2

▶ Koyasan Stay : Séjour dans un Shukubo (宿坊)

Pour vivre pleinement un séjour dépaysant et renversant à Koyasan (高野山), lieu de culte fondé par Kobo Daishi (弘法大師), prenez le temps d’y rester au moins une nuit et profiter d’une hospitalité unique. Il y a un large choix de temples proposant un hébergement dans des chambres traditionnelles avec onsen (温泉) : on les appelle Shukubo (宿坊) !

A première vue, un Shukubo ressemble à une simple auberge de voyageurs ou à un Ryokan (旅館, auberge traditionnelle et typique du Japon). Cependant, la différence la plus attrayante se trouve dans l’hospitalité. En effet, ce genre d’hospitalité dont on bénéficie dans un Shukubo ne se trouvera nulle part ailleurs ! Seul un Shukubo offrira l’expérience directe du bouddhisme et la dégustation de ses plats végétariens du monastère tout en permettant à ses visiteurs de se sentir apaisé et relaxé.

Les tarifs varient selon les services proposés mais en moyenne, comptez entre 15 000 ¥ et 20 000 ¥ la nuit avec petit déjeuner bouddhiste traditionnel inclus. Malgré ce prix, les temples affichent très vite complet. Il est d’ailleurs recommandé de réserver quelques semaines en avance.

Dans cet article, Kimi vous propose de passer une nuit chez…
Koyasan Onsen Fukuchiin (高野山温泉福智院) !

※ Introduction

Parmi la centaine de temples entourant Koyasan se trouve le temple Fukuchiin (福智院) qui existe depuis 800 ans avec comme représentant bouddhiste Aizen Myouoh (愛染明王).

Situé au cœur de la ville, le Shukubo Koyasan Onsen Fukuchiin propose des hébergements de style japonais dans un temple bouddhiste historique. Les voyageurs peuvent se détendre dans les bains thermaux publics, découvrir les transcriptions manuscrites de sutra (写経, sha-kyō), et écouter la récitation des sutras pendant l’office bouddhiste du matin.

À pieds depuis le Shukubo, il est possible de rejoindre la porte Daimon de Kongobu-ji (金剛峯寺大門) en 15 minutes et le temple Kongobu-ji (金剛峯寺), en 5 minutes.

Adresse : 657 Koyasan, Koya-cho, Ito-gun, Wakayama (和歌山県伊都郡高野町高野山657)
Accès : Takano Keisatsu Mae Bus Stop (Nankai Rinkan Bus)
Site internet : https://www.fukuchiin.com/

※ Chambres et Services

Revêtues de tatami au sol, les chambres de style japonais disposent des commodités nécessaires. Toutes sont pourvues d’une télévision et d’un coffre-fort et les mieux situées dans le temple offrent également une vue sur les jardins. Équipements de toilette, yukata et serviettes sont fournies pour permettre un confort semblable à celui des Ryokan. Les voyageurs dorment dans un futon traditionnel apporté après le dîner et soigneusement préparé par le personnel.

Chez Koyasan Onsen Fukuchiin, les voyageurs peuvent profiter de bains thermaux publics intérieurs et exclusivement en plein air, ainsi que de salles de sauna. Après une longue journée de randonnée dans la montagne ou de balade au cœur des temples de la ville, c’est un moment de détente et de relaxation fort appréciable. Ils peuvent également se poser et admirer les jardins traditionnels Tosen (登仙庭), Aizen (愛染庭) et Hasuna Yuzen (蓮菜遊仙庭) conçus par Shigemori Mirei (重森三玲), célèbre artiste paysagiste de l’ère Showa (昭和). Envie de repartir avec des souvenirs ? Il est possible d’en acheter à la boutique du temple. Enfin, des journaux quotidiens et une bagagerie sont disponibles à la réception.

A l’arrivée pour le check-in, les moines accueillent chaleureusement les voyageurs tout en offrant une hospitalité dévouée. Malgré la barrière de la langue, ne parlant que très peu anglais, ils font la faveur de bien expliquer le fonctionnement des lieux et offrent une petite visite des différentes pièces du temple.

※ De la cuisine bouddhiste (精進料理) pour le repas

Des plats bouddhistes traditionnels végétariens sont servis pour le petit-déjeuner. Des dîners sont également préparés sur demande préalable et au prix de 3 300¥. Tous les repas sont servis en chambre à l’heure souhaitée ou dans la salle à manger pour les groupes, sous réservation obligatoire. Ici aussi, le client se sent roi. Les repas, alliant simplicité et esthétique, sont délicatement disposés à table avec une explication pour chaque plat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il serait regrettable de ne pas profiter de cette délicieuse cuisine même si elle exclut complètement viande et poisson. Les plats utilisent adroitement le gluten de blé, le wasabi de Kanayamaji (金山寺わさび) et le tofu de Koya (高野豆腐) comme substituts à la viande et offrent un aperçu des compétences, de la culture et de l’histoire des habitants de Koyasan. Les repas se composent également de plantes sauvages fraîches et de légumes de saison.

Voici par exemple un délicieux dîner (夕食) de chez Koyasan Onsen Fukuchiin, incluant :

  • légumes macérés (漬け物, tsukemono)
  • tofu nabe (豆腐鍋) accompagné de légumes et de plantes
  • tofu de Koya (高野豆腐)
  • peau de tofu (湯葉, yuba)
  • konjac (こんにゃく, konnyaku)
  • tempura (天ぷら)
  • riz blanc cuit (ご飯, gohan)
  • divers accompagnements en petite quantité (châtaigne, patate douce, aubergine, haricot vert…)
  • mochi (餅)
  • kaki (かき)
  • thé chaud (ほうじ茶, houjicha)

Et pour un bon petit-déjeuner (朝食) complet, on retrouve :

  • tororo (とろろ) avec feuilles de nori (のり) et sauce soja (しょうゆ, shoyu)
  • pot-au-feu de tofu frit ganmodoki (おでんがんもどき, oden ganmodoki)
  • salade de tofu (豆腐の白和え, tofu no shiraae)
  • soupe miso (味噌汁, misoshiru)
  • riz blanc cuit (ご飯, gohan)
  • tofu nabe (豆腐鍋)
  • hijiki (ひじき)
  • prune séchée (梅干し, umeboshi)
  • thé vert chaud (緑茶, ryokucha)

Savourez tranquillement et silencieusement votre repas tout en prenant le temps d’apprécier le gout de chaque aliment. Une fois terminé, il ne reste qu’à prévenir la réception par téléphone pour demander à débarrasser.

※ Office bouddhiste et expériences atypiques

Le point culminant d’un séjour dans un Shukubo est sans doute l’expérience de l’office bouddhiste (お勤め, otsutome) : la récitation des sutras qui imprègne le silence matinal, créant une atmosphère solennelle et vivifiante tout à fait unique.

Chez Koyasan Onsen Fukuchiin, ça commence à 6 heures tous les matin et ça dure environ 50 minutes ! Rassemblement dans la salle principale (本堂, Hondo). Inutile de réserver, il faut juste se présenter à l’heure, vêtus de vêtements normaux (pas en yukata) et se purifier les mains à l’entrée avec de l’encens avant de s’asseoir sur le sol. Pendant que les moines récitent les sutras, les visiteurs viennent s’incliner silencieusement derrière eux à tour de rôle pour prier. La cérémonie termine par un discours en japonais du moine principal, incluant des remerciements dans différentes langues (dont le français !) et la possibilité d’admirer les trésors de la pièce et de se rendre aux jardins.

Les visiteurs peuvent aussi profiter de leur soirée en s’essayant à d’autres expériences atypiques comme le Shakyo (写経), l’écriture manuscrite du sutra Hannya Shingyo (般若心経, le Sutra du Cœur), au prix de 1500 ¥ (réservation nécessaire). Cette pratique se différencie de la calligraphie ordinaire et peut-être considéré comme un exercice mental. En traçant chaque trait avec concentration, il est dit que le cœur s’apaise. Ecrivez votre souhait et tracez. Votre Shakyo recevra ensuite une bénédiction lors des offices bouddhiques du matin et est en général conservé au temple.

Enfin, il est possible de tester le Hourai (宝来), une décoration traditionnelle unique à Koyasan. Son design est réalisé de façon à attirer la chance. Le Hourai est réalisé avec du papier artisanal traditionnel de Koyasan. Compter 2000 ¥ (réservation nécessaire) pour réaliser son propre Hourai.

※ Kimi témoigne

• Points positifs

On se sent dépaysé et en immersion totale dans la culture japonaise et l’univers du bouddhisme. J’ai découvert beaucoup d’aspects des traditions japonaises dans les manga. J’ai l’impression de vivre en vrai ceux de mon adolescence. Les chambres sont propres et spacieuses avec des futons confortables et le nécessaire pour la toilette. On passe un moment agréable dans les bains. Le repas servi directement dans la chambre à l’heure souhaitée est léger, équilibré et nous permet de découvrir de nouvelles saveurs culinaires. Le personnel est chaleureux et respectueux. Si vous parlez un peu japonais, vous pouvez facilement engager la conversation avec eux.

• Points négatifs

On loge dans un monument religieux et ancien, ce qui implique le fait que les chambres n’ont pas de clef et qu’elles se verrouillent seulement depuis l’intérieur. Heureusement, il y a toujours des coffres-forts mais le fait de quitter sa chambre temporairement sans pouvoir la fermer à clef pourrait en déranger certains. Bien que les chambres soient équipées de chauffage, l’ancienneté du bâtiment fait qu’il fait en hiver très froid dans les couloirs. Attention au coup de froid lorsqu’on se rend aux bains ou aux toilettes !

• Bilan

Expérience unique au cœur du bouddhisme et des merveilles de Koyasan ! À expérimenter une fois dans sa vie au dépourvu d’un choc culturel probable !


Avez-vous déjà séjourné dans un Shukubo ?
Quelles ont été vos impressions ?


♫ Un article = Une chanson ► FTISLAND – Stay

0

► Not today : Kimi no Nikki (mars 2018)

Bientôt terminé l’air conditionné qui tourne sans cesse, le comatage sous le kotatsu, les pulls et le gros manteau… Mars, c’est l’arrivée tranquille du printemps et des beaux jours ! Il y a aussi le pollen (花粉) et ses allergies, appelées 花粉症 (kafuncho) auxquelles beaucoup de japonais sont allergiques. Pour ma part ça va, pour l’instant ! Mais il parait que dans deux ou trois ans, j’y aurai droit aussi 😅.
En tout cas ça me rappelle toujours cette pub que j’ai vu à la télé japonaise. Des médicaments pour combattre ces allergies. 花粉さん est tout mignon quand même !

En mars, je me suis remise à écrire, à « philosopher » un peu sur la vie, ma vie au Japon. En effet avec le staff de エコールサンパ où je travaille, nous avons lancé un blog (traduit en japonais) où les profs écrivent divers articles sur la vie au Japon, le mode de vie des Français, le travail, les activités, les vacances… pour nos étudiants et les Japonais intéressés par la France en général.

Donc désormais, vous pourrez retrouver mes articles en japonais sur http://ecolesympa.hatenablog.com, et je publierai la version française ici. Bon, ça fait longtemps que je n’ai pas écrit donc le niveau d’écriture est certainement moyen ^^ ». Je vais me remettre petit à petit à ça. Vous pouvez déjà retrouver cet article : Qu’est-ce qui est le plus important dans la vie ? (人生において一番大切なものは?). Bonne lecture !

Après le mois de février un peu pourri et malgré que je sois toujours un peu occupée à cause du travail, je suis quand même sortie. Avec la troupe サンパ, nous avons passé un bon dimanche à Shibuya.

J’ai emmené tout le monde au restaurant indien que j’adore pour le déjeuner. Comme c’était le midi, les menus étaient un peu différents du dîner mais tout était moins cher et on pouvait prendre des naan à volonté. J’ai payé la moitié de ce que je paye quand je viens le soir, soit 1100¥ (un menu à 800¥, contre 1200¥ le soir, un mango lassi à 100¥ contre 400¥ le soir et un cheese naan à 200¥) ! Heureusement qu’on avait une réservation car le restau était bondé. Mais pour les clients qui devaient attendre qu’une table se libère, les serveurs offraient un verre de lassi pour patienter. Je vous dis, c’est un bon restau ! Validé par mes potes également :) !

Shib Mahal Shibuya (インド料理 SHIB MAHAL)
Adresse : Minatsu Building 2F, 2-6-2 Dogenzaka, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Inokashira Line) sorties 3 ou 6

L’après midi, nous sommes allés faire une partie de fléchettes et de ping-pong. Je n’y avais pas joué depuis longtemps donc j’étais une vraie merde au début. Mais petit à petit c’est revenu ! J’ai gagné aux fléchettes mais Flo-chan m’a battue au ping-pong. C’était crevant mais ça m’a fait du bien de me défouler !

Si vous voulez jouer aux fléchettes, au ping-pong ou au billard, allez à Bagus ! Les frais d’utilisation coûtent 480¥ par personne et il faut également payer au moins une boisson à consommer. C’est moins cher si vous y allez en semaine. Comme dans un karaoké, on peut commander à manger et à boire. Une partie de fléchettes coûte 100¥ par personne. C’était dimanche après-midi alors il y avait peu de monde. On était tranquille.

Bagus (バグース)
Adresse : Saint Louis Building 4F, 26-3 Udagawa machi, Shibuya-ku, Tokyo (東京都渋谷区宇田川町26-3 サンルイビル4階)
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Inokashira Line) sortie 3
Site Internet : http://www.bagus-99.com/shops/b_shibuya

Comme le sport ça creuse, nous avons cherché un endroit pour nous poser et prendre un café et un dessert. Au hasard, on s’est posé au restaurant Tojiro dans Hikarie. On peut déjeuner ou juste prendre une boisson et un dessert. Les desserts ne sont pas mauvais mais pour ce qui est du café, moins. Allez-y plutôt pour un repas ^^ ».

Saryo Ise Tojiro (茶寮伊勢藤次郎)
Adresse : Shibuya Hikarie 7F, 2-21-1 Shibuya, Shibuya-ku, Tokyo (東京都渋谷区渋谷2-21-1 渋谷ヒカリエ7階)
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Inokashira Line) sortie 15

Le retour des beaux jours m’a convaincue de enfin faire réparer mon vélo, crevé et en train de rouiller depuis le début de l’hiver. Ça fait du bien de refaire du vélo au soleil ! Pour la réparation, je suis allée chez Olympic. C’est un magasin spécialisé dans les vélos mais pas que ! On peut aussi acheter du nécessaire pour la maison, des vêtements, des chaussures, des sacs… Et bien sûr des mécaniciens sont là pour réparer votre vélo ! C’est l’endroit le moins cher que j’ai trouvé pour ça. D’ailleurs, je ne comprends toujours pas comment j’ai fait pour ne payer que 1 000¥ le changement de mes deux pneus de vélo en une heure précise. J’ai précisément payé deux nouveaux pneus de vélos avec la chambre à air mais pas la réparation. Il y a deux ans et demie, quand j’étais allée à Olympic à Omotesando / Aoyama, un changement de pneu m’avait coûtée 2400¥ et ça avait pris 1h30 ! Finalement j’ai décidé de garder mon mamachari encore un peu avant d’envisager l’achat d’un vélo tout terrain où j’espère éviter de trop faire changer mes pneus de vélo xD.

Olympic Chuo Rinkan (オリンピック中央林間店)
Adresse : 4-14-10 Chuo Rinkan, Yamato-shi, Kanagawa-ken (神奈川県大和市中央林間4-14-10)
Accès : Chuo Rinkan Station (Tokyu Den-en-toshi Line, Odakyu Enoshima Line) sortie principale
Site Internet : https://www.olympic-corp.co.jp/shop/25

Olympic Aoyama (オリンピック青山店)
Adresse : First Aoyama Building, 3-3-7 Kita Aoyama, Minato-ku, Tokyo (東京都港区北青山3-3-7 第一青山ビル)
Accès : Gaien Mae Station (Ginza Line) sortie 3, Omotesando Station (Ginza Line, Chiyoda Line, Hanzomon Line) sortie A3
Site Internet : https://www.olympic-corp.co.jp/shop/60

Ma découverte du mois de mars : The Alley. C’est une chaîne de salon de thé venue de Taiwan et existante déjà dans plusieurs pays qui a récemment ouvert à Jiyugaoka. Vous pouvez y boire diverses saveurs de thé et bubble tea. Une de mes étudiantes m’a laissé un bon de réduction de 50% pour que je puisse tester. Aux heures de pointe, le salon est bondé ! Et je comprends pourquoi : leur thé est excellent ! J’ai opté pour le Royal No.9 Tapioca Milk Tea (ロイヤル No.9 タピオカミルクティー taille M 500¥, taille L 600¥) froid et c’était un pur délice ! Pourtant je ne suis pas très fan du bubble tea. Les prix sont dans la moyenne et vraiment c’est très bon. La déco du salon est originale également.

The Alley (鹿角巷 ジ・アレイ)
Adresse : 1-7-11 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo (東京都目黒区自由が丘1-7-11)
Accès : Jiyugaoka Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Oimachi Line) sortie sud
Site Internet : http://www.the-alley.jp/

Direction ensuite les US ! On a testé : Shake Shack ! Cette chaîne de restauration rapide sert des hamburgers, des hot-dogs, des crèmes glacées accompagnés de bières, de vins et bien plus encore. Il parait qu’on y mange les meilleurs hamburgers américains et que cette chaîne est populaire. Je me rappelle qu’à l’ouverture, il y avait souvent la queue. J’avais aussi entendu que les hamburgers étaient vraiment délicieux !

Si vous voulez mon avis, eh bien il est très différent ! Et je dirais même : je suis déçue ! Sérieusement ! Le hamburger n’est pas mon gros kiffe, donc je fais peut-être ma difficile, mais ceux de Shake Shack sont loin d’être une tuerie. Surtout que j’ai choisi celui recommandé par le staff ! Je crois que je préfère encore le Chicken Mythic de McDo. La taille mini coûte pas moins de 600¥ ! Et la grosse blague du siècle, les menus, ça n’existe pas ! Alors rajoutez une petite barquette de frites à 300¥ (400¥ pour des frites avec du fromage) et votre boisson « à la carte » toujours en version mini parce que 500¥ en plus ça fait mal. Vous payez presque 2000 ¥ un petit menu ! Et vous avez que dalle sur votre plateau !

Il y a déjà plusieurs Shake Shack dans différents quartiers de Tokyo comme Ebisu ou Shinjuku. Je suis allée à celui de Gaien Mae mais, franchement, je ne vous recommande pas d’y aller 😅.

Shake Shack (シェイクシャック)
Adresse : 2-1-15 Kita Aoyama, Minato-ku, Tokyo (東京都港区北青山2丁目1-15)
Accès : Gaien Mae Station (Ginza Line) sortie 3
Site Internet : https://www.shakeshack.com

Au Japon, le 21 mars, jours de l’équinoxe de printemps, c’est un jour férié. On l’appelle 春分の日. Mais quand on travaille à エコールサンパ, c’est un jour de cours intensifs. C’était crevant comme un marathon mais j’ai pu revoir des étudiantes que j’adore. J’ai enseigné un cours des plus chiants grammaticalement pour des japonais et dont j’ai réalisé 90% du livret. Donc j’avais la pression (ma propre pression surtout xD) mais heureusement, tout le monde était très content ! J’ai reçu beaucoup de commentaires très positifs des étudiants mais aussi des collègues. Ça fait plaisir à entendre après avoir fourni beaucoup d’efforts pour ça ! Merci tout le monde, car vous aussi, vous avez bien travaillé 😉💖. お疲れ様です👍

Le dimanche 25 mars était une journée parfaite pour admirer les cerisiers en fleurs. La saison du Hanami (花見) a officiellement commencé. Je suis allée me promener à Naka Meguro où on peut voir de belles fleurs de cerisers le long de la rivière et profiter du Meguro Kawa Sakura Matsuri (目黒川桜祭り). Un très bon spot pour les admirer en dégustant street food et diverses boissons à base de sakura mais aussi un des plus populaires, voire trop populaire ! De la station jusque dans les petites ruelles, c’est noir de monde. Difficile de bien profiter dans ces conditions. Un petit tour pour prendre quelques photos, manger et je suis vite rentrée 😅. En tout cas, j’apprécie toujours autant admirer ces merveilles de la nature !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, pour finir le mois en beauté, avec エコールサンパ nous avons aussi notre journée Hanami ! C’était au parc Kinuta (砧公園), un parc immense et très bien pour faire des journées pique-nique tout au long de l’année et pour admirer les fleurs de cerisiers également !

C’était finalement mon premier vrai Hanami ! Je veux dire par là, la journée que tu passes dans un parc avec la famille ou les amis, posé pour admirer les fleurs de cerisiers en mangeant, en buvant, en s’amusant… C’est une tradition au Japon et quand les fleurs de cerisiers apparaissent, les parcs se retrouvent énormément bondés le week-end ! Mais c’est vraiment un moment super agréable !

Donc je l’attendais avec impatience, ce Hanami ! Et on s’est très bien amusés ! A peu près une centaine de nos étudiants sont venus avec leurs proches. J’ai passé du bon temps avec mes étudiants, j’ai pris beaucoup de photos, j’ai beaucoup mangé xD et on a animé des jeux amusants, dont un jeu de mimes bien bruyant (les gens dans un périmètres de 10 km ont du bien nous entendre…). Et quelle chance, on a eu un magnifique soleil toute la journée ! Il faisait même assez chaud ! Une super journée !! 🌸🍶

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un mois un peu difficile aussi mais… ce n’est pas encore aujourd’hui que j’abandonnerai. Not today, comme le dis la chanson de BTS 😁.


♫ Un article = Une chanson ► BTS – Not Today

0

► Dog Days : Kimi no Nikki (juin 2017)

​Le mois de juin. Début de l’été et de la saison des pluies. Mais pour une saison des pluies on a connu pire. Il n’a pas plu tant que ça finalement mais la chaleur et l’humidité ont commencé à se faire ressentir !

10 juin : 飲み会サンパ

L’équipe avec qui je travaille maintenant à l’école a subi quelques changements et récemment, deux nouveaux nous on rejoint. A l’heure actuelle c’est une équipe avec qui je m’entends bien et nous avons pu créer un lien et apporter chaque jour une ambiance chaleureuse dans l’école.

Pour ça, nous avons organisé notre premier Nomikai ensemble. On a mangé et bu, on avait cuisiné et acheté beaucoup de nourriture (salade, pizza, tsukune…) et bu vin rouge, bière et vodka.

On a bien rigolé et après on a poursuivi la soirée au karaoké. On est allé dans un Karaoke Côte d’Azur (oui vous avez bien lu) et ils ont des super salles avec des beaux micros ! Il y a différentes tailles et différents concepts selon les goûts des clients : party room, VIP room, live room, family room… On a choisi la live room, c’était assez grand avec une petite scène. On y a mis le feu 😂 ! Mais le plus drôle était quand, au moment de partir, nous avons squatté à l’improviste une autre salle contenant un groupe de jap bourrés et torse nu pour certains 😂 ils nous ont accueillis à bras ouvert et avec des verres de Tequila à la main. On est resté jusqu’à minuit histoire de ne pas louper le dernier train. C’était un bon moment ! Bien arrosé mais ça s’est bien terminé. J’aime ces soirées 😁 !

Karaoké Côte d’Azur Jiyugaoka (カラオケコート・ダジュール自由が丘駅前店)
Adresse : Jiyugaoka NK Building 4F, 2-10-8 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo
Accès : Jiyugaoka Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Oimachi Line), sortie principale

13 juin : サンパで一年おめでとう

Pour vous dire à quel point j’ai des étudiantes trop géniales ! Une de mes classes, trois charmantes dames, m’ont invitée à manger un midi et ont tenu à m’offrir le repas pour fêter mes un an en tant que professeur. J’étais trop contente et touchée !

Nous nous sommes données rendez-vous chez gram, une chêne de café / pancakes principalement. Ils font des pancakes bien épais et moelleux, ふわふわ (fuwa fuwa) comme on dit ici. Pour ces super pancakes il faut patienter un peu le temps de la préparation mais la déco et l’ambiance sont sympas donc vous ne vous préoccupez pas du temps ^^. Mes étudiantes m’ont dite : « Mange un bon déjeuner, tu as besoin d’énergie et en dessert tu pourras prendre des pancakes ! ». C’était très bon ! Le prix peut rebuter un peu mais allez-y pour une pause café, les pancakes sont vraiment bons !

Gram Jiyugaoka (gram 自由が丘店)
Adresse : J Glass Building 1F, 2-12-13 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo
Accès : Jiyugaoka Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Oimachi Line), sortie principale

15 juin : ヒューマン飲み会🍻

J’avais mon cours de japonais du jeudi soir à Human Academy (ヒューマンアカデミー). Dans cette classe, nous ne sommes que des français. Après le cours, avec trois d’entre eux, je suis allée manger et boire dans un Izakaya. C’est la semaine alors les prix pour un 飲み放題 (nomihoudai, boisson à volonté) peuvent être avantageux. On a trouvé à Shinjuku un Izakaya 金の蔵 (Kin no Kura) qui faisait 飲み放題 et 食べ放題🍴🆓✨ (tabehoudai, nourriture à volonté) pour 2800¥ par personne pendant 1h30 ! C’est carrément un bon prix et vite rentabilisé xD. On a commandé en masse pendant 1h30 et on s’en est mis pleins le bide. Comme c’était en semaine et que l’Izakaya n’était pas bondé, on a pu rester plus longtemps sans avoir à payer en plus. On est ressorti à minuit 😂.

Kin no Kura Shinjuku East Exit (金の蔵新宿東口総本店)
Adresse : 東京都新宿区新宿3-36-12杉忠ビルB1F
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Odakyu Line, Oedo Line, Marunouchi Line, Keio Line) sortie sud-est

Je me suis d’ailleurs fait une petite frayeur avec les trains car au Japon le service termine à 0:00~0:30. J’ai réussi à avoir un train mais malheureusement les derniers ne vont pas jusqu’au bout de ma ligne et s’arrêtent à 4 stations avant la mienne ! Je me suis tapée une heure de marche à pied. Mais j’ai survécu. Dans la campagne de la préfecture de Kanagawa, c’est tranquille en pleine nuit, ça peut paraître flippant mais pas pour moi 😂.

24 juin : fête de la musique à Ginza

Si si, la fête de la musique, ça existe bien au Japon, du moins dans l’école où je travaille, oui ! Une des branches située à Ginza organisait une fête à cette occasion avec ses étudiants et tout le Staff pouvait se joindre à l’événement. Même si mes chers collègues de Jiyugaoka m’ont tous lâchée, j’y suis quand même allée après avoir fini le travail. Bon je suis arrivée vers la fin, y avait plus rien à manger ni à boire quasiment mais j’ai vu le moment où professeurs et étudiants ont fait des danses médiévales. L’ambiance était cool, on a bien rigolé. Les étudiants japonais étaient un peu réticents au début mais ils se sont prêtés au jeu et au final ils ont beaucoup aimé ! Après nous sommes restés entre collègues à boire encore un peu. Ce n’était pas grand chose mais juste le fait de passer du bon temps avec les collègues hors boulot, ça fait du bien. Je l’ai sûrement déjà mentionné, mais à l’heure actuelle c’est un plaisir de travailler avec eux. Donc hâte de remettre ça, avec une after au karaoké 😁.

25 juin : 書道しましょう!

Pendant mon cours de japonais du dimanche matin chez Human Academy (ヒューマン アカデミー), nous avons fait un petit atelier de calligraphie (書道).

La calligraphie japonaise 書道, littéralement voie de l’écriture, désigne la calligraphie des kanas, syllabaires typiquement japonais, et des kanji extraits des caractères chinois. Les différents types de calligraphies sont généralement liés à des écoles, qui enseignent l’art de faire de beaux caractères dans un type d’écriture existant, avec un certain style, pour la beauté du geste, du caractère et ou de l’écriture dans son ensemble. La calligraphie, à l’instar de la peinture et d’autres arts plastiques, demande l’utilisation de l’ensemble du corps pour s’exprimer pleinement. Le papier (on écrit sur la face la plus lisse), l’encre noire, le pinceau calligraphique (il y a deux tailles, un grand pour l’écriture du caractère er un petit pour votre signature, souvent en bas à gauche), et la pierre à encre sont les instruments essentiels pour la pratique de la calligraphie. Lorsque vous pratiquez, tenez le pinceau bien droit. La pression appliquée sur votre papier joue sur l’épaisseur du trait et également les gestes pour créer des effets à la fin.

C’était difficile mais vraiment intéressant ! J’ai écrit les kanji de « amour » (愛) et « ami » (友). Ils étaient pas trop foireux d’après mes profs. Je suis contente d’avoir eu cette opportunité 🙌💖 !

26 mai : lundi, tout est permis !

Je suis allée récupérer mon visa le matin et pour le déjeuner, je me suis posée à Yoshinoya (吉野家), une chaîne de restau qui fait des Gyudon aussi comme Sukiya. On en trouve partout. Ils proposent aussi du Black Curry. Du coup j’ai testé avec du porc et du fromage (牛とチーズ黒カレー). Pas mauvais. C’est un bon endroit pour les petits portes-monnaie 😂 et pour une courte pause déjeuner.

Mais en semaine, dans ce genre d’endroits, parmi les clients on trouve soit des ouvriers soit des salarymen. Que des hommes. De quoi se sentir bien seule xD.

Yoshinoya Yamato (吉野家大和駅前店)
Adresse : 1-1-26 Yamato-shi Chuo, Kanagawa-ken
Accès : Yamato Station (Odakyu-Enoshima Line, Sotetsu Line) sortie 1

Puis direction Shinjuku pour mon dernier cours de jap du lundi de la session printemps. Pour ce dernier cours, les professeurs nous ont fait vivre et expérimenter une cérémonie de thé (茶道) ! J’ai découvert beaucoup culturellement grâce à ces cours !

Certaines professeures portaient un kimono, il y avait tous les équipements pour préparer et servir le thé :

  • chawan (茶碗) : bol utilisé pour la préparation et la consommation du thé
  • chasen (茶筅) : fouet pour mélanger le thé en poudre dans l’eau
  • chaki (茶器) : pot contenant le thé en poudre, il en existe deux types selon la matière avec laquelle ils sont fabriqués (natsume (棗) pour les pots en bois ou bambou et chaire (茶入) pour les pots en céramique)
  • chashaku (茶杓) : cuillère à thé
  • kaishi (懐紙) : papier utilisé pour placer la nourriture (des sucreries japonaises qui accompagnent le thé) et essuyer les doigts. Il est normalement porté plié et coincé dans le devant du kimono

Nos professeurs ont d’abord expliqué le déroulement et ont fait une démonstration. Il n’y a pas toutes les étapes en détails, je précise. Je vous retranscris ce que j’ai vu pendant le cours d’une cérémonie de thé disons « simple ». La cérémonie de thé se déroule dans le plus grand des silences. Vous devez être calme et poli et porter des vêtements sobres, simples ou un kimono.

  1. お先に (en premier) : pendant que le thé est en cours de préparation, on vous apporte des douceurs. Ce sont souvent des sucreries japonaises. Lorsqu’on vous les apporte et qu’on vous propose de vous servir en disant « お菓子をどうぞ » (Okashi wo douzo = veuillez vous servir s’il vous plaît), vous faites une courbette et répondez « お菓子を頂戴いたします » (Okashi wo chōdai itashimasu = je prends, je reçois), vous dites « お先に » (Osaki ni = veuillez m’excuser de me servir en premier) à la personne qui se trouve après vous, vous prenez le plateau en face de vous avec vos deux mains, vous le soulevez légèrement pour exprimer vos remerciements, vous le posez, vous faites à nouveau une courbette et vous prenez une sucrerie que vous posez sur le kaishi. Enfin, vous faites passer le plateau à votre voisin. Vous consommez votre sucrerie avant de recevoir votre thé.
  2. お点前頂戴いたします (merci pour le thé) : le thé est prêt, c’est le moment de le recevoir. Vous faites en premier une courbette et dites « お点前頂戴いたします » (O temae chōdai itashimasu = je prends, je reçois le thé), vous prenez le bol de thé dans vos mains, posez sur la main gauche et tournez deux fois dans le sens des aiguilles d’une montre de 2h à 4h avec la main droite, buvez votre thé en trois gorgées. Une fois terminé, essuyez l’endroit où vous avez bu avec votre pouce et essuyez votre pouce avec le kaishi, tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre de 4h à 2h, reposez le bol. C’est fini.

Puis nous avons tous bu notre bol de thé en reproduisant du mieux qu’on avait compris. Pour ma part j’ai pu aussi essayer d’en préparer. Pour une première fois je me suis bien débrouillée !

C’était super pour une dernière leçon ! A la fin nous avons tous reçu une carte avec un mot des professeurs. Ils vont beaucoup me manquer ! Depuis que je vais à Human Academy c’est sans doute la meilleure session que j’ai faite ! Et je souhaite de pouvoir participer à une vraie cérémonie de thé un jour !

Après ma leçon j’ai retrouvé Géraldine à Shinjuku. On a passé du temps ensemble au Starbucks, on s’est baladé à Shinjuku et on est allé manger des ramen à la tomate chez Taiyou no Tomato. On a bien parlé et rigolé comme à nos habitudes xD. Elle rentre bientôt en France donc je profite du temps libre que j’ai pour en passer avec elle. Je regrette de ne pas avoir pu la voir plus souvent alors qu’on habitait dans la même ville TT. Maintenant qu’elle rentre je me dis qu’elle va me manquer !


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSION – Dog Days