0

► Metropolis : Concert de Lee Jong Hyun à Yokohama

Le jeudi 14 juin, je suis allée accompagnée de Marine et Aurélie au concert solo de Jonghyun à Yokohama, connu surtout en tant que chanteur et guitariste de CNBLUE, dans le cadre de sa tournée pour promouvoir son deuxième album solo METROPOLIS.

​Mon dernier concert de CNBLUE remontait à très loin. Maintenant, quand je me rends à un concert des garçons, que je croise des fans partout, je ne suis pas à l’aise. Pas spécialement à cause de l’âge car justement, je crois que je suis parmi les plus jeunes fans encore ! Mais plutôt l’état d’esprit… Je ne me sens plus à ma place dans ce troupeau de moutons bleus ! Je n’avais même pas prévu de faire les concerts solo de Jonghyun à vrai dire. Mais la présence de Marine et d’Aurélie avec moi était une bonne raison de profiter de voir Jonghyun sur scène même si j’aurais préféré y voir CNBLUE.

Comme je me suis littéralement détachée ​du fanclub, je ne suis plus du tout l’actu, si bien que j’ai même loupé la vente fanclub des tickets. J’ai du acheter des tickets à la billetterie normale. Mais cela ne m’a pas empêchée d’obtenir de bons sièges bizarrement ! Je crois que les filles m’ont porté chance ! Même pour le concert de Yonghwa dans la même salle quelques mois avant, je n’étais pas aussi près !

​Pour faire leur promo avant leur concert solo le mois prochain, ou pour remplir les derniers sièges vides de la salle (hélas, Jonghyun ne fait pas sold out ​malgré son grand talent é_è), N.Flying a assuré la première partie. Ça faisait du bien de les revoir ! Je les ai vu à leurs débuts, plusieurs fois pendant les concerts FNC KINGDOM et après les avoir vu ce soir-là, j’ai remarqué du changement, de l’évolution ! Ils sont devenus bien plus confiants et meilleurs en live ! C’est la première fois que je sautais autant pendant leur performance, sans vraiment connaître toutes les chansons (je ne suis pas du tout à jour dans leur discographie) ni leur nouveau membre que j’ai eu du mal à accepter au début xD.

​Joli clin d’œil à mes bébés, ils ont fait des reprises des chansons de CNBLUE mais dans le style N.Flying. C’était pas trop mal et ça a bien mis l’ambiance dans la salle ! On a eu BETWEEN US, L.O.V.E Girl ​et​ You’re so Fine​. Les garçons étaient bien énergiques, les deux chanteurs sautaient sans cesse et nous incitaient à en faire autant. ​Ils nous ont quand même fait profiter d’une de leurs récentes chansons, The real,​ avant de nous remercier et de nous inciter à aller les voir pour leurs concerts solo en juillet. Avec Marine on y sera et j’ai bien hâte finalement :D !

On a attendu un peu, puis finalement, l’homme de la soirée est entré sur scène ! Sa guitare en main, il a débuté par la chanson titre de son album, Starry Places.​ Le décor rappelait un peu le style de son premier album, Sparkling Night, le grand rideau rouge avec parfois des jeux de lumières aux teintes chaudes et vives. Jonghyun était accompagné de musiciens et de danseurs pour certaines chansons plus pop et dynamiques comme Pina Colada que j’adore ! Mais pendant ces moments, par la simple envie de vouloir danser, on se concentre plus sur les pas des danseurs que sur Jonghyun lui-même XD.

Il a joué des chansons de son dernier album. Je n’avais pas vraiment eu le temps d’écouter donc par moment c’était la découverte. J’ai reconnu celles du premier album comme Smile, NothingMoonlight Swing

Mais il a aussi joué des chansons de CNBLUE, principalement celles qu’il a composées, comme Blind Love ❤. Belle surprise de sa part, il y en a eu d’autres auxquelles je ne m’attendais absolument pas. Je n’en revenais pas quand j’ai entendu les premières notes de When I Was Young. Le titre ne me revenait même pas au début. Voilà ce que ça donne quand on a pas écouté son groupe préféré pendant des mois 😅.

Bien qu’il soit plus sérieux et réservé, il a quand même pris plusieurs pauses pour parler une dizaine de minutes. Il a mentionné son voyage avec Jungshin et Minhyuk en Suisse et les quelques fans européennes dans la salle ont gueulé « Revenez pour un concert la prochaine fois !! » 😌 Ce jour n’est pas prêt d’arriver mais bon l’espoir fait vivre…

Le moment de demander le rappel était vraiment fun ! Pour une fois, il n’y avait pas que des « Encore » mous… Quand j’ai entendu quelque part dans la salle une fan crier « LEE JONGHYUN », j’ai fait pareil en tapant des mains, en levant les bras et en ajoutant des « Wow ». Marine et Aurélie ont éclaté de rire et font fait de même. Puis des japonaises derrière nous ont accompagnées. Les Boices autour nous regardaient avec le sourire. Oui, nous sommes des étrangères très fans et on met l’ambiance pour le rappel ;D.

C’est passé très vite et Jonghyun est finalement revenu vêtu du T-shirt du concert. Le meilleur moment de ce rappel reste sans doute Starlit Night. Jonghyun nous a tendu le micro pour qu’on chante le refrain. Il nous a fait répéter plusieurs fois (ce mec est trop perfectionniste, visiblement, on chantait pas assez bien ni assez fort pour lui xD). Puis il a demandé si il y avait des hommes qui accompagnaient leurs femmes ce soir. Quelques mains dans les premières rangées se sont levées. Il a alors donné son micro à un premier homme qui a chanté seul le refrain… Le mec fait chanter les maris des femmes BOICE ! J’aurais aimé qu’ils nous demandent, à nous les étrangères, de chanter aussi… J’aurais dit oui tout de suite ! A la fin de sa courte performance, le monsieur à modifié la dernière et a chanté Jonghyun no kokoro ga hikarase te iru (le cœur de Jonghyun s’illumine si je comprends bien les paroles), et tout le monde a hurlé ! Deux-trois personnes ont aussi eu l’opportunité de chanter et tous ont repris les mêmes mots ! C’était mignon et ça a fait sourire Jonghyun. A la fin, on a chanté plusieurs fois le refrain tous ensemble. Cette chanson est vraiment magique !

​Le rappel fut assez court comparé à d’habitude avec CNBLUE. Jonghyun a quitté la scène assez rapidement sans trop saluer le public, ça m’a un peu surprise… 😐

C’était une bonne soirée au final. Un concert, ça fait toujours du bien.


♫ Un article = Une chanson ► Lee Jonghyun – Starry Places

Publicités
1

► Spring Days : Kimi no Nikki (avril 2018)

En avril, ne te découvre pas d’un fil ! C’est le cas de le dire ! Les fleurs de cerisiers sont tombées pour laisser place aux journées ensoleillées ☀, mais avec des températures entre 25 et… 15 degrés. Et parfois encore un peu de pluie ☔. Avec tant de différences, c’est le bon plan pour encore chopper la grippe pendant cette saison !

Avril a été un mois très chargé ! J’ai eu la visite de la famille, donc je l’ai emmenée faire beaucoup d’activités et de sorties à Tokyo : Todoroki Valley (等々力渓谷), Yokohama (横浜), les jardins de Rikugien (六義園), Odaiba (お台場), le parc Yoyogi (代々木公園) et Meiji Jingu (明治神宮)…

Je suis aussi allée pour la première fois au temple de Kuhombutsu Joshin-ji (九品仏浄真寺), le temple des 9 Bouddha. Ce large temple abrite 9 statues géantes de Bouddha. C’est grand et reposant. Il n’est pas très connu des touristes et pourtant il vaut le coup ! En automne, les koyo rendent les lieux encore plus magnifiques à voir !

Kuhombutsu Joshin-ji (九品仏浄真寺)
Adresse : 7-41-3 Okusawa, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区奥沢7−41−3)
Accès : Kuhombutsu Station (Tokyu Oimachi Line)

J’ai aussi rendu visite à une personne que je n’avais pas vu depuis longtemps : mon ancien patron, celui de mon premier baito. Je suis allée à l’Izakaya dans lequel j’ai travaillé pendant un an. Il est petit, ce n’est pas le plus connu, il n’est pas dans le quartier le plus populaire, mais j’adore y manger et y boire ! Il y a une grande variété de saké et de whisky, yakitori (焼き鳥), salade (サラダ), sashimi (刺身), kushiage (串揚げ)… Un jour, si vous passez par Ichigaya, faites-y un petit tour !

Kessen Zenya (決戦前夜)
Adresse : 4-8-35 Kudan Minami, Chiyoda-ku, Tokyo (東京都千代田区九段南4丁目8−35)
Accès : Ichigaya Station (JR Chuo Line, Yurakucho Line, Namboku Line, Chiyoda Line), sortie A3

Pas seulement Tokyo, j’ai voyagé dans le Kansai (Osaka 大阪, Kyoto 京都, Nara 奈良 et Kobe 神戸) et j’ai passé une nuit au Panda Village (パンダヴィレッジ 🐼❤) !
On a fait un petit circuit : Osaka, Nara, Kyoto et Kobe. Pour les transports, j’ai opté comme souvent pour le bus Willer de nuit mais cette fois, j’ai choisi un de leurs nouveaux bus (Cocoon bus), un peu plus cher (9600 ¥), mais bus de luxe quoi ! Chacun son siège qu’on peut allonger quasiment à l’horizontal, un plateau pour poser ses affaires, une mini-télé avec de la musique et des films, un miroir, une couverture, une prise électrique… Bref tout le confort pour passer une bonne nuit dans le bus ! On a aussi voyagé en train Limited Express (特急) et en Shinkansen (新幹線🚄), qui ont l’avantage d’être rapide et confortable même si le prix n’est pas toujours donné 😅.

De retour à Tokyo, nous sommes allés à Kamakura (鎌倉) avec Eiko. J’ai visité pour la première fois le temple Hokokuji (報国寺) avec le petit jardin de bambou (la version mini de la forêt d’Arashiyama) et fait les magasins dans la rue Komachi (小町通り).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sans oublier les bonnes soirées avec les amis et mes étudiants. Eiko nous a offert un diner familial et un accueil chaleureux.

Avec, mes étudiants et ma team de choc, nous avons fait des Nomikai mémorables ! Notamment, la soirée avec ma classe de champions et mes collègues ou dirais-je plutôt, mes amis. Je crois que c’était ma meilleure soirée ici. Ces moments où on rigole comme des cons, où on fait des photos débiles (qui resteront privées bien sûr), où on discute de tout sans se prendre la tête… Ça me manquait tellement ! Grâce à eux, je suis toujours là. ありがとう皆❤🐼

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour passer de bons Nomikai à un prix correct, je vous recommande donc quatre Izakaya sympa :). Il y a un petit côté traditionnel avec des tatamis, on peut manger divers plats japonais et boire du bon saké :D. Avec un budget d’environ 3500 ¥ par personne.

En (えん)
Adresse : Myrich Building, 1-10-4 Jiyugaoka, Meguro-ku Tokyo (東京都目黒区自由が丘1−10−4 マイリッチビル)
Accès : Jiyugaoka Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Oimachi Line) sortie nord
Site Internethttp://wasyoku-en.com

Tori Yoshi (鳥良)
Adresse : 2-10-8 Jiyugaoka, Meguro-ku, Tokyo (東京都目黒区自由が丘2-10-8)
Accès : Jiyugaoka Station (Tokyu Toyoko Line, Tokyu Oimachi Line) sortie centrale

Hashidaya (はし田屋)
Adresse : 1-15-8 Kami Meguro, Meguro-ku, Tokyo (東京都目黒区上目黒1-15-8)
Accès : Naka-Meguro Station (Tokyu Toyoko Line, Hibiya Line) sortie principale

Hanbey (半兵ヱ ハンベエ)
Adresse : 1-6-8 Dogenzaka, Shibuya-ku, Tokyo(東京都渋谷区道玄坂1丁目6−8)
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Inokashira Line) sorties 6 ou 8
Site internet : http://www.hanbey.com

Pour sortir un peu du style japonais et manger un peu de cuisine occidentale, j’ai testé un restaurant / café de pancakes hawaiiens !

Les assiettes, salées ou sucrées, sont assez grandes (et le prix aussi du coup 😅). Mais elles sont plutot bonnes. C’est bien d’aller là si vous avez envie d’un bon dessert bien copieux. Niveau boisson, j’ai vu plus original. Des boissons simples et basiques. Les serveuses portent des jupes à fleurs qui rappellent Hawaii mais je n’ai pas trouvé le service très efficace. Trop de temps d’attente car trop long de préparer une table, hum…

Hawaiian Pancake Factory Shinjuku MyLord (ハワイアンパンケーキファクトリー新宿ミロード店)
Adresse : Odakyu Shinjuku MyLord M2F, 1-1-3 Nishi-Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo (東京都新宿区西新宿1-1-3 小田急新宿ミロードM2F)
Accès : Shinjuku Station (JR Lines, Odakyu Line, Oedo Line, Marunouchi Line, Keio Line) sortie sud
Site Internethttp://www.giraud.co.jp

Maintenant que le printemps est officiellement là, la saison des pique-niques commence ! J’avais toujours pensé à faire un pique-nique près de la rivière Tama. Ça s’est finalement fait un dimanche midi/aprem ensoleillé et assez chaud (on est monté jusqu’à 30° 😨).

On s’est posé au parc Hyogojima de Futako-tamagawa (二子玉川 兵庫島公園). Chacun a ramené nourriture et boisson. C’était un temps agréable avec une vue sympa sur la rivière. On avait l’impression d’être en vacances !

« We could be immortals »
Toujours aussi bon sur scène ! J’ai été voir Fall Out Boy en concert au Nippon Budokan.

Je les ai découvert étant adolescente, je suis partie pour le Japon en les écoutant dans l’avion, et j’ai réussi à les voir deux fois à Tokyo malgré mon emploi du temps chargé ! Bref ce concert tombait bien j’avais besoin de calmer mes nerfs du boulot 😂 et me défouler un peu… beaucoup, comme à l’époque de mes concerts à Paris. Eh oui en plus j’étais en fosse, dans le bloc des plus fous ! Si bien que le staff a du renforcer la sécurité en ajoutant des barrières supplémentaires (ils pensaient vraiment que de simples cordes pour délimiter la zone allaient suffire ?! 😂). Ambiance excellente, set list parfaite, animations splendides et mise en scène efficace ! J’ai passé un super concert 🎶 Ça me manque tellement de ne plus en faire autant !

« Thanks for the memories ❤ »

Pour finir j’ai acheté un Daruma.
Qu’est-ce que c’est ?

Les daruma sont des figurines creuses, de forme arrondie, sans bras ni jambes. Elles sont le plus souvent rouges, mais parfois jaunes, vertes, violettes et blanches. Le visage de la figurine est moustachu et barbu, les yeux sont blancs, sans iris.

On peut se procurer les daruma dans les temples bouddhistes ou à proximité. Les prix varient de 1 000 yens pour les plus petites, qui avoisinent 15 cm de hauteur, à plus de 10 000 yens pour les plus grandes d’environ 60 cm de hauteur. On possède généralement un seul daruma entamé à la fois.

On utilise de l’encre noire pour dessiner la pupille circulaire du premier œil en se formulant mentalement le vœu. Jusqu’à ce que le vœu se réalise, on entrepose le daruma en hauteur dans sa maison. Si le souhait se réalise, on dessine alors la seconde pupille, et on écrit la façon dont le vœu a été réalisé. Ceci apporte, au-delà des superstitions, l’avantage d’apporter une réflexion sur la façon d’accomplir ce qui est désiré. Si le vœu ne se réalise pas, et que le daruma a été acheté dans un temple (il porte alors le sceau du temple), son propriétaire peut l’y renvoyer pour qu’il y soit brûlé. La plupart des temples refuseront de brûler des figurines qu’ils n’ont pas confectionnées. Le rituel de destruction par le feu, qui a généralement lieu à la fin de l’année, indique aux dieux que l’on n’a pas renoncé à son souhait mais que l’on cherchera d’autres moyens pour qu’il se réalise.

Source : Wikipedia

Cette année, je ne suis pas partie sur de bonnes bases et beaucoup de choses m’ont déçue, bouleversée, attristée. De même, je ne suis pas satisfaite de moi-même. Je ne veux plus faire d’erreurs stupides et sombrer au moindre faux pas. Ce Daruma, auquel j’ai dessiné une première pupille est là pour me rappeler qu’il y a toujours du bon quelque part et des personnes pour me soutenir, que même en galérant on peut y arriver. Je veux croire encore en mon avenir et continuer à me battre pour l’atteindre, être plus forte pour enfin grandir et ne plus craindre quoi que ce soit. Je vais continuer à faire des efforts pour réaliser tout ça et pouvoir avec fierté dessiner la deuxième pupille de mon Daruma.


♫ Un article = Une chanson ► BTS – 봄날 (Spring Day)

1

► Because it’s you : Week-end à Séoul !

CNBLUE – Hallyu K-Star Road, Seoul. Ça résume bien mon week-end !

​Je suis allée un petit week-end en Corée du Sud, à Séoul du 2 au 5 juin. Seulement pour un week-end car au Japon on a pas beaucoup de jours de congés malheureusement. Mais je tenais à aller aux concerts de CNBLUE (encore ?! Quand on aime on ne compte pas), voir des amies, parcourir Hallyu K-Star Road et d’autres rues de Séoul encore inconnues pour moi, manger de la bonne nourriture coréenne et faire le plein de bonnes choses pas chères chez Daiso ! Bref.. me DÉTENDRE !

J’ai décollé vendredi matin de Narita avec la compagnie Jeju Air qui relie Narita et Séoul à un prix abordable et, chose pratique pour moi, j’ai pu payer mon billet d’avion au konbini. L’employée au check-in était trop mignonne, elle m’a demandée comment on disait bonjour et merci en français et au moment de me remettre mon billet d’embarquement, elle a dit « merci » :) c’est agréable un staff gentil et aimable comme ça.

Comme à chaque fois que je quitte le Japon, je demande un re-entry permit (ce que j’ai déjà expliqué avant, ça n’a pas changé).

Puis pour avoir Internet partout (bien qu’en Corée il y ait plus de spot wifi accessibles gratuitement qu’au Japon) j’ai loué une pocket wifi. Je n’ai pas pris la même que pour Singapour car la compagnie n’est présente qu’à Haneda. Donc j’ai réservé par Internet une pocket wifi chez KT Roaming Center. C’est directement sur leur site internet, vous entrez vos coordonnés et la période de location et où vous souhaitez récupérer votre pocket wifi (à l’aéroport ou à votre hôtel). Si vous voulez vous faire livrer à votre hôtel, il faut passer commande trois jours ouvrés avant la date de votre arrivée. Vous pouvez payer par Paypal :). Pour 4 jours cela m’a coûtée 23,20 euros, car en réservant en ligne j’ai pu avoir une réduction.

J’ai récupéré ma petite pocket wifi à Incheon à mon arrivée. Il faut présenter passeport, numéro de réservation et carte de crédit pour payer les frais de service supplémentaire en cas d’endommagement de votre pocket wifi ou de dépassement de la période de location (5500 wons)… Si j’ai bien compris 😁. J’ai bien profité de ce petit joujou, j’étais connectée en permanence partout où j’allais. J’ai même joué à Pokemon GO dans Séoul 😂. Au moment de la rendre, si tout est ok, vous ne payez pas les 5500 wons de frais, mieux, une partie du paiement vous est remboursé ! Donc au final la pocket wifi ne m’a coûtée que moins de 20 euros ! Une très bonne affaire !

Louer une pocket wifi chez KT Roaming Center

  1. Réservez sur Internet ou sur place en renseignant vos coordonnés et la période de location souhaitée.
  2. Payez les frais
  3. Récupérez votre pocket wifi en présentant votre numéro de commande et votre passeport
    Accès : Incheon International Airport 1F, entre les portes 6-7, 8-9 et 10-11.
  4. Et vous pouvez jouer à Pokemon GO n’importe quand, n’importe où !

Je suis arrivée sous un soleil magnifique, un peu chaud comme à Tokyo. J’ai pris la ligne AREX en direction de mon logement durant le séjour. Pour le logement cette fois j’ai choisi un hôtel près de la salle des concerts de CNBLUE. Je suis restée à l’hôtel Harmony Hotel.

Si le staff vous explique que dalle et vous tend juste la clé sans vérifier votre passeport ou quoi, cet hôtel est vraiment bien pour son prix. Les chambres sont spacieuses et luxueuses, la TV immense, il y a un réfrigérateur avec des bouteilles d’eau et des canettes de jus de fruits, du café latte et du thé. Les serviettes sont fournies et y a tout le nécessaire pour la toilette (sauf du dentifrice, que je n’avais pas emmené haha). Et de plus, c’est dans un quartier de Séoul que je ne connaissais pas vu que j’allais toujours à Hongdae, mais au final ce n’était pas si mal comme coin.

Harmony Hotel
Adresse : 63, Cheonjung-ro 40-gil, Gangdong-gu, Songpa, Seoul
Accès : Gil-dong Station (Ligne 5) sortie 1

Mais d’après Julie il s’avérait en fait que c’était un Love Hotel 😂😂 (je vais pas vous faire un dessin, vous connaissez le concept) ce qui n’était pas mentionné sur Internet ! Je comprend mieux la discrétion du staff et le prix de la chambre. De nombreux Love Hotel étaient implantés dans ce quartier d’ailleurs 😂.

Niveau restau, j’ai testé avec Julie un restau de Naengmyeon, de la soupe traditionnelle nord-coréenne à base de nouilles faites de farine de sarrasin, de pomme de terre et de patate douce. J’ai choisi un bibimnaengmyeon (mix entre le bibimbap et naengmyeon). Vu la couleur, ils s’étaient lâchés sur le piment mais ça allait 😂.

Sam-dae Naengmyeon (삼대냉면)
Adresse : 393-6 Gil-dong, Gangdong-gu, Seoul
Accès : Gil-dong Station (Ligne 5) sortie 1 ou 2

Des amies coréennes et mon amie philippine ont voulu manger un midi à Paris Croissant… C’est une chaîne de restaurant/boulangerie implanté partout dans Séoul. Mais nous sommes allées à celui près du parc olympique. Bon ce n’est pas pour ce genre d’endroit que je viens en Corée (surtout quand je vois les prix sachant qu’on peut manger pour beaucoup moins cher) mais bon j’y ai été invitée donc je ne vais pas me plaindre. J’ai mangé des burritos au fromage avec des chips et de la salade.

Paris Croissant Kitchen Olympic Park
Adresse : 424, Olympic-ro, Songpa-gu, Seoul
Accès : Olympic Park Station (Ligne 5) sortie 3

C’était le soir qu’avec Maria, mon amie des Philippines, on cherchait désespérément un endroit où manger. Le premier soir on a atterri dans un restau où le personnel ne parlait pas anglais, pas de menu en anglais… Donc un peu à l’arrache on a pris un bibimbap car c’est le seul truc que je connaissais… Il commençait à être tard et le personnel a tenté de nous expliquer quelque chose comme quoi la viande était crue xD mais on a dit oui quand même. Bref pourquoi, on en sait rien xD. Il était peut-être trop tard et donc ils ne voulaient plus cuisiner..

On a eu plus de chance notre dernier soir. Pareil, on cherchait où manger puis on est passé devant un pojangmacha comme on en trouve des nombreux en Corée, qui servent kimbap, tteokbokki… pour pas cher. En nous voyant, le gérant du restau nous a accueillies à bras ouvert en parlant anglais. Ouf ! Le personnel était super gentil ! Nous avons mangé des rabokki au fromage avec des kimbap. On nous a en plus offert une soupe gratuitement, c’était un régal !

Autumn Colors Love Gimbap (단풍애김밥)
Adresse : 440-22 Seongnae-dong, Gangdong-gu, Seoul
Accès : Dunchon-dong Station (Ligne 5) sortie 3

Niveau temps, il a fait beau la journée mais le soir ça rafraîchissait un peu. Il faisait très chaud en pleins soleil mais sans humidité, donc c’était à la limite du supportable. Il a juste plu le vendredi soir…

C’était un super week-end, avec des belles rencontres et des bons moments avec les 4 hommes de ma vie 😍 ! La Corée c’est génial ! Je suis rentrée Lundi après-midi reboostée pour reprendre une semaine de taf 😊.


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUE – It’s You

0

► United Shadows : Concert de FTISLAND au Nippon Budokan

Mon mois de juin a démarré sur des chapeaux de roues ! Deux semaines après CNBLUE, je retournais au Nippon Budokan pour voir FTISLAND ! Maintenant que je suis au Japon, j’essaie de me faire au moins une date par tournée japonaise. C’était mon troisième concert au Japon (sans compter les concerts FNC KINGDOM). Comme d’hab, j’accroche toujours plus à leurs nouveaux morceaux, j’ai beaucoup aimé le dernier album japonais donc je me faisais une joie de les voir à nouveau 😁.

J’ai filé après mon travail et je suis arrivée au Budokan vers 18h10. J’avais pas un super ticket, j’étais au deuxième étage face à la scène mais avec la structure du Budokan, la vue était plutôt bonne ! Et puis la moitié du Budokan était fermée en fait. J’ai d’ailleurs vu quelques sièges vides, j’ai trouvé ça un peu dommage.

Le concert a commencé 10 minutes après l’heure prévue, et en garçons bien élevés, les FTISLAND se sont excusés plus tard dans la soirée. Ils ont commencé avec Shadows qui a tout de suite mis le feu, dans tous les sens du terme ! Je l’avais écouté en boucle et le rendu live était vraiment épatant ! Ils sont géniaux ces garçons tout simplement ! Ils ont joué des chansons de tout leur répertoire. Des chansons rock comme FREEDOM, BEAT IT, BE FREE, Flower Rock, Mitaiken Future, Take me Now, les incontournables comme Puppy, Falling Star, To the Light… Ils n’ont pas spécialement privilégié les chansons du dernier album, j’étais même étonnée d’en entendre qu’à peine la moitié, alors que j’avais beaucoup écouté l’album xD. De ce fait, cela m’a fait ressentir une petite frustration de ne pas entendre Mystery mais Dieu merci, ils ont joué 1234 😁.

Ils ont mis une super ambiance dans le Budokan, notamment pendant FREEDOM, Hongki hurlait « Say Freedom! » comme à chaque concert, il a fait s’asseoir tous les fans pour qu’on se lève et saute tous en même temps, on agitait nos towels en sautant. Même chose avec Flower Rock. Ensuite, To the light est toujours aussi belle, BE FREE me donne toujours autant l’envie de m’évader, Puppy est toujours aussi fun, aqua toujours aussi magique avec les chœurs… Chaque chanson apportait un sentiment différent, mais au final toujours agréable.

Il y a une chanson qui rappelle la France aussi, c’est Champagne ! Oui rien qu’au titre, on devine xD. Et pendant le refrain, Hongki chante « Paris in my house ». C’était une occasion pour moi de brandir mon drapeau !

Ils ont fait une petite session acoustique au milieu de l’avant-scène. A light in the Forest était particulièrement belle, le décor nous emmenait directement dans une forêt en pleine nuit sous un ciel rempli d’étoiles. On avait l’impression d’être en mode camping, autour d’un feu de camp avec les garçons, chantant ensemble des chansons diverses en admirant les étoiles.

En reprenant batterie, guitares électriques et basse, ils ont introduits You Don’t Know Who I Am par des devinettes mais on a pas capté le délire. Jaejin disait « Vous avez une idée pour la chanson suivante ? You don’t know? » Et Hongki ajoutait « I don’t know, You don’t know, We don’t know ». C’était tout con mais même moi j’ai pas capté le délire xD.

Avant le rappel, les fans dans la zone Arène et au premier étage ont tenté de lancer une hola, qui n’a pas vraiment marché… Vraiment j’ai trouvé les Primadonna peu énergiques et réceptives :/. Dommage.

Pour le rappel, les garçons portaient tous le T shirt de la tournée et Hongki portait la towel comme un bandana sur la tête. A la fin, ils ont salué le public et Jaejin est resté seul pour hurler de pleins poumons « MERCI !! » en japonais. C’est son truc apparemment, ce n’était pas la première fois que je le voyais faire ^^ !

En bref, un super concert de plus ! J’aime toujours autant voir FTISLAND en live au Japon ! Je serai au rendez-vous pour la prochaine tournée jap si mon emploi du temps le permet 😁.

SET LIST

Shadows
FREEDOM
BEAT IT
PUPPY
BE FREE
シアワセオリー (Shiawa Theory)
To the light
Champagne
COME ON GIRL
Flower Rock
FALLING STAR
Orange Days
A light in the forest
FISH
YOU DON’T KNOW WHO I AM
未体験Future (Mitaiken future)
Take me now
1234

Encore
Reason
aqua
Idendity
Here


 ♫ Un article = Une chanson ► FTISLANDShadows

2

► Hontouni TA-NO-SHII : CNBLUE Arena Tour -Our Glory Days- à Nagoya

Depuis que je travaille en tant que professeur et que j’ai un visa travail, j’ai enfin pris mes trois premiers jours de congés. Et c’était pour me rendre à Nagoya et assister aux concerts de CNBLUE à l’occasion du Arena Tour -Our Glory Days-. Un Arena Tour pas comme les précédents puisque celui-ci marquait le 5ème anniversaire depuis les débuts du groupe en tant que major au Japon. Donc ça promettait quelque chose ! Je ne pouvais pas prendre de longues vacances pour faire toute la tournée comme l’année dernière donc j’ai choisi les dates à Nagoya les 17 et 18 novembre et à Tokyo les 29 et 30 novembre. Et depuis la tournée Puzzle, ils me manquaient incroyablement ! Les concerts de CNBLUE, c’est addictif ! Et j’étais de plus en plus impatiente en écoutant l’album EUPHORIA, même s’il n’est pas leur meilleur.

77 75

J’avais quitté Tokyo le matin même du 17 novembre en bus (Willer Express, mon ami fidèle) et je suis arrivée au Nippon Gaishi Hall à 16h40. Il n’y avait pas énormément de monde, les gens arrivaient plutôt au dernier moment. Je me suis achetée quelques goodies et je me suis placée près du stand pour attendre June, mon amie vivant à Singapour et Ale, mon amie mexicaine rencontrée pendant la tournée de l’année dernière. J’attendais en mode sans-amis quand j’ai remarqué qu’une petite blonde me regardait en souriant. Du coup j’ai décidé d’aller lui parler et là… surprise ! Elle était française !!! Ça m’a fait plaisir de la rencontrer ! On a très vite sympathisé. Je ne suis plus « seule » désormais hahaha. Après Ale nous a rejoint, on a parlé et sympathisé un peu avec pleins de monde ! En fait, au Japon, les fans sont très généreuses et créatives ! Elles viennent avec des cadeaux et des goodies personnalisés et elles se les échangent. Moi cette fois, je n’avais eu le temps de rien préparer, mais Ale avait fait des calendriers et en les distribuant, tout le monde nous demandait d’où on venait. C’était très bien pour mon japonais, c’était la première fois que je parlais à autant d’inconnues xD. J’ai aussi revues mes habituelles amies. Quel joie de revoir tout ce petit monde, j’étais sur un petit nuage !

J’ai passé les deux concerts avec mon amie June. C’est moi qui me suis chargée de prendre nos tickets via le fanclub japonais. Les places sont données aléatoirement et moi qui pensais encore être tombée sur des places pas terrible, cette fois on s’en est bien tirées… Surtout le deuxième jour. J’ai eu le jackpot, j’étais au premier rang, le premier siège en gradins côté Jonghyun, une des meilleures places dans la salle ! J’en revenais tellement pas en arrivant à mon siège que j’en avais les larmes aux yeux xD pourtant ce n’était pas comme si je ne les avais jamais vus de près (non je dois admettre qu’entre le concert à Londres en pass photo, le concert Can’t Stop en Malaisie au premier rang, la séance de dédicaces à Nagoya l’an dernier… je m’en sors bien pour une étrangère), mais au Japon, c’était vraiment une première, d’autant plus que le DVD était tourné ce jour-là ! De quoi augmenter le stress, je n’avais plus qu’à bien me tenir au cas où j’étais filmée xD.

88 89

Pour cette tournée, ils ont opté pour un prolongement de la scène au milieu de l’arène, comme pour la tournée Come on. Il y avait un écran géant au fond, des espèces de spirales qui s’élevaient du bas jusqu’en hauteur au dessus de la scène. Je ne sais pas si vous voyez, mais je n’arrive pas à mieux expliquer. Quoi qu’il en soit, la mise en scène me plaisait. L’excitation montait. Enfin, c’était mon tour d’assister à cette tournée.

18h30 pétantes, le coup d’envoi a été donné par une intro captivante. Sous des lumières bleutées, les garçons sont entrés sur scène, on ne distinguait que leurs silhouettes. Yonghwa a tout de suite donné le ton et a hurlé « Everybody IN MY HEAD ! ». Mais alors, je n’ai pas du tout reconnu In My Head sur le coup ! C’était une version différente. Un rythme un peu plus lent avec des sons plus graves et une basse plus présente. A la place de jouer des vieilles chansons, CNBLUE préfère désormais les réarranger pour les teindre en une nouvelle couleur et éviter que ce ne soit trop redondant au niveau de la set list (même si des chansons comme In My Head, on ne s’en lasse jamais). D’ailleurs, pourquoi In My Head en piste d’ouverture ? Laissez-moi vous expliquer ! In My Head est la chanson qui a marqué officiellement les débuts de CNBLUE au Japon en major (c’est-à-dire, chez un label musical japonais), il y a 5 ans, alors cette ouverture avec ce titre faisait référence au point de départ de cette carrière. Et pour commémorer cet anniversaire, on découvrait In My Head jouée par « CNBLUE 5 ans après », par des musiciens devenus plus talentueux, plus matures et plus confiants. In My Head version 2016 a marqué ces Glory Days jusqu’à maintenant, la nouvelle image que CNBLUE veut montrer désormais.

Durant In My Head, des flammes jaillissaient le long du bord de la scène, il faisait chaud, très chaud ! In My Head étant une de mes chansons préférées du groupe (voyez mon Last.fm, c’est la chanson que j’ai le plus écouté dans ma vie xD), il y avait donc 50% de chance que la nouvelle version ne me plaise pas. Mais yokatta ! Je l’adore et j’en suis déjà accro ! C’était un début plus que dément ! Après cette première piste, les garçons ont joué un petit solo que je connais bien pour annoncer la piste suivante… Where you are ! Comme EUPHORIA n’est pas vraiment un album rock, j’étais contente qu’ils affirment leur côté rock sur scène avec ces chansons. Ils sont choisi les meilleures pour nous rendre vraiment euphoriques ! Pire encore avec Have a good night ! Wow, ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas entendue ! La fête avait bien commencé, tout le monde dansait et sautait pour profiter de ce moment fun et festif ! Quand Yonghwa, Mr. fan service, chantait « I’ll show you my everything », il a montré ses bras musclés avec fierté et envoyait des flying kisses. On le sait, t’es un beau gosse mais évite qu’il y ait des évanouissements dans la salle… Ils étaient tous à fond comme d’hab ! Même si Minhyuk semblait un peu plus calme mais je crois que c’était parce qu’il avait un petit rhume, comme Jonghyun :s.

Yonghwa a ensuite lâché sa guitare et a hurlé « Nous formons tous un Puzzle. Faites du bruit !!! » et Puzzle a débuté. Ah quel bonheur de l’entendre à nouveau ! Yonghwa est venu sur le prolongement de la scène, les fans hurlaient de plus belle. Il sautait et dansait, lui aussi complètement emporté par l’euphorie. Au moment où il a chanté les paroles « Yakusoku shiyou » (faisons une promesse) il a levé le petit doigt en regardant le public, c’est le signe de la promesse au Japon. L’union était forte et solide. Nous étions tous ces petites pièces qui formaient un puzzle. L’ambiance était festive et tellement… euphorique quoi !

Ils nous ont ensuite adressés quelques mots pendant un premier MC en commençant par se présenter. J’ai compris un peu plus de choses que mes concerts précédents, j’étais contente ! Je traduisais certaines phrases en anglais pour June. Yonghwa a dit « Wow, nous sommes proches ce soir ! » Sûrement parce que comparé au Osaka-jo Hall, le Nippon Gaishi Hall est un peu plus petit ! Il a aussi ajouté « Vous êtes les meilleurs, SAIKO! » (Il a hurlé « SAIKO » comme dans la chanson Puzzle xD), puis il s’est tourné vers Jungshin en disant « A ton tour baby! ». Jungshin nous a remercié d’être venu. Le premier jour, Jonghyun a annoncé que le DVD serait enregistré le lendemain, ce qui a éveillé l’excitation du public (moi y compris).

Yonghwa a ensuite lancé à Minhyuk : « Minhyuk, frappe la caisse claire ! » et quand il s’est exécuté, j’ai tout de suite reconnue les notes de Let’s Go Crazy ! Je l’ai rarement entendue en live (jamais même je crois) ! Le message est passé ! On était fous !  Pendant que Jonghyun scandait les « Let’s go crazy » du refrain, Yonghwa se dirigeait lentement sur le prolongement de la scène en dansant. Le premier jour, il a un peu oublié les paroles, il faisait du yaourt par moment xD. Il est resté sur le prolongement de la scène, il jouait avec la caméra près de lui, la fixant avec un regard profond et en faisant du fan-service. Pendant la partie rap, il a fait la beatbox avant de gueuler comme un attardé. Les jeux de lumières étaient dynamiques et colorés.

Cette tournée était l’occasion de réentendre des anciennes chansons, y compris les chansons coréennes. L.O.V.E GIRL a rappelé le temps où CNBLUE était encore un « jeune petit groupe » avec leurs têtes de bébé xD. En tout cas on a pas oublié les fanchants pour celle-ci !

Pendant le MC suivant, Yonghwa a demandé si on s’amusait. Le premier jour Jungshin a en plus parlé de ses cheveux. Il a demandé si on aimait sa nouvelle coupe. Yonghwa a demandé à son tour si on préférait Jungshin avec les cheveux longs, moi j’ai gueulé en japonais « OUI !! » Pendant ce temps Jonghyun s’est installé derrière le piano et Yonghwa lui a demandé « La chanson suivante est ? » Il a répondu « C’est une chanson que je chante… euh non pardon, c’est une chanson que j’ai écrit et que je joue au piano, mais elle est en anglais alors… Essayez de chanter avec nous quand même, au moins les « Oh oh oh~~ ».

« Oh oh oh~~ » ? Piano ? A ce moment, j’ai aussitôt compris de quelle chanson il parlait. Et j’avais raison. C’était Be OK. Je l’attendais avec impatience car c’est ma préférée de l’album, elle m’a littéralement fait fondre ! Sur l’écran géant, des milliers d’étoiles sont apparues, créant une atmosphère à la fois romantique et mélancolique. Mon cœur s’est arrêté de battre. J’étais immobile, hypnotisée par Yonghwa, et en particulier par sa voix remplie d’émotions. Je ne peux pas expliquer mais sa voix… Bon sang ! Et lui, son aura, son regard profond, son attitude quand il chante des ballades aussi touchantes que celle-ci.. Il est incroyable. La voix de Jonghyun était magnifique aussi, il chantait plus dans les aigus. Ensemble, ils ont offert la performance live parfaite. Sans oublier les chœurs de Minhyuk et Jungshin. C’était magique. Be OK. Sure, I’ll be OK. Vraiment, cette chanson, je l’ai écouté en boucle avant le concert. En l’entendant en live, j’ai failli chialer. J’ai serré fort mon YongYong White Kuma que j’avais emmené avec moi :’).

C’est compliqué à expliquer mais souvent, j’ai l’impression que les chansons de CNBLUE me sont directement adressées. Je veux dire que les paroles et les sentiments qu’elles cachent sont exactement les mêmes que les miens. Et j’en suis donc profondément touchée. Pour moi c’est ça le « pouvoir de la musique » ! Et plus précisément celui de la musique de son groupe préféré et le lien qui se crée avec. Ils ne sont pas mes amis, ma famille, je ne les connais pas personnellement, mais à travers leur musique ça pourrait être une relation similaire. Non, ce ne sont pas les musiciens parfaits, les meilleurs du monde ni de l’univers mais pour moi, ils sont mes anges gardiens, ceux qui veillent sur moi et me protègent. Ils sont les amis qui ne m’abandonneront jamais et qui continueront à me donner le sourire peu importe ce qui arrive. Ils sont comme une seconde famille, ceux qui m’apportent chaque jour l’énergie dont j’ai besoin pour avancer et atteindre mes rêves. Une fois de plus, j’ai compris pourquoi je les aime tant ! (Fin de la parenthèse inutile xD)

J’ai failli me transformer en fontaine quand Don’t Care a suivi ! La première et dernière fois que je l’ai entendue, c’était quand j’étais venue à ce même endroit pour mon premier concert de CNBLUE au Japon. C’était il y a trois ans. Arena Tour 2013 -One More Time-. J’étais nostalgique. Ah le temps file trop vite ! La première partie de la chanson était un peu réarrangée avant de retrouver sa tonalité habituelle au deuxième couplet. Pour suivre le rythme de la chanson, on tapait tous des mains.

Puis Royal Rumble ! C’est une chanson qui m’a agréablement surprise à la première écoute ! Je pense que c’était la première fois que j’entendais une chanson de ce genre chez CNBLUE. J’ai encore découvert une de leur face cachée ! Et elle est vraiment bien en live, surtout avec les animations psychédéliques sur l’écran géant et les jeux de lumières dynamiques.

Pendant un autre MC, Yonghwa chauffait le public en levant les bras pour augmenter la puissance des cris et quand il les baissait, on s’arrêtait. Il les levait, on recommençait. Ça l’a amusé et il s’est mis à rire, mais c’était genre un rire machiavélique, ça faisait peur xD. Le deuxième jour c’était pire ! La chaleur ça ne leur réussit pas je crois ! Ils rigolaient tous à tour de rôle, ils s’arrêtaient, ils recommençaient. Yonghwa s’arrêtait en affichant une tête sérieuse (mais il n’était pas crédible haha) en demandant « C’est drôle ? » avant de recommencer à rigoler. Ils ont parlé de bouffe et plus sérieusement de l’album EUPHORIA et de la tournée, puis Yonghwa a déclaré : « Le thème de la tournée, c’est CNBLUE hier et CNBLUE aujourd’hui. Et à partir de maintenant, les chansons seront ROCK ! Continuons avec un max d’énergie ! Aujourd’hui, ce n’est pas un temps froid comme l’hiver, mais bien plus chaud qu’un festival d’été ! VOUS ÊTES PRÊTS ?! »

Cette partie a commencé avec Take me higher ! Des artifices ont explosé, des lumières vertes et rouges étaient projetées dans toutes les directions et de temps en temps, des flammes jaillissaient à nouveau. Cette chanson est dingue, elle donne vraiment envie d’atteindre le sommet et d’escalader les montagnes ! Elle vous hisse vers le haut, au Top of the world. Comme Ryu Can Do It qui a suivi. Elle était aussi un peu différente, en particulier le chant et le rythme. Yonghwa chantait à la fois avec sérieux et fierté. Puis le téléphone a sonné pour I’m Sorry. Yonghwa est revenu sur le prolongement de la scène et tout le monde a fait sa choré d’attardé avec les bras, lui aussi. Cette chanson gagne en puissance à chaque concert ! C’est juste dingue ! Tout le monde sautait, dansait, chantait. Moi j’ai pris ma towel et mon drapeau pour les faire tourner au dessus de ma tête (comme des petites girouettes -pan-). Dommage que peu de fans se prêtent au jeu, c’est pourtant quelque chose de courant au Japon ! Bon sinon… On a dit « Rock ». Ok, j’étais satisfaite de cette partie mais pour faire la meilleure partie Rock, les gars, la prochaine fois, jouez Come on please !! J’ai tellement envie de l’entendre ! Cette chanson, c’est leur meilleure chanson rock !

Après le rock, place à la dance ! Yonghwa a déclaré, toujours sur le prolongement de la scène « Je veux vous dire quelque chose… Face to Face » en fixant la caméra, ce qui fait que sur les écrans géants, c’était comme si il fixait chacun d’entre nous. Cette chanson est très sympathique et attractive. Pendant que Yonghwa restait sur le prolongement, Jonghyun et Jungshin bougeaient partout sur la scène principale. Et qui dit « dance » dit « Wake-up » ! O-BLI-GE ! C’est LA chanson parfaite pour ça ! En particulier avec le long solo du début qui donne le rythme. Yonghwa dansait et invitait Jonghyun à le suivre. Il faisait aussi comme si il jouait avec une balle qu’il lançait et tapait avec un coup de tête avant de faire une passe à Jonghyun, puis Jungshin, puis quelques fans dans le public.

Au milieu de la chanson, Yonghwa était allongé sur le prolongement de la scène (ça l’éclate de s’étaler, j’ai remarqué qu’il le fait de plus en plus souvent), il jouait des notes au pif avec sa guitare, à différentes intensités et on hurlait « Wake Up! Wake Up! » à différents tons. Il s’est ensuite passé un truc que je n’ai pas compris sur le coup. Je n’avais jamais vu ça dans tous les concerts que j’ai fait jusqu’à maintenant ! Les garçons se sont arrêtés de jouer. Yonghwa, seul continuait en jouant n’importe quoi. On hurlait de plus belle mais là, il nous a demandé de rester silencieux. C’était tellement calme d’un coup on aurait pu entendre une mouche péter ! Quelques fans en ont profité pour hurler son nom et là il lançait un regard mauvais signifiant « Chut ! ». Il a demandé au cameraman de se rapprocher pour le filmer, ainsi on pouvait le voir sur l’écran géant. Il a hurlé de pleins poumons sans micro « Wake up! Wake up! » et nous on répétait, ils nous a stoppé direct en faisant le geste des bras et en disant « Chuuuuut! ». En fait il voulait être le seul à hurler et il voulait l’entendre d’une seule personne seulement. Il a demandé à Jonghyun, puis Jungshin (qui s’amusait à hurler « Yonghwaaaa » comme un fanboy depuis la scène principale), et Minhyuk qui a fait comme si il décrochait le téléphone. Yonghwa a enfin demandé à trois personnes dans la fosse, une fille et deux mecs. C’était drôle comme moment, ils sont vraiment uniques ces gars-là ! Le deuxième jour, comme j’étais vraiment près de la scène, je voulais en profiter pour hurler « FRAAAAANCE » et espérer une réaction de leur part. Mais j’étais trop timide pour me lancer, je ne voulais pas gâcher l’enregistrement du DVD. Pire quand Jonghyun se tenait de mon côté. Il était si près ohoh que nos regards se sont croisés plusieurs fois. Beaucoup de fans gueulaient pendant ce moment « silencieux », y compris des mecs. Il y en a un qui a gueulé avec une voix d’ogre, plus grave tu meurs, ça a choqué Yonghwa xD ! Bref l’important dans tout ça, c’est que Yonghwa était content après ça et il a lancé à Minhyuk précipitamment « OK, Minhyuk frappe la batterie ! » pour reprendre la chanson. Oui finalement, elle n’était même pas terminée xD. Wake up n’a jamais été aussi dingue que pendant ces deux concerts ! Je ne pourrais plus m’empêcher de rire en l’écoutant.

Et pour finir en beauté cette partie, Lady et Cinderella étaient là pour nous faire danser encore un peu ! Le deuxième jour, pendant Lady, j’ai pu avoir Yonghwa face to face pendant son solo, j’ai genre attendu ce moment pendant tout le concert haha. Je trouve qu’ils ne sont pas beaucoup venus sur les côtés.

Le deuxième jour, il y a eu un moment, THE moment mémorable du concert. Ce pourquoi un concert de CNBLUE est toujours unique ! Il y a toujours un truc spécial qu’on ne vit qu’à un seul de leurs concerts ! Et c’est parti de la phrase la plus banale qui soit ! Yonghwa a juste commencé à dire « Il fait vraiment chaud ! » en japonais, ça donnait « Hontouni atsui! » et les fans répétaient. On était parfaitement synchro en disant plusieurs fois « Hontouni A-TSU-I! ». Yonghwa était content, il a continué à répéter les mêmes mots en ajoutant un petit mouvement de bras; en levant le bras droit, puis le gauche et en terminant par une pause bizarre, comme sur la photo ci-dessous.

Et nous bien sûr, on faisait tous la même chose. Ça l’a bien amusé ! C’est fou comme parfois l’enthousiasme des Boices peut contribuer à la réussite du concert, à le rendre unique. Et c’est quelque chose qui plaît aux garçons. Je crois que ce moment les a autant marqués que nous ^^. Du coup on ne s’est pas arrêté là et Yonghwa a continué avec un « Hontouni TA-NO-SHII » (vraiment amusant). Après le « TA-NO-SHII » que nous avons parfaitement bien reproduit, Yonghwa était satisfait et a ajouté « KAWAII ! Vous êtes hontouni KA-WA-II » (vraiment mignons) « Et Jungshin, il est hontouni KO-WA-II » (vraiment effrayant). Là Jonghyun en a remis une couche en faisant le geste : « Et Yonghwa est hontouni O-KA-SHII » (vraiment bizarre) et Yonghwa lui a vite répondu « Non, hontouni TEN-SA-II » (véritable génie). Mon dieu quel moment !

Puis ils ont annoncé la dernière chanson. La chanson principale de cette tournée : Glory Days ! Enfin je l’entendais ! Je dois avouer que la première fois que je l’ai écouté, je n’étais pas conquise. Pourquoi ce n’était pas une chanson rock ? Ça me manque tellement :(. Mais malgré ça, CNBLUE peut faire des chansons remplies d’énergie et avec une mélodie captivante. Glory Days, elle donne envie de danser, de sauter avec joie et enthousiasme, de faire la fête ! On ne peut s’empêcher d’agiter son lightstick et de chanter les paroles (même si on fait du yaourt). C’était extra, exceptionnel ! A la fin de la chanson, ils nous ont remerciés et dit qu’on était les meilleurs avant de quitter la scène.

On a réclamé le rappel et ils sont tous revenus vêtus du T-shirt de la tournée. Yonghwa, muni de sa guitare acoustique est venu immédiatement sur le prolongement de la scène. Avec sensualité il chantait « Nagoya, oh my Nagoya, merci pour le rappel~ ». Puis il a enchaîné sur une reprise de Treasure de Bruno Mars pour enfin entamer le rappel avec You’re so fine. Le deuxième jour, Jonghyun est venu de mon côté et il y est resté pendant une bonne partie de la chanson. Je le regardais avec attention et lui était concentré sur son chant. Pendant les « Love is you » je pointais à la fois Jonghyun et Yonghwa qui était à l’autre bout xD. Après le morceau, Yonghwa a pointé toute la salle de la droite vers la gauche et vice-versa, déclenchant alors une ola.

J’étais un peu inquiète car on n’avait pas encore entendu Radio et il était HORS DE QUESTION qu’ils ne la jouent pas ! Elle est incontournable, ils doivent la jouer à chaque live, c’est THE chanson de chacun de leurs concerts désormais ! Et non je ne peux toujours pas vous décrire les sensations qu’elle procure, c’est unique ! Finalement, Dieu merci, Radio était réservée pour le rappel. Je suis de plus en plus heureuse, de plus en plus fière de les aimer quand j’entends Radio en live. Les cris de Yonghwa étaient puissants et l’énergie des garçons était sans limite ! A la fin on continuait à scander les « Wo oh oh ». Ah~ encore, je veux encore l’entendre ! Le premier jour ils ont repris la parole dans la foulée, déclarant « Il fait chaud ! À cause du live d’aujourd’hui, nous allons devoir manger beaucoup de Misokatsu pour être en forme demain ! » MDR vous avez raison, c’est super bon !

J’ai eu à nouveau envie de pleurer quand Jonghyun a débuté a.ri.ga.tou. C’est une des chansons qui m’a vraiment fait aimer CNBLUE et la voix de Jonghyun. C’est une chanson qu’ils nous dédient mais c’est aussi une chanson que moi je veux leur dédier pour leur exprimer ma gratitude. Jonghyun a déclaré qu’aux concerts au Makuhari Messe, les fans ne chantaient pas beaucoup donc il nous a demandé de l’accompagner avec plus de tempérament. Moi c’est ce que j’ai fait. Je n’avais expérimenté que la version coréenne à Londres et la version 100% solo de Jonghyun à son concert cet été. Donc j’étais plus qu’heureuse de l’entendre là ce soir car elle est devenue rare en concert, ce qui est dommage :(. Elle est importante à mes yeux. Et puis… « arigatou KIMI » haha voilà quoi 8).

Avant la véritable dernière chanson, Yonghwa a livré un petit discours au nom du groupe. « Chiba, Osaka, Nagoya… Vous avez tous été géniaux, de ce fait nous avons été en mesure de donner le meilleur de nous-mêmes. Nous étions tous occupés ces derniers jours et nous nous demandions si nous serions capables de mener à bien cette tournée. Mais à chaque live, une fois que nous sommes sur scène, grâce aux fans, nous en sommes capables et nous pouvons jouer nos propres morceaux. Nous continuerons à vous offrir de bonnes chansons. Si tous les fans sont là, nous pourrons le faire et revenir… A Nagoya, Osaka, Chiba, et après… Partout ! Quand nous pouvons voir tous vos sourires, nous sommes heureux. Continuez à écouter nos morceaux et revenez nous voir ! Si vous êtes heureux en nous écoutant, alors nous sommes heureux aussi. Merci beaucoup ! We stay young forever! » Ils ont alors conclu avec Young Forever. Des cotillons scintillants sont tombés, ça donnait l’impression d’une pluie d’étoiles, c’était magnifique, parfait pour clôturer le show. C’est une chanson que j’aime de plus en plus.

Alors que le public félicitait le groupe par de vives acclamations, les garçons sont venus le saluer et le remercier en s’inclinant au milieu et à chaque côté de la scène avant de rejoindre les coulisses. Le deuxième jour était ma dernière chance de leur faire signe. Ils se tenaient tous les quatre si près, regardant dans ma direction, moi et les autres fans autour. J’agitais discrètement mon drapeau en les appelant. Ils nous ont salué et sont partis de l’autre côté. Bon fallait pas non plus espérer qu’ils réagissent juste à la vue de mon visage qui se démarquait bien des autres et m’adresser uniquement à moi un signe et un sourire hein. Non en effet, mais Yonghwa SI, il l’a fait ! En allant de l’autre côté de la scène, il s’est retourné pour m’adresser un signe de la main. Je ne m’y attendais pas ! Mon héros .

La première fois que j’ai écouté EUPHORIA, j’ai trouvé que ce n’était pas un album parfait, voire moyen. Mais les concerts m’ont au contraire rendue incroyablement euphorique ! Plus j’écoute l’album, plus je le trouve meilleur, plus je l’aime. C’est certainement un album fait pour les lives. Chaque chanson est unique et a sa part d’énergie et d’émotions. Ce n’est pas mon album préféré mais il montre que l’univers de CNBLUE est de plus en plus large et que leur conquête du monde de la musique n’est pas finie. Et tant qu’ils continueront d’avancer, je serai à leurs côtés. Ces deux concerts à Nagoya étaient déments ! Ils ont encore évolué et m’ont encore surprise ! Plus de deux heures de live pour célébrer et commémorer cinq ans d’une histoire. Les heures passées avec ces garçons sont si précieuses ! Ce fut deux superbes journées, je suis rentrée à Tokyo sur mon nuage~ et impatiente de pouvoir être au Budokan pour le double final de la tournée !

SET LIST

Intro
In My Head
Where you are
Have a good night
Puzzle
-MC-
Let’s go crazy
LOVE GIRL
-MC-
Be Ok
Don’t care
Royal Rumble
-MC-
Take me higher
Ryu Can Do It
I’m Sorry
-MC-
Face to Face
Wake up
Lady
Cinderella
Glory Days

-Encore-
You’re so fine
Radio
-MC-
a.ri.ga.tou
-MC-
Young Forever

82 90 91 92 94


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUEYoung Forever (Comeback Stage M COUNTDOWN)

0

► Take me Now : Concert de FTISLAND au Toyosu PIT

Ces derniers temps, on peut dire que FTISLAND avait le don de me faire vibrer, presque autant que CNBLUE. Plus le temps passe et plus j’aime leur univers. Leur dernier album coréen en particulier, avec Take me Now comme chanson titre, m’avait surprise et conquise. C’est pourquoi je brûlais d’impatience à l’idée de les voir ce 29 septembre à Tokyo pour leur tournée japonaise d’automne We Just Do It. Je ne suis pas inscrite au fanclub japonais mais j’ai quand même pu acheter une place à une fan via internet. Un grand merci à cette personne que je ne rencontrerai probablement jamais x’).

La dernière fois que j’ai vu FTISLAND c’était au FNC KINGDOM il y a presque un an. Mais je les avais déjà vus à Yokohama avec Marine et aussi à Paris, à la Cigale et à la Maroquinerie. Bref, je connais leur potentiel et je savais ce qui m’attendait ce soir-là : un concert dément !!

Après le taf j’ai filé à la salle de concert. C’était au Toyosu PIT (豊洲PIT), je ne connaissais pas du tout. C’était vers Odaiba. Vu mon numéro de ticket en standing, j’ai supposé que c’était une salle comme le Zepp Tokyo. En arrivant, puah pleins de monde ! Et le stand de goodies avait déjà bougé à l’intérieur. Les portes ouvraient à 18h00. Je me suis placée dans la rangée correspondant à mon numéro, entre 1100 et 1500. En tout, 2000 fans étaient là et certaines cherchaient encore des tickets ! J’ai peut être eu du bol en pouvant en racheter une ! 18h15, ça a bougé, on a avancé. Quand j’ai entendu mon numéro, assez difficile tellement les gens poussaient en masse, je suis entrée et j’ai foncé aux goodies pour acheter un T-shirt et une towel puis hop dans la salle.

Ça ressemblait bien au Zepp Tokyo : une fosse mais avec plusieurs rangées de barrière avec l’étage en moins aussi. Je me suis placée le plus près possible juste devant la deuxième rangée de barrière. Je n’étais pas trop loin et les jap sont petites, donc j’étais plutôt avantagée. Je me sentais seule sans amies xD. Autant des Boices (fans de CNBLUE) j’en connais, des Primadonnas (fans de FTISLAND, oui vive les noms de fanclub)… Moins. Je me sentais comme une intruse… Marine pourquoi t’es pas lààà :(. Il y avait quatre écrans sur les côtés de la salle qui diffusaient les habituels vidéos clips du moment, les spots publicitaires pour les DVDs ou pour le prochain FNC KINGDOM en décembre. J’ai sorti en plus de ma towel mon drapeau français pour être bien en contraste avec les fans au towel jaune xD. Dix minutes avant le début, le staff a commencé à régler les instruments. Et au même moment j’ai bougé mon sac de peur de gêner la fan à côté de moi. Merci mon sac !! A partir de là elle et son amie ont engagé la conversation. Elles m’ont demandée si j’étais seule et d’où je venais. Elles pensaient que j’avais fait le voyage depuis la France et que j’étais étudiante haha. J’avais fait imprimer mes photos du concert à Paris pour les donner en cadeau du coup je leur en ai offert quelques unes. Et là les autres fans autour m’en ont demandée aussi et je me suis retrouvée à parler avec pleins de fans en même temps ! Elles étaient trop adorables ! Je me suis sentie moins seule j’avais presque l’impression d’être en famille ! Il ne manquait plus que le concert démarre.

Le coup d’envoi est très vite arrivé et il a été donné par une intro dynamique avec quelques effets digitaux. Des faisceaux lumineux dynamiques et aux multiples couleurs étaient projetés dans la salle pendant que les membres entraient ensemble sur scène. Premier constat : quelle joie de bien les voir après le Yokohama Arena xD. Bon quand les fans levaient les bras avec leur lightsticks ou leur bracelet lumineux c’était parfois moins évident mais j’ai connu pire. J’étais pile en face de Hongki qui montait souvent sur la plateforme placée devant lui. Minhwan était en hauteur derrière sa batterie et Seunghyun, Jaejin et Jonghoon se déplaçaient souvent.

Une fois les membres en place, l’océan jaune s’est immédiatement agité avec une vague d’acclamations et de cris des fans. Le concert a démarré avec Paparazzi, une chanson du dernier album coréen. C’est une chanson qui a beaucoup de rythme et qui dégage beaucoup d’énergie, il y a en plus quelques effets digitaux (dans la continuité de la piste d’intro) qui en live avait de quoi faire vibrer les murs. Carrément ! C’était seulement le démarrage. Un démarrage en trombe. Sauter, bondir aussi haut que possible, c’était la règle d’or ce soir ! Ils sont restés dans le mix rock-techno et un mini solo a suivi. Je me demandais quelle chanson cela pouvait être mais il s’agissait en fait d’une version remixée de 바래 (I hope) ! Une chanson culte du groupe qu’on entend quasiment dans tous leurs concerts. Tout le monde effectuait les fanchants pendant le refrain. Seunghyun et Jaejin se sont joints au chant pour leur partie rap tandis qu’on continuait à sauter avec enthousiasme.

Il est agréable ce sentiment de joie et de bonheur. Celui de pouvoir s’amuser avec des milliers de personnes que tu ne connais pas mais avec qui tu partages une même passion. Le pouvoir de la musique est tellement fort ! Ce soir la musique de FTISLAND a fait mon bonheur. Leur musique et leur énergie sur scène, la force de leurs morceaux. C’est comme ça que j’apprécie FTISLAND. J’aime leur côté rock tout simplement, chose qu’ils affirment de plus en plus.

L’ambiance et la suite du concert ne pouvaient être que meilleurs lorsque Hongki a commencé à hurler plusieurs fois « SAY FREEDOM!! » pour introduire FREEDOM. Cette chanson en live, elle dépote et si vous voulez bien suivre sa tradition, munissez-vous de votre towel ! Durant le refrain, tout le monde y compris Hongki sautait en agitant sa towel. Et on fait tourner les serviettes ! -je sors- Les hurlements de liberté (le jeu de mot sonne moins bien en français xD) ont valu de faire vibrer les murs du Toyosu PIT et les sauts en rythme (les fans étaient vraiment tous synchro, cela donne un beau résultat) de faire trembler le sol !

Les garçons ont beaucoup parlé pendant les MC, surtout Hongki. De vraies pipelettes quand même. Le deuxième MC a été particulièrement long mais le bon point est que on pouvait se reposer ! Ils parlent mieux en jap que les CNBLUE donc leurs phrases étaient plus compliquées pour mes oreilles et mon cerveau x’D. Ils ont aussi sorti pas mal de blagues qui ont fait rire toute le monde sauf moi parce que je ne comprenais rien… Ce moment est toujours aussi frustrant pendant les concerts japonais T.T Ce que j’ai retenu c’est « Il fait chaud hein ! » et « Nous partirons probablement pour une tournée mondiale dans les mois à venir. » Bonne nouvelle pour mes amies françaises, en espérant que la France fasse partie de la liste !

Le titre de la chanson qui a suivi le premier MC ne m’est pas revenue tout de suite. Mais quand je l’avais écouté elle m’avait beaucoup plue aussi. C’était aqua. Le public accompagnait Hongki pour les chœurs pendant le refrain. Les « Wo ho ho » étaient magiques ! Cela a plongé la salle dans une atmosphère vraiment magnifique et grandiose !

Et puis… Est venu le moment où je me suis dit « Nan vraiment les gars, j’vous aime. Quel beau cadeau vous m’offrez là ! » Je ne m’attendais vraiment pas à entendre cette chanson et pourtant ils l’ont faite ! Je n’avais jamais eu l’occasion de l’entendre en concert, j’en rêvais et ils I’ont faite ! C’était une énorme et belle surprise ! Hongki, le poing levé, scandait « Time to fight, fight, fight! » et j’ai réalisé que c’était Time to !! OMG j’étais folle !! Hors de contrôle, mon corps ne pouvait s’empêcher de bondir et de bouger !!! On tapait également des mains en rythme. C’était parfait !

Je parle beaucoup de mon état de pseudo Primadonna en transe mais bon j’ajouterai que le groupe a été étonnant lui aussi. Hongki bougeait beaucoup sur les côtés et grimpait souvent sur la plateforme devant lui. Les garçons interagissaient tous avec le public, Minhwan à défaut de devoir rester derrière sa batterie était fière de nous montrer ses muscles xD. Mon pitit Jaejin adoré m’a encore charmée avec sa voix parfaite (en particulier pendant Time To.. Gaaah ♡).

Après un autre long MC, ils ont continué le concert avec YOU DON’T KNOW WHO I AM. J’ai beaucoup écouté cette chanson avant le concert et ce soir-là c’était « Crazy, crazy! » On tapait des mains pendant que Hongki chantait et on hurlait avec lui les « Crazy » du refrain. Cette chanson a apporté une bonne ambiance elle aussi, notamment avec les voix des Primadonnas.

Shinin’ On a immédiatement suivi. J’aime beaucoup beaucoup cette chanson ! Elle me rappelle toujours mon premier concert de FTISLAND, pendant le ROCK NATION en 2014… Le jour où je les ai aimés bien plus encore et où j’ai réalisé combien ils sont surprenants sur scène ! Hongki s’est à nouveau muni de sa towel, tout le monde a suivi le mouvement pour sauter non-stop. Ah~ cette chanson est tellement incroyable, j’en ai presque pleuré de joie !

Ça aurait été dommage qu’ils s’arrêtent dans cette si bonne ambiance, c’est pourquoi ils ont décidé de partir à la recherche de leur PUPPY ! « Where is my PUPPY ?! » demandait Hongki. Je suis lààà !! Cette chanson est assez rigolote et parfaite pour les concerts et pour continuer à bien s’amuser ! Elle a d’ailleurs sa petite chorégraphie avec les mains. A la fin de la chanson, Hongki a pointé la fosse en disant « Are you my Puppy ? » comme dans le clip.

Un nouveau MC pour nous remettre de nos émotions et pendant lequel les garçons ont pris leurs guitares acoustiques. Visiblement il y avait pas mal de fans de Jaejin et elles tenaient à manifester leur présence. Elles hurlaient beaucoup son nom. Du coup Seunghyun a voulu les charrier et il s’est amusé à les imiter. Il a adopté une voix féminine pour hurler à son tour « Jaejin DAISUKIIII » (Jaejin je t’aime). Il a fait rire tout le monde. Puis il a déliré tout seul et avant la chanson suivante il a improvisé un morceau à la guitare sur les soba. C’était drôle comment il exagérait sur certaines notes ! C’était la première fois que je le voyais comme ça. Je l’avais toujours pensé plus sérieux ^^ !

Puis est venue la partie ballade, avec des anciennes chansons en majorité, très anciennes même ! Par exemple soyogi que je connaissais à peine. Ils ont joué et chanté tous assis excepté Jaejin qui avait troqué sa basse pour une contrebasse. Le rendu avec ces instruments sur scène était agréable à entendre. LIFE en version acoustique était vraiment magnifique ! Les lumières dessinaient des étoiles à l’arrière de la scène, créant une atmosphère paisible et relaxante. Il y a aussi eu Primavera. Ça a été un peu un moment de rigolade car les Primadonnas ont tenu à chanter le refrain. Hongki s’arrêtait pour écouter. Mais voilà, le problème était que les fans ne connaissaient pas les paroles sur le bout des doigts. Donc ça a bien fait rire le groupe qui s’est foutu de nos gueules haha. Par exemple, à un moment nous devions chanter « You’re beautiful… » mais nous nous sommes tous trompés et nous avons continué à chanter le refrain… Hahaha désolé les gars… On a offert une version comique à Primavera. Même Seunghyun en a rajouté en chantant la chanson façon rap.

Après cette partie, Hongki a demandé : « Maintenant, et si nous chantions nos titres coréens ?! » Oui, oui, oui s’il vous plait !!! J’espérais tellement entendre des pistes du dernier album coréen ! Ils ont joué Out of Love et Lose qui sont vraiment percutantes en live. Hongki était très proche des premiers rangs et invitait le public à chanter avec lui. Comme je ne peux pas assister à leurs concerts en Corée, j’étais heureuse de pouvoir en profiter ce soir ! C’est cool qu’ils aient choisi quelques chansons coréennes pour cette tournée. Encore plus quand Take me Now fait partie de la sélection ! Je me rappelle combien ils m’ont agréablement surprise avec ce morceau ! Cette chanson, c’est vraiment eux, le véritable univers de FTISLAND. Cette chanson est juste dingue et indescriptible ! Tout le monde bougeait et sautait, emporté par les puissants « Take me Now » du refrain et les cris de Hongki qui nous demandait de faire encore plus de bruit.

Le temps est passé si vite qu’après Take me Now ils ont quitté la scène. Tout le monde scandait « FTISLAND », y compris moi avec les quelques fans à qui j’avais parlé avant le concert. Il y a une fan avec une voix super aiguë qui s’est mise à crier le nom du groupe, mais en décalage avec tout le monde, du coup on l’entendait parfaitement bien xD. Elle avait de la voix faut avouer !

Les garçons sont revenus sur scène, portant le T-shirt de la tournée, chacun une couleur différente. Hongki avait en plus le bonnet. Ils ont démarré le rappel avec 未体験Future (Mitaiken future) pour repartir sur de bonne ondes puissantes. Puis ils nous ont demandé si on voulait danser pour la prochaine chanson Just Do It. Bien sûre toute l’audience était partante. Hongki ne voulait pas en raison de son micro car avec son micro à la main ce n’était pas pratique. Il a essayé de le mettre sous son bonnet.. Ça lui donnait un air débile et même si il hurlait de toutes ses forces, on l’entendait à peine xD. Abandonne cette idée mec ! Mais il a quand même improvisé une petite chorégraphie pendant les parties instrumentales de la chanson et on suivait tous le mouvement. Pendant que je dansais, j’ai brandi mon drapeau (comme toujours) pour représenter les fans français. Je ne sais pas si ils l’ont vu. Peut-être, je ne le saurai jamais. Beaucoup de caméras filmaient le concert ce soir. En tout cas, danser sur Just Do It fut un moment bien amusant !

Ils ont finalement conclu le concert avec Orange Days et ont remercié les fans en les saluant. Ils ont fait cadeau de leurs T-shirts de leurs towels mais pas un seul n’a atterri vers moi, dommage x). Jaejin est resté seul pour hurler son habituel « Merci beaucoup !! » en japonais avant de rejoindre les autres membres en coulisses.

Petite salle, petite scène, mais une gigantesque performance ! Autant j’ai pu voir FTISLAND dans une plus petite salle, au pied de la scène en France, là avoir pu faire l’expérience d’une « petite » salle au Japon, je ne pensais pas en avoir l’occasion un jour ! Vu leur popularité au Japon, les concerts dans des petites salles c’est devenu difficile de pouvoir y aller. Donc vraiment j’en suis heureuse ! Car au Yokohama Arena, je me rappelle à quel point nous étions loin avec Marine ! Ce concert m’a fait beaucoup de bien. Je peux toujours compter sur FTISLAND pour passer un bon moment ! Ils ont offert une bonne set list, avec en majorité des chansons rock et aussi bien coréennes que japonaises. C’était probablement mon meilleur concert, parfait en tout point. J’aurais juste souhaité entendre BE FREE et aussi To The Light qui est très importante à mes yeux. Mais je ne me plaindrai pas. La prochaine fois espérons. Car je compte bien les revoir si l’occasion se présente ;). J’aurais aimé assister au concert au Nippon Budokan le 12 octobre mais malheureusement je travaille le jour du concert.

J’ai salué une dernière fois les Primadonnas à qui j’ai offert mes photos. L’une d’elle m’a donnée en échange son bracelet lumineux de la tournée précédente. J’osais pas l’accepter mais elle tenait à me l’offrir. J’étais touchée. L’incroyable gentillesse et générosité des japonais ! Des étoiles pleins les yeux, des beaux souvenirs pleins la tête et des goodies pleins mon sac, j’ai quitté l’île au cinq trésors pour rentrer chez moi le sourire aux lèvres. FTISLAND 짱!!!

SET LIST

Paparazzi
바래 (I hope)
FREEDOM
-MC-
aqua
Identity
Time to
-MC-
YOU DON’T KNOW WHO I AM
Shinin’ On
PUPPY
-MC-
soyogi
LIFE
Primavera
-MC-
Out of Love
Lose
Take me know

Encore
未体験Future (Mitaiken future)
Just Do It
-MC-
Orange Days


♫ Un article = Une chanson ► FTISLANDTake me Now

2

► I can’t stop loving you : Concert de CNBLUE à l’Impact Arena, Bangkok

I can’t stop loving them. No. Et cela m’a poussée à aller les voir pendant mon séjour en Thaïlande. Premier concert de cette année 2016. Premier concert de CNBLUE de cette année 2016, premier Come Together depuis ceux de Séoul. Et une joie infinie de pouvoir déjà les revoir. Je dois avouer qu’ils commençaient déjà à me manquer alors que la dernière fois remontait au FNC Kingdom au mois de décembre !

Ce samedi 16 janvier, je partais donc en début d’après-midi accompagnée de Hiromi et Tomo, venues du Japon pour le concert, direction l’Impact Arena Muang Thong Thani… en taxi ! Car hélas, il n’y a pas d’autres moyens que la voiture pour se rendre à cet endroit ! Du centre de Bangkok, cela nous a pris environ 20 minutes. Si la salle accueille environ 10 000 personnes, la zone en elle-même est immense. Presque un casse-tête pour trouver la bonne porte pour entrer dans la salle ! Mais un endroit spacieux pour se poser en attendant l’heure H ou prendre des photos de groupie avec la belle affiche du concert !

HAHAHAHA No comment!

Ma place de concert pouvait passer pour une carte bancaire, en tout cas elle m’a permise d’être en fosse, mais côté Jungshin cette fois. Les portes ont ouvert à 17h et avec un numéro 184, je n’ai pas cherché à me placer dans les premiers rangs car tout était déjà pris, j’ai suivi mes copines et on s’est placé genre au milieu, près de l’avant-scène. Je sais comment sont les fans, je ne garderai pas cette place de toute façon xD.

J’avais peur que le staff capte mon réflex et son gros objectif à l’entrée et me le confisquent, mais j’ai réussi à passer (j’avoue c’est pas bien, mais je n’étais pas la seule à frauder). Dans la salle, il y avait des banderoles avec des messages d’affichés, notamment pour le 6ème anniversaire du groupe qui était deux jours avant.

La salle était immense, et j’ai eu un peu de peine pour mes petits chéris car elle était loin d’être pleine. C’est dommage, car je connais leur potentiel et je ne cesse de le redire ; sur scène, ils valent vraiment vraiment le coup ! Bien que le meilleur endroit pour les voir avec une putain d’ambiance, ce soit à Londres ou au Japon (ahah désolée, mais en Asie, je ressens trop le côté K-pop dans les cris et l’attitude des fans, et ça m’exaspère un peu). Les derniers gradins étaient vides de chez vides TT. D’ailleurs quand tout le monde fut entré, les personnes placées loin ont été autorisées à aller s’asseoir dans les sièges plus près. Je vous raconte pas le bordel, tout un troupeau de fans qui dégringolent les gradins.

Avant que le concert commence, à 18h, une musique a retentit et tout le monde s’est levé pour écouter attentivement la mélodie. J’ai appris un truc et je vous l’apprend à mon tour. Il s’agissait de l’hymne nationale de Thaïlande, Phleng Chat. Depuis son officialisation, l’hymne est jouée tous les jours à 8h et 18h et tout le monde doit se lever et ne plus bouger afin de montrer le respect envers la nation. On peut l’entendre à la radio et à la TV ainsi que dans les lieux publics. La seule fois où j’ai entendu l’hymne pendant mon séjour ailleurs qu’au concert fut quand j’étais au Parc Lumpini et au début je n’avais pas compris qu’il ne fallait pas bouger, c’est bizarre quand d’un coup vous voyez tout le monde immobile et silencieux xD. Bref, quand vous n’êtes pas au courant, vous avez un peu l’air con.

Le concert a ensuite démarré par l’intro de Domino dans une salle dont les seules lumières étaient celles des lightsticks. Pas vraiment de sécurité près de la fosse, et là, grosse blague, tout le monde a sorti son smartphone… Je ne déconne pas. Visiblement, ce n’était pas aussi strict qu’en Corée donc les fans ne se sont pas laisser prier. Tout le monde sans exception avait en main téléphone ou appareil photo. Ahah OK. Vous voulez la jouer comme ça. Kimi elle va vous emmerder avec son Canon. Je me suis auto-accréditée et hop, photooooooos !

Je n’avais pas photographié CNBLUE depuis Londres en 2012 (si on ne compte pas le concert de Yonghwa à Taïwan). Oui, ça fasait trop longtemps, ça me manquait. J’ai beau avoir photographié plusieurs groupes et artistes entre temps, on savoure toujours mieux quand ce sont nos préférés qui sont sur scène. Et là, quel plaisir de capturer quelques instants malgré que je ne sois pas aux premières loges et que les téléphones et lightsticks des fans me gênent de temps en temps. C’est une des contraintes du métier ! Mais je m’en suis bien sortie, car comme j’ai dit plus haut, j’ai jamais gardé la même place dans la fosse. Des fois je me suis rapprochée, des fois je me suis reculée. Dès que les garçons venaient sur le prolongement les fans couraient pour aller plus près d’eux. Par moment y avait un gros trou dans la fosse (en Asie les fosses ne sont jamais pleines à craquer, pour éviter trop de malaises). Je trouve ça con de courir partout car ça ne permet pas d’être plus visible ni de mieux voir, justement, l’avantage revient à ceux qui ne bougent pas du coup xD. Pour ma part, je n’ai pas pris cette peine, car dans ces moments-là c’était plus facile de photographier.

Quand Yonghwa venait au milieu sur le prolongement, si près de moi, c’était juste un bonheur de le photographier, j’ai eu des putains de gros plans, merci l’objectif ! Sa présence et son charme ont fait que c’est lui que j’ai le plus photographié forcément !

C’était le même concert que ceux à Séoul, mais je redécouvrais un peu le show par moment. Yonghwa n’est pas entré sur scène avec des lunettes de soleil, ayé cette tendance lui est passé xD. La set list était la même, avec des chansons de 2gether, la nouvelle version de I’m A Loner, et les grands classiques. Artifices, cotillons, lances-flammes, chaque chanson avait sa mise en scène, sa propre ambiance. Le concert était rock, electro, disco, pop, romantique, mélancolique. Un concert de CNBLUE tout simplement, avec de quoi combler vos yeux et vos oreilles.

Après, avec du recul, j’ai vraiment pas vu le concert passer, je l’ai surtout vu derrière mon objectif, voulant capturer LA bonne photo. Tant pis, faut savoir faire un choix ^^’. J’ai quand même lâché quelques minutes l’appareil pour me laisser bercer par les mélodies de IRONY, STAY SOBER et realize et bondir pendant mes chansons favorites, à savoir I’m Sorry, Hero, Catch Me et surtout Radio ! En tout cas, ces mecs sont toujours à fond ! Minhyuk pourrait péter sa batterie tellement il met de force à chaque coup, Jungshin est trop mignon avec ses petits sourires, Jonghyun headbangue et se défoule sur sa guitare, complètement dans son élément. Et Yonghwa, dès qu’il n’a pas sa guitare, c’est un fou ! C’est toujours impressionnant l’énergie qu’il a ! Ce soir-là, il a été jusqu’à jouer avec les cotillons et les guirlandes qui tombaient sur scène pendant Cinderella, il s’enroulait dedans en même temps qu’il dansait xD. Dans la fosse, un fan proche de la scène avait un espèce de bonnet et quand Yonghwa est passé près de lui, il lui a carrément pris pour le mettre sur sa tête. Il nous aura tout fait voir ce mec !

Ce concert avait tout de même quelque chose de spécial grâce aux projets organisés par les fans Thaïlandaises. Pendant Cinderella, on a nous porté une couronne xD on était belles ! Bien sûr Yonghwa a réussi à en chopper une aussi. Prince Yonghwa et ses 10 000 Cinderella hahaha. Pour le rappel, il y a eu un message pour le 6ème anniversaire. Le staff est venu sur scène avec une pièce montée ! Les garçons étaient impressionnés et surpris ! Là, franchement les fans ont géré je dois dire !

Ce moment et Try Again, Smile Again resteront les plus précieux de ce Come Together à Bangkok. Try Again, Smile Again n’est pas une de mes chansons préférées mais elle restera significative. Par le message qu’elle veut faire passer à travers ses paroles mais aussi parce qu’à ce moment, j’ai décidé de brandir mon drapeau, et quand Yonghwa s’est tenu pile face à moi, il m’a vue et m’a fait signe en souriant. Sur son visage, j’ai vu cette expression qui disait clairement « Je me souviens de toi. » Je n’aurais jamais cru qu’il puisse me reconnaître. J’étais fière et heureuse sur le moment. C’est tout ce que je demandais. C’est peut-être débile, mais pour moi c’est important de leur rappeler qu’ils ont aussi des fans, des vrais, en dehors de l’Asie. Et si moi je peux parfois me permettre de les suivre, ce n’est pas le cas de toutes celles qui sont à l’autre bout de la planète et qui espèrent encore les voir un jour.

Je n’en revenais pas de ce qui venait de se passer, du coup quand ils ont joué Love Light juste après, j’ai pleuré hahaha. C’était drôle aussi car Yonghwa a une fois de plus fait le con pendant cette chanson, il gueulait de vive voix, sans micro, et insistait sur les paroles, par exemple il hurlait « Sarang biiiiiiiiit » en pointant le public du doigt. Après, Jonghyun est venu lui tendre le micro et il continuait de plus belle.

Puis, comme d’habitude maintenant, ils ont terminé par Hold My Hand et on a tous brandi une pancarte avec écrit « Always hold your hands ». Ils nous ont remercié et Yonghwa a ajouté un message touchant « Si notre musique peut vous donner de l’énergie, alors c’est le plus beau cadeau que vous pouvez nous faire. » Voilà pourquoi j’aime tellement ces garçons TwT.

Premier concert de cette année et malgré que le public était toujours en mode photos/vidéos, y avait une bonne ambiance et les garçons m’ont fait rêver une fois de plus. Ils ont parlé à la fois en thaï et en anglais, donc ça m’a aidé à comprendre. Ils étaient chou à essayer de faire des longues phrases, parfois en réfléchissant trois secondes. Je n’oublierai pas cette expérience à Bangkok, tout le monde a été génial franchement !

SET LIST

Domino
Hide and Seek
I’m a Loner
-MC-
Can’t Stop
Footsteps
LOVE
-MC-
Roller Coaster
Coffee Shop
I’m Sorry
Lady
-MC-
Hero
IRONY
STAY SOBER
realize
-MC-
holiday
Catch Me
Cinderella
Radio

Encore
Try again, Smile again
Love Light
-MC-
Hold My Hand

Vous pouvez voir toutes les photos ci-dessous via le diaporama. Ou bien vous pouvez aussi les retrouver sur Flickr ou sur cnblue.fr ;).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et si vous cherchez qui sont les vraies Cinderella de CNBLUE, c’est simple, c’est nouuuuus ! -ou pas-


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUECan’t Stop