1

▶ Au bout de mes rêves : Kimi no Nikki (octobre 2022)

Octobre : un mois très festif ! Si on est pas au courant que c’est Halloween ce mois, c’est que l’on reste trop enfermé chez soi ! Au Japon, les boutiques et magasins sont tout de suite à l’affut à chaque grand événement ou période importante du calendrier ! Octobre commence à peine que tous les produits en lien avec Halloween, les bonbons, les costumes, les décorations, sont aussitôt mis en vitrine ! Pour certains, cela commence même dès la fin de l’été. Toujours très ponctuels les Japonais, voire même un peu TROP ? En tout cas pour celles et ceux qui aiment cette fête, cela a de quoi les ravir !

Et puis ça y est, il commence à faire plus froid et moins beau. Certaines régions du pays se voient enchaîner deux-trois jours consécutifs de pluie non-stop, ce qui a de quoi rafraîchir et plomber un peu le moral. A vrai dire, la météo est assez capricieuse et on peut parfois encore bénéficier de journées ensoleillées et très douces, rappelant l’été normand pour que dès le lendemain, cela chute aux températures hivernales.

📔 Articles à consulter

• 健康・Santé •

⚕️ Effectuer un bilan de santé (健康診断) ⚕️

• 飲食・Manger & Boire •

🍵 Restaurant 1899 🍵

🍜 Ramen Ichiyu (ラーメン 一遊), le ramen perdu d’Ibaraki 🍜

• 極楽・S’amuser •

🎢 Universal Studios Japan (ユニバーサルスタジオジャパン) 🎢

• イベント・Évenements •

🏫 Les événements scolaires (学校行事) 🏫

🎃 Halloween au Japon (日本でのハロウィン) 🎃

• 旅行・Voyages •

🦪 Hiroshima – Nourriture et Restaurants 🦪

📷 Galeries photos à admirer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

☘️️ Fukui (福井) ☘️️

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kobe (神戸)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🎎 Kyoto (京都) 🎎

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🎊 Kyoto Jidai Matsuri (京都時代祭り) 🎊

🎥 Vidéos à visionner

🍜 本日のレストラン・Le restau du jour「ラーメン 一遊」🍜

@kimi_no_blue_travel

Déjeuner sain et léger et dégustation d’un magnifique plateau de desserts salé-sucré avec le matcha comme ingrédient phare chez le restaurant 1899 à Ochanomizu (レストラン1899御茶ノ水) ! Un plaisir pour les yeux et un régal pour les papilles ! #lunch #ランチ #東京 #サラダ #食事 #アフタヌーンティー #Tokyo #Ochanomizu #video #ビデオ #teatime #restaurant #抹茶 #お菓子 #sweets #matcha #御茶ノ水 #レストラン #抹茶パフェ #キーマカレー #うまい #Japan #yummy #日本 #foodporn #外国人 #関東 #Kanto #blogger #キミのブルートラベル

♬ Delicious Food – Mdstocksound
@kimi_no_blue_travel

Ascension du mont Kunimi (国見山) à Hirakata ! Une petite randonnée sympa et tranquille sous un beau soleil ! #japan #osaka #travel #日本 #登山 #kansai #大阪

♬ Happy Up Beat (Medium) – TimTaj
@kimi_no_blue_travel

Ascension du mont Kunimi (国見山) à Hirakata. Tout ce qu’on peut voir sur le circuit menant au sommet. #大阪 #kansai #登山 #日本 #travel #osaka #japan #nature

♬ LA LA LAND (Part 1) – Official Sound Studio
@kimi_no_blue_travel

Une journée ensoleillée à #Nara Balade au calme aux temples de Yakushiji #薬師寺 et Toshodaiji #唐招提寺 puis le palais Heijo #平城宮跡 #japan #日本 #travel #奈良

♬ The Weekend (Funk Wav Remix) – SZA & Calvin Harris

🇯🇵 Dans ma vie Nippone

• Les difficultés c’est du passé・困難はすぐに通り過ぎる •

On passe par beaucoup de bons moments, mais aussi des moments très difficiles dans notre vie, pouvant nous laisser croire qu’on est au bout du rouleau, au fond du trou, que le sort s’acharne et qu’on arrivera jamais à trouver le bonheur et la stabilité.
Lorsque nous regardons la vie avec du recul, nous pouvons voir que même les difficultés que nous pensions ne jamais voir disparaitre ont pris fin, et que nous pouvons sortir de chacune de ces difficultés en créant un tout nouveau « nous ». À travers les chemins cabossés de la vie, nous pouvons parfois céder au désespoir en nous concentrant sur les aspects négatifs. Mais nous devons nous rappeler ceci : le moment le plus sombre de la nuit est juste avant l’aube. Chaque difficulté que nous rencontrons passera bientôt.

Oui, ces moments difficiles sont derrière moi désormais. D’autres m’attendent sans doute mais pour l’instant, la seule chose à faire est de profiter du bonheur présent. Chaque moment présent est unique, il faut donc saisir au mieux chacun d’eux. Ne pas prendre les choses trop à cœur non plus, relativiser, et tout paraîtra beaucoup moins grave qu’on peut le penser.

• Et dédé nous emmena à Fukui !・サイコロ旅で福井に行ってきた! •

Pourquoi j’irais gratter des dés (Dédé) ? Parce que Dédé, il peut nous emmener à prix réduits dans divers endroits du Japon le temps d’un petit voyage le weekend ! C’est la compagnie de train JR West (JR西日本) qui a proposé cette initiative.

Cette campagne s’est tenue de juillet à septembre et offrait aux personnes désireuses de voyager la possibilité de recevoir un ticket aller-retour au prix de 5 000 yens en train, soit un tarif normal avec une rédution de 45 à 80% selon les destinations tirées au hasard parmi : Fukui / Awara Onsen (福井・芦原温泉), Hakata (博多), Onomichi (尾道), Okayama / Kurashiki (岡山・倉敷), Higashi Maizuru (東舞鶴), Amarube (餘部) et Shirahama (白浜) ! C’est la première fois que ce genre de campagne était réalisée par la compagnie JR West (JR西日本). Le principe était très simple : il suffisait de lancer les dés et c’est eux qui déterminaient la destination pour jusqu’à maximum 6 voyageurs !

Nous avons lancé des dés et Dédé nous a emmené jusqu’à… Fukui / Awara Onsen (福井・芦原温泉) ! Je m’y étais rendue pendant mon PVT alors que je parcourais un peu le Japon. Je ne pensais pas y remettre les pieds 6 ans plus tard accompagnée. Niveau météo, c’était pareil ! C’est-à-dire, de la pluie ! Niveau programme, en plus de retourner à Tojinbo (東尋坊), nous avons pris la voiture et parcouru les routes pour aller jusqu’au temple de Eihei-ji (永平寺) et au grand Bouddha Echizen (越前大仏), se réchauffer et se relaxer au onsen, manger un bon sauce katsudon (ソースカツ丼) et des fruits de mers frais sur un bol de riz (海鮮丼) dans des restaurants bien notés. Je n’avais pas visité les mêmes endroits la première fois mis à part Tojinbo (東尋坊), mais je me suis rendue compte que cette préfecture du Japon cachait beaucoup plus de beaux endroits ! Et d’autant plus beaux par temps ensoleillé !

• Concert de MAN WITH A MISSION・MWAMコンサート •

3 ans ! C’est le temps que j’ai attendu avant de pouvoir enfin refaire un concert. C’est le temps que j’ai attendu avant de revoir mon groupe japonais préféré sur scène ! Mes loups adorés ! Ils m’avaient manqué depuis le concert au Yokohama Arena de 2019 ! Le COVID-19 et leur popularité qui ne cessent de grandir ne m’auront laissé aucune chance de les revoir jusqu’à ce soir-là, le 30 octobre 2022. Enfin !! Après plusieurs loteries (oui, ça marche comme ça les concerts au Japon, on joue au loto pour gagner le droit d’acheter sa place), il y en a enfin une qui était pour moi ! Et qui plus est, le concert se tenait à Osaka, la veille de mon anniversaire. Je ne pouvais pas rêver mieux comme cadeau ! D’autant plus que j’ai pu me rendre au concert en très bonne compagnie et pas seule comme je l’ai souvent fait !

On était placés assez loin mais la vue était top quand même, on pouvait profiter des jeux de lumières, des animations et de la pyrotechnie dans leur ensemble. Sauf que des fois, j’avais du mal à capter quand les musiciens se déplacaient sur les côtés. Quand l’écran géant s’est ouvert au lancement du concert, je ne réalisais pas que je les revoyais enfin ! C’était un concert de dingue comme ils savent si bien les faire. La set list manquait de titres incontournables mais beaucoup de mes chansons favorites y figuraient. J’avais oublié que dans les concerts japonais, le public a une façon bien différente de profiter et de mettre l’ambiance, et que le groupe délivre de long speech dont je ne comprends pas tout. Le concert a été court, 1h30 environ et le rappel ne comptait que 2 chansons. Néamoins, ce fut de belles retrouvailles avec mes loups !

• Happy Birthday・お誕生日おめでとう •

J’avais passé un triste anniversaire l’année dernière. Il était hors de question que la même chose se reproduise cette année. Je me suis donc bien rattrapée le dernier weekend d’octobre. Chaque moment présent est unique il faut donc profiter de chacun d’eux. Ce n’est pas tous les jours que nous fêtons nos 22 ans (oups je crois que je me suis trompée de chiffre 🤣).

Une soirée au restaurant entre amis qui s’est poursuivie au bar en étant déguisé pout Halloween, un concert de mon groupe préféré, un dîner au restaurant avec mon keum. Et aussi un moment simple mais magique en soufflant ma bougie (parce que y en avait qu’une) sur un mignon petit gâteau monstrueux. J’ai un petit ami tellement adorable 🥰 ! J’ai eu 3 ans ! Cette fois j’ai eu de belles surprises et étais bien entourée. Merci à toutes ces personnes pour m’avoir permise de passer un bel anniversaire et pour avoir été à mes côtés. Je n’oublierai pas de si tôt ce superbe weekend ! Une année de plus. Une année avec laquelle je vais continuer d’avancer pour me rapprocher de mes rêves !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Novembre ne sera pas aussi festif mais pour Kimi,
il réservera d’autres sympathiques activités.
Vous en saurez plus dans le prochain numéro de Kimi no Nikki !


♫ Un article = Une chanson ► Jean-Jacques GoldmanAu bout de mes rêves

2

▶ Vandalize : Kimi no Nikki (septembre 2022)

L’autome arrive tout doucement avec ses délicieux produits de saison : kaki, patate douce, chataigne, potiron… On les retrouve en masse dans les supermarchés ou vendus sous toutes les formes dans les cafés, les boutiques et magasins de confiseries. Il y a par exemple Starbucks qui comme chaque automne, sort son frappuccino estival à la patate douce. Et cette année c’est un frappuccino à la patate douce cuite avec un semblant de crème brûlée ! Un mariage de saveurs qui donne un excellent goût ! Pour Kimi, c’est une des meilleures boissons temporaires parmi toutes celles qu’elle a pu tester !

Mais en même temps, il y a encore de belles journées chaudes d’été qui permettent de s’offrir par exemple un weekend entre amis près du lac Kawaguchiko situé au pied du Mont Fuji. Repos dans un cottage confortable, BBQ, balade au soleil près du lac et admiration du Mont Fuji depuis le parc Arakurayama Sengen (新倉山浅間公園)… De quoi se créer ses derniers beaux souvenirs de cet été 2022.

Ou bien une petite sortie d’une journée dans la nature et faire diverses activités extérieures à Mishima Skywalk (三島スカイウォーク), où se trouve le pont suspendu le plus long du pays, d’une longueur de 400 mètres. Payez 1 100 yens pour le traverser et faites le plein d’air frais tout en profitant d’un beau panorama sur le Mont Fuji (富士山) ! Attention, ça bouge plutôt bien en cas de rafales ! Il y a de quoi faire entre accrobranche, promenade dans les jardins, shopping, vélo…

Mishima Skywalk (三島スカイウォーク)
Adresse : 313 Sasahara Shinden, Mishima, Shizuoka (静岡県三島市笹原新田313)
Accès : Sasahara Bus Stop (Tokaido Bus N65)
Site internet : https://mishima-skywalk.jp/
Facebook : Mishima Skywalk | Instagram : @mishima_skywalk | Twitter : @mishima_skywalk

Quand au travail septembre devient une période plutôt chargée pour certains, c’est reposant de pouvoir s’offrir des weekends détente. Dans les écoles maternelles et primaires par exemple, les enfants commencent sérieusement à préparer le festival de sport (運動会) prévu pour le mois suivant. Pour eux comme pour les professeurs, c’est fatigant, surtout quand les rayons du soleil tapent encore très fort ! Un weekend ou pourquoi pas carrément la Silver Week ? Un long weekend voire une semaine de vacances grâce à deux jours fériés : le jour du respect pour les personnes âgées (敬老の日) qui tombe le troisième lundi de septembre, et le jour de l’équinoxe d’automne (秋分の日) qui tombe habituellement le 22 ou le 23 septembre.

Un autre jour de célébré mais qui n’est pas pour autant un jour férié, c’est la journée du noir (黒の日) ! En japonais, cela se dit « Kuro no Hi ». Dans le mot Kuro (noir) on retrouve ku, de kyu qui correspond au chiffre neuf, et ro, de roku qui correspond au chiffre six. Ainsi cette journée se célèbre le 6 septembre (9月6日) et on met en avant tout ce qu’on trouve de… Noir incluant en premier la teinture noire traditionnelle des kimonos ! Puis aussi des vêtements, des objets, de la nourriture… Certains restaurants et enseignes iront même jusqu’à proposer à la vente des produits et des plats tout en noir !

Septembre est un mois assez sympa au final même si ses journées raccourcissent petit à petit avec des températures plus fraîches.

📔 Articles à consulter

• 飲食・Manger & Boire •

👳🏽‍♂️ LUMBINI, le meilleur restau indien du Kansai 👳🏽‍♂️

• 極楽・S’amuser •

🎢 Universal Studios Japan (ユニバーサルスタジオジャパン) 🎢

• イベント・Évenements •

🏫 Les événements scolaires (学校行事) 🏫

• 旅行・Voyages •

🛣️ Road trip à Hokkaido – Le Kimitinéraire 🛣️

🛣️ Road trip à Shikoku & Awaji Island – Le Kimitinéraire 🛣️

• 料理・Cuisine •

🥞 Pancakes soufflés au sakura (桜のスフレパンケーキ) 🥞

📷 Galeries photos à admirer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🚙 Hokkaido Road Trip 🚙

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🗻 Around Mount Fuji (富士山周辺) 🗻

🎥 Vidéos à visionner

🍜 本日のレストラン・Le restau du jour「ラーメン来来亭」 🍜

@kimi_no_blue_travel

Le petit sanctuaire paisible Sannomiya de Hirakata. 枚方市の三之宮神社 Découvert en redescendant du mont Kunimi. #japan #osaka #travel #日本 #kansai #大阪 #shrine

♬ Butter – 방탄소년단 (BTS)

🇯🇵 Dans ma vie Nippone

• Keep travelling・旅行を続ける •

On arrête pas les voyages ! Même si ils ne durent qu’un weekend, après une dure semaine chargée et fatiguante, pouvoir se relaxer ailleurs fait toujours du bien et redonne la bonne humeur ! Prendre son sac un vendredi soir, monter dans un bus ou un train et le lendemain découvrir de nouveaux horizons. Se découvrir davantage et partager de nouveaux souvenirs avec des êtres chers, rencontrer de nouvelles personnes intéressantes et ouvertes d’esprit. Cela résume très bien mon voyage de septembre ; ce petit weekend entre amis à Kawaguchiko !

Notre cottage avec vue sur le Mont Fuji était un logement de rêve, la météo parfaite et ensoleillée nous a permis de profiter des magnifiques paysages, retourner près de la pagode du parc Arakurayama Sengen (新倉山浅間公園) m’a rendue nostalgique. C’était comme dans mes souvenirs, il y avait ce même soleil brillant, le Mont Fuji splendide et imposant, si beau à admirer. Il y avait aussi cependant la chaleur et plus de visiteurs.

Beaucoup de Japonais me demandent souvent quel est l’endroit que j’ai le plus préféré au cours de mes voyages au Japon. C’est toujours difficile de choisir parmi tous les beaux endroits dans lesquels je me suis rendue. Mais peut-être que cet endroit serait ma réponse la plus appropriée. Je suis venue ici pour la première fois en décembre 2013. Je me rappelle encore à quel point j’étais émerveillée par ce paysage magnifique. Si bien que je suis restée là pendant plusieurs heures, dans cet environnement paisible sans personne autour. 9 ans plus tard (punaise, tant que ça ?! 😱), je suis finalement revenue. Beaucoup de choses ont changé dans ma vie, mais cet endroit demeure beau, apaisant et cher à mon cœur.

Il y a encore une longue liste d’endroits que je veux découvrir, des choses que je veux expérimenter. Donc oui, même si je n’ai plus le temps pour glander, je veux continuer à voyager et m’évader !

Quels voyages se réserve donc Kimi pour le mois d’octobre ?
Nous le saurons dans le prochain numéro de Kimi no Nikki !


♫ Un article = Une chanson ► ONE OK ROCKVandalize

1

▶ The Feels : Kimi no Nikki (juillet~août 2022)

Il est bien là l’été japonais ! Avec la saison des pluies qui refuse de nous quitter et perdure jusqu’à mi-juillet. Attention aux fortes chaleurs ! Il fait très chaud (jusqu’à un ressenti de 43°), humide et le soleil tape fort ! Tout est bon pour attraper un coup de chaleur (熱中症) ! Boire de l’eau toute la journée est indispensable ! Ou toute autre boisson fraîche d’ailleurs, comme une Frozen Butterbeer ou un lassi à la fraise vendus à Universal Studios Japan !

Il est quand même bon de profiter de ses vacances d’été jusque fin août ou pendant la période de Obon (お盆), et de partir en voyage à droite à gauche ou de faire l’expérience de diverses activités saisonnières en extérieur ou dans la nature. L’été reste signe de repos et d’un peu de liberté ! Sans oublier pour le Japon, les festivals (お祭り) et feux d’artifices (花火大会) qui pour certains reprennent malgré la présence continue du COVID-19.

📔 Articles à consulter

• 日常生活・Vie quotidienne •

📝 Passer le JLPT au Japon (日本語能力試験) 📝

• 健康・Santé •

⚕️ Effectuer un bilan de santé (健康診断) ⚕️

• 飲食・Manger & Boire •

🥨 La pause Katsuya (かつやの休憩) 🥨

• 極楽・S’amuser •

🎢 Universal Studios Japan (ユニバーサルスタジオジャパン) 🎢

• 文化&伝統・Culture & Tradition •

🎋 Tanabata (七夕) 🎋

🎁 Ochūgen (御中元), le cadeau de l’été 🎁

• 旅行・Voyages •

🏝️ L’île d’Awaji – Guide de visites 🏝️

📷 Galeries photos à admirer

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🎋 Tanabata (七夕) 🎋

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🗻 Ascension du Mont Fuji (富士山登山)🗻

Ce diaporama nécessite JavaScript.

🏝️ Awaji Island (淡路島) 🏝️

🎥 Vidéos à visionner

🗻 本日の旅・L’excursion du jour「Ascension du Mont Fuji」 🗻

🇯🇵 Dans ma vie Nippone

• Exposition Demon Slayer・鬼滅の刃展 •

Je l’ai appris en me rendant à un événement Meetup; une exposition sur le manga Demon Slayer (鬼滅の刃) se déroulait à Osaka pendant tout l’été jusqu’au 4 septembre après s’être d’abord tenu à Tokyo du 26 octobre au 12 décembre 2021 ! J’ai voulu aussitôt m’y rendre le jour-même où j’ai appris la nouvelle mais il fallait acheter son ticket en avance dans les points de ventes proposés. Cette exposition a énormément attiré le public nippon. Il était difficile de trouver un bon créneau pour s’y rendre. Ça se confirmait une fois le jour J arrivé. À peine sur les lieux de l’exposition, l’organisation à la japonaise trop carrée en devenait aussitôt bien chiante. En plus, le détail que j’avais pas vu sur mon ticket était que l’heure indiquée dessus ne correspondait bien pas à l’heure présumée d’entrée mais il y avait en plus de renseigée une petite lettre. Moi c’était la lettre D. Dans chaque tranche horaire il y avait donc 4 groupes et chaque lettre correspondait en fait à l’heure « officielle » pour se rassembler et faire la queue. Donc si sur votre ticket l’heure indiquée était 15h00, vous ne rentriez pas à 15h00 ! Pour ma part, étant donc dans le groupe D, je pouvais faire la queue entre 15h45 et 16h00 ! Je suis donc officiellement rentrée une heure après mon arrivée ! J’ai profité d’une partie de ce temps pour me poser au café à côté qui proposait à l’occasion un menu spécial. On pouvait s’y rendre qu’une seule fois le même jour que notre visite. La présence du ticket était absolument obligatoire sinon on devait se passer des boissons fraîches à l’effigie de Tanjiro ou Nezuko, et des plats comme les spaghettis carbonara Zen’itsu, le curry Inozuke ou encore le omurice Rengoku.

Dans l’exposition, il y avait bien entendu un monde de malade. On avait le temps de lire chaque extrait, de regarder en détails chaque illustration. Il était interdit de prendre des photos dans la plupart des zones vu qu’il s’agissait le plus souvent d’illustrations originales. Il y avait de beaux decors réalistes dans certaines pièces du hall et quelques animations sympathiques.

Le stand de goodies était cependant une déception. Des articles banals et peu originaux étaient proposés à la vente. Beaucoup de goodies, notamment des badges ou des magnets, à l’effigie des différents personnages de la série étaient vendus au hasard, sans que l’on puisse savoir sur quel personnage on allait tomber. Comment obliger les fans à mettre la main au porte-monnaie pour espérer avoir son petit favori… L’avantage est que cela m’aura évité de grosses dépenses ! Et puis chaque visiteur recevait un petit cadeau en bonus pour l’achat d’un ticket !

Kimetsu no Yaiba Gotoge Koyoharu Exhibition (鬼滅の刃 吾峠呼世晴原画展)
Dates : 14 juillet ~ 4 septembre 2022
Horaires : 10:00 ~ 19:30
Lieu : EVENT Lab. Grand Front Osaka North Building B1F
Tarifs : 2 000 ¥ (3 600 ¥ avec un cadeau exclusif)
Site internet : https://kimetsuten.com/

• De superbes vacances d’été・楽しい夏休み•

Quel été chargé ! Cela se remarque avec le peu d’articles proposés dans ce numéro et les zéro nouveautés depuis le numéro précédent. Comme je l’avais déjà annoncé dans un précédent article, je priorise mes activités, mes loisirs et ma vie d’expatriée. Je continue de profiter du Japon. Il ne faut donc plus s’attendre à une forte activité sur le blog mais je ne le délaisse pas pour autant. C’est toujours bien de l’écrire pour le fun quand j’ai un peu de temps libre.

Ces derniers mois ont été vraiment riches en expériences, découvertes et en excursions à travers le pays. Ah c’est tellement bien les vacances d’été pour ça ! Oui, cette année, elles ont été intenses et bien chargées, mais tellement géniales ! C’est d’ailleurs bien difficile de s’en remettre. Avec la visite de la famille pendant deux semaines, je suis repartie en voyage comme à l’époque, pour découvrir et redécouvrir le Japon : de Kyoto à Tokyo, en passant par Hiroshima, Kobe, Himeji et le lac Biwa.

J’ai aussi passé un weekend camping en juillet sur une île près de la préfecture de Wakayama. C’était un peu Koh-Lanta ; des intempéries, pas de douche, dormir avec des ratons laveurs qui venaient gratter la tente et se servir dans les poubelles… Mais ça en reste une superbe aventure !

Je suis remontée au sommet du Mont Fuji, j’ai expérimenté le canyoning avec mes potes d’Osaka dans la préfecture de Shiga et j’ai enfin revu des feux d’artifice (花火大会) après 3 ans et dont un en mode VIP depuis le toit d’un immeuble, offrant une vue magnifique sur le spectacle sans se sentir oppressé par la foule toujours aussi nombreuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tant de bons moments et de beaux souvenirs de créés. Après une vague de bonheur comme ça, c’est toujours très triste de retrouver une vie normale et son train-train quotidien. Il n’y a plus qu’à se motiver tous les jours à travailler dur tout en attendant avec impatience les prochaines aventures !

• Ma propre voie・自分の道 •

Suivre sa propre voie et prendre un chemin que personne n’a emprunté avant. On a tendance à vouloir faire comme tout le monde, ou bien à vouloir faire mieux que ces personnes qui semblent avoir tout réussi. Mais on oublie aussi que nous sommes tous uniques et que chaque destinée est différente. Nos choix nous appartiennent et tout n’arrive pas au hasard. Nos envies, nos émotions, nos rêves nous guident sur une voie qui est la nôtre et seulement la nôtre. Une voie qui peut nous appoter bien plus que celle sur laquelle nous nous efforçons de rester mais qui ne permet pas notre bonheur. Je la cherche encore un peu cette voie-là. Celle où je me trouve actuellement me faut douter du fait qu’elle soit la bonne. Je ne m’y sens plus à ma place. Donc, si ce n’est plus là que je veux être maintenant, c’est qu’il est temps d’emprunter un chemin que je ne connais pas.

Rendez-vous dans le prochain numéro de Kimi no Nikki pour découvrir ce qui se trouve au bout de ces routes inconnues !


♫ Un article = Une chanson ► TWICE The Feels

0

▶ Nine in the afternoon : Kimi no Nikki ㉔

Le mois de juillet… L’été est arrivée très vite. En quelques jours les températures ont grimpé en flèche et l’humidité s’est installée. Un été japonais comme je les déteste. Même au bout de 3 ans à vivre ici, je ne supporte pas la chaleur et l’humidité ensemble, d’être toujours transpirante et de me sentir davantage fatiguée. C’est arrivée si soudainement… et la saison des pluies ? Finalement elle n’aura pas duré si longtemps !

Malgré cette lutte infernale contre le 夏バテ☀😵💦 (natsu bate, la maladie estivale due à la chaleur et qui se manifeste le plus souvent par de la fatigue), pour garder la forme je me suis remise un peu plus sérieusement au sport, je bois beaucoup et j’essaie de manger mieux en cuisinant. Et puis, l’aventure nippone continue ! Cette fois j’ai choisi de moins tourner cet article en journal quotidien mais plutôt regrouper mes activités par catégories. Ça sera peut-être plus clair et plus intéressant pour vous 😅. Je vous épargne les détails de ma vie et la garde en dernière partie de l’article.

※ Les événements du mois

• Tokyo Dance Village 2018 (東京ダンスVillage 2018)

Une de mes étudiantes qui pratique le ballet classique m’a gentiment offert un ticket pour aller voir sa performance de ballet à Ebisu. Elle a participé à une représentation organisée par Tokyo Dance Village.

Il s’agit d’une grande école de danse destinée aux étudiantes et femmes de 20 à 30 ans et proposant des cours de danse hip-hop, jazz ou ballet classique. Mais l’école a aussi ouverte d’autres cours pour d’autres styles populaires tels que la K-Pop ou encore la danse tahitienne. Débutante ou expérimentée, l’école accepte les danseuses passionnées de tous niveaux.

L’école organise son événement Tokyo Dance Village Collection pendant un week-end à Ebisu Garden Place où toutes les classes montent sur scène pour montrer leurs talents. L’entrée coûte 3000 yens et le placement est libre. L’événement est bien organisé. Chaque show commence par une vidéo de présentation des classes et du professeur, il y a une bonne mise en scène, des musiques entraînantes, des costumes élégants et originaux, des jeux de lumières. A la fin, le public est invité à voter via son smartphone pour la meilleure performance de la journée. Les gagnantes remportent alors un prix ; pour cette année c’était une fête dans une limousine.

J’ai été invitée à voir les représentations du dimanche. Les performances étaient réussies dans l’ensemble, certaines danseuses étaient meilleures que d’autres, plus à l’aise. Sans vraiment m’y connaitre en danse classique ou hip-hop j’ai remarqué certains faux pas ou bien la difficulté à faire des pointes. Bon après, j’étais bien placée et très proche de la scène. Ça m’a quand même redonné envie de reprendre la danse moderne que j’ai pratiqué étant enfant. Ça changeait un peu de mes sorties habituelles à Tokyo.

• Tanabata (七夕🎋🌌)

Une tradition japonaise que j’aime beaucoup et que je connais depuis la lecture de mon manga favori NANA. Le 7 juillet, seul jour où les amants Orihime et Hikoboshi sont autorisés à se rencontrer sur la voie lactée (天の川), jour où on écrit un vœu (お願い) à Kami-sama (神様, Dieu) et qu’on accroche sur un arbre. Dans les rues, devant les maisons ou parfois les magasins, vous pourrez voir ces petits arbres avec des souhaits. Vous pouvez aussi vous rendre au temple pour célébrer ce jour, comme le temple Zojoji où de mignonnes petites lanternes sont posées au sol, symbolisant la voie lactée. J’y suis allée trois ans auparavant, c’est vraiment très sympa ! Mais d’après un de mes étudiants, ça ne vaut pas la grande fête du Tanabata à Sendai ! Je penserai à y aller un jour :)

Cette année c’était un peu raté pour me rendre au temple et y écrire mon vœu, mais un de mes cours de japonais était consacré à cette fête. J’ai pu en apprendre davantage sur cette légende, d’origine chinoise, qui a été modifiée pour s’accorder à la mythologie japonaise. L’histoire est touchante. Orihime et Hikoboshi viennent de deux mondes différents, ils sont très amoureux mais leur amour les empêche de remplir leurs propres tâches dans leur monde respectif. C’est pourquoi Dieu les a séparés par la voie lactée (天の川). Mais l’amour des deux amants est si fort et les pleurs incessants que seulement le septième jour du septième mois, Orihime et Hikoboshi sont autorisés à se rencontrer sur la voie lactée. Les légendes et traditions japonaises sont vraiment fascinantes à mes yeux *-* !

• Yokohama Sparkling Twilight (横浜スパークリングトワイライト)

Qui dit « été au Japon » dit « festival d’été » (夏祭り🎇 natsu matsuri). Il y a l’embarras du choix pour remplir votre week-end, plus particulièrement vos samedis soirs. Rendez-vous aux temples et sanctuaires pour profiter de la nourriture, de boissons, des danses traditionnelles ou au bord de la rivière pour admirer un splendide feu d’artifice.

À Yokohama par exemple, il y a le festival Sparkling Twilight et son beau programme les 14 et 15 juillet. Parades, illuminations, feu d’artifice. Baladez-vous et posez-vous au parc Yamashita (山下公園) et appréciez les festivités sur place et dans les environs !

Le feu d’artifice, qui pourtant attire la foule n’est pas le plus impressionnant mais clôture la journée dans une ambiance bonne enfant. Prévoyez un temps d’avance pour vous assurer une bonne place dans le parc et évitez d’aller vous acheter à boire ou à manger 30 minutes avant le commencement. Le parc est noir de monde et la circulation devient très vite difficile !

Yokohama Sparkling Twilight (横浜スパークリングトワイライト)
Lieu : Parc Yamashita et ses environs (山下公園及びその周辺)
Accès : Motomachi Chukagai Station (Minatomirai Line) sortie 4
Site internet : http://www.y-artist.co.jp/sparkling/

• Yamato Awaodori Matsuri (大和阿波おどり)

Plus traditionnel encore il y a les festivals 阿波おどり (awaodori, danse traditionnelle japonaise). A celui de Yamato (Kanagawa) les 28 et 29 juillet, vous pouvez voir défiler une bonne vingtaine de groupes. Au rythme des tambours et des taiko, et menés par les chants et les cris traditionnels, plusieurs générations enchaînent les pas avec enthousiasme et énergie pendant que les visiteurs capturent ou admirent tranquillement les performances assis en mangeant. La ville est très animée, bien plus que d’habitude alors que les performances s’enchaînent dans plusieurs rues, non loin des stands de nourriture et de boissons mais aussi de mini-jeux pour enfants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Yamato Awaodori Matsuri (大和阿波おどり)
Lieu : aux alentours de la station Yamato
Accès : Yamato Station (Odakyu Line, Sotetsu Line), sortie nord

※ Les sorties du mois

• Tokyo Solamachi (東京ソラマチ)

C’est dimanche ! Quoi de mieux qu’une sortie entre copines ? Mais où choisir pour se poser et bavarder pendant le déjeuner ? Il y a toujours l’embarras du choix quand on se trouve dans une ville aussi grande que Tokyo.

Le temps n’est pas trop mauvais alors… Rendez-vous à Oshiage pour un petit tour à Tokyo Solamachi (東京ソラマチ).

Tokyo Solamachi (東京ソラマチ)
Adresse : 1-1-2 Oshiage, Sumida-ku, Tokyo (東京都墨田区押上1-1-2)
Accès : Oshiage Station (Hanzomon Line, Toei Asakusa Line, Keikyu Line), ou Tokyo Skytree Station (Tobu Skytree Line), aller au 1F
Site Internet : http://www.tokyo-solamachi.jp

Au pied de la Tokyo Skytree, 10 étages de boutiques, magasins, restaurants envahies le dimanche par les familles et les touristes. Il y a l’embarras du choix pour trouver des souvenirs, faire votre shopping ou déjeuner avec vos amis.

Tant qu’à faire, profitez-en pour admirer la vue sur Tokyo et les splendides couleurs de la Tokyo Skytree illuminée une fois la nuit tombée. Rendez-vous aux restaurants du 6ème et 7ème étage. Vous avez le choix entre des plats traditionnels japonais, des restos un peu plus exotiques, ou bien le musée-bar-restaurant de la bière (世界のビール博物館&レストラン) où vous pouvez déguster des bières du monde entier. Le paradis pour celles et ceux qui raffolent de cette boisson.

Pas seulement boire de la bière, vous pouvez aussi manger divers plats (salade, pizza, frites, viande grillée…) et vous rafraîchir grâce à une large sélection de boissons alcoolisées ou non pour terminer par un délicieux dessert. L’environnement, le cadre, l’ambiance et le menu en font une addition un peu élevée mais on ressort globalement satisfait… quand le personnel sait se montrer aimable avec les étrangers 😅. Soyez cependant patients pour recevoir vos plats et boissons !

World Beer Museum-Bars & Restaurants (世界のビール博物館&レストラン)
Adresse : Tokyo Skytree Town Solamachi 7F, 1-1-2 Oshiage, Sumida-ku, Tokyo (東京都墨田区押上1-1-2 東京スカイツリータウン・ソラマチ7F)
Accès : Oshiage Station (Asakusa Line, Hanzomon Line, Tobu Skytree Line, Keisei Line)
Site internethttps://a033614.gorp.jp/

• Canon Gallery (キャノンギャラリー)

Vous passez par Ginza, vous avez 10 minutes de temps libre et vous vous intéressez à la photo ? Alors profitez-en pour faire un petit tour par la galerie Canon. C’est une petite galerie photo qui expose divers clichés sur des thèmes variés. Les thèmes changent régulièrement, en général toutes les semaines : urbanisme, noir et blanc, virtuel, portraits, animaux… Malgré la surface de la galerie, ne dépassant pas les 50m², on y trouve des photographies intéressantes et splendides de photographes japonais professionnels et amateurs depuis 1994. Et en plus l’entrée est gratuite !

Il y a d’autres galeries Canon à Shinagawa, Nagoya et Osaka. Si vous êtes photographes et cherchez une galerie pour exposer vos photos, vous pouvez d’ailleurs tenter d’envoyer vos meilleurs clichés pour les prochaines expositions !

Canon Gallery Ginza (キヤノンギャラリー銀座)
Adresse : 3-9-7 Ginza, Chuo-ku, Tokyo (東京都中央区銀座3-9-7)
Accès : Ginza Station (Ginza Line, Marunouchi Line, Hibiya Line) sortie A12
Site internet : http://cweb.canon.jp/gallery/index.html

※ Dans ma vie nippone

• Au revoir Yamato, bonjour Yokohama ! (さよなら大和、こんにちは横浜)

Enfin, en juillet c’était la troisième étape des grands changements. Le contrat de travail en mai, le nouveau visa en juin et donc le nouvel appartement en juillet ! Un appartement Leopalace 21 c’est bien, confortable, bien équipé, pas trop cher si on choisit d’habiter loin… Habiter loin. Il était là le principal problème. Je n’en pouvais plus de toujours faire au moins une heure de trajet en train pour aller quelque part. Donc l’approche de la fin de mon contrat était l’occasion de déménager (et de ne pas payer le renouvellement chez Leopalace 21). On quitte la campagne Yamato direction Yokohama (横浜), dans le quartier de Shinohara (篠原町), à la station Kikuna (菊名). Je refais mon nid dans un immeuble ancien mais plus grand et plus près de mon lieu de travail et situé dans une ville que j’aime beaucoup. Il n’est pas meublé donc j’ai commencé à acheter et récupérer quelques meubles essentiels (le frigo et la machine à laver par exemple). L’agence qui me loue cet appart ne parle pas trop anglais… J’aime bien galérer :D c’est un nouveau défi pour moi dans mon aventure nippone et dans mon apprentissage du japonais.

Le jour de l’état des lieux, j’étais un peu triste de partir, car finalement, j’étais quand même bien dans ce petit appart. Leopalace 21 a des défauts comme toute autre agence, des prix élevés mais vous êtes bien logés ! Je n’ai pas rencontré de problèmes particuliers avec eux et le contrat s’est clôturé sans soucis.

Mais je me plais quand même à Yokohama. J’ai pris mes marques, j’ai bien rangé et je suis bien installée. De même je me suis rapidement occupée des tâches administratives à faire suite à un déménagement pour être tranquille.

Je vous explique en détails les démarches administratives et les étapes de mon déménagement dans un prochain article !


♫ Un article = Une chanson ► Panic! At The Disco – Nine In The Afternoon

2

▶ Wake me Up : Kimi no Nikki ⑪

Mars, avril sont passés. Et puis mai, où comme on dit, fais ce qu’il te plaît ! Ce proverbe résume bien ce mois de mai 2017 ! Les beaux jours commencent à arriver, un peu trop vite parfois, à croire qu’on a même pas eu de printemps ici ! Mais ce temps agréable m’a donnée envie de sortir un maximum et de partir toujours plus à la découverte de Tokyo !

1er mai : Sonnent les Tacos

Alors que c’est la fête du travail en France, ici les japonais bouclent leurs dernières tâches au boulot avant la Golden Week. Moi comme tous les lundis, c’était mon jour de repos. Mais comme j’allais travailer pendant la Golden Week, je suis juste sortie à Shibuya avec Pauline pour déjeuner. Nous avons mangé à Taco Bell, qui est une chaîne de restauration rapide servant de la nourriture mexicaine, avec Fajitas, Tacos et Burritos. Vous connaissez peut-être, en tout cas moi c’était la première fois que j’y allais xD. Merci Pauline !

J’ai choisi le Chesse Core Burrito avec un Taco et des frites. Ce n’était pas mauvais ! Il y a plusieurs menus, vous pouvez choisir quelle viande vous préférez (bœuf, porc ou poulet) et la dose de piment. Avec un menu vous avez les boissons à volonté, en revanche il faut rajouter 100 yens pour une sauce, ce qui est un peu une arnaque quand on sait que dans d’autres chaînes du même type, elle est gratuite ! Enfin, pour le côté « japonais » vous pouvez tester le Taco-Don, qui est un taco (sans la tortilla) dans un bol de riz !

Il y a quatre restaurants Taco Bell à Tokyo, incluant celui de Shibuya !

Taco Bell (タコベル)
Adresse : 2-25-14 Dogenzaka, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Shibuya Station (JR Lines, Keio Inokashira Line, Tokyu Lines, Tokyo Metro Lines) sorties 1 ou 3a

2 mai : Jurassic Park à Shibuya

J’ai profité de finir plus tôt pour me rendre à Shibuya et assister à une séance du Dino Safari à Hikarie Hall A. C’était du 26 avril au 6 mai et il y avait plusieurs séances dans la journée pour 2 800¥ (5 300¥ pour deux tickets ensemble).

Je suis allée à la séance de 19h30. La capacité du hall était de 1000 personnes environ. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et vu le prix je craignais de me faire arnaquer. Qu’il n’y ait pas de vrai spectacle et qu’on voit seulement des acteurs dans un petit déguisement de dinosaure. Et c’était plus ou moins ça au final >_< !

Comme j’étais dans les dernières à rentrer, je n’ai pas eu trop le choix pour la place. On pouvait s’asseoir soit par terre sur du faux gazon ou sur des chaises. Je me suis mise par terre vers le fond. En fait jusqu’à ce que ça commence, je ne savais pas si il y avait une scène ou pas. Je redoutais que les dinosaures entrent par les 4 coins de la salle xD.

Le spectacle a commencé vers 19h35. La salle a plongé dans le noir complet et les gens commençaient à paniquer xD. Parfois j’ai l’impression que les japonais exagèrent. Les acteurs sont d’abord arrivés et se sont présentés. Y avait le héros et son assistante qui était genre la japonaise relou et naïve avec la petite voix aiguë bien agaçante qu’on entend souvent dans les animes xD. Ils étaient accompagnés par 4 dresseurs. Je ne comprenais pas toujours tout ce qu’ils disaient m’enfin c’était pas compliqué en gros. On était comme en pleine jungle avec un fond sonore et parfois quelques jeux de lumières et on partait en exploration quoi xD.

On a d’abord vu un tricératops, le plus gentil. Il était assez imposant mais la matière du costume ne le rendait pas assez réel. En revanche dans les gestes les acteurs ont bien géré. Pour l’imitation de ses rugissements aussi. Il marchait partout dans la salle, s’approchant du public, et parfois très près. Pendant un petit laps de temps on pouvait prendre des photos et vidéos, en évitant le flash, ça aurait pu énerver le dino xD.

Dans la seconde partie du spectacle, la nana s’est ramenée avec un œuf de dino en mode toute contente d’avoir fait une trouvaille. Et au même moment deux méchants dinos, les propriétaires de l’œuf j’ai supposé, sont arrivés par les entrées du fond de la salle, soit dans notre dos. Ils se sont placés derrière l’actrice, toujours aussi fière d’avoir son œuf pendant que le public lui gueulait de se retourner. En se retournant elle a poussé un énorme cri comme dans les films et les dinos se déplaçaient partout dans la salle et allaient vers les spectateurs pour les « dévorer ». Certains criaient, des enfants pleuraient xD. Bon ça manquait un peu de réalisme, genre les héros se faisaient attaquer et bouffer le bras mais ils pétaient toujours la forme xD.

A la fin, on a eu le grand tyrannosaure, qui était pas si grand que ça ! Donc lui et les autres méchants attaquaient le public. A la fin c’est le tricératops qui a sauvé tout le monde et l’œuf volé a été rendu aux propriétaires.

Le spectacle a duré 50min. Bien mais sans plus. Plus d’effets, de décors et de réalisme auraient été mieux. Ça m’a donnée envie de revoir Jurassic Park !

3~6 mai : Sympa Golden Week

Cette semaine était la Golden Week, une série de jours fériés au Japon durant laquelle beaucoup de japonais peuvent profiter de vacances nationales pour se reposer et partir en voyage. C’est d’ailleurs une période rouge, les billets d’avion et de train voient leur prix tripler !

Pour moi ce n’était pas des vacances, mais une semaine de cours intensifs à l’école. Le bon côté était que j’ai pu travailler à des horaires normaux et profiter de passer des soirées tranquilles à la maison. Les journées étaient intenses et chargées mais malgré la fatigue accumulée, c’était une semaine enrichissante qui m’a permise de rencontrer des personnes très charmantes ! J’ai vraiment passé une super semaine ! J’ai donné des cours pour débutants et j’ai eu la joie d’enseigner à une classe motivée et dynamique. C’étaient des cours agréables et j’étais triste de devoir déjà me séparer de cette classe 😭. Il y avait même une coréenne vraiment adorable et la voir aussi motivée pour apprendre le français m’a convaincue de me remettre sérieusement au coréen 😌 !

Ce travail de prof, ça n’a pas toujours été rose. J’ai du en faire du chemin, mais récemment j’ai réalisé les choses positives que ça m’a apporté. Plus de confiance, moins de timidité, le partage de deux cultures bien différentes, des challenges quotidiens… Mais surtout… des apprenants attachants qui sont devenus comme des amis, et qui me ramènent souvent des cadeaux hahaha.

Pour eux surtout, après une première année passée chez Ecole Sympa, j’ai signé un contrat pour une nouvelle année ! Car il me reste malgré tout encore des choses à prouver. Je ne suis pas encore allée jusqu’au bout et je veux savoir comment vont progresser mes classes ! Donc bientôt je vais pouvoir renouveler mon visa travail et rester au moins un an de plus au Japon 🎊 !

7 mai : 友達💞

Ça faisait très longtemps que je n’avais pas vu ma baka Géraldine ! Nous avons passé une bonne journée à Harajuku/Shibuya. D’abord un déjeuner chez Sukiya (すき家), une chaîne de restau de Gyudon très connue, et peut-être même la meilleure niveau qualité-prix ! Leur bol de Gyudon ne sont pas mauvais et vous avez plusieurs tailles disponibles pour des prix allant de 290¥ à 870¥. Et ouais, à ce prix-là, on peut laaargement se faire plaisir ! Même le Gyudon au 3 fromages est pas mal ! Vous pouvez aussi y manger du riz avec du curry et du maguro (un bol de riz avec du sashimi de thon).

Sukiya Jingumae Sanchome (すき家神宮前三丁目店)
Adresse : Trinity Building 1F, 3-23-3 Jingumae, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Harajuku Station (JR Yamanote Line) sortie Takeshita, Meiji Jingumae Station (Chiyoda Line, Fukutoshin Line) sortie 5

Ensuite pause détente au café Reissue avec Elodie qui nous a rejoint un peu plus tard. Dans ce café ils font ce qu’on appelle du latte art, avec la mousse on peut avoir une déco en 2D ou même en 3D du dessin de notre choix. C’est tout mignon ! Prenez juste un peu votre mal en patience pour avoir votre boisson, parce que ce ne doit pas être évident à faire ^^’ !

REISSUE (リシュー)
Adresse : Tanji Building 2F, 3-25-7 Jingumae, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Harajuku Station (JR Yamanote Line) sortie Takeshita, Meiji Jingumae Station (Chiyoda Line, Fukutoshin Line) sortie 5

Puis, la tradition du dimanche le veut, Karaoké Free Time ! Récemment j’écoute beaucoup les nouvelles chansons de mes amours CNBLUE et je pensais pouvoir les chanter cette fois. Mais elles n’y étaient pas encore 😭. Mais on est retourné à l’époque de nos 15 ans où on écoutait toutes Sum 41, Gazette et… KAT-TUN ! Oui ce genre-là ! On est passé par tous les styles ! On a aussi eu un moment de nostalgie en chantant Ai Otsuka et Mika Nakashima, vers la période de notre jeunesse durant laquelle on regardait des dramas, et on s’est encore dit qu’on ne connaîtra jamais la fin de NANA x’D !

Après l’effort, le réconfort, on a terminé par un dîner au Uobei Genki Sushi !

9 mai : ランチタイム

C’est mardi ! Ma semaine commence mais avant de me rendre au travail, je suis allée déjeuner à Jiyugaoka avec des amies. Nous sommes allées à Cafe & Books Bibliotheque qui sert des plats avec une petite touche française, des pancakes et des gâteaux. C’est une petite chaîne, il y a des restau à Tokyo, Osaka, Fukuoka, Kumamoto… Vous pouvez y manger n’importe quand : petit déjeuner, déjeuner, pause café et dîner !

Cafe & Books Bibliotheque Tokyo Jiyugaoka (カフェ&ブックス ビブリオテーク 東京・自由が丘)
Adresse : Etomo 1F, 1-28 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo
Accès : Jiyugaoka Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Oimachi Line) sortie nord

Les menus tournent autour de 1000¥ environ avec une boisson offerte. Pour le midi vous pouvez ajouter un dessert pour 500¥ parmi les choix possibles.

Nous avons goûté le curry, le gratin et les pancakes. Pour moi le curry était bon mais les pancakes étaient vraiment délicieux et bien moelleux. Pour le dessert on a opté pour le gâteau au chocolat et le parfait à la fraise. C’était vraiment bon ! Pour 1500¥ vous pouvez savourer un bon déjeuner avec un dessert dans une ambiance et une déco sympa !

14 mai : Nya !

Après mon cours de japonais du dimanche matin, je suis partie à Kanda pour voir une exposition sur des photographies de chats à Kyoto par un photographe japonais, Mitsuaki Iwago, un photographe japonais spécialisé dans le domaine de la nature. Il a entre autres voyagé dans de nombreux pays pour photographier les chats du monde entier. Une étudiante de mon école a offert des tickets gratuits. Une exposition gratuite pour moi, ça ne se refuse pas !

Mais, en arrivant à Kanda, j’ai eu la chance de tomber d’abord sur le Kanda Matsuri en pleine parade des mikoshi (神輿, littéralement « palanquin divin ») dans les rues du quartier, avec différents groupes que l’on distinguait par la couleur des vêtements traditionnels, les nombreux japonais participant en famille et les touristes prenant des photos.

J’étais très contente de voir ça ! Les japonais sont très fidèles à leurs traditions et unissent ensemble leur force et leur énergie pour porter leur mikoshi, y compris les femmes toutes petites et toutes minces. Car ce machin doit peser une tonne certainement ! J’aimerais essayer un jour ! Autour, les passants et les membres de la même équipe encouragent en tapant et scandant des répliques que je ne comprends pas.
Un article à venir prochainement pour plus de détails sur le Kanda Matsuri.

Puis j’ai filé à Mitsukoshi Nihonbashi. C’est un department store avec des boutiques et des restaurants/cafés comme on en trouve partout au Japon. Comme l’exposition avait lieu là j’en ai profité pour y manger.

Mitsukoshi Nihonbashi (日本橋三越本店)
Adresse : 1-4-1 Nihonbashi Muromachi, Chuo-ku, Tokyo
Accès : Mitsukoshi Mae Station (Ginza Line, Hanzomon Line), Nihonbashi Station (Ginza Line, Tozai Line, Asakusa Line) sortie B9, Kanda Station (JR Lines) sortie est

Mais voilà, Mitsukoshi c’est bien mais les restaurants des derniers étages sont affreusement chers xD. Du coup je me suis rabattue sur un petit restau coréen, Han Bi Jea (韓美膳). On peut manger sur place ou acheter un bento à emporter. En choisissant un menu à 1 382¥ j’ai eu un énorme plateau avec de la soupe, un pancake coréen, de la salade, du riz, un plat de takkarubi, et un mini-dessert. Je pensais ne pas pouvoir tout manger, mais finalement c’était assez léger et très peu gras. Donc c’était parfait ! En plus vous pouvez utiliser votre carte T-money de Family Mart et gagner des points ! Et c’est une chaîne qui possède plusieurs restau dans Tokyo !

Han Bi Jea (韓美膳)
Adresse : Mitsukoshi Nihonbashi New Building B1F, 1-4-1 Nihonbashi Muromachi, Chuo-ku, Tokyo
Accès : Mitsukoshi Mae Station (Ginza Line, Hanzomon Line), Nihonbashi Station (Ginza Line, Tozai Line, Asakusa Line) sortie B9, Kanda Station (JR Lines) sortie est

Après manger, j’ai retrouvé Elodie avec qui je suis allée à l’exposition Neko no Kyoto (猫の京都 – Les Chats de Kyoto). Ça avait lieu au 7ème étage de Mitsukoshi. Au même endroit il y avait un salon avec pleins de produits et accessoires à l’effigie des chats avec des photos de l’exposition dans un book, en format cartes postales, en pochettes… L’embarras du choix pour bien claquer une partie de ta paie fraîchement reçue parce que tu ne peux pas résister à la mignontitude des chats !

Quant à l’exposition, les photos étaient vraiment magnifiques ! Elles étaient réparties selon les 4 saisons, dont le printemps avec les sakura et l’automne avec les koyo. J’ai préféré les photos d’automne car les couleurs étaient éclatantes. Le photographe, Mitsuaki Iwago, très célèbre au Japon, a été en mesure de capturer un chat en plein saut ou essayant d’attraper une feuille d’érable volante, à mettre en valeur le sujet grâce à une bonne maîtrise de l’ouverture. J’admire le travail qu’il a fait ! Je n’ai pas acheté le book mais j’ai pris une petite pochette avec une des photos que j’ai le plus aimée ! A la fin de l’expo, on pouvait regarder une vidéo expliquant le travail qu’a accompli le photographe. D’après ses paroles il souhaitait, à travers ce projet photo, transmettre l’esprit et l’atmosphère de Kyoto par l’intermédiaire des chats, qui pourrait se résumer à une vie tranquille, paisible et toujours proche de ses traditions. Les chats de Kyoto semblent avoir la belle vie !

Comme à l’expo nous avons reçu un coupon de 200¥ nous sommes allées ensuite au Neko Cafe Mocha de Shibuya pour rester dans le thème et gaga-tiser encore un peu. C’est un café à chats qui possèdent plusieurs branches dans les quartiers de Tokyo (Shibuya, Harajuku, Ikebukuro, Akihabara) ainsi qu’une autre à Osaka. Il y a entre 15 et 20 chats dans chaque café. Le premier café a ouvert en 2015 à Ikebukuro.
En arrivant, vous vous déchaussez, vous lisez le règlement et vous vous désinfectez les mains. Dans le café, vous pouvez prendre une boisson au distributeur pour 350¥, lire des mangas et jouer avec les chats ! 200¥ par tranche de 10 minutes ! Comme c’est un endroit qui attire beaucoup d’étrangers, le staff se débrouille un peu en anglais et les consignes sont également dispo en anglais bien sûr !

Les chats avaient l’air un peu blasé mais étaient tout mignons ! Il y avait beaucoup de monde cependant, ça devait les saouler, les pauvres ! Pour ma part, j’avais déjà testé un Cat Café à Shibuya en décembre 2013, plus petit mais avec une déco plus colorée et plus de confort aussi. J’ai trouvé que dans celui-là il y avait très peu de fauteuils pour se poser xD.

Neko Cafe Mocha Shibuya (猫カフェMoCHA渋谷店)
Adresse : Asoruti Shibuya 8F, 32-12 Udagawacho, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Inokashira Line) sorties 3 ou 6

Pour bien finir la journée par un bon repas, on a décidé de manger un curry indien. Le premier qu’on a trouvé dans Shibuya, faut le trouver si on a pas Google Map ! Il est à l’étage dans une petite rue à côté d’un restau de BBQ coréen. Il est petit mais les différents curry et les nan sont délicieux ! Surtout qu’il y a du cheese nan, le meilleur ! J’ai choisi un menu pour 1 480¥ incluant deux saveurs de curry, un chicken tandoori, un cheese nan, une salade et un verre de mango lassi ! On a aussi goûté des samoussa, qui étaient différents des samoussa au poulet ou au bœuf que j’avais l’habitude de manger. Dans ceux-là il y avait de la patate douce et des légumes ! C’était super bon et le staff est très sympathique !

Shib Mahal Shibuya (インド料理 SHIB MAHAL)
Adresse : Minatsu Building 2F, 2-6-2 Dogenzaka, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Inokashira Line) sorties 3 ou 6

Voilà un bon dimanche comme je les aime !

​21 mai : On se prend un apéro ?

Du 19 au 21 se tenait un événement à l’image de la France à Daikanyama, près de Shibuya. C’était comme un salon sur la gastronomie française avec des dégustations de plats et de boissons. Par curiosité et parce qu’à l’école on en a fait la pub, j’y suis allée le dimanche avec Violaine.

Cet événement, appelé Apéritif 365, a lieu dans plusieurs villes du Japon : Tokyo, Yokohama, Saitama, Sendai, Toyama, Kyoto, Matsuyama… L’entrée est gratuite mais il faut payer la plupart de vos dégustations. Et en moyenne c’est 500¥ pour deux petits morceaux de pâtés ou pour un croissant… On a fait nos pauvres et on s’est contenté de déguster gratuitement du beurre salé et un petit morceau de rillettes. Ce n’était pas très grand mais il y avait du monde. Faut prévoir le budget aussi si on veut se faire plaisir 😂.

Apéritif 365 in Tokyo (アペリティフ365 in 東京)
Adresse : Hillside Terrace, 18-8 Sarugakucho, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Daikanyama Station (Tokyu Toyoko Line) sortie principale
Site internet : http://www.aperitifjapon.com/tokyo.html

Après avec Violaine, nous sommes restées à Daikanyama. C’est un quartier vraiment sympa avec des petites rues mignonnes et calmes, à proximité de tout, dont Shibuya où on peut facilement s’y rendre à pied. Il y a pas mal d’enseignes françaises. C’est un peu chic et bling bling, mais on doit bien y vivre. Nous nous sommes posées pour boire un petit Smoothie ​​dans un tout petit bar à jus de fruits Why Juice? (Ouais pourquoi ? Parce que c’est bon et rafraîchissant, surtout quand il fait 30 degrés). C’est tout mignon, bon le truc est petit pour 500¥ mais les fruits sont frais et bons ! Nous y sommes restées papoter une heure au soleil. Ça fait du bien d’échanger et de discuter de tout librement. Avant de rentrer nous sommes passées par un café qui propose des Donuts super bons ! Je vous recommande le Pistachio Cheese Cake avec un cafe Mo​cha, c’est super bon ! L’environnement est même super mignon et il y a une terrasse. Ce café tient son origine de Portland. Au Japon, il y en a deux ; un à Daikanyama et un autre à Yokohama :) !

Why Juice?
Adresse : 13-8 Daikanyama-cho, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Daikanyama Station (Tokyu Toyoko Line) sortie nord
Site internet : http://www.why-juice.me

Camden’s Blue Star Donuts Daikanyama (カムデンズブルースタードーナツ代官山店)
Adresse : The Mart at Fred Segal, 13-1 Daikanyama-cho, Shibuya-ku, Tokyo
Accès : Daikanyama Station (Tokyu Toyoko Line) sortie nord

Camden’s Blue Star Donuts Yokohama (カムデンズブルースタードーナツ横浜店)
Adresse : The Mart at Fred Segal, 1-3-1 Shinminato, Naka-ku, Yokohama-shi, Kanagawa
Accès : Daikanyama Station (Tokyu Toyoko Line) sortie nord

28 mai : Marie-Claire à Jiyugaoka

Du 27 au 29 mai se tenait le festival Marie-Claire à Jiyugaoka, un quartier vraiment sympa, celui où je travaille ! Et Marie-Claire, c’est l’une des rues du quartier, oui, oui ! Une rue remplie de magasins, boutiques haut de gamme et des salons de beauté. Le festival Marie-Claire, c’est un petit événement réunissant la France et le Japon. Chaque année, les drapeaux des deux pays sont brandis le long de la rue Marie-Claire et des petits concerts ont lieu sur une scène, mettant en avant la musique française avec quelques grands classiques. Pour profiter en même temps des performances, les visiteurs sont invités à déguster du vin et à manger de la street food qu’on trouve dans tous les festivals, comme des yakitori, des yakisoba, mais aussi des pizzas, des brochettes, et même de la nourriture coréenne !

Comme je travaillais sur place, j’y ai fais un tour le samedi pendant ma pause déjeuner. J’y ai aussi fait un peu de pub pour l’école notamment auprès des quelques stands de vin et de nourriture. Les commerçants étaient sympa, et forcément, parlaient un peu français, donc c’était agréable d’échanger en français/japonais. Le monsieur qui gérait le stand de nourriture coréenne était drôle aussi, il me disait « Bonjour ! Je t’aime ! » avec un grand sourire xD. Il a mérité que je lui achète du Takkarubi ! Les japonais étaient en famille et entre amis, squattait les bancs et les tables avec trois tonnes de nourritures et 36 000 verres de vin et de bière, sous un agréable soleil ! Je les enviais un peu ! J’aurais aimé me poser tranquille pépère avec les amis, déconner, discuter et juste profiter de ce temps agréable et de cette atmosphère qui rappelle un peu les vacances ! Tant pis, je pourrais toujours y retourner l’année prochaine un dimanche n_n. Des volontaires pour m’accompagner ?

29 mai : Retour vers le futur… à Odaiba !

C’était encore une belle journée ensoleillée ! Un bon dimanche s’annonçait ! Avec Géraldine et Elodie, nous sommes allées à Odaiba. Il faisait beau et chaud, c’était la journée idéale. Nous avons d’abord mangé dans un restaurant indien à Odaiba Decks. Nous étions en terrasse face à la mer avec le pont Rainbow et la vue sur Tokyo. On avait l’impression d’être en vacances, ailleurs, c’était agréable avec un verre de Lassi et un bon curry accompagné de cheese nan ! Bon pour le cadre et le lieu, comptez plus cher que le petit restau indien de Shibuya, environ 2000¥ le menu plus le verre de Lassi et le supplément pour le cheese nan. Mais si vous êtes gourmand vous pouvez prendre le buffet à volonté où vous pouvez goûter quatre curry différents, du tandoori et un dessert.

Khazana (カザーナ)
Adresse : Decks Tokyo Beach 5F, 1-6-1 Daiba, Minato-ku, Tokyo
Accès : Tokyo Telephort Station (Rinkai Line) sortie B, Odaiba Kaihinkoen Station (Yurikamome Line) sortie nord

Après Géraldine avait proposé de faire une visite au Miraikan qui comme son nom l’indique, est un musée sur le futur avec comme problématique comment la science changera le futur et que pouvons-nous faire pour le futur.. Bon ça ne correspondait pas trop à ce qu’on espérait. Je pensais plutôt y voir des robots, les nouvelles technologies qui feraient notre quotidien dans les prochaines années… Le site Internet donnait envie d’y faire une visite. Finalement c’était plutôt des vidéos, des simulations sur l’avenir de l’humanité avec le nucléaire ou comment la population affronterait une grosse épidémie (par exemple… une épidémie de zombies o_o arrêtez de regarder The Walking Dead…). On a aussi vu deux droïdes mais ils faisaient peur xD ! La partie la plus intéressante était celle qui m’a rappelée mes cours d’SVT avec des explications sur les gènes et les cancers et tumeurs avec des mini-jeux interactifs. Emmener ton gosse pour déjà lui apprendre la vie est plus instructif que le mettre devant un jeux-vidéo. Les Japonais marquent un point en venant ici en famille :).

Pour l’entrée, comptez 620¥. A faire si vraiment le sujet vous porte un fort intérêt mais beaucoup de choses manquent pour que cela vaille vraiment le coup !

Miraikan
Adresse : 2-3-6 Aomi, Koto-ku, Tokyo
Accès : Fune-no Kagakukan Station (Yurikamome Line) sortie est, Telecom Center Station (Yurikamome Line) sortie nord, Tokyo Teleport Station (Rinkai Line) sortie B

Ainsi c’est terminé mon mois de mai ! C’était chouette !


♫ Un article = Une chanson ► B.A.P – WAKE ME UP