2

► Cinderella : Concerts de CNBLUE au Jamsil Indoor Stadium

Ce rêve bleuuuu ♥ Je n’y crois pas c’était merveilleuuuux~♫

C’était enfin le jour J ! L’affiche que je voyais tous les jours à la station de Hongdae me rendait encore plus impatiente ! Les concerts COME TOGETHER de CNBLUE à Séoul suite à la sortie de leur album 2gether les 24 et 25 octobre 2015 ! A choisir entre la promotion de l’album en septembre et les concerts, j’ai préféré venir à Séoul pour les concerts (et puis en septembre je bossais donc le choix était vite fait). Je me suis offert les tickets en guise de cadeau d’anniversaire et quels beaux cadeaux c’était !

Deux jours avant, on découvrait la liste des goodies qui étaient vendus devant la salle à partir de 12 heures (à la différence des concerts en France, même si vous n’allez pas au concert, vous pouvez toujours vous procurer les goodies). Les asiatiques n’ont pas peur de faire la queue et de venir tôt le matin pour être sûr de pouvoir acheter tout ce qu’ils veulent. Donc ce que j’ai fait ? Le premier jour, je suis venue tôt aussi… Très tôt même, car j’étais la première arrivée ahahah et avec en prime une humeur très mauvaise car, oui malheureusement il a plu au matin !

Les concerts avaient lieu au Jamsil Indoor Stadium, dans Seoul Sports Complex où il y a également un grand stade de Baseball. Super facile de s’y rendre depuis ma guest house. Je n’avais qu’à prendre le métro ligne 2 jusqu’à la Station Sports Complex, prendre la sortie 7 et marcher tout droit. Ah souvenirs~ La première fois que je suis venue ici, c’était pour les concerts BLUE MOON, mes premiers concerts en Corée. En arrivant sur les lieux, les tentes où sont vendus les goodies et les tickets sont plantées. Il y avait aussi un stand pour le fanclub. Cette année il y avait des petits jeux pour les membres : soit on devait chanter la suite des paroles d’une chanson qu’on nous proposait et les 100 premiers participants gagnaient un poster, soit on postait une photo des lieux sur les réseaux sociaux pour avoir une photo. Pour participer, il fallait passeport, place de concert et carte de membre, plus la photo pour le jeu SNS. J’ai tenté le deuxième jeu en postant une photo où on voit mon drapeau français. HAHA ET OUAIS LA FRANCE ÉTAIT LA ENCORE ! Et j’ai eu une jolie photo~

Autre chose que l’on ne trouve pas dans nos concerts Européens, la présence de couronnes et de gros sacs de riz !

Il s’agit de dons de riz effectués par des fans ou des fanbases au nom du groupe. Les jours des concerts, ces dons sont exposés autour de la salle. Les sacs de riz sont ensuite distribués aux personnes dans le besoin. Je suis impressionnée quand je vois les quantités de riz donnés sachant que pour 20kg c’est environ 120€ haha. J’aimerai pouvoir faire ce geste un jour en y affichant une de mes plus belles photos. Un jour peut-être haha… En tout cas, niveau bannières, les fans manquent pas d’imagination, j’ai bien ri en voyant celles-là par exemple xD.

Jusqu’à l’ouverture du stand de goodies, j’ai révisé mon coréen (si, si) pendant que la file s’allongeait, avec pas mal de japonaises (je ne suis pas étonnée). J’ai également rencontré une jeune marocaine qui étudiait le coréen ici. A midi, le stand de goodies a ouvert, j’ai acheté sweat shirt, T-shirt, towel, lightstick. Ahah eh c’était bientôt mon anniversaire, je me suis fait plaisir ! Chargée comme un baudet, je suis retournée à la guest house tout déposer vu que j’avais du temps. Enfin, ça m’a quand même pris 2h30 pour faire l’aller-retour. Au retour j’ai acheté à manger au konbini et me suis posée. C’est alors qu’une personne est venue vers moi en me faisant signe : c’était June, mon amie de Singapour avec qui j’étais allée à Taipei en juin dernier ! J’étais contente de la revoir ! J’ai revu quelques autres visages familiers croisés à mes précédents concerts. J’ai revu également mes amies japonaises Emiko, Hiromi et Kanae et il fut finalement l’heure d’entrer dans la salle !

Ici on entre par numéro de ticket, j’avais pas un super numéro comme vous pouvez le voir donc le premier rang comme au concert Can’t Stop en Malaisie, oubliiiiiie ! Mais j’étais quand même bien placée au final, la vue était quasi semblable. J’étais en fosse B les deux jours, quasiment à la même place. J’étais contente de pouvoir bien les voir pour ces concerts que j’attendais avec impatience après CSMY qui remontait à plus d’un an déjà !

L’attente dans la salle avant un concert est toujours un des moments les plus longs pour moi. Mais bizarrement, pour un concert de CNBLUE, j’arrive à tenir, parce qu’ils passent toujours des bonnes musiques pendant l’attente. L’album American Beauty de Fall Out Boy passait en boucle, j’étais aux anges. Cet album, je l’avais écouté dans l’avion quand j’ai quitté la France. Un bon choix musical ! Je me rappelle qu’en Malaisie ils avaient diffusé du Bon Jovi *o* mon père aurait aimé entendre ça !

Derrière la scène principale, il y avait le logo de l’album, le losange à l’intérieur duquel on pouvait distinguer un ciel étoilé. Nous étions tous prêts à embarquer pour un rêve bleu (j’ai trop regardé Alladin mdr), à voyager vers un ciel rempli d’étoiles. Mais parmi ces étoiles, les quatre plus belles et les plus scintillantes, celles qui allaient nous transporter dans ce voyage portaient les noms de Burning Jonghyun, Lovely Minhyuk, Untouchable Jungshin et Emotional Yonghwa. CNBLUE. Enfin, je les revoyais tous les quatre pour un vrai concert, et en Corée !

La salle a plongé dans l’obscurité et l’intro de Domino a débuté alors que des faisceaux lumineux se projetaient dans la salle accompagnés de flash éblouissants. Jungshin est apparu en premier sur scène et lorsque la batterie et la guitare ont retenti à leur tour, Minhyuk et Jonghyun étaient déjà là aussi. Il ne manquait plus que Yonghwa qui est entré dans une attitude décontracté et portant des lunettes de soleil. Les fans ont plus hurlé à son arrivée qu’à celle des trois autres haha… JYHeffect comme on dit ^^’. Domino était donc la première chanson. Yonghwa n’avait pas sa guitare donc il bougeait de ouf et se mettait au synthé pour produire les sons électro / digitaux du morceau. Ca donnait un meilleur effet en live et la mélodie était plus forte. A un moment je fixais Minhyuk et c’était impressionnant comment il se déchaînait sur sa batterie !

La chanson suivante fut Hide and Seek et Yonghwa a directement chauffé la foule en criant en coréen « Faites du bruiiiiiiit ! ». La basse et les battements étaient plus imposants. Le public hurlait à pleins poumons, aucun répit. C’était bien un concert coréen (traduction = ça gueule comme des truies non-stop). C’est peut-être le seul point noir de mes concerts coréens. Je me suis limite cru à un SMTOWN tellement ça gueulait ^^’. Heureusement que ma zone était assez active et que les fans bougeaient aussi. On sautait tous en rythme. Enfin, le deuxième jour, j’ai trouvé que ça poussait plus que ça ne bougeait. Soit, le plus important se passait sur scène et là pas de doute, le big show avait bien commencé, ça allait être une soirée de dingue !

Je n’ai pas reconnu la chanson suivante car le début était différent. C’était une version réarrangée de I’m a Loner, un peu plus pop/dance avec d’autres effets digitaux (= Yonghwa de retour au synthé, son nouveau jouet). Et bah franchement, même si leur style rock restera leur point fort selon moi, cette nouvelle version sonnait bien mieux ! J’ai eu le coup de cœur ! Quand le public chantait le refrain, Yonghwa faisait les « Daradiridaradu~ ». C’était magique cette union, on ne faisait qu’un.

Il y a eu quelques artifices pour créer encore plus de surprises. Quand Yonghwa prenait sa guitare, il s’avançait sur le prolongement de la scène qui séparait la fosse en deux. A ce moment, beaucoup de fans poussaient pour être plus près. Allez-y, poussez xD. Si vous avancez, j’avance aussi hahahaha. Bref je pouvais bien le voir pendant ces moments, ce qui fait que à chacun de ses passages sur cette petite scène centrale, je ne pouvais pas détacher mon regard de lui. Trop captivant, il a une incroyable présence scénique ce mec. Il dansait en faisant le robot (et ses grimaces à la con lui donnait un air idiot ♥), il regardait le public avec un grand sourire, envoyait des flying kiss, jouait de la guitare comme un dingue, parfois à cloche pied (clin d’œil à AC/DC ?!), il s’est aussi étalé sur scène… haha. Arrêtez ce gars, il est cinglé !

Pendant les MC, les garçons parlaient beaucoup avec le public (et le plus frustrant pour moi, c’est que je ne comprenais rien), nous remerciaient, et Yonghwa, l’idiot n°1, jouait derrière son clavier des notes au pif, en faisant des « Youhouuu~ yeah yeah ». C’est par ces notes qu’est venue Can’t Stop. Et ce soir, cette chanson m’a parue différente aussi. C’est une ballade, la mélodie est restée la même, mais les garçons avaient tellement d’énergie ! Si ça avait été possible, ils auraient tous bondi avec leurs instruments comme dans le clip (d’ailleurs au moment du refrain, Yonghwa se levait systématiquement en hurlant « SAY WHAT ?! »). Des fois, je me demande où ils puisent cette énergie. Ils ont rendu Can’t Stop bien plus dynamique si bien qu’on sautait tous en tapant des mains durant le refrain.

Il y a eu Footsteps ensuite. Je suis plus habituée à sa version originale, HEART Song, chantée en anglais, donc en coréen, ça sonnait un peu bizarrement je trouve. Mais ce morceau a une instru vraiment incroyable et renversante. Des confettis sont tombés, la magie continuait d’opérer. Avant de jouer LOVE, les garçons ont introduit un long solo et Yonghwa continuait à jouer les lover avec ses « Say Yeah Yeah, Say Oh Oh, Say Ouh Ouh~~ » que le public répétait. Il y a encore eu des artifices pendant cette chanson. La mise en scène était vraiment top ! J’aurais souhaité être photographe pour ces concerts et prendre des tonnes de photos (mon expérience inoubliable à Londres me manque tellement T_T). Le show était vraiment spectaculaire, pas seulement pour les oreilles, mais aussi pour les yeux !

Yonghwa est resté sur le centre du prolongement de la scène et Jonghyun et Jungshin sont également allés sur les côtés durant les chansons suivantes Roller Coaster et Coffee Shop, si bien que je ne savais plus où et qui regarder xD. Ces chansons ne sont pas vraiment mes favorites mais Coffee Shop est vraiment bien plus fun à chaque concert ! Mais j’étais encore plus euphorique en entendant dans la foulée I’m Sorry ! Quand je les avais vu au concert KMF 2015 Show Champion Special au Japon le mois précédent, cette chanson avait été incroyable ! C’était la même ce soir et bien mieux encore ! L’intensité de cette chanson n’a pas de limite ! L’ambiance était chaude bouillante, des flammes jaillissaient ! Are we crazy ?! Le show était juste CRAZY !! Lady a suivi et des confettis sont à nouveau tombés. Let’s go party tonight!! Cet enchaînement de chansons en a fait l’un des points culminants du concert, j’ai sauté sans relâche en agitant mon drapeau.

J’ai été contente d’entendre Hero. C’est une de mes préférées de l’album 2gether. Il y avait des faisceaux laser verts qui dessinaient des cercles sur les murs. Parfois, ça ressemblait à des étoiles filantes ou des constellations. Les voix de Yonghwa et Jonghyun à ce moment étaient… j’ai pas de mots ! Je crois qu’à partir de ce moment, je suis partie sur une autre planète. Je planais et ne prêtais plus attention à ce qu’il se passait autour de moi. Il n’y avait qu’eux et moi. Mes héros ? Ce sont eux, juste EUX ♥ !

D’abord, le moment Jonghyun. Il a pris sa guitare acousitque et a chanté IRONY. Ca m’a rappelé le fanmeeting au Japon. Il était parfait *-*. J’étais surprise d’entendre cette chanson car à la base, elle figure sur WHITE et colors, des CDs japonais. Mais plus surprenant, la chanson qui a suivi était STAY SOBER (présente sur WHITE également) !! J’ai failli pleurer. J’aime tellement cette chanson. Les paroles sont un peu étranges, mais le fond, le vrai sens des mots est particulièrement touchant. Ces paroles, elles apparaissaient sur les écrans géants teintées de tâches rouges comme le sang, les jeux de lumière étaient aussi d’un rouge flamboyant et la guitare de Jonghyun vibrait fortement pendant son solo. Je ne pensais pas qu’il pouvait y avoir meilleure surprise que ça et pourtant, si c’était possible. Plus que je n’aurais pu imaginer. Ils ont joué realize (extrait de colors et la chanson qui m’a littéralement fait fondre quand je l’ai écouté). J’étais finie xD. Le premier jour, je me rappelle avoir pris le bras d’Hiromi en disant en français « OMG c’est pas possible !!! » Forcément elle m’a regardé bizarrement, elle avait pas compris ce que je disais xDDD. Et j’ai finalement pleuré comme un caca hahaha. Je ne m’attendais mais alors pas du tout à l’entendre durant ces concerts ! Des confettis scintillants tombaient lentement, on aurait dit des flocons de neige. C’était un moment magique et indescriptible.

Ils ont continué dans la surprise agréable en jouant une autre chanson de colors : holiday. Les riffs de guitare sont plus mis en avant en live. Cette chanson a un côté rock vraiment sympa. Cet enchaînement était une bonne mise en bouche pour le Arena Tour le mois prochain au Japon. Cette tournée promet d’être terrible ! J’ai vraiment hâte d’y être aussi !

Puis retour aux ondes de 2gether avec une autre piste que j’aime : Catch me. Franchement, niveau set list, j’ai été gâtée ! Ce fut à nouveau une atmosphère hot avec des lances-flammes. Le « Catch me now » de Yonghwa donne… bah envie de l’attraper oui ! Jonghyun a conclu ce titre par un solo de guitare dingue, accompagné par le synthé de Yonghwa ! Son jeu m’a une fois de plus étonnée et le rendu sonore du mélange synthé/guitare était juste top !

Bien évidemment, ils ont joué aussi la piste incontournable de ces concerts : Cinderella ! En soit, elle n’est pas la meilleure du groupe, mais une fois que vous l’entendez, hélas, elle reste systématiquement en tête, la mélodie est accrocheuse, les « Oetoriya baby » et « Somebody help me wouhou » sont captivants. On chantait tous les paroles. Cinderella est cool en live !

Enfin, Yonghwa a à nouveau lâché sa guitare pour retourner au clavier, annonçant Radio. Hahahaha…. Alors j’assume, j’avoue, je HAIS cette chanson en coréen, pour moi c’était du temps perdu de la réécrire en coréen. Tout sauf elle (et WHITE, celle-là j’ose même pas l’imaginer en coréen, j’ai toujours du mal avec les chansons japonaises réécrites en coréen, le style est tellement différent que je trouve que ça ne colle pas du tout, bref, c’est mon avis perso). Radio (en japonais) est une de leurs meilleures chansons et une de mes préférées. A mes yeux, elle n’était pas adaptée pour le coréen. Voilà, je n’aime pas la version coréenne et je savais que j’y aurais droit durant ces concerts. C’était la première fois que je l’entendais en live, et heureusement que mes CNBLUE sont des génis. En live, que ce soit en coréen, en japonais, en ch’ti ou en martien, musicalement, elle dépote, ça passe beaucoup mieux ! La salle s’est transformé en dancefloor ! Yonghwa était carrément debout derrière son clavier, il sautait, headbangait et courait partout sur scène. Les garçons se sont défoulés comme jamais et le public a dansé et sauté. Les « Woh oh oh oh oh » du refrain que je rêvais d’entendre en live étaient sensationnels ! Ils m’avaient marquée sur CD, en live, ils m’ont chamboulée ! J’en avais des frissons ! Non, vraiment, cette chanson est incroyable. Même si à ce moment, la fatigue commençait à se faire ressentir, j’ai continué à chanter et sauter pour vivre pleinement cet instant jusqu’à la dernière minute. Là j’ai tellement hâte de l’entendre en live au Japon ! Je pourrais la chanter, je connais les paroles, je la chante toujours au karaoké hahaha.

Après plus d’1h30 de concert, c’était déjà le moment du rappel. Le public scandait « Encore~ », le truc qui manque tellement d’enthousiasme. Tapez du pied, gueulez, pétez un coup quoi é__è. Le concert vous a pas plu ou quoi ? Ils sont revenus vêtus du T-shirt du concert et ont débuté le rappel avec Try again, Smile again. Le premier jour, Yonghwa est carrément allé à la rencontre des gens en gradins, ils devenaient fous ! Ils ont opté pour les grands classiques avec Love light qu’ils se sont amusés à chanter chacun leur tour, parfois de façon très exagéré xD en partant dans les aigus par exemple. Yonghwa jouait au clavier avec les restes de confettis, il se les lançait au-dessus de sa tête en jouant des notes, il était chou ♥. Puis la toute dernière chanson fut Hold My Hand. Ce n’est pas une chanson qui m’a particulièrement marquée donc pour moi ce n’était pas la meilleure pour clôturer le show. J’y aurais plutôt préféré Like A Child par exemple. Ils ont salué les quatre coins de la salle et ont quitté la scène. J’ai brandi fièrement mon drapeau, comme je fais maintenant à chaque concert (histoire de dire « Coucou, c’est encore moi 8D ! »), j’espère qu’ils l’ont vu.

Voilà, bon anniversaire Kimi ! J’espère que tu as aimé ton cadeau. Oui, oui, bien sûr que j’ai aimé !!! J’avais été un peu déçue de 2gether mais après ces concerts, je pense que j’aime un peu plus cet album (mais je préfère toujours colors)Ces concerts étaient parfaits ! Je me dis toujours ça après chacun de ceux que j’ai fait, mais une des qualités de CNBLUE, c’est qu’à chaque nouveau concert, ils vous surprennent davantage. Vous ne vivez jamais la même expérience. Ils sont meilleurs et leurs talents continue de grandir à travers leurs nouvelles chansons ou les anciennes réarrangées. Je comprend pourquoi je les aime et je suis fière d’aimer un groupe comme celui-là, bien qu’ils soient catalogués K-Pop (malheureusement ww). Ils méritent leur succès car ils offrent toujours plus de joie et de plaisir qu’on ne peut espérer. Ils savent comment faire un p*tain de show et comment surprendre le public. Même sans être un vrai fan ou si vous n’aimez pas vraiment certaines chansons, quand vous les voyez sur scène, vous ne pouvez pas rester indifférent. Ils ont le BLUE POWER ! C’était dur de réaliser que ce week-end était déjà fini. Je n’avais pas connu cette déprime post-concert depuis CSMY qui avait été mémorable aussi ! Ils m’ont offert un beau cadeau d’anniversaire en avance. Ils sont mes princes. Et je suis leur Cinderella ♥.

SET LIST

Domino
Hide and Seek
I’m a Loner
-MC-
Can’t Stop
Footsteps
LOVE
-MC-
Roller Coaster
Coffee Shop
I’m Sorry
Lady
-MC-
Hero
IRONY
STAY SOBER
realize
-MC-
holiday
Catch Me
Cinderella
Radio

Encore
Try again, Smile again
Love Light
-MC-
Hold My Hand

Après le concert du deuxième jour, j’ai retrouvé June accompagnée de ses amies et nous sommes allées manger au restaurant du père de Minhyuk (histoire de rester dans le thème CNBLUE hahahaha). Il gère un petit restaurant sympa du nom de 황가네 꼼장군 (hwang-gane kkomjang-gun et désolée, je ne comprend pas ce que ça veut dire) où on peut se faire un bon BBQ et aussi manger divers plats coréens comme du bibimbap, ainsi que du riz, de l’omelette… Il s’agit d’une chaîne et il y en a pas mal dans Séoul et ailleurs en Corée. Celui-ci fait honneur à Minhyuk et à CNBLUE avec des tonnes de photos d’affichées. Il est aussi possible d’écrire un petit message et de le coller sur les murs, chose que les milliers de fans qui sont déjà venus manger ici n’ont pas manqué de faire ! Il se trouve à Yeongdeungpo.

Adresse : 5-2 Yeongdeungpodong 3-ga, Yeongdeungpo-gu, Seoul
Accès : Yeongdeungpo Station (Ligne 1) sortie 5
Yeongdeungpo Market Station (Ligne 5) sortie 3
Aller toujours tout droit et tourner au croisement du Mister Pizza (à gauche si vous venez de Yeongdeungpo Market, à droite si vous venez de Yeongdeungpo, le restaurant est face à vous.

J’y avais déjà été seule lors d’un de mes séjours en Corée. Là on était environ une dizaine autour d’une table et c’était le top pour terminer ce week-end teinté de bleu en beauté ! D’ailleurs le restaurant était plein ! On a fait griller de l’octopus, du porc et des pieds de poulet épicés accompagné de salade, d’omelette et de kimchi. C’était trop bon. On a aussi bu du Soju, je me suis enfilé plusieurs shots cul sec même haha.

Et avant de partir on a fait une petite photo de « famille » avec Appa~


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUECinderella

0

► I’m a Robot : Quelques news de ma vie Tokyoïte

Je n’ai pas vraiment le temps d’écrire sur le blog, priorité boulot oblige. Je n’ai quasiment pas de jour de repos, mais c’est un choix, j’aurais mes vacances pour me reposer. C’est tout de même un peu frustrant car j’ai énormément de choses à raconter, de découvertes et de bons plans à partager. Laissez-moi un peu de temps d’accord ? ^^’

Pour cet article, je vais quand même raconter ce que j’ai eu le temps de faire entre deux baitos. Le peu de temps que j’ai eu en septembre et octobre s’est partagé entre quelques petites activités sympas seule ou accompagnée.

Les jours de beau temps, voulant profiter absolument du soleil avant qu’il soit moins présents en hiver, je prenais mon vélo et allais me poser au parc Yoyogi qui est tout près de ma maison. Et durant les journées ensoleillées, il est très fréquenté. Le parc est idéal pour venir faire une sieste, bosser son japonais, lire un bouquin, écouter de la musique et aussi pour faire des photos ! Vous pouvez même y louer un vélo si vous n’en avez pas et en faire dans le parc car il y a un petit circuit qui en fait le tour ! Bref, moi j’adore ce parc et je vous invite à vous y rendre pour une petite ballade tranquille au cours de votre séjour !

Adresse : 2-1 Yoyogikamizonocho, Shibuya, Tokyo 151-0052
Accès : Harajuku Station (Yamanote Line)
Meiji-jingumae Station (Chiyoda Line, Fukutoshin Line) sortie 1
Yoyogikoen Station (Chiyoda Line) sortie 4
Le parc est situé juste à côté de Meiji-jingu.

Il m’est aussi parfois arrivé d’aller faire un peu de vélo autour du Palais Impérial. C’est très joli aussi et beaucoup de japonais aiment y faire leur footing quand il fait un agréable soleil !

Une autre activité que j’adore : le karaoké ! Il y en a partout ici ! Vous avez votre petite salle privée et seul ou entre potes vous chantez pendant une heure (ou plus) en buvant un verre (au moins une première boisson est souvent obligatoire, après en appelant la réception vous pouvez commander à boire et à manger et rallonger votre temps). Quelque chose qu’il n’y a pas en France. J’avais découvert ça dans les manga et les drama (ah la période du collège/lycée…). Depuis, je voulais les tester, même si je chante comme un pied (et après avoir entendu certains japonais chanter, je me dis que je ne suis pas la pire hahaha). J’y suis allée entre autres avec Marine pour un spécial CNBLUE / FTISLAND, avec Mitsu où on a chanté nos grands classiques Johnny’s (KAT-TUN, ça m’avait manquée xD) et avec mon amie japonaise Nao pour un 100% CNBLUE encore. Il y a de tout niveau chansons, même des chansons françaises ! Les paroles sont retranscrites en katakana/furigana (ça aide !). Certaines salles sont équipées de spot lumineux et de boules à facettes pour apporter un peu plus d’ambiance pendant que vous poussez la chansonnette, il y a aussi des tambourins et des maracas pour accompagner votre performance. Les tarifs s’appliquent à chaque participant, c’est-à-dire que vous payez chacun l’heure dans la salle, que vous soyez un ou dix. C’est (beaucoup) moins cher en semaine et en journée, les prix varient selon les enseignes et il existe différents forfaits sympas vous permettant par exemple de chanter toute la nuit ou prendre des boissons à volonté. L’enseigne que l’on trouve le plus fréquemment et que j’ai le plus testé est Karaoke Kan (カラオケ館). L’autre que je connais et qui est pas mal aussi (et moins cher) est Uta Hiroba (歌広場). 

J’ai aussi profité de mon temps libre pour retrouver des amis autour d’un repas. Et il y a deux restaurants que j’ai envie de vous présenter.

Le premier, s’appelle Spicy Spicy (スパイシー スパイシー) j’y suis allée avec Nao et son amie Thaïlandaise. Il se trouve à Shibuya, dans un building où il y a un Franc Franc. C’est un restaurant coréen. Et sa particularité c’est qu’à l’heure de midi, c’est un buffet à volonté ! Donc, vous prenez votre soupe, votre viande, vos légumes, du riz et vous pouvez tout faire cuire à votre table. L’amie de Nao nous a fait un délicieux bibimbap ! Tout ça pour environ 1 000 yens ! On mange bien et même beaucoup trop (les buffets à volonté, c’est le mal !)

Adresse : Joule Shibuya 8F, 12-9 Udagawamachi, Shibuya-ku, Tokyo 150-0042
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Line) sortie 3
Passer la tour 109 (côté est), aller tout droit et tourner à droite au H&M, continuer tout droit jusqu’à arriver face à Adores Shibuya et tourner à gauche.

Le second, j’y suis allée avec Hiromi un soir après le boulot. Il se situe aussi à Shibuya (mais il y en a d’autres ailleurs) et Hiromi a voulu m’y emmener car les CNBLUE y ont mangé haha ! Ce restaurant s’appelle Ore no Hambagu Yamamoto (俺のハンバーグ山本 = Mon hambagu Yamamoto) et comme l’indique son nom, la spécialité de ce restaurant c’est le Hambagu et pas Hamburger haha, c’est tout simplement un steak mais préparé à la japonaise et généralement servi avec du riz et des légumes et accompagné de sauce soja ou autres. Chez Yamamoto, vous avez votre Hambagu préparé avec une soupe miso et un bol de riz. J’en ai pris un avec du fromage, du bacon et un oeuf, et c’était une tuerie ! Par contre déguster un steak avec des baguettes euh… c’est dur lol.

Adresse : Wada Shokki Building 1F, 3-18-5 Shibuya, Shibuya-ku, Tokyo 150-0002
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Line) sortie 16
Quelques pas tout droit et le restaurant se trouve sur votre droite.

Enfin, j’ai eu l’impression de revenir en France quand un jour, toujours à Shibuya, pour passer le temps, je suis allée au centre commercial Hikarie et que en descendant au B2F je suis tombée sur… des boulangeries, pâtisseries et fromageries ! Du pain, de la mimolette et du camembert *o* ! Des produits made in France ! Mais attention au prix, il peut faire mal, un peu.

Adresse : 2-21-1 Shibuya, Shibuya-ku, Tokyo, 150-8510
Accès : Shibuya Station (JR Line, Ginza Line, Hanzomon Line, Fukutoshin Line, Keio Line) sortie 15 ou accès direct depuis B3F

Je termine avec quelques photos en vrac~ (et parfois inutiles).


♫ Un article = Une chanson ► CNBLUERobot

1

► FREEDOM : Kimi s’amuse à Tokyo #1

Yong-Yong Kuma, mon doudou que tout le monde trouve kawaii !

Yong-Yong Kuma, mon doudou que tout le monde trouve kawaii !

こんにちは!Comme je n’ai pas le temps d’écrire au jour le jour, je vais raconter dans cet article quelques sorties que j’ai faite la semaine dernière, dans le peu de temps libre que je me suis accordée.

26 juin : 신오오쿠보에 가자!

Why du coréen right now?! Eh bien parce que ce jour-là je me suis rendue à Shin-Okubo avec mes amies japonaises Hiromi, Emiko et Tomo que j’ai rencontré à Taïwan. Shin-Okubo, c’est le quartier qui vous transporte en Corée (et aussi en pleins dans la vague Hallyu). Sur toute une rue, vous avez des restaurants, des cafés et des magasins de K-pop, vendant pleins de CDs et de goodies en tout genre. Pour s’y rendre, c’est avec la JR Yamanote Line, station Shin-Okubo.

Comme elles habitent aussi à Tokyo ou à côté, on voulait absolument se revoir et comme Hiromi prend des cours de coréen à Shin-Okubo on a décidé de s’y voir. J’avais déjà été à Shin-Okubo pendant mes précédents voyages et je ne me lasse pas de ce quartier, même si la K-pop, ce n’est plus tellement mon délire. On a un peu galéré à se rejoindre car je ne les voyais pas à la gare et que je ne captais pas le wifi. Je ne pouvais pas les contacter ! En plus il pleuvait comme vache qui pisse ce jour-là. J’ai du aller dans un 7 eleven pour capter difficilement leur réseau wifi et envoyer un message aux filles. « wi-fiがないから、7-elevenで待っている;_;! » Voyez comment c’est dur sans internet haha. Comment faisaient-ils à l’époque ??

Une fois que nous avons réussi à nous retrouver, nous sommes allées manger dans un restaurant qui au menu proposait du BBQ coréen. Voilà comment ça se présentait : on choisissait la viande (poulet, bœuf, porc, etc… épicé ou pas) et ils venaientt cuire sur une plaque chauffante directement à notre table. On rajoutait légumes, kimchi, sauce, ce qu’on voulait et on enroulait le tout dans une feuille de salade. Et hop dans la bouche ! Et c’est trop 맛있어요 (délicieux) ! Par contre tu manges un peu comme un porc et tu t’en mets partout \o/. C’est pour ça que l’on nous refile un bavoir, c’est trop sexy !

On a en plus de ça pris du cheese tteokbokki. Tteokbokki + cheese = tuerie ! 한 번 더 주세요! もう一度ください!

Je suis ressortie du restaurant aussi gavée qu’une oie et les filles ont voulu terminer en beauté en allant dans un Coffee Prince. J’ai pris un Caramel Latte et on m’a dessiné la tête de Tony Tony Chopper de One Piece. C’était tellement mignon que je voulais plus boire mon café xD.

Les filles ont pris en plus des petits (gros) desserts que nous nous sommes partagés. J’avais plus faim mais comment résister à ça…

J’avais rien mangé de la journée, je me suis plus que rattrapée, + 10 kg T.T. On est resté un moment à parler. De CNBLUE, et de tout en fait, moi en faisant l’effort d’utiliser un maximum de mots japonais, Hiromi en anglais quand je comprenais pas et Tomo qui s’essayait en français avec l’aide de Google trad. C’est marrant, grâce à un intérêt commun, on se lie d’amitié avec des gens sans forcément faire attention à l’âge ou à la situation sociale. Elles sont plus âgées que moi et pourraient très bien être… ma mère ! Surprise j’étais quand Emiko m’a dit qu’elle avait un fils du même âge que moi °_°. Et comme des mamans, elles me conseillent et en cas de problème, elles sont là pour m’aider ^__^.

Nous, et le prince du café ㅋㅋ

Après le coffee prince, on a fait un petit tour des boutiques K-pop et en retournant à la gare, on a vu ça !

(40)

Et moi j’y vaiiiiiis \o/ 楽しみですよ!
어느 멋진 날이었어요!

28 juin : les Jedis à Roppongi – Exposition Star Wars

Ce jour-là, j’avais prévu de rester au dortoir pour réviser un peu mon japonais. Mais dans l’aprem, Natha, ma collègue et colloc’ française, m’a proposée d’aller voir l’expo sur Star Wars au Tokyo City View dans la Mori Tower de Roppongi Hills. Comme c’était le dernier jour de l’expo, je me suis laissée tenter. Pour y aller, vous avez le choix entre la Hibiya Line ou la Oedo Line, station Roppongi (sortie menant à Roppongi Hills). Roppongi Hills est un centre urbain comprenant la Mori Tower (un building de 54 étages) et d’autres buildings où on peut trouver restaurants, cafés, boutiques, de temps en temps des animations, des expositions et des performances selon les périodes. Et à Roppongi Hills, il y a aussi…. Ça !

La fameuse araignée géante ! Haha vous avez eu peur :p ?

Nous sommes arrivées au pied de la Mori Tower pour nous rendre à l’expo et là… Omg pleins de monde. Ce n’était pas seulement le dernier jour de l’expo Star Wars, mais aussi celui d’une expo sur Naruto, donc il y avait une file d’attente pour Naruto, une autre pour Star Wars. Il y avait soit disant deux heures d’attente, mais au final en 3/4 d’heures on y était. L’expo était au 52ème étage de la Mori Tower, de ce fait en payant 1 800 yens (environ 13€), on accédait à l’expo Star Wars, le musée Mori Art (art contemporain, j’aurais préféré pouvoir aller aussi à l’expo sur Naruto, m’enfin xD), et à l’observatoire qui offre une vue à 360° sur tout Tokyo et où vous pouvez repérer les endroits et monuments incontournables : la Tokyo Tower, la Sky Tree, Odaiba, Tokyo Midtown, le parc Yoyogi, le Rainbow Bridge… et même le Mont Fuji quand le ciel est bien dégagé !

L’expo Star Wars était à l’endroit où durant l’été dernier une expo Pokémon avec un Pikachu café avait ouvert. En arrivant, on entend la traditionnelle musique des films, des bruits de sabres lasers et la respiration de Dark Vador… avec qui on peut faire une photo ! Les gens sont nombreux à faire la queue pour obtenir leur photo souvenir.

Ce sont les seules photos que j’ai pu faire car c’était interdit. En tout cas c’était vraiment intéressant, et je ne suis pas une grande fan comme il en existe. Des passages de film, une biographie complète de Georges Lucas, des figurines, des maquettes, des costumes et également des tableaux. Il y avait de véritables œuvres d’art. J’ai eu le coup de cœur notamment pour Shadows of Tatooine par Raymond Swaland, représentant Han Solo et Chewbacca. La boutique proposait aussi tout et n’importe quoi comme produits dérivés. Beaucoup se font plaisir, la boutique en est blindé. On aura aussi profité d’être dans l’observatoire pour admirer la ville qui semble infinie. Je ne me lasse pas de l’admirer cette ville.

Et à défaut de ne pas avoir fait l’expo Naruto, en passant par une des boutiques, j’ai craqué pour des gâteaux Naruto, parce que ce sont « Des gâteaux au parfum de la Terre » ! Ils sont délicieux en tout cas !

29 juin : Harajuku & concert de The Rabbit’s Foot

J’ai revu ma baka Mitsu après le boulot et nous sommes allées faire un tour à Harajuku, célèbre quartier non loin de Shibuya, très fréquenté par les jeunes, par des cosplays le week-end et où on peut trouver le grand parc Yoyogi avec l’un des sanctuaires shintoïste les plus connus, le Meiji Jingū. La première fois que je suis venue au Japon, c’est l’un des premiers endroits où j’ai voulu aller, pour sa Takeshita Street, cette ruelle au côté décalé et excentrique, blindée de magasins proposant vêtements et chaussures chics, des trucs tout kawaii (j’ai pleins d’idées cadeaux :D) et ses 36 000 stands de crêpes. OMG leurs crêpes ! On a pas pu résister, on s’en est enfilé une pour 500 yens (3.60€) ! 美味しかった!

On s’est aussi aventuré dans le magasin LINE (c’est genre WhatsApp, mais en japonais et en mieux) qui vend pleins de produits dérivés des personnages. Trop mignon, on a fait pleins de photos mais on a rien acheté xD trop cher ! Y avait un Brown géant, trop cute ! Merci Mitsu pour les photos *_*.

(78)

En fin de journée, nous avons retrouvé un ami français à Mitsu, lui aussi en Working Holiday, et sa copine japonaise. Ensemble nous avons fait une activité que j’aime faire ici, et que les japonais aiment aussi : les purikura ! Mais si vous savez, les photomatons japonais, où tu as la peau lisse sans boutons, des yeux énormes et où tu peux ajouter pleins de petites décos. J’adore ceux qu’on a fait ♥.

Ensuite… お腹がすいた!On avait un peu faim, alors on est allé dans un petit restau manger un « petit » bol de ramen. Miam, miam.

Et pour finir, direction Kouenji, au Club Mission pour le petit concert de The Rabbit’s Foot, un groupe encore peu connu mais bien sympa. Ils figurent parmi les groupes d’un petit event dans un tout petit bar. Vu l’heure à laquelle on est arrivé, on aura vu qu’eux jouer. Dans les petits live houses comme celui-là, on est par contre obligé de payer l’entrée + 500 yens pour une boisson. Bah du coup, trinquons en cette petite soirée entre amis. Le son était affreusement fort, j’ai regretté d’avoir perdu mes boules quiès à Taipei T_T. Autorisé à faire des photos, je suis venue avec mon réflex pour tenter quelques clichés. Mais la salle, l’éclairage et le trop de fumée sur scène (merci les gens qui fument) n’ont pas trop joué en ma faveur xD. M’enfin ça m’entraîne pour de prochains concerts si jamais j’ai des opportunités. Et ça m’a permis de passer une bonne soirée entre tomodachi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ecoutez aussi The Rabbit’s Foot, c’est sympa ^_^ !


♫ Un article = Une chanson ► FTISLAND – FREEDOM