1

▶ Au bout de mes rêves : Kimi no Nikki (octobre 2022)

Octobre : un mois très festif ! Si on est pas au courant que c’est Halloween ce mois, c’est que l’on reste trop enfermé chez soi ! Au Japon, les boutiques et magasins sont tout de suite à l’affut à chaque grand événement ou période importante du calendrier ! Octobre commence à peine que tous les produits en lien avec Halloween, les bonbons, les costumes, les décorations, sont aussitôt mis en vitrine ! Pour certains, cela commence même dès la fin de l’été. Toujours très ponctuels les Japonais, voire même un peu TROP ? En tout cas pour celles et ceux qui aiment cette fête, cela a de quoi les ravir !

Et puis ça y est, il commence à faire plus froid et moins beau. Certaines régions du pays se voient enchaîner deux-trois jours consécutifs de pluie non-stop, ce qui a de quoi rafraîchir et plomber un peu le moral. A vrai dire, la météo est assez capricieuse et on peut parfois encore bénéficier de journées ensoleillées et très douces, rappelant l’été normand pour que dès le lendemain, cela chute aux températures hivernales.

📔 Articles à consulter

• 健康・Santé •

⚕️ Effectuer un bilan de santé (健康診断) ⚕️

• 飲食・Manger & Boire •

🍵 Restaurant 1899 🍵

🍜 Ramen Ichiyu (ラーメン 一遊), le ramen perdu d’Ibaraki 🍜

• 極楽・S’amuser •

🎢 Universal Studios Japan (ユニバーサルスタジオジャパン) 🎢

• イベント・Évenements •

🏫 Les événements scolaires (学校行事) 🏫

🎃 Halloween au Japon (日本でのハロウィン) 🎃

• 旅行・Voyages •

🦪 Hiroshima – Nourriture et Restaurants 🦪

📷 Galeries photos à admirer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

☘️️ Fukui (福井) ☘️️

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kobe (神戸)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🎎 Kyoto (京都) 🎎

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🎊 Kyoto Jidai Matsuri (京都時代祭り) 🎊

🎥 Vidéos à visionner

🍜 本日のレストラン・Le restau du jour「ラーメン 一遊」🍜

@kimi_no_blue_travel

Déjeuner sain et léger et dégustation d’un magnifique plateau de desserts salé-sucré avec le matcha comme ingrédient phare chez le restaurant 1899 à Ochanomizu (レストラン1899御茶ノ水) ! Un plaisir pour les yeux et un régal pour les papilles ! #lunch #ランチ #東京 #サラダ #食事 #アフタヌーンティー #Tokyo #Ochanomizu #video #ビデオ #teatime #restaurant #抹茶 #お菓子 #sweets #matcha #御茶ノ水 #レストラン #抹茶パフェ #キーマカレー #うまい #Japan #yummy #日本 #foodporn #外国人 #関東 #Kanto #blogger #キミのブルートラベル

♬ Delicious Food – Mdstocksound
@kimi_no_blue_travel

Ascension du mont Kunimi (国見山) à Hirakata ! Une petite randonnée sympa et tranquille sous un beau soleil ! #japan #osaka #travel #日本 #登山 #kansai #大阪

♬ Happy Up Beat (Medium) – TimTaj
@kimi_no_blue_travel

Ascension du mont Kunimi (国見山) à Hirakata. Tout ce qu’on peut voir sur le circuit menant au sommet. #大阪 #kansai #登山 #日本 #travel #osaka #japan #nature

♬ LA LA LAND (Part 1) – Official Sound Studio
@kimi_no_blue_travel

Une journée ensoleillée à #Nara Balade au calme aux temples de Yakushiji #薬師寺 et Toshodaiji #唐招提寺 puis le palais Heijo #平城宮跡 #japan #日本 #travel #奈良

♬ The Weekend (Funk Wav Remix) – SZA & Calvin Harris

🇯🇵 Dans ma vie Nippone

• Les difficultés c’est du passé・困難はすぐに通り過ぎる •

On passe par beaucoup de bons moments, mais aussi des moments très difficiles dans notre vie, pouvant nous laisser croire qu’on est au bout du rouleau, au fond du trou, que le sort s’acharne et qu’on arrivera jamais à trouver le bonheur et la stabilité.
Lorsque nous regardons la vie avec du recul, nous pouvons voir que même les difficultés que nous pensions ne jamais voir disparaitre ont pris fin, et que nous pouvons sortir de chacune de ces difficultés en créant un tout nouveau « nous ». À travers les chemins cabossés de la vie, nous pouvons parfois céder au désespoir en nous concentrant sur les aspects négatifs. Mais nous devons nous rappeler ceci : le moment le plus sombre de la nuit est juste avant l’aube. Chaque difficulté que nous rencontrons passera bientôt.

Oui, ces moments difficiles sont derrière moi désormais. D’autres m’attendent sans doute mais pour l’instant, la seule chose à faire est de profiter du bonheur présent. Chaque moment présent est unique, il faut donc saisir au mieux chacun d’eux. Ne pas prendre les choses trop à cœur non plus, relativiser, et tout paraîtra beaucoup moins grave qu’on peut le penser.

• Et dédé nous emmena à Fukui !・サイコロ旅で福井に行ってきた! •

Pourquoi j’irais gratter des dés (Dédé) ? Parce que Dédé, il peut nous emmener à prix réduits dans divers endroits du Japon le temps d’un petit voyage le weekend ! C’est la compagnie de train JR West (JR西日本) qui a proposé cette initiative.

Cette campagne s’est tenue de juillet à septembre et offrait aux personnes désireuses de voyager la possibilité de recevoir un ticket aller-retour au prix de 5 000 yens en train, soit un tarif normal avec une rédution de 45 à 80% selon les destinations tirées au hasard parmi : Fukui / Awara Onsen (福井・芦原温泉), Hakata (博多), Onomichi (尾道), Okayama / Kurashiki (岡山・倉敷), Higashi Maizuru (東舞鶴), Amarube (餘部) et Shirahama (白浜) ! C’est la première fois que ce genre de campagne était réalisée par la compagnie JR West (JR西日本). Le principe était très simple : il suffisait de lancer les dés et c’est eux qui déterminaient la destination pour jusqu’à maximum 6 voyageurs !

Nous avons lancé des dés et Dédé nous a emmené jusqu’à… Fukui / Awara Onsen (福井・芦原温泉) ! Je m’y étais rendue pendant mon PVT alors que je parcourais un peu le Japon. Je ne pensais pas y remettre les pieds 6 ans plus tard accompagnée. Niveau météo, c’était pareil ! C’est-à-dire, de la pluie ! Niveau programme, en plus de retourner à Tojinbo (東尋坊), nous avons pris la voiture et parcouru les routes pour aller jusqu’au temple de Eihei-ji (永平寺) et au grand Bouddha Echizen (越前大仏), se réchauffer et se relaxer au onsen, manger un bon sauce katsudon (ソースカツ丼) et des fruits de mers frais sur un bol de riz (海鮮丼) dans des restaurants bien notés. Je n’avais pas visité les mêmes endroits la première fois mis à part Tojinbo (東尋坊), mais je me suis rendue compte que cette préfecture du Japon cachait beaucoup plus de beaux endroits ! Et d’autant plus beaux par temps ensoleillé !

• Concert de MAN WITH A MISSION・MWAMコンサート •

3 ans ! C’est le temps que j’ai attendu avant de pouvoir enfin refaire un concert. C’est le temps que j’ai attendu avant de revoir mon groupe japonais préféré sur scène ! Mes loups adorés ! Ils m’avaient manqué depuis le concert au Yokohama Arena de 2019 ! Le COVID-19 et leur popularité qui ne cessent de grandir ne m’auront laissé aucune chance de les revoir jusqu’à ce soir-là, le 30 octobre 2022. Enfin !! Après plusieurs loteries (oui, ça marche comme ça les concerts au Japon, on joue au loto pour gagner le droit d’acheter sa place), il y en a enfin une qui était pour moi ! Et qui plus est, le concert se tenait à Osaka, la veille de mon anniversaire. Je ne pouvais pas rêver mieux comme cadeau ! D’autant plus que j’ai pu me rendre au concert en très bonne compagnie et pas seule comme je l’ai souvent fait !

On était placés assez loin mais la vue était top quand même, on pouvait profiter des jeux de lumières, des animations et de la pyrotechnie dans leur ensemble. Sauf que des fois, j’avais du mal à capter quand les musiciens se déplacaient sur les côtés. Quand l’écran géant s’est ouvert au lancement du concert, je ne réalisais pas que je les revoyais enfin ! C’était un concert de dingue comme ils savent si bien les faire. La set list manquait de titres incontournables mais beaucoup de mes chansons favorites y figuraient. J’avais oublié que dans les concerts japonais, le public a une façon bien différente de profiter et de mettre l’ambiance, et que le groupe délivre de long speech dont je ne comprends pas tout. Le concert a été court, 1h30 environ et le rappel ne comptait que 2 chansons. Néamoins, ce fut de belles retrouvailles avec mes loups !

• Happy Birthday・お誕生日おめでとう •

J’avais passé un triste anniversaire l’année dernière. Il était hors de question que la même chose se reproduise cette année. Je me suis donc bien rattrapée le dernier weekend d’octobre. Chaque moment présent est unique il faut donc profiter de chacun d’eux. Ce n’est pas tous les jours que nous fêtons nos 22 ans (oups je crois que je me suis trompée de chiffre 🤣).

Une soirée au restaurant entre amis qui s’est poursuivie au bar en étant déguisé pout Halloween, un concert de mon groupe préféré, un dîner au restaurant avec mon keum. Et aussi un moment simple mais magique en soufflant ma bougie (parce que y en avait qu’une) sur un mignon petit gâteau monstrueux. J’ai un petit ami tellement adorable 🥰 ! J’ai eu 3 ans ! Cette fois j’ai eu de belles surprises et étais bien entourée. Merci à toutes ces personnes pour m’avoir permise de passer un bel anniversaire et pour avoir été à mes côtés. Je n’oublierai pas de si tôt ce superbe weekend ! Une année de plus. Une année avec laquelle je vais continuer d’avancer pour me rapprocher de mes rêves !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Novembre ne sera pas aussi festif mais pour Kimi,
il réservera d’autres sympathiques activités.
Vous en saurez plus dans le prochain numéro de Kimi no Nikki !


♫ Un article = Une chanson ► Jean-Jacques GoldmanAu bout de mes rêves

2

▶ Relax : Restaurant 1899


La pause thé relaxante comme à l’époque 🍵


À l’arrivée des beaux jours d’été ou lorsqu’il y a encore des journées assez douces, on a très envie de profiter du temps ensoleillé et de s’offrir un déjeuner et pause thé en terrasse.

À trois minutes de la gare d’Ochanomizu (御茶ノ水) à Tokyo, RESTAURANT 1899 OCHANOMIZU (レストラン1899御茶ノ水) vous accueille à sa terrasse ou dans sa vaste salle à manger pour une expérience culinaire japonaise unique qu’elle nomme ainsi « Eating Tea » (茶を食す, savourer le thé). Oui, ici le thé ne se savoure pas que dans une tasse ! Ce restaurant l’a bien saisi et a mis en œuvre dans sa cuisine des menus à la fois traditionnels et originaux avec le thé toujours inclus dans les ingrédients.

Dans cet article, retrouvez cette expérience relaxante chez RESTAURANT 1899 OCHANOMIZU que Kimi s’est offerte, accompagnée de son amie @tokyonofoodie.

🤗 Bienvenue chez 1899 (1899へようこそ)

Retour vers le passé ? Non pas vraiment. 1899 était-elle une année particulière au Japon ? En tout cas, c’est cette année-là que d’abord l’hôtel Ryumeikan Ochanomizu (ホテル龍名館お茶の水) a vu le jour avant d’ouvrir ensuite son restaurant.
Accueilli avec un arôme doux d’un brûleur d’encens à thé et le son des vieilles bouilloires utilisées à l’époque, c’est la découverte de la « beauté japonaise » selon RESTAURANT 1899 OCHANOMIZU à travers le thé et la cuisine servis.

À l’entrée du restaurant est affichée une large banderole avec le nom et le logo du restaurant. Et si le client s’y attarde et possède suffisamment de connaissances en kanji, il peut retrouver justement ceux du nombre 1899, soit respectivement 一 八 九 九 dans un cercle.

À l’intérieur, la déco ne démontre rien en référence à l’année 1899. Elle est au contraire plutôt chic et moderne. La terrasse est spacieuse et offre autant de coins d’ombre que de soleil, entourée de verdure et d’une petite fontaine, laissant oublier le côté citadin du quartier dans lequel on se trouve.

Le restaurant est parfois bondé le weekend et les jours fériés pour le tea time (14:00~18:00), il est donc préférable de réserver si on souhaite avoir une table sans attendre et passer la commande désirée. Sans réservation pour l’heure du thé, le personnel se montre cependant très chaleureux et autorise après le déjeuner à rester assis à table pour s’offrir un agréable moment de détente en terrasse jusqu’à l’heure du thé. Les journées de fortes chaleurs, les serveuses s’assurent de bien réhydrater leurs clients en servant de l’eau fraîche à volonté.

📜 Le menu (メニュー)

Le thé japonais est une boisson traditionnelle qui a longtemps été appréciée par les Japonais et l’est toujours aujourd’hui, offrant toujours à chaque gorgée, chaude ou froide, un moment de détente et de bonheur.
Afin de transmettre cet attrait du thé japonais et la meilleure façon de l’apprécier, RESTAURANT 1899 OCHANOMIZU propose une scène culinaire OMOTENASHI (おもてなし, hospitalité) avec du thé japonais dans le style original de 1899 pour transporter son client non seulement dans un voyage culinaire mais aussi culturel.

Le restaurant propose de magnifiques plats traditionnels et des desserts mettant à l’honneur le goût authentique de la cuisine japonaise. Le menu du déjeuner propose entre autres de la salade healthy et un délicieux curry keema (キーマカレー). Les assiettes sont joliment présentées et colorées et le contenu semble d’autant plus délicieux !

Pour le tea time, le matcha est très souvent à l’honneur sur le plateau Afternoon Tea qui semble faire fureur magré son prix (2 500 ¥) ! Joliment arrangé, il présente diverses petites douceurs à consommer et partager pour une collation tranquille. Pour le rendre toujours plus inédit, le contenu du plateau change à chaque saison. Pour les moins accro, il y a d’autres desserts plus classiques comme des tartes, des pancakes ou des snacks.

🍵 Place à la dégustation ! (さあ、試食するぞ)

Un plaisir pour les yeux et un régal pour les papilles !

La salade est fraîche et colorée ! Servie dans une large assiette, on découvre le nombre infini de différents légumes incorporés. On prend le temps de savourer chaque aliment, profitant de toutes les saveurs qui en ressortent. Le pain chaud est croustillant à l’extérieur et moelleux a l’interieur, comme un bon pain français ! Le petit potage en accompagnement est onctueux et étonnamment doux, le goût amer du matcha étant peu prononcé. Le curry keema (キーマカレー) vaut aussi bien qu’on le goute avec notamment son œuf mollet et sa chaude soupe miso en accompagnement.

Le plateau Afternoon Tea et le parfait au thé sont eux aussi un délice une fois en bouche, permettant ainsi d’apprécier le goût du matcha sous diverses petites douceurs !

❣️ Avis (意見)

Comment ne pas être satisfait après cette expérience culinaire sous un temps radieux ? La terrasse paisible, des assiettes magnifiques pour des plats succulents et de qualité. Le service s’est montré très chaleureux, fidèle à son OMOTENASHI, en nous autorisant à rester après notre déjeuner jusqu’à l’heure du tea time pour profiter du menu. Et pour ne pas nous déshydrater au soleil, les serveuses venaient régulièrement nous resservir de l’eau fraîche. La note peut monter jusqu’à 3 000 ¥ pour un menu déjeuner et un dessert mais cela en vaut bien le prix !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

💡 Infos pratiques (住所・アクセス)

Restaurant 1899 Ochanomizu (レストラン1899御茶ノ水)
Adresse : 3-4 Kanda Surugadai, Chiyoda-ku, Tokyo (東京都千代田区神田駿河台3-4)
Accès : Shin-Ochanomizu Station (Chiyoda Line) sortie B3a, Ochanomizu Station (JR Line, Marunouchi Line) sortie 2
Site internet : https://1899.jp/ochanomizu/
Facebook : official1899 | Instagram : @1899_official | Twitter : @1899Ochanomizu
Youtube : 1899

Retrouvez la beauté du menu en vidéo sur Tik Tok !

@kimi_no_blue_travel

Déjeuner sain et léger et dégustation d’un magnifique plateau de desserts salé-sucré avec le matcha comme ingrédient phare chez le restaurant 1899 à Ochanomizu (レストラン1899御茶ノ水) ! Un plaisir pour les yeux et un régal pour les papilles ! #lunch #ランチ #東京 #サラダ #食事 #アフタヌーンティー #Tokyo #Ochanomizu #video #ビデオ #teatime #restaurant #抹茶 #お菓子 #sweets #matcha #御茶ノ水 #レストラン #抹茶パフェ #キーマカレー #うまい #Japan #yummy #日本 #foodporn #外国人 #関東 #Kanto #blogger #キミのブルートラベル

♬ Delicious Food – Mdstocksound

💬 Vocabulaire (単語)

レストラン (resutoran) = restaurant
メニュー (menyu) = menu
おもてなし (omotenashi) = hospitalité
食す (食す – shokusu) = manger, savourer
昼食 (ちゅうしょく – chūshoku) = déjeuner, repas de midi
間食 (かんしょく – kanshoku) = collation, manger entre les repas
お茶 (おちゃ – ocha) = thé
水 (みず – mizu) = eau
コーヒー (koohii) = café
ジュース (jūsu) = jus
甘い (あまい – amai) = sucré, doux
苦い (にがい – nigai) = amer
冷たい (つめたい – tsumetai) = froid
しょっぱい (shoppai) = salé
住所 (じゅうしょ – jūsho) = adresse
アクセス (akusesu) = accès


♫ Un article = Une chanson ► MIKARelax

1

▶ Let’s Get It Started : Kimi no Nikki (janvier 2022)

L’embarquement pour le vol 2022 est annoncé ! N’emportez dans vos bagages que les meilleurs souvenirs de 2021 !
Laissez les mauvais moments aux objets perdus ! La durée de votre voyage sera d’exactement 12 mois ! Vos prochaines escales sont : Santé, Amour, Joie, Harmonie, Prospérité et Paix ! Le Commandant de bord vous propose le menu suivant, servi durant le vol : Cocktail de l’amitié, Suprême de bonne santé, Gratinée de prospérité, Plateau d’excellentes nouvelles, Salade de réussite, Bûche d’émerveillement… Le tout accompagné de bulles d’éclats de rires.
Bon et agréable voyage à bord du vol 2022 à destination du bonheur.

Très beau message de S. Roos redigé sur Japon de Tous les Jours

Et oui 2022 commence ! Une année où risque de souvent planer le doute, ou bien l’espoir. Une année de plus où il faudra continuer à s’adapter à la présence du COVID-19 dans nos vies. Mais comme toujours, chaque début d’année et une occasion de repartir du bon pied et de prendre un nouveau départ. Nouveaux objectifs, nouveau challenge, toujours pour atteindre ou poursuivre ses rêves. Et on espère pour ce blog de nouveaux articles intéressants, de nouvelles vidéos, beaucoup de belles photos et des voyages passionnants à partager !

Le grand froid de janvier plane et n’incite pas à sortir mais plutôt à vouloir rester enfouis sous la couette. Heureusement, le soleil est souvent là pour rendre cet hiver plus supportable. Il est bon de se balader sous le soleil et respirer un air frais !

📔 Articles à consulter

• 健康・Santé •

🚪 La quarantaine au Japon (日本での検疫) – Procédures 🚪

🚪 La quarantaine au Japon (日本での検疫) – Hébergements 🚪

• 飲食・Manger & Boire •

Harry Potter Cafe (ハリーポッターカフェ)

• 極楽・S’amuser •

🎢 Universal Studios Japan (ユニバーサルスタジオジャパン) 🎢

• 旅行・Voyages •

🇫🇷 Voyager en France pendant la pandémie 🇫🇷

🛌 Koyasan – Séjour dans un Shukubo (宿坊) 🛌

📷 Galerie photos à admirer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🏞️ Koyasan (高野山) 🏞️

🎥 Vidéos à visionner ce mois

⚡ 本日のカフェ・Le café du jour「Harry Potter Cafe」⚡

🛌 本日の体験・L’expérience du jour「Séjour dans un Shukubo」🛌

🇯🇵 Dans ma vie Nippone

• Nouvelle année en quarantaine・検疫中での新年 •

J’ai commencé 2022 en France entourée de ma famille. J’aurais aimé que mes premiers jours de 2022 en France soit plus nombreux. Mais il fallait déjà revenir au Japon. Cela n’a jamais été aussi stressant. Plus d’angoisse que de mal, j’ai passé la frontière et je suis bien rentrée sur le territoire. Mais en contrepartie, j’ai perdu ma valise et je suis revenue avec le COVID-19 alors que j’avais fait en sorte d’être très prudente. Surtout qu’en France, les gens ne faisaient pas tous attention et la situation était vraiment catastrophique. J’ai réalisé la rapidité et la facilité avec lesquelles le virus pouvait se transmettre. Même en étant soi-même prudent ça ne suffit pas.

Une quarantaine dans un hébergement sécurisé, puis un autre. Parfois je ne savais plus vraiment ou j’en étais, où je me trouvais. La France était déjà bien loin mais je ne me considérais pas comme rentrée au Japon. J’avais l’impression d’être à l’hôpital, d’être un spécimen dangereux. Ces premiers jours ont vraiment été étranges. Le plus dur pendant cette quarantaine et que les journées se suivent et se ressemblent, comme on est seul et qu’il y a souvent des moments où on a rien à faire, on se retrouve facilement à avoir des pensées négatives. C’est facile de se sentir déprimé. Je me suis instaurée une routine quotidienne et des activités pour ne pas y penser. J’ai souvent occupé mon temps avec Netflix, ma Nintendo Switch, en écrivant des articles pour le blog, en pensant à mes prochains voyages, en écrivant à mes proches et ceux qui me demandaient des nouvelles. Je faisais trois séances de sport par jour et des allers-retours dans la chambre pour bouger. Au fil des jours je me suis habituée à ce mode de vie restreint. Il m’a permis de me consacrer à des choses auxquelles je ne peux pas forcément donner de temps, d’être plus en contact avec la famille et les amis dont certains que je n’avais pas contacté depuis longtemps, de prendre plus soin de moi et de me relaxer. Après le choc du transfert et de la quarantaine rallongée, j’allais quand même mieux. Ce qui était difficile, c’était aussi savoir qui contacter selon le problème rencontré. Y a tellement d’informations partout que c’est facile de s’y perdre. J’étais aussi ennuyée qu’on ne me donne pas beaucoup de médicaments car mes symptômes demeuraient présents et inchangés au fil des jours.

C’était un peu injuste comme j’ai pu le penser au début, mais ça m’a aussi apporté beaucoup de choses positives et une (drôle) d’expérience en plus !

• Reprise du train-train quotidien, ou pas ?・通常の生活に戻る。もしかして戻らないかな? •

Après la quarantaine, place à la reprise du boulot et de ma vie nippone en toute logique. Sauf que je n’ai jamais réussi à faire une vraie journée de boulot complète. Le Japon est submergé par la sixième vague du COVID-19 avec le variant Omicron. Les membres du personnel, les enfants, beaucoup sont testés positif et en accord avec les mesures prises par la ville, l’école a du fermer ses portes. Au total, deux semaines de fermeture. Les événements sont repoussés, l’emploi du temps réorganisé. J’ai eu droit à des journées de « repos » à la maison et à des journées calmes de travail où j’en ai profité pour m’avancer un maximum. Mais je n’ai toujours pas revu tous les élèves. Et ça me manque car c’est ça qui rend ce travail amusant, ce pourquoi je suis motivée pour travailler. C’est dur car j’ai besoin d’eux. Ils sont ma seule occasion de recevoir un peu de chaleur humaine, d’amour. Oui, car au Japon, c’est très facile de se sentir seul(e) quand la famille ou les amis proches ne sont pas à nos côtés. Au fil des années, quand on comprend comment « fonctionnent » les Japonais, ce manque est davantage plus grand.

Je partais optimiste pour faire de cette année 2022 une superbe année. Rester moi-même, profiter du moment présent, ne pas me préoccuper des personnes toxiques. Mais finalement, des événements tragiques ou des incidents font que l’on perd tout espoir et qu’on se sent perdu.


♫ Un article = Une chanson ► The Black Eyed PeasLet’s Get It Started

3

▶ Wingardium Leviosa : Harry Potter Cafe (ハリーポッターカフェ)

Été 2021, Kimi terminait ses vacances par un passage à Nagoya. Après la visite du grand Bouddha de la ville (名古屋大佛), situé dans le temple Togan-ji (桃巌寺), que pouvait-il bien y avoir de spécial à Nagoya et seulement (ou presque) à Nagoya ? Il y avait le café Harry Potter (ハリーポッターカフェ) !

Ce n’est en rien japonais effectivement mais le célèbre sorcier a plutôt bien la côte au pays du soleil levant, avec notamment la zone thématique d’Universal Studios Japan et le projet d’ouvrir un parc à thème à Tokyo pour 2023. Et cet été-là, pour fêter les 20 ans de la sortie du premier film, deux cafés ont ouvert fin juillet. Oui seulement deux, le premier à Tokyo, et le second à Nagoya.

Quand on dit que la saga est populaire au Japon, preuve est qu’à l’annonce de l’ouverture de ces cafés, qui de plus étaient éphémères, les réservations sont très vite parties. En effet, il fallait effectuer une réservation par internet pour pouvoir s’y rendre. Elle était d’ailleurs payante, 715 ¥ (environ 5,50 €) par personne, et la facture devait être réglée à l’avance pour garantir sa place. Le Japon, toujours prêt à ajouter des frais pour s’en mettre pleins les poches puisque les fans au Japon sont toujours prêts à en mettre le prix… Une condition abusive mais qui n’avait pas pour autant rebuté les fans puisque une fois l’annonce faite, les différents créneaux horaires s’étaient très vite remplis. Difficile de trouver une table un weekend à l’heure du déjeuner et c’est d’ailleurs pour ça que Kimi s’est retrouvée à Nagoya pour pouvoir l’essayer. En tant que grande fan de la saga, c’était une occasion à ne manquer sous aucun prétexte !

Dans cet article, Kimi vous raconte comment se passait un déjeuner
au café Harry Potter de Nagoya !

📜 Un menu esthétiquement magique

Dans l’attente du jour J, on s’est préparé et on consulte le site internet pour se faire une idée de ce qui nous attendait. On a pu constater d’abord que le café proposait un menu original, bien présenté, rappelant clairement l’univers d’Harry Potter. Plats, desserts et boissons uniques et également des goodies originaux et des cadeaux offerts sous certaines conditions.

C’était surtout misé sur l’esthétique. Si on retrouvait le mythique gâteau d’anniversaire de Harry offert par Hagrid, identique à celui du film à la faute d’orthographe près, il était étonnant de ne pas retrouver de bièreaubeurre dans la carte des boissons. Ou bien des cocktails (sans alcool bien sûr) ensorcelants s’appelant Polynectar ou Félix Felicis, ou encore un filtre d’amour. Esthétiquement, les plats étaient très beaux et attirants en photo, culinairement cela semblait rester de la cuisine simple (sandwich, salade, gâteau au chocolat, café…). En clin d’œil au pays d’origine du sorcier, à savoir l’Angleterre, on retrouvait en plus des sandwichs le sherpherd’s pie (シェパーズパイ, tourte à la viande avec une croûte de purée de pommes de terre qui rappelle un peu le hachis parmentier). Il y avait du choix mais le menu aurait pu largement être revisité et renouvelé si ces cafés avaient été permanents. Pourquoi en faire seulement des cafés éphémères ?

Au niveau des prix, il fallait compter en moyenne 1 400 ¥ un plat. Des prix assez élevés mais à supposer qu’ils incluaient l’esthétique et le lieu tout en espérant une taille convenable et un bon goût envoûtant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© boxcafe-hp.jp

Et on transplane jusqu’au café !

Restait à voir la déco, l’ambiance, et la qualité de la cuisine. Alors c’est parti, on a transplané ! Le café Harry Potter de Nagoya a ouvert moins longtemps que celui de Tokyo, précisément du 23 juillet au 22 août 2021, dans le centre commercial LACHIC, près de la station Sakae.

Adresse : LACHIC B1F, 3-6-1 Sakae, Naka-ku, Nagoya, Aichi (愛知県名古屋市中区 栄 3-6-1 ラシック地下1階)
Accès : Sakae Station (Higashiyama Line, Meijo Line) sortie 16
Site internet : https://boxcafe-hp.jp/cafe_menu/

Arrivé au café à l’heure de la réservation, on présentait son ticket de réservation et faisait la queue. En attendant que le personnel, qui n’était pas déguisé en sorcier ou autre créature magique, amène les clients à table sans un petit coup de baguette magique ou de poudre de cheminette, il y avait le temps de bien explorer le menu et de faire les bons choix. Il fallait remplir une feuille de commande à remettre aux serveurs. Toute commande devait être faite à l’avance sans ajout ni changement possible après. Chaque client recevait ensuite un ticket avec un numéro pour l’achat des goodies à l’intérieur.

Il s’agissait de l’unique visite de ce café, donc pour en profiter un maximum, Kimi s’est orientée vers un choix de plusieurs plats et boissons pour s’offrir un menu bien complet et déguster des choses variées à la fois agréables à regarder et délicieuses : un smoothie pour se rafraîchir, une salade en entrée, suivi du sherpherd’s pie en plat de résistance, et enfin un gâteau accompagné d’un cafe latte pour le dessert. L’addition s’annonçait salée mais il n’y avait aucun retourneur de temps pour ramener Kimi dans cet endroit magique alors autant se faire plaisir !

S’agissant d’un café éphémère, la décoration et le lieu ne nous transportait pas dans la grande salle commune de Poudlard, ni aux Trois Balais, mais il y avait tout de même les musiques du film qui résonnaient en fond, des photos des personnages principaux et des vidéos diffusant les bandes annonces de la saga. C’était étroit, les tables étaient petites et les sièges peu confortables. Alors que les plats et boissons commandés arrivaient en même temps et dans le désordre (le dessert et le café en premiers par exemple, à quoi sert la feuille de commande remplie à l’avance si ce n’est une meilleure organisation du côté cuisine ?!), il était difficile de bien profiter et de manger à l’aise. Et enfin qui dit café éphémère, dit jeunes serveurs recrutés en baito (petit boulot). Peu d’expérience, manque d’aisance, maladresse au moment de servir les plats, oubli d’apporter des couverts, tout ça en plus d’être peu aimables pour certain(e)s !

À vouloir trop bien organiser, c’était donc plutôt désorganisé ! Arrivé à table, à l’appel de son numéro, chaque client devait se rendre au petit coin goodies et faire ses achats si il désirait quelque chose. Il n’était possible d’acheter uniquement à ce moment-là pour éviter que le coin soit trop bondé compte tenu de la superficie du café (et sans doute de la situation sanitaire actuelle). Le temps était aussi compté. À partir de l’heure de réservation, le client pouvait rester jusqu’à 80 minutes dans le café.

Point positif tout de même, les plats étaient aussi beau qu’en photo. Niveau goût, c’était assez banal et bon sans pour autant être digne d’une cuisine gastronomique et originale. Mais le sherpherd’s pie servi bien chaud restait un régal et les quelques légumes inclus (potiron, brocolis) étaient frais et délicieux. La salade était moins succulente mais bien présentée dans de la vaisselle qui rappelait aussitôt le matériel du cours de botanique. Esthétiquement bien travaillée, on retrouvait dans un pot la plante mandragore représentée par une boule de pomme de terre enrobée de terre représentées par des algues sèches hijiki (ひじき). Cela pouvait paraître trompeur mais le contenu du pot était bien comestible et au fond on y trouvait même des noix et des graines de haricots.

Le smoothie, disponible en 4 sortes selon la maison choisie, ressemblait à une petite potion étrange colorée, la vapeur s’échappant du pot en dessous du verre contenant le smoothie grâce à une réaction chimique. Selon la couleur, on devinait la saveur : le smoothie Gryffondor de couleur rouge était sans doute à la fraise.

Le verre de cafe latte froid se cachait sous un nuage de fumée s’échappant de la locomotive du Poudlard Express, représentée par de la barbe à papa. Le plus attractif restait le dessert : le gâteau d’anniversaire de Harry à décorer soi-même. Ici aussi c’était plus l’esthétique que le contenu qui jouait. Il s’agissait simplement d’un chiffon cake recouvert d’une couche de crème pâtissière rose sur lequel on venait écrire soi-même avec une autre crème pâtissière verte le mythique message « HAPPEE BIRTHDAE HARRY » (ou le message de son choix) et disposer des fruits pour la décoration. Globalement c’était bon et les portions étaient de taille correcte. Mais c’était plus beau que bon !

❣️ Méfait accompli !

Un déjeuner dans le café Harry Potter s’avérait une expérience sympa pour tout grand fan de la saga. Mais c’était loin d’être magique et on ressortait à la fois content et déçu. La présentation des plats étaient irréprochable mais pour certains, cela manquait de gout. Niveau confort et organisation, pouvait mieux faire. Les plats arrivaient tous en même temps, pas assez d’espace à table pour tout disposer. La limite de temps était suffisante au vue du manque d’espace mais ne pas pouvoir se déplacer ou commander librement et à tout moment était un peu ennuyant. Il y aurait pu y avoir plus d’éléments clés pour vraiment transporter le client dans l’univers de la saga. Des serveurs déguisés en sorciers, agissant de manière un peu théâtrale avec quelques coups de baguette magique par exemple…

On attend plus de magie si un nouveau café éphémère (ou pourquoi pas éternel) décide d’ouvrir dans un futur plus ou moins proche !

Retrouvez la visite du café Harry Potter à Nagoya en vidéo sur
Kimi no Terebi (キミのテレビ) !


Avez-vous testé le café Harry Potter ?
Quelles ont été vos impressions ?


♫ Un article = Une chanson ► Vienna PhilharmonicHedwig’s Theme

1

▶ Find You : Kimi no Nikki (juillet 2020)

Pluie est le mot qui pourrait résumer ce mois de juillet en partie… Quasiment tout le mois entier a vu passer plusieurs épisodes pluvieux à n’en plus finir. Des weekends, des semaines de pluie incessante. Rien de pire pour rendre les journées tristes et déprimantes et gâcher une partie des voyages. Ces intempéries ont été parfois dévastatrices dans certaines régions du pays, provoquant inondations et glissements de terrain. Une saison des pluies bien longue et violente… Et donc un mois relativement peu passionnant. 🌧️

※ Les événements du mois 🎊

• Tanabata (七夕🎋🌌)

Comme tous les ans, la fête du Tanabata (七夕) revient le 7 juillet. C’est l’occasion de pouvoir faire un vœu (お願い) écrit sur un tanzaku (短冊) puis accroché sur une branche de bambou feuillue (笹の葉). Les amants séparés mais très amoureux Orihime et Hikoboshi se donnent rendez-vous sur la voie lactée (天の川) et qui sait, peut-être que grâce à eux, votre vœu deviendra réalité ?

Si cette année, en raison du Coronavirus, la plupart des festivals ont été annulés, à Hirakata, au parc Yamadaike (山田池公園), les visiteurs ont pu venir y écrire leurs vœux pendant une semaine. Chaque jour, les 15 premières personnes ont pu en plus repartir avec une branche de bambou feuillue. Une occasion de célébrer en plus la fête chez soi avec une petite décoration.

Pour tout savoir sur la fête du Tanabata, rendez-vous sur cet article [文化&伝統・Culture & Traditions] !

• Ochugen (御中元)

Si en Occident on s’offre des cadeaux à Noël ou pour les anniversaires, ce n’est pas spécialement le cas au Japon ! Pour les cadeaux, on va en offrir à d’autres périodes. Dans la société japonaise, on connait deux saisons réservées spécialement à la remise traditionnelle de cadeaux dans la société japonaise : Oseibo (御歳暮), cadeau offert en fin d’année et Ochugen (御中元), offert en été pendant Obon (お盆).

Ochugen est le cadeau offert pendant la première quinzaine du mois de juillet tandis. A l’approche de cette période, il est possible de voir ces cadeaux disposés sur des supports spéciaux dans les supermarchés et les magasins. On les offre généralement pour exprimer sa gratitude envers une personne à qui on est redevable : enseignant, patron, parents, entre entreprise partenaires… On peut aussi en remettre aux amis.

Pendant Ochugen, les gens offrent donc des cadeaux pour exprimer leur reconnaissance, mais aussi pour célébrer l’été. Ils sont généralement offerts entre le 1er et le 15 juillet, le 15 étant le jour de la pleine lune selon l’ancien calendrier lunaire. Ils sont emballés dans du papier appelé kakegami (掛け紙) avec un arc rouge et blanc en papier torsadé. La combinaison de couleurs blanches et rouges est considérée comme le symbole de la fête au Japon.

Le contenu constitue généralement des somen, des nouilles consommées froides pour surmonter les fortes chaleurs de l’été japonais. Puis, il y a les fruits de saison ! Et certaines préfectures possèdent leur fruit phare pour satisfaire les Japonais pendant Ochugen : Shirokko, la belle pêche de couleur blanc laiteux de la préfecture de Yamanashi, Satonishiki, les cerises japonaises très sucrées en forme de gemme de la préfecture de Yamagata, le melon d’Hokkaido ou de la préfecture de Shizuoka. Enfin, on offre aussi des canettes de jus ou d’autres boissons, ou encore des bonbons ou des pâtisseries traditionnelles.

Cette coutume consistant à choisir un cadeau spécial en guise de reconnaissance a commencé à l’époque Edo et se poursuit encore aujourd’hui. Même avec les temps changeants, c’est toujours une pratique chère aux Japonais pour montrer sa gratitude. Dans l’exemple des entreprises, le Ochugen destiné au patron est offert par l’ensemble des employés ayant chacun mis une somme d’argent.

※ Les sorties et excursions du mois 🏞 🏙

• Leçon de Taichi au parc Yamadaike (山田池公園での太極拳レッスン)

Le taichi (太極拳, Taikyokuken en japonais) est un art martial chinois dit « interne » souvent réduit à une gymnastique de santé. Il peut aussi comporter une dimension spirituelle. Il a pour objet le travail de l’énergie appelée « chi ».

© Amazon

Au parc Yamadaike, on peut s’essayer à cet art martial le dimanche matin de 10h00 à 11h20 deux fois par mois pour 800 ¥ la leçon ! Pour connaitre les dates exactes, se référer au calendrier du parc sur le lien suivant : Yamadaike Park Event Calendar.

© Yamadaike Park

Pour participer à une leçon, se présenter au centre du parc (ouvert tous les jours de 9h30 à 19h30) et demander à s’inscrire pour une leçon. Il est possible de s’inscrire le jour-même directement sur place ou par téléphone. Le participant remplit un formulaire où il renseigne son nom, numéro de téléphone, lieu de résidence, moyen de transport et la date de la leçon souhaitée avant d’effectuer le paiement. Le jour de la leçon, les participants patientent dans le centre jusqu’à l’arrivée du professeur avant de se rendre dans le lieu choisi pour la leçon. Les leçons se déroulent le plus souvent à l’extérieur, au niveau des observatoires ou aires de repos du parc. Le choix revient au professeur selon les conditions météo. En cas de pluie, les leçons se déroulent en intérieur.

Le taichi, c’est un peu comme de la danse du point de vue d’un(e) débutant(e). Sur fond musical relaxant et apaisant, le cours débute par un échauffement de 15 minutes consistant à suivre les pas du professeur et répéter les mêmes gestes. Il explique ensuite en quoi consiste cet art et les points sur lesquels il souhaite travailler. On retient trois points importants dans le taichi :

1 – le relâchement : pour garantir la fluidité des mouvements et leur coordination
2 – la vitesse : effectuer les pas lentement et en douceur, pas de geste brusque
3 – la force pengjing : force interne consistant à relier chaque partie du corps en restant relaxé

La position des jambes, le regard (droit devant soi), l’orientation des parties du corps, la hauteur de levée des bras sont aussi très importants !

Un peu comme en danse, on répète l’enchaînement étape par étape avec le professeur, puis sous sa supervision du professeur qui ensuite récapitule les points positifs et les points à améliorer. Le cours termine par le grand enchaînement en suivant le professeur.

Art martial très complexe par ses origines encore mal connues et ses nombreux styles, il n’en reste pas moins accessible à tout novice souhaitant développer sa force interne.

Leçon de Taichi (太極拳レッスン)
Jours et heures : dimanche, deux fois par mois de 10h00 à 11h20
Lieu : Yamadaike Park
Adresse : 1-1 Yamadaike Kouen, Hirakata-shi, Osaka (大阪府枚方市山田池公園1−1)
Accès : Fujisaka Station (JR Line) sortie nord
Site internet : http://yamadaike.osaka-park.or.jp/eventpage
Tarif : 800 ¥ la leçon

※ Les restau et cafés du mois 🍴☕

• Senmaida Rest House (千枚田レストハウス)

Lieu décontracté et idéal pour les familles et voyageurs en visite de Shiroyone Senmaida Rice Terraces (白米千枚田), cette échoppe de la Michi no Eki Senmaida Pocket Park (道の駅千枚田ポケットパーク) propose de nombreux produits locaux à proximité des rizières.

Dans la partie restaurant, on peut s’installer à table ou en terrasse et profiter des petits plats phares à petits prix comme les soba ou udon au bouillon de poisson (あごだしうどん&そば), le kakashi (かかし, épouvantail en japonais), une brochette frite d’œuf de caille et de saucisse ayant ainsi la même forme qu’un épouvantail, sans oublier les onigiris (おにぎり, boulettes de riz) préparés à partir du riz cultivé dans les rizières de Shiroyone Senmaida !

En été, les glaces aux saveurs variées, en cône ou bien en pot avec des morceaux d’egara manju (えがら饅頭, spécialité de la ville de Wajima) ou de pâte de haricots rouges (あずき) sont aussi bien rafraîchissantes. Pour faire le pleins d’énergie avant d’arpenter les rizières ou pour un petit remontant après la balade, c’est l’endroit parfait dans un cadre convivial et tranquille.

Senmaida Rest House (千枚田レストハウス)
Adresse : 99-5 Habu, Shiroyonemachi, Wajima, Ishikawa (石川県輪島市白米町ハ部99−5)
Accès : Shiroyone senmaida Bus Stop (Machino Line)
Site internet : https://senmaida-monogatari.com/restaurant

• Michi no Eki Parc Nishiyama (道の駅 西山公園)

Sur la route, pendant un voyage en voiture et pas vraiment d’idées pour le déjeuner et surtout pas envie de perdre trop de temps. Optez pour les Michi no Eki (道の駅). Il y a dans la plupart de ces aires de repos japonaises des boutiques de souvenirs et des cafétéria proposant des produits et plats locaux typiques de la région que vous visitez. Ça donne toujours un aperçu de ce qui vous attend si vous faites du tourisme par la suite.

On a eu l’occasion de s’arrêter dans celle du parc Nishiyama (西山公園) à Sabae (鯖江) dans la préfecture de Fukui (福井県), pour un déjeuner express et pas cher. Le tourisme sera pour la prochaine fois.

La commande est rapide et simple ! On choisit son plat au distributeur, on remet le ticket au comptoir, on paye et on attend que notre numéro soit appelé.

Dans cette Michi no Eki, le plat de marque est le burger à l’aubergine (ナスバーガー), plus healthy qu’un cheeseburger ou un burger classique ! Le sauce katsudon (ソースカツ丼), typique dans la ville de Fukui, est aussi recommandé.

Service rapide et de la cuisine correcte pour des prix relativement raisonnables. Compter en moyenne 650 ¥ un plat. Manger dans une Michi no Eki est un bon plan pour un gain de temps et d’argent.

Michi no Eki Parc Nishiyama Coin Nourriture et Boisson (道の駅 西山公園 飲食コーナー)
Adresse : 3-9 Sakuramachi, Sabae, Fukui (福井県鯖江市桜町3丁目9)
Accès : Nishi Sabae Station (Fukui Tetsudo Line), Sabae Station (JR Lines)
Site internet : http://www.nishiyama-park.jp/author/kazuo/

※ Dans ma vie Nippone 🇯🇵

• Reprise du tennis 🎾🥰

Après un cours d’essai convaincant en juin, je me suis inscrite dans une école de tennis tout près de la maison. À force de passer devant, il était temps que je me renseigne sur les leçons et les prix. Le premier cours m’a fait un bien fou, je ne me sentais pas si fatiguée malgré les efforts, au contraire, j’étais encore plus en forme et ressourcée.

En rejoignant un club, je peux à nouveau travailler la technique, ce dont j’avais bien besoin ! Et aussi bien me défouler après une semaine de boulot.

Je ne me suis pas vraiment fait de nouveaux amis (bien sûr je ne viens pas pour ça mais c’est toujours mieux de jouer en compagnie de personnes avec qui on a pu sympathiser), mais je m’amuse bien pendant la leçon et ressort de bonne humeur et ressourcée. C’est encore un peu difficile de comprendre les explications de mon coach mais chaque leçon est structurée de la même façon donc je ne me sens pas trop perdue. Désormais j’attends chaque samedi avec impatience 🥰 !


♫ Un article = Une chanson ► MAN WITH A MISSION – Find You