2

► 完全感覚Dreamer : 22 juin 2019 ; 4 ans au Japon

22 juin 2019. Cette date marque le quatrième anniversaire de mon arrivée au pays du soleil levant.

Le chiffre 4 est le chiffre « porte malheur » au Japon. J’ai presque envie de dire « C’est pas faux ! ». Cette célébration est un peu différente des précédentes, elle ne marque pas une folle année de succès, mais des changements et un avenir proche encore bien flou…

En début de mois, j’ai décidé de démissionner. Oui, Ecole Sympa, c’est terminé pour moi ! Je n’expliquerai pas les raisons en détails. J’ai passé trois années dans cette école. C’était parfois difficile, j’en ai chié mais ça m’a fait grandir et j’y ai trouvé un métier passionnant et enrichissant. Je faisais ce boulot avec enthousiasme tout en apprenant énormément.

Mais voilà il se trouve qu’on est au Japon, le pays où les gens passent leur vie au travail et détiennent un nombre record d’heures supplémentaires… Je n’ai jamais détesté vivre au Japon. La vie est géniale ! Mais le travail nous empêche de profiter de cette superbe vie ! 10 jours de congés payés par an, obligé de travailler pendant Golden Week, Obon, et les jours fériés… C’est triste mais après trois ans sans vraiment voyager comme je le souhaitais (ça restait un de mes principaux objectifs en m’installant ici), et surtout sans bien me reposer, mon corps a fini par dire « Stop ! ».

La santé est plus important que tout et il était hors de question que je la ruine davantage. J’avais besoin de repos. Et c’est incroyable comme ça fait du bien ! Avoir du temps pour soi, prendre soin de soi, sortir, faire des excursions, aller à l’école de japonais pour étudier un peu, essayer de parler avec les japonais qu’on croise ou rencontre par hasard… J’ai pu faire tout ça ces trois dernières semaines !

C’est donc le bon moment pour tourner la page et commencer un nouveau chapitre de ma vie. Je veux croire en un avenir enrichissant, de nouvelles découvertes où je pourrais presque dire : « Je regrette de ne pas avoir quitté Ecole Sympa plus tôt ! ». Oui, car ce n’est pas là que j’aurais pu évoluer et monter en grade. Je suis avide de connaissances et après les métiers que j’ai déjà expérimentés, je veux en exercer d’autres. On a qu’une vie, je veux la croquer à pleines dents et qu’elle me montre tout ce qu’elle me réserve encore !

Pour le moment, je n’ai pas encore de nouveau travail mais je reste positive. L’expérience du travail au Japon, je connais. Si je dois quitter le pays dans trois mois, eh bien tant pis je partirai. Et je reviendrai pour accomplir mes périples restants et pour voir les précieux ami(e)s que je me suis fait. Qui sait ? Peut-être que mon avenir professionnel ne se trouve pas au Japon finalement mais plutôt dans un autre pays. Bien sûr, ma petite routine et ne plus pouvoir parler la langue me manqueront énormément. C’est pour ça que je ne lâcherai rien jusqu’au dernier moment.

Bref, finalement j’en ai dit beaucoup. Il est temps de faire le bilan de toute l’année :
– J’ai déménagé à Yokohama, dans un appartement non-meublé et sans internet. Beaucoup de démarches ont suivi et tant bien que mal je suis contente d’avoir pu les accomplir pour être bien installée.
– Malheureusement, comme c’est mal isolé, j’ai passé un été assez chaud mais surtout un hiver très glacial ! J’ai été un peu traumatisée et jusqu’en mai j’utilisais encore un peu mon kotatsu xD.
– J’ai recommencé le tennis. J’aime toujours autant et j’y ai rencontré des gens vraiment adorables ! C’est un plaisir chaque dimanche de jouer avec eux !
– J’ai escaladé le Mont Fuji une deuxième fois.
– J’ai fait des excursions au col d’Ashigara, au Mont Nokogiri (鋸山) deux fois 💕👍, à Sagamiko, au parc à fleurs d’Ashikaga… La randonnée au Japon, c’est tellement génial !
– J’ai porté le mikoshi à l’occasion du Hikawa Jinja Matsuri à Nakano (中野氷川神社例大祭). Ça restera un moment inoubliable !
– J’ai navigué sur un navire japonais Wan (和船).
– Je suis allée au cinéma deux fois.
– Je suis allée au Chichibu Yomatsuri (秩父夜祭り) en décembre.
– J’ai visité le marché de Boroichi (ボロ市), le temple Gotokuji, le musée Nezu, les musées team Lab et vu des expositions intéressantes.
– J’ai fait de la patinoire à Yokohama.
– J’ai fêté Setsubun (節分).
– J’ai passé un week-end au village Nozawa Osen (野沢温泉) avec au programme ski et onsen !
– J’ai vu la danse du Dragon d’Or (金龍の舞) à Asakusa (浅草).
– J’ai visité le jardin Rikugien au printemps pour voir les sakura.
– J’ai refait Hanami (花見) au parc Kinuta.
– J’ai assisté aux concerts de FTISLAND, Panic! At The Disco, Bon Jovi, L’Arc~en~Ciel, The Offspring… et surtout MAN WITH A MISSION !
– Je suis allée à Disney Sea.
– J’ai fait de l’accrobranche à Hakone.
– J’ai fait traduire mon permis de conduire.
– J’ai testé beaucoup de restau, Izakaya, cafés… Manger et boire au Japon est toujours aussi bon et bien !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai fait pas mal de choses cette année aussi en fin de compte. Mais il m’en reste encore beaucoup (trop) à faire… Le Japon me cache encore tellement de merveilles…

– Escalader le Mont Fuji, encore une fois
– Faire un road trip à Hokkaido
– Passer un week-end à la péninsule d’Izu
– Faire une excursion au Mont Mitake, au Mont Tsukuba, au Mont Koya, à la vallée Yushin (quand le circuit sera à nouveau ouvert), aux Cascades Kegon de Nikko, aux chutes de Nachi, à Shosenkyo Gorge, au lac Miyagase…
– Faire un tour en hélicoptère à Maihama
– Voir un spectacle de Kabuki
– Assister à un match de Sumo
– Aller à FujiQ
– Continuer à tester des restaurants, cafés et Izaka (avec ou sans amis haha)
– Visiter Hamamatsu et Samantha Martha
– Assister à une vraie cérémonie de thé
– Assister au Sapporo Snow Festival, au festival de Tsurugaoka Hachimangu à Kamakura, au festival du Tanabata à Sendai
– Aller à Hakone, Okinawa, Shizuoka, Kyushu, Mie, Hiroshima, Nagasaki, Kanazawa, Shirakawago, Tochigi et pleins d’autres endroits magnifiques du Japon
– Visiter Okuno-shima (大久野島), l’île aux lapins
– Assister au Oji Fox Parade pour le Nouvel An
– Visiter le jardin Sankeien en automne et au printemps
– Aller de Honshu à Shikoku à vélo en passant par Shimanami Kaido
– Faire un voyage à Hong Kong, aux Philippines, à Hawaii, à Bali…
– Réussir le JLPT N3
– Faire du rafting

J’accomplirai ces objectifs, je ferai tout pour ça. Avec ou sans travail. En visa travail ou touriste. Seule ou accompagnée.


♫ Un article = Une chanson ► ONE OK ROCK – 完全感覚Dreamer

2

► God Bless You : Kimi no Nikki (avril 2019)

Un début de mois difficile niveau météo. Le proverbe « En avril, ne te découvres pas d’un fil. » est plutôt vrai. Ce fut un début de printemps avec des températures hivernales. On retombait à 1 degré la nuit ! L’air était horriblement sec et le pollen bien plus fort que d’habitude. Nous avons oscillé entre de belles journées ensoleillées et agréables et des journées pluvieuses et fraîches.

C’est dans la seconde moitié du mois qu’on a finalement ressenti un peu le « vrai » printemps et ses températures douces en journée mais toujours un peu fraîches en soirée, nous obligeant à garder encore un peu le manteau ! Le changement de garde-robe se fera petit à petit. En attendant, ces belles journées ensoleillées font du bien au moral et redonne de l’énergie et de la motivation après cet hiver long et un peu difficile.

※ Les événements du mois

• Hanami Full Bloom (花見満開)

Les fleurs de cerisiers ont atteint leur pic de floraison. Tokyo se colore de rose et pendant une petite promenade il est facile de trouver un cerisier en fleurs. Les spots sont nombreux et pas tous aussi bondés comme les plus connus et recommandés. Oubliez la rivière Meguro, Shinjuku Gyoen… Sortez un peu aux alentours de votre quartier et en marchant, vous en verrez !

Bien sûr, pour le côté pique-nique convivial entre amis, les parcs restent le meilleur endroit pour en profiter. Le grand parc Kinuta est très bien pour passer un super Hanami avec de nombreux cerisiers splendides et assez d’espace pour les visiteurs. Boire, manger, s’amuser et chanter sous une petite pluie de pétales jusqu’au coucher du soleil. Chaque année, on apprécie le spectacle et cet air agréable du printemps !

Parc Kinuta (砧公園)
Adresse : 1-1 Kinutakouen, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区砧公園1-1)
Accès : Yoga Station (Den-en-toshi Line) sortie nord
Marcher environ 20 minutes depuis la station.
Site internethttps://www.tokyo-park.or.jp/park/format/index004.html

※ Les restau et cafés du mois

Mitsubachi Jiyugaoka (みつばち自由が丘)

Ah Jiyugaoka ! Il y a vraiment de tout pour passer une bonne soirée et bien commencer le week-end. Après les restau de ramen et les bistrots français, on y trouve aussi de sympathiques Izakaya ! Comme Mitsubachi (みつばち), recommandé à 100% !

Ce petit Izakaya s’implante dans un décor mélangeant style japonais, avec les tables basses autour desquelles nous nous asseyons au sol et les lanternes japonaises qui éclairent les lieux, et style exotique avec des décorations très colorées, de la musique internationale et aussi un vieux piano en guise de comptoir !

Les plats sont plutôt corrects avec un bon rapport qualité/prix et il y a pas mal de choix en boissons : saké, liqueur, vin, cocktails…

Enfin, n’oublions surtout pas les toilettes ! Passez-y au moins une fois dans la soirée pour profiter d’une petite partie de Super Mario Bros sur la Famicom et retomber en enfance 😆 !

Mitsubachi Jiyugaoka (みつばち自由が丘)
Adresse : Yungfrau Building 2F, 5-20-17 Okusawa, Setagaya-ku, Tokyo (東京都世田谷区奥沢5-20-17 ユングフラウビル2F)
Accès : Jiyugaoka Station (Toyoko Line, Oimachi Line) sortie sud

Maison de MURA (メゾンドムラ)

Si vous vous baladez dans le quartier de Nakano, aux alentours de Nakano Broadway, profitez-en pour déjeuner ou dîner à la Maison de MURA. Ou si vous préférez boire, choisissez le Bistro MURA.

Pour le déjeuner, il y a le choix entre la spécialité du chef (cette fois une délicieuse quiche aux champignons accompagnée d’une salade et d’une tranche de baguette), un plat de steak frites, un plat de poisson, du risotto aux champignons ou encore de la choucroute. Le prix des plats est de 1300¥ en moyenne. Pour accompagner votre plat avec du vin ou une autre boisson, vous pouvez profiter du service à volonté pour 1000¥/heure. Enfin pour la dose sucrée, il y a le dessert du jour avec un café ou un thé pour 500¥.

En soirée, un peu comme à l’Izakaya, commandez et partagez divers plats comme de la salade composée accompagnée de pâté, une assiette de fromage, de la quiche ou un plateau de fruits de mer. Comptez entre 800¥ et 3000¥ par personne.

Une ambiance à la française pour un endroit qui a sa petite popularité. Il faut avouer que malgré le prix, la cuisine y est de qualité et les assiettes sont bien garnies ! Tout est fait maison avec de très bons aliments !

Maison de MURA (メゾンドムラ) & Bistro MURA (ビストロムラ)
Adresse : Sanwa Building 3F~4F, 5-65-6 Nakano, Nakano-ku, Tokyo (東京都中野区中野5-65-6 山和ビル3F~4F)
Accès : Nakano Station (JR Chuo Line, JR Chuo Sobu Line) sortie nord

The Golden Ramen (ゴル麺)

A la recherche d’endroits sympa dans son quartier… Même un quartier calme et plutôt résidentiel peut cacher des petits bars ou restaurants autour de la gare. Repéré depuis quelques mois, cette fois on teste The Golden Ramen (ゴル麺) à Kikuna (菊名) ! Eh oui, la quête des restaurants de Ramen continue et il s’avère qu’il y en a des bons à Yokohama ! On compte cinq restaurants dans la préfecture de Kanagawa pour cette chaine (en or).

L’endroit est cozy et tranquille en semaine, la musique est sympa avec tous les styles. Passez commande au distributeur, choisissez la texture des nouilles (麺のかたさ) entre ferme (固め, katame), normal (普通, futsuu) ou tendre (柔らかめ, yawarakame), la densité du gout du bouillon (味の濃さ) entre faible (薄め, usume), normale (普通, futsuu) et forte (濃いめ, koime) et la quantité d’huile (油) entre petite (少, shou), normale (普通, futsuu), ou grande (多, ta). À table, vous pouvez rajouter des épices et autres garnitures à vos ramen. Le staff est agréable, aide pour la commande et discute un peu avec vous.

On peut manger des ramen (en or) : tsukemen doré (黄金つけ麺), gou-men (豪麺, la spécialité de la maison), shoyu tonkotsu ramen (醤油豚骨ラーメン, ramen avec un bouillon de porc et de sauce soja), shio tonkotsu ramen (塩豚骨ラーメン, ramen avec un bouillon de porc salé), kiwami niwatori ramen (極み鶏ラーメン, ramen avec des tranches de poulet venu de Kagoshima avec quelques gouttes de citron pressé) accompagné entre autres de riz, de gyoza ou d’une bonne bière ! Dans votre bol, vous pouvez aussi ajouter quelques suppléments comme les algues nori, un oeuf mollet, une portion de viande en plus ou des légumes pour environ 100~200¥.

Il y a deux tailles de bol au choix : moyenne (並) à environ 800¥ et grande (大) à environ 900¥. La taille moyenne (並) représente déjà un sacré bol pour les petites faims. Servi assez rapidement, le bol satisfait votre estomac et le remplit bien ! Terminez-le jusqu’à la dernière cuillerée de bouillon et vous découvrirez un petit message au fond du bol 😉.

Enfin si ce ramen vaut vraiment de l’or pour vous, demandez votre carte de membre « Golmember’s » (ゴル麺バーズスタンプカード💳) à tamponner pour recevoir des gyoza gratuits. Avec la carte, recevez à chaque commande la possibilité d’ajouter un supplément (épinards, oignons, menma, nori…) à vos ramen gratuitement. Selon les jours où vous vous y rendez, il y a également diverses offres spéciales ! Par exemple, tous les 5 du mois, le bol de ramen de taille moyenne est à 500¥ !

The Golden Ramen Kikuna (ゴル麺菊名店)
Adresse : Kikuna Building 1F, 2299 Mamedo-cho, Kohoku-ku, Yokohama, Kanagawa (神奈川県横浜市港北区大豆戸町2299番地 菊名ビル 1F)
Accès : Kikuna Station (Toyoko Line, JR Yokohama Line) sortie sud
Site internet : http://www.golmen.jp/

※ Dans ma vie Nippone

• Concert de FTISLAND au Toyosu PIT

En route pour un voyage avec cinq trésors. Ou plutôt quatre maintenant. Après un gros scandale qui a touché le monde de l’entertainment et de la K-Pop, impliquant un des guitaristes de FTISLAND, ce dernier s’est définitivement retiré du groupe et mis fin à sa carrière d’artiste.

FTISLAND continue donc à quatre et alors que la tournée japonaise était sur le point de démarrer après la sortie et la promotion du nouvel album japonais avec toujours cinq membres, la question suivante se posait : tournée annulée ou tournée à quatre ? Finalement et heureusement, le choix s’est porté sur la seconde option même si il a fallu réadapter les marchandises et l’organisation de la tournée pour quatre musiciens.

Malgré ça, c’était un de leurs meilleurs concerts. Peu de pistes du dernier album (que je n’avais pas écouté donc ça m’arrangeait un peu), apparemment pour une question d’habitude pour le guitariste restant qui endosse le role de deux guitaristes.

Grande surprise pour les grands fans de leurs débuts : celle de jouer des anciennes (voire très anciennes) chansons et des chansons rarement entendues en live. Parfois sur le coup de l’impro, à la demande des fans ou lors d’une petite session acoustique.

La partie rock, indispensable à un concert de FTISLAND, n’a laissé aucun répit aux fans : Freedom, Puppy, Mitaiken Future, Take me now, Pray… se sont enchaînées à une vitesse grand V !

Quelques petits mots à la fin du concert concernant le changement mais sans trop mentionner le nom de la personne concernée. Ils disaient être désolés alors qu’ils avaient promis de toujours rester ensemble mais que à quatre ils allaient continuer à aller de l’avant et construire, accomplir de nouvelles choses. FTISLAND à quatre, c’est possible. Un nouveau départ, un nouvel univers, une nouvelle image qui pourrait surprendre. Five Treasure Island, non, Forever Treasure Island !

Cependant, pour le moment, ce fut sans doute la dernière tournée japonaise du groupe avant le départ obligatoire des membres pour l’armée pendant deux ans. Dernier concert pour moi donc, mais j’attends patiemment leur retour en force !


♫ Un article = Une chanson ► FTISLAND – God Bless You