille​s​ du Japon)​. Des étrangers ont été interviewés pour parler des aspects surprenants au Japon tout en les comparant avec leur pays d’origine. Moi, comme je suis française, on m’a demandé de parler… du pain ! Après une courte présentation, j’ai comparé le pain en France et au Japon, en mentionnant les pains à la crème ou aux haricots rouges et les pains au curry. A la fin, le journaliste m’a demandé si j’avais une question particulière et elle a été : « Pourquoi seulement le pain au curry est-il frit et pas les autres ? » 😂

Quelle est cette différence ?! Hum, hum question intéressante n’est-ce pas ? 😂 Pour connaitre la réponse, regardez la vidéo de l’émission ci-dessous. Vous pouvez voir en plus une super animation avec ma tête. J’ai l’air d’une mamie. Mon entourage a bien rigolé en regardant ça :​

Parler en japonais a été un bon challenge ! Je suis sûre que j’ai fait beaucoup de fautes ! D’ailleurs, poser ma question a été difficile, je n’arrivais pas à retenir tous les mots, on a du tourner 36 fois ! Les journalistes ont été très patients et gentils. En cadeau, ils m’ont offert…. du pain au curry et du pain à crème et aux haricots rouges qui ont fait mon déjeuner ! C’était une super expérience !​ ​

Pour plus d’infos sur l’émission, consultez le site internet.
この差って何ですか : http://www.tbs.co.jp/konosa/
Le staff cherche régulièrement des personnes parlant japonais pour leurs interviews. Si vous voulez tenter l’expérience, n’hésitez pas à demander 😉.


♫ Un article = Une chanson ► BTS – RUN

Publicités
0

► Navigation : Kimi no Nikki (septembre 2017)

Mon mois de septembre s’est résumé à deux choses : travail et apéro 🍻 ! Donc, je n’ai pas grand chose à raconter, mis à part que c’était un très bon mois de septembre 😂. Je n’avais jamais autant bu je crois.

Un emploi du temps chargé, mais un travail que je fais avec plaisir. Je passe de très bons moments avec mes étudiants, et avec certains ça se termine parfois en apéro. Vin blanc, vin rouge, cidre, tequila… accompagné de pain aux noix, de fromage et d’apéricubes 😁 (je n’ai plus mangé ça une fois que j’ai quitté la France !).
Pendant ces apéros, on a parlé, rigolé, j’ai appris à connaitre davantage mes étudiants et ils en ont appris beaucoup sur moi aussi. On a beaucoup échangé sur nos différences de culture et sur l’adaptation des français au Japon. En écoutant quelques faits, certaines m’ont dit : « Davina, tu deviens japonaise !! » 😂 Je n’ai pas de vrais amis japonais (je l’ai compris finalement au bout de deux ans… haha), mais mes étudiants les plus proches sont comme des amis. Je peux rester « française » et me comporter naturellement sans crainte d’être jugée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vive les apéros ! Et si ce n’était pas avec mes apprenants, c’était avec mes collègues, ma super équipe de choc qui me permet de travailler chaque jour en m’amusant ! On s’est fait deux nomikai, une sortie au karaoké, une soirée jeux vidéos et plusieurs petits apéros après le boulot 😂. J’aime ces gens. Ces quatre derniers mois ont été un bonheur ! Si bien que le temps a défilé à une vitesse folle !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ma sortie touristique de ce mois, c’était Kamakura début septembre ! Avec les amis, nous avons profité du beau temps pour aller s’y balader et se poser à la plage.

Nous avons marché du côté est vers le grand sanctuaire Tsurugaoka Hachiman-gū que je n’avais pas encore visité. Il faut monter des marches pour atteindre le sommet. Mais une fois en haut la vue est plutôt jolie et on remarque que des torii immenses sont alignées le long de la rue jusqu’à la plage Yuigahama. Il parait qu’au printemps avec les fleurs de cerisiers, c’est encore plus joli !

Tsurugaoka Hachiman-gū (鶴岡八幡宮)
Adresse : 2-1-31 Yukinoshita, Kamakura-shi, Kanagawa-ken
Accès : Kamakura station (Enoshima Dentetsu Line, JR Yokosuka Line, JR Shonan Shinjuku Line) sortie est

Eiko, ma mère « japonaise », m’a aussi partagé sa super cuisine chaleureuse et familiale. Souvent le lundi, comme je suis en repos, je passe chez elle et je reste pour le dîner ^^. Je peux parler japonais et découvrir de nouveaux plats, comme le nikumaki que je ne connaissais pas xD bah c’est super bon !

Enfin, j’ai aussi revu, après un long moment, mes amies françaises Elodie, Violaine et Suzon un dimanche aprem pour prendre un café et dîner ensemble à Yakitori Center, une chaîne d’Izakaya où on peut manger du poulet, du poulet, et… du poulet ? Vive le poulet !

Yakitori Center Takadanobaba (やきとりセンター 高田馬場駅前店)
Adresse : Hanakawa Building 7F, 4-8-7 Takadanobaba, Shinjuku-ku, Tokyo
Accès : Takadanobaba Station (Tozai Line, JR Yamanote Line, Seibu Shinjuku Line) sortie 1

En septembre, j’ai aussi terminé une session supplémentaire de cours de japonais chez Human Academy. C’était une classe plutôt facile pour moi mais je n’étais dispo que le jeudi ^^’. Nous n’étions que des français pour cette session et nous avons sympathisé tous ensemble.

Pour notre dernier cours, nous avons pris une petite photo de classe avant d’aller fêter la fin des cours à Torikizoku, un des Izakaya les moins chers ! On s’est fait péter le bide avec des yakitori et d’autres choses parfois accompagné de fromage (bah oui, nous sommes français) en trinquant avec bière et umeshu. Ma grosse déception a été le karaage qui était immonde et cramé >< moi qui adore ça… C’était le plus dégueulasse que j’ai mangé depuis que je suis au Japon…

Torikizoku Shinjuku (鳥貴族 新宿区役所通り店)
Adresse : Leo Shinjuku Building B1F, 1-2-3 Kabukicho, Shinjuku-ku, Tokyo
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Odakyu Line, Oedo Line, Marunouchi Line, Keio Line) sortie est

Et pour ce qui concerne le japonais… J’ai reçu mon certificat du JLPT N4 et je me suis inscrite pour le N3 qui aura lieu en décembre ! Je ne suis pas confiante car il s’annonce difficile pour moi. A tous les coups je mais me planter xD mais bon j’aurais essayé !


♫ Un article = Une chanson ► Jung Yong Hwa – Navigation

1

► FXXK IT : Kimi no Nikki (août 2017)

Août n’est pas vraiment le mois où je fais le plus d’activités. Déjà, avec la saison des pluies minable de cette année, c’est août qui a récolté et on a eu plusieurs jours d’affilée où il a plu, parfois des typhons, des orages violents et j’ai donc du annuler quelques sorties. Ensuite en août c’est le Obon, la période où les japonais rentrent dans leur ville natale et vont sur les tombes de leurs ancêtres. Il y a un long week-end. Pour moi, à l’école, c’était 4 jours de cours intensifs qui m’ont assassinée. J’avais besoin de souffler et de me reposer. La vie à Tokyo n’est pas de tout repos, on est sans cesse occupé. Parfois c’est chiant car j’ai soif de voyage, mais je suis bien entourée au boulot et je me dis qu’en économisant je pourrais me reposer pendant une longue période et me faire un beau voyage plus tard dans l’année. On y va petit à petit !

4 août : お疲ラメン!

Avec Miki et Pato, mes collègues de boulot, nous nous sommes offert un ramen après notre journée de boulot. Nous adorons tous les trois les ramens donc on a cherché un restau de ramen à Jiyugaoka. Il y en a pas mal dans ce quartier et cette fois, nous avons choisi ​Ichibanya (いちばんや). Il est simple, petit et tranquille. Les ramens sont pas mauvais et abordables (entre 800 et 1000¥). Le staff est sympa et en nous servant ils disaient « voilà » à la place de « douzo » (どうぞ) haha. Une petite faim, une envie de ramen, vous pouvez aller là. Testé et approuvé !

Ichibanya (いちばんや)
Adresse : 2nd Genta Building B1, 1-12-3 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo
Accès : Jiyugaoka station (Toyoko line, Oimachi line) sortie nord
Site internet : http://www.jiyugaoka-ichibanya.com/

20 août : 花火大会🎆めっちゃきれい

J’ai vu mon premier feu d’artifice de l’année ! L’été japonais est riche en feu d’artifice, pour certains vraiment très beaux et impressionants. Mais l’inconvénient pour moi est qu’ils ont pour la plupart lieu le samedi…
Mais celui de Jingu Gaien, lui, se déroulait un dimanche cette année ! Il est tiré depuis le stade Meiji Jingu situé à Shinanomachi. On peut le voir directement dans le stade si on achète un ticket à l’avance pour 3000¥. Il y a aussi des concerts avec des artistes et groupes célèbres, mais là le ticket monte jusqu’à 7500¥ environ. Si vous venez en mode touriste, faudra se faufiler quelque part pour bien voir le spectacle. Avec la foule, beaucoup de rues sont fermées à la circulation et on ne peut pas rester n’importe où.

Et moi comme j’ai loupé la date limite d’achat des tickets, je suis allée à l’événement en touriste 😁. Le staff n’arrêtait pas de dégager tout le monde des trottoirs et des bon spots qui étaient une gêne pour la circulation. Au final je me suis retrouvée à grimper sur un petit muret en mode aventurière et je me suis assise au pied d’un arbre pour prendre des photos. Bon c’était pas un mauvais spot, je voyais bien et j’ai pu capturer de beaux clichés. Ce n’était pas le plus impressionnant que j’avais vu mais j’adore les feux d’artifices donc c’était un moment de plaisir. Toutes mes photos sont sur Flickr !

Meiji Jingu Stadium
Adresse : 3-1 Kasumigaokamachi, Shinjuku-ku, Tokyo
Accès : Gaien Mae station (Hanzomon Line, Ginza Line) sortie 2, Shinanomachi Station (JE Chuo Sobu Line)

Après le feu d’artifice, j’ai filé à Ikebukuro pour aller boire un coup avec Miki et Pato. Miki nous a invités à boire dans le bar de son amie. Le bar se trouve dans la même rue que l’hôtel où sont restés mes parents pendant leur séjour au Japon 😁. Ils ont une variété de rhum, venant de différents pays. Ce n’est pas trop mon truc mais j’ai bu un super bon cocktail à la pêche, doux et sucré ! Le bar est petit mais convivial, le staff très chaleureux. L’amie de Miki est adorable, et en plus elle parle anglais. On a passé une soirée agréable 😊.

Kings Rhum
Adresse : Otaya Building 1F, 2-9-1 Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo
Accès : Ikebukuro station (JR Lines) sortie ouest
Site internet : http://www.kingrum.jp

21 août : Comme à la maison

Une journée glande, marche à pied pour terminer par une soirée chez Eiko et sa famille qui est je dirais ma « famille japonaise » haha. On a pris le diner comme en famille, en disant « Itadakimasu » avant de commencer à déguster les délicieux petits plats préparé par Eiko : soupe miso, salade, ratatouille japonaise (parce que ça ressemblait à de la ratatouille mais j’ai oublié le nom), viande, riz…

Après le repas, avec la fille de Eiko, Erika, et son amie, nous avons fait quelques feux d’artifices dans le jardin. C’était amusant ! J’ai eu l’impression de vivre mes premiers dramas japonais, ceux qui m’ont en partie donné un aperçu de la vie de famille et de la vie au Japon. C’était une bonne soirée conviviale. Je me sens comme en famille, et ça fait du bien quand on est expatriée, ça évite le mal du pays.

26 août : おつカラオケ 🎤🎶

Samedi soir, pour bien terminer la semaine de boulot, les membres de la team karaoké d’École Sympa se sont réunis pour aller chanter ensemble à Takadanobaba. Nous sommes allés à Karaoke no Tetsujin (カラオケの鉄人) pendant 3 bonnes heures. Je n’avais pas encore testé cette chaine de karaoké. Nous étions dans une petite salle mais les grandes ont l’air aussi bien que celles de Karaoke Côte d’Azur. Pour 3 heures avec une boisson, un samedi soir, comptez environ 3000¥ par personne.

Karaoke no Tetsujin (カラオケの鉄人)
Adresse : Takadanobaba Building 1F, 1-26-12 Takadanobaba, Shinjuku-ku, Tokyo
Accès : Takadanobaba Station (JR Yamanote Line, Tozai Line) sortie Big Box
Site internet : http://www.karatetsu.com

On s’est bien amusé comme d’habitude. Je n’étais pas venue à Takadanobaba depuis longtemps ! Il y a beaucoup d’écoles de langues et d’universités dans ce quartier, donc c’est un quartier vivant avec pas mal de jeunes… dont beaucoup qui sont bourrés le samedi soir 😂. Mais pour sortir et s’amuser, c’est bien !

28 août : Un petit tour au jardin !

Un lundi chaud mais assez ensoleillé, j’ai décidé de sortir en mode touriste. Suite à la recommandation d’une de mes étudiantes, j’ai visité les jardins de Hamarikyu. Ils se situent près de Shimbashi, dans le sud est de Tokyo, pas très loin du quartier de Ginza. Avant de me rendre aux jardins, j’ai pris le déjeuner chez Katsuya, parce que, vous le savez très bien, j’aime bien cette chaîne de restau rapide et ce n’est pas cher.

Katsuya Shinbashi (かつや新橋店)
Adresse : 2-16-1 Shinbashi, Minato-ku, Tokyo
Accès : Shinbashi (JR Yamanote Line, Ginza Line, Asakusa Line) sortie 8

De là j’ai parcouru le quartier, entourée de hauts immeubles à l’architecture particulière, avec parfois quelques temples ou sancutaires, signe de tradition, implantés au milieu de la modernité.

Puis je suis arrivée aux jardins, après une dizaine de minutes de marche à pied. C’est grand et reposant. On peut apercevoir la Tokyo Tower, Odaiba avec le pont Rainbow et l’immeuble de Fuji TV, le haut de la Tokyo Skytree derrière les immeubles. C’est bien d’y aller à toutes les saisons pour voir les différentes fleurs. En été je trouve qu’il n’y a pas grand chose donc je retournerai certainement voir les feuilles rouges fin novembre. La visite prend environ deux heures. L’entrée coûte 300¥ par personne. Après votre visite, vous pouvez recevoir un tampon sur votre prospectus ^^ !

Hamarikyu Gardens (浜離宮恩賜庭園)
Adresse : 1-1 Hama-rikyu Teien, Chuo-ku, Tokyo
Accès : Shinbashi station (JR Yamanote Line, Keihin-Tohoku Line, Ginza Line, Asakusa Line) sortie est, Shiodome station (Toei Oedo Line, Yurikamome Line) sortie est

Cette petite excursion m’a fait du bien ^^, un peu comme si je voyageais ! Vous pouvez retrouver les photos sur mon Flickr !


♫ Un article = Une chanson ► BIGBANG – 에라 모르겠다 (FXXK IT)