0

► High Hopes : Kimi no Nikki (juin 2018)

Si mai était le changement de contrat et de visa, juin est le changement… d’appartement ! En effet, mon bail arrive à terme des deux ans. J’aurais pu renouveler mais, j’aime galérer et me taper de la paperasse en japonais que je comprends à peine 😂 haha. Et je n’en pouvais plus de toujours avoir au moins 50 minutes de trajet pour aller quelque part en prenant un train soit trop bondé, soit en retard (si, si, c’est possible au Japon !!).

J’ai cherché, trouvé, signé et effectué le premier paiement (qui a fait un peu mal au compte en banque 😂). Je me prépare à bouger le mois prochain. Je vais habiter dans un 34㎡ à Yokohama, à 5 min du Yokohama Arena haha et surtout à 20 minutes du boulot 👍. Quand je parlais de galérer, je faisais référence au fait que mon nouvel appartement n’est pas meublé et n’a pas Internet. Donc s’ajoutera après l’emménagement l’achat de meubles et l’installation d’Internet. Ça va être sympa !

Sinon, je n’avais pas pratiqué mon activité favorite du week-end depuis longtemps, à savoir le karaoké free time 😌. Ma partenaire de karaoké étant partie à Kobe, je n’avais plus d’occasion. Mais heureusement, maintenant Marine est là pour m’accompagner et pousser la chansonnette ! Il faisait beau ce lundi 4 juin mais vraiment chaud ☀😵💦. Petite balade à Shibuya et puis aprem karaoké ! On a chanté des grands classiques pop-rock qui dataient de plus de 10 ans, de la k-pop, sans oublier nos groupes favoris, FTISLAND et CNBLUE 😁. On a écouté les mêmes groupes donc on s’est offert de beaux duos ! Ça m’a replongée dans mes années collège-lycée avec tous les bons groupes de l’époque… Je me dis que cette période est loin derrière moi maintenant 😰.

On a remis​​ ça le dimanche suivant, avec Aurélie qui venait d’arriver pour deux semaines de vacances. Il pleuvait (salut tsuyu ☔) donc c’était mort pour notre sortie au Sanno Matsuri… Autant passer du bon temps à rire en chantant les quelques chansons cultes françaises qu’on peut trouver 😅🎤🎶.

Deux semaines après le dépôt de mon dossier pour mon visa, j’ai pu le récupérer en échange de 4000¥ de timbres fiscaux. Les démarches étaient les même que l’an passé mais cette fois, j’ai en mains un visa de… 3 ans ! 🎉😎 Une page se tourne, un nouveau chapitre se tourne. J’espère accomplir davantage de choses durant la validité de ce nouveau visa ! J’espérais tellement avoir plus longtemps qu’un an ! Je suis tranquille pour 3 ans et j’espère qu’en 3 ans, je pourrai accomplir beaucoup de choses et faire beaucoup de voyages !

Le jeudi ​soir était en général le jour où je me rendais à un de mes cours de japonais à Human Academy de Ginza. Mais le jeudi 21 juin, j’ai préféré me joindre à Marine et Aurélie pour une dernière soirée karaoké à trois ​(ça tombait bien c’était la fête de la musique ce jour-là) ​​suivi d’un dîner à Uobei Genki Sushi. Car pour Aurélie, c’était déjà la fin de son séjour !​ Et puis, rien ne vaut un karaoké free time à Utahiroba pour à peine 1000¥ et des sushis servis sur un petit train à savourer tranquillou.

​Bon retour en France Aurélie. Ces quelques moments passés ensemble étaient un plaisir ! ❤

Le dimanche 24 juin, une de mes étudiantes participait à une exposition de photos à Daikan-yama. Le thème était les fleurs et les participants, qu’ils soient professionnels ou amateurs, y présentaient leurs meilleurs clichés.
C’était petit mais gratuit et les photos étaient très belles. J’ai pu parler un peu avec les photographes présents. Ils expliquaient comment ils réalisaient leurs photos, dans quelles conditions et avec quel matos. Certains ont déclaré qu’ils attendaient parfois longtemps avant de capturer le bon cliché pour se laisser le temps d’admirer le sujet, l’analyser et d’imaginer le résultat. Chose que moi je ne fais jamais xD ! Le temps est tellement court et précieux, mais je devrais essayer un jour.

Mon étudiante m’a aussi expliqué comment elle avait réalisé ses clichés, les conditions et le matos, en ajoutant que ça n’avait pas été évident. Mais le résultat était concluant alors ça en valait la peine !

Une source d’inspiration pour mes prochaines photos. D’ailleurs, j’aimerais bien y participer l’année prochaine. Mais l’inscription coûte chère 😿.

4th Facebook Group Exhibition 2018 (第4回花の写真FBグループ展)
Lieu : Daikan Yama Hillside Terrace Exhibition Room (代官山ヒルサイドテラス エキシビションルーム)
Adresse : Hillside Terrace Builging F, 18-8 Sarugaku-cho, Shibuya-ku, Tokyo (東京都渋谷区猿楽町18−8ヒルサイドテラスF棟)
Accès : Daikan-yama Station (Toyoko Line) sortie centrale

On a profité de la pause déjeuner pour aller manger près de l’exposition. C’est un café où je suis déjà passée une fois. Pourquoi ? Parce qu’ils y font une glace dans un morceau de croissant ! Mais cette fois aussi au moment de commander notre dessert, les stocks étaient épuisés… Bon, une prochaine fois… Nous avons mangé de la pizza accompagnée de salade et de boisson rafraîchissante et terminé par une glace.

J’aime bien le décor et l’ambiance dans ce café. Il se trouve à TENOHA Daikan-yama, un espace extérieur avec une terrasse commune et de la végétation partagés par différentes enseignes. Un endroit tranquille avec une ambiance détendue, une atmosphère d’été. On s’y sent vraiment bien !

Bondolfi Boncaffé
Adresse : TENOHA Daikan-yama, 20-23 Daikan-yama-cho, Shibuya-ku, Tokyo (東京都渋谷区代官山町20番23号TENOHA代官山)
Accès : Daikan-yama Station (Toyoko Line) sortie centrale
Site internet : http://www.bondolfi-boncaffe.jp

Maintenant que l’été est là et s’apprête à être très chaud et humide, je risque de souvent squatter ce genre d’endroit !


♫ Un article = Une chanson ► Panic! At The Disco – High Hopes

1

► Champion : 22 juin 2018 ; 3 ans au Japon

Mes cheveux ont aussi incroyablement poussé o_o’

Nous y voilà ! Aujourd’hui je fête mes 3 ans au Japon. J’ai passé un grand cap et avec mon nouveau visa travail, j’ai encore 3 ans à passer ici !

Cette troisième année était pleine de rebondissements ! J’ai vécu six mois de bonheur entourée d’une super équipe, des étudiants adorables qui m’ont permise de m’épanouir dans mon travail et d’être toujours plus investie et motivée pour eux. C’est un travail fatigant mais grâce auquel j’ai pu passer de bons moments et en apprendre beaucoup. Le plus dur a été d’accepter que notre équipe si parfaite change et qu’un membre parte dans une autre branche. Au fond, je n’accepte toujours pas. Mais c’est la vie et il faut s’y faire.

J’ai accompli et continue d’accomplir divers projets au travail. C’est passionnant, stimulant et enrichissant. J’ai envie d’en faire et d’en apprendre encore plus à chaque fois. Je deviens un peu japonaise à ce niveau, je m’investie beaucoup mais je sais faire la part des choses. Dès que j’ai l’occasion de sortir et de voyager, j’en profite !

Quelques événements bouleversants sont venus me gâcher mon début d’année. Ça a été dur de se relever mais j’en suis sortie plus forte, du moins j’espère. J’espère être suffisamment forte et mature pour affronter les futurs problèmes qui viendront se dresser sur ma route. C’est pas facile tous les jours. Suffit parfois d’un coup de fatigue ou d’une mauvaise nouvelle pour avoir un coup de mou et déprimer mais je me relève toujours !

Quand on vit à Tokyo, on a un rythme de dingue.. Je me demande encore comment est-ce possible ! Il y a beaucoup de choses que je ne trouve plus le temps de faire… Par manque de temps, j’ai laissé un peu tomber la Kimi BOICE, accro à CNBLUE, j’ai stoppé le site cnblue.fr, arrêté de suivre l’actu des garçons, j’ai fait moins de concerts et d’events… Oui mine de rien, tout ça prend du temps aussi… C’est marrant parce que c’est un peu tombé au « bon » moment. Maintenant le groupe est en pause pour deux ans minimum (service militaire coréen oblige), trois membres sur quatre continuent des activités solo, mais pour moi ce n’est pas la même chose. Ça fait un peu mal au cœur par moment, car ils sont comme des frères pour moi et les concerts vécus au Japon, en Asie étaient mémorables. J’aimais partager ces moments de bonheur avec les fans autour du monde. Leur musique, c’est une source d’énergie, une motivation, un réconfort, une force pour aller de l’avant… Ils me manquent… Mais en attendant, leur musique ne meurt pas et elle est toujours là.

J’ai failli laisser tomber autre chose aussi : ce blog. Je l’ai créé sur demande des proches qui voulaient avoir des nouvelles et suivre mes aventures au Japon. Sauf que je me suis rendue compte que la plupart s’en fichait. Alors à quoi servait-il ? À pas grand chose…

Mais en fait si… J’y ai aussi partagé mes bons plans, des services et des conseils. Car galérer, je sais ce que c’est. Alors si je peux me rendre utile pour des personnes dans ce cas, c’est une bonne raison d’exister pour ce blog. Je vous avoue même qu’aujourd’hui, je consulte mon propre blog quand j’en ai besoin 😂. La Kimi du passé aide la Kimi du présent ! Donc oui c’est long, je ne suis pas 100% active mais je le continue quand même, au moins pour moi.

Bref, faisons le point. Je suis contente de mon année car j’ai fait beaucoup de choses encore :
– J’ai passé mes meilleures soirées Izakaya / Karaoké et aussi des fêtes inoubliables à l’école avec l’équipe parfaite et les étudiants.
– Certaines de ces soirées étaient aussi les pires cuites de ma vie 😂.
– Je suis allée en Corée du Sud un week-end. J’ai vu mes amis et CNBLUE pour qui j’ai réalisé un don de riz à l’occasion de leurs concerts à Séoul, un projet que je rêvais d’accomplir depuis longtemps.
– Je suis allée au Matsuri de Odawara (j’en ai aussi profité pour visiter son chateau qui est blanc comme celui d’Himeiji).
– J’ai escaladé le Mont Fuji de nuit. Cette expérience reste une de mes plus grandes aventures !
– J’ai vu le feu d’artifice de Jingu Gaien (le seul de cette année 😢).
– J’ai obtenu le JLPT N4.
– J’ai escaladé le Mont Takao et en même temps assisté au Momiji Matsuri.
– J’ai eu le coup de coeur pour Kobe. Si je devais habiter dans une autre ville que Tokyo, j’irais là-bas sans aucun doute !
– J’ai visité le musée Ghibli.
– J’ai fêté mon anniversaire au Lock Up avec ma baka ❤.
– J’ai fêté le Nouvel An japonais avec toutes ses traditions (hatsuhinode, osechi, etc…).
– Je suis passée à la TV japonaise.
– J’ai fait mon premier Hanami au parc Kinuta.
– Mes parents sont revenus au Japon. Je les ai emmenés dans le Kansai et je leur ai présenté mes collègues et amis.
– J’ai passé une nuit au village Panda.
– J’ai vu des Maiko et des Geisha quand je me baladais à Kyoto.
– J’ai fait un pique-nique au bord de la rivière Tama.
– Marine est revenue au Japon pour un an. De beaux moments ensemble nous attendent ❤.
– J’ai renouvelé mon contrat chez Ecole Sympa pour 3 ans.
– J’ai débuté des cours de japonais chez COTO Language Academy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon hélas, je n’ai pas accompli tous mes objectifs, mais ce n’est que partie remise. Ce qui est sûr, c’est que j’ai au moins trois ans pour les accomplir :

– Escalader le Mont Fuji, encore une fois
– Visiter Hakone
– Passer un week-end à la péninsule d’Izu
– Faire une excursion au Mont Mitake, à la vallée Yushin, au Mont Nokogiri aux Cascades Kegon de Nikko, au col d’Ashigara, à Shosenkyo Gorge…
– Voir un spectacle de Kabuki
– Assister à un match de Sumo
– Aller à FujiQ
– Tester les restaurants et cafés recommandés par mes étudiants
– Visiter Hamamatsu et Samantha Martha
– Fêter Setsubun
– Assister à une vraie cérémonie de thé
– Aller à Okinawa, Kyushu, Mie, Hiroshima, Shirakawago, Hokkaido, Tochigi et pleins d’autres endroits magnifiques du Japon
– Aller à Nagasaki avec Marine
– Visiter Okuno-shima (大久野島), l’ile aux lapins
– Aller au lac Miyagase
– Aller au Chichibu Saitama festival en décembre
– Assister au Oji Fox Parade pour le Nouvel An
– Visiter le jardin Rikugien au printemps pour voir les sakura
– Visiter le jardin Sankeien en automne et au printemps
– Aller de Honshu à Shikoku en vélo en passant par Shimanami Kaido
– Faire un voyage à Hong Kong, aux Philippines, à Bali…
– Réussir le JLPT N3

J’étais habitué au visa d’un an mais là je réalise pas que j’en ai pour trois ans ! 3 ans c’est long mais je sens que je ne les verrai pas passer non plus !

To be continued…


♫ Un article = Une chanson ► Fall Out Boy – Champion

0

► Metropolis : Concert de Lee Jong Hyun à Yokohama

Le jeudi 14 juin, je suis allée accompagnée de Marine et Aurélie au concert solo de Jonghyun à Yokohama, connu surtout en tant que chanteur et guitariste de CNBLUE, dans le cadre de sa tournée pour promouvoir son deuxième album solo METROPOLIS.

​Mon dernier concert de CNBLUE remontait à très loin. Maintenant, quand je me rends à un concert des garçons, que je croise des fans partout, je ne suis pas à l’aise. Pas spécialement à cause de l’âge car justement, je crois que je suis parmi les plus jeunes fans encore ! Mais plutôt l’état d’esprit… Je ne me sens plus à ma place dans ce troupeau de moutons bleus ! Je n’avais même pas prévu de faire les concerts solo de Jonghyun à vrai dire. Mais la présence de Marine et d’Aurélie avec moi était une bonne raison de profiter de voir Jonghyun sur scène même si j’aurais préféré y voir CNBLUE.

Comme je me suis littéralement détachée ​du fanclub, je ne suis plus du tout l’actu, si bien que j’ai même loupé la vente fanclub des tickets. J’ai du acheter des tickets à la billetterie normale. Mais cela ne m’a pas empêchée d’obtenir de bons sièges bizarrement ! Je crois que les filles m’ont porté chance ! Même pour le concert de Yonghwa dans la même salle quelques mois avant, je n’étais pas aussi près !

​Pour faire leur promo avant leur concert solo le mois prochain, ou pour remplir les derniers sièges vides de la salle (hélas, Jonghyun ne fait pas sold out ​malgré son grand talent é_è), N.Flying a assuré la première partie. Ça faisait du bien de les revoir ! Je les ai vu à leurs débuts, plusieurs fois pendant les concerts FNC KINGDOM et après les avoir vu ce soir-là, j’ai remarqué du changement, de l’évolution ! Ils sont devenus bien plus confiants et meilleurs en live ! C’est la première fois que je sautais autant pendant leur performance, sans vraiment connaître toutes les chansons (je ne suis pas du tout à jour dans leur discographie) ni leur nouveau membre que j’ai eu du mal à accepter au début xD.

​Joli clin d’œil à mes bébés, ils ont fait des reprises des chansons de CNBLUE mais dans le style N.Flying. C’était pas trop mal et ça a bien mis l’ambiance dans la salle ! On a eu BETWEEN US, L.O.V.E Girl ​et​ You’re so Fine​. Les garçons étaient bien énergiques, les deux chanteurs sautaient sans cesse et nous incitaient à en faire autant. ​Ils nous ont quand même fait profiter d’une de leurs récentes chansons, The real,​ avant de nous remercier et de nous inciter à aller les voir pour leurs concerts solo en juillet. Avec Marine on y sera et j’ai bien hâte finalement :D !

On a attendu un peu, puis finalement, l’homme de la soirée est entré sur scène ! Sa guitare en main, il a débuté par la chanson titre de son album, Starry Places.​ Le décor rappelait un peu le style de son premier album, Sparkling Night, le grand rideau rouge avec parfois des jeux de lumières aux teintes chaudes et vives. Jonghyun était accompagné de musiciens et de danseurs pour certaines chansons plus pop et dynamiques comme Pina Colada que j’adore ! Mais pendant ces moments, par la simple envie de vouloir danser, on se concentre plus sur les pas des danseurs que sur Jonghyun lui-même XD.

Il a joué des chansons de son dernier album. Je n’avais pas vraiment eu le temps d’écouter donc par moment c’était la découverte. J’ai reconnu celles du premier album comme Smile, NothingMoonlight Swing

Mais il a aussi joué des chansons de CNBLUE, principalement celles qu’il a composées, comme Blind Love ❤. Belle surprise de sa part, il y en a eu d’autres auxquelles je ne m’attendais absolument pas. Je n’en revenais pas quand j’ai entendu les premières notes de When I Was Young. Le titre ne me revenait même pas au début. Voilà ce que ça donne quand on a pas écouté son groupe préféré pendant des mois 😅.

Bien qu’il soit plus sérieux et réservé, il a quand même pris plusieurs pauses pour parler une dizaine de minutes. Il a mentionné son voyage avec Jungshin et Minhyuk en Suisse et les quelques fans européennes dans la salle ont gueulé « Revenez pour un concert la prochaine fois !! » 😌 Ce jour n’est pas prêt d’arriver mais bon l’espoir fait vivre…

Le moment de demander le rappel était vraiment fun ! Pour une fois, il n’y avait pas que des « Encore » mous… Quand j’ai entendu quelque part dans la salle une fan crier « LEE JONGHYUN », j’ai fait pareil en tapant des mains, en levant les bras et en ajoutant des « Wow ». Marine et Aurélie ont éclaté de rire et font fait de même. Puis des japonaises derrière nous ont accompagnées. Les Boices autour nous regardaient avec le sourire. Oui, nous sommes des étrangères très fans et on met l’ambiance pour le rappel ;D.

C’est passé très vite et Jonghyun est finalement revenu vêtu du T-shirt du concert. Le meilleur moment de ce rappel reste sans doute Starlit Night. Jonghyun nous a tendu le micro pour qu’on chante le refrain. Il nous a fait répéter plusieurs fois (ce mec est trop perfectionniste, visiblement, on chantait pas assez bien ni assez fort pour lui xD). Puis il a demandé si il y avait des hommes qui accompagnaient leurs femmes ce soir. Quelques mains dans les premières rangées se sont levées. Il a alors donné son micro à un premier homme qui a chanté seul le refrain… Le mec fait chanter les maris des femmes BOICE ! J’aurais aimé qu’ils nous demandent, à nous les étrangères, de chanter aussi… J’aurais dit oui tout de suite ! A la fin de sa courte performance, le monsieur à modifié la dernière et a chanté Jonghyun no kokoro ga hikarase te iru (le cœur de Jonghyun s’illumine si je comprends bien les paroles), et tout le monde a hurlé ! Deux-trois personnes ont aussi eu l’opportunité de chanter et tous ont repris les mêmes mots ! C’était mignon et ça a fait sourire Jonghyun. A la fin, on a chanté plusieurs fois le refrain tous ensemble. Cette chanson est vraiment magique !

​Le rappel fut assez court comparé à d’habitude avec CNBLUE. Jonghyun a quitté la scène assez rapidement sans trop saluer le public, ça m’a un peu surprise… 😐

C’était une bonne soirée au final. Un concert, ça fait toujours du bien.


♫ Un article = Une chanson ► Lee Jonghyun – Starry Places

1

► Summer Dream became true : Jung Yong Hwa Special Fansign Event à Tokyo

​Je ne remercierais jamais assez mes amies des Philippines pour être passé par moi pour acheter l’album solo japonais de Yonghwa, sorti cet été ! Grâce à elles, j’ai pu avoir suffisamment de chances pour participer à une loterie et gagner un ticket pour une séance de dédicaces ! My Summer Dream became true!

Bon à vrai dire, depuis celle de CNBLUE à Nagoya, je n’aime pas vraiment les séances de dédicaces au Japon car le staff japonais impose des règles trop strictes : photos interdites, interdiction de donner un cadeau ou une lettre en mains propres… Tout ça est autorisé en Corée. Mais ce n’est pas la faute du staff, mais plutôt des fans. Leur perception du mot « fan » est bien effrayante. J’ai bien observé depuis que je suis une membre de Boice Japan et certaines sont clairement folles ! Donc je comprends, mais pour moi c’est injuste car je n’ai pas toujours cette opportunité.Ceci dit, j’étais super heureuse d’apprendre que j’avais gagné et de pouvoir saluer (rapidement) celui pour lequel j’ai beaucoup d’admiration et de respect.

C’était un samedi, le 16 septembre 2017. Je suis partie tôt le matin pour arriver suffisament à l’heure. La fansign avait lieu près de la station Osaki et il fallait se présenter à 10h30 pour vérifier notre identié et prendre place en salle. La séance de dédicaces commençait à 11h30. Je suis arrivée à 9h30 mdrrr.

J’avais embarqué un de mes YongYong Kuma avec mon nom écrit sur mon badge de l’école 😂 et mon drapeau français comme toujours. C’est ma marque de fabrique, on me reconnait grâce à ça désormais !

Dans la salle j’étais assise dans la deuxième rangée, ce qui me permettait de bien voir Yonghwa à son entrée. Ce n’était pas la première fois que je le voyais si près et pourtant à chaque fois je suis toujours aussi surprise. Et en plus il était vraiment beau comme toujours 😌. J’étais en mode dokidoki… Allais-je réussir à lui parler ? Il le fallait, je n’allais pas avoir à nouveau cette occasion avant longtemps !

Yonghwa était un peu timide et gêné (je ne pensais pas que ça pouvait être possible xD) mais il était content de nous voir. Il nous a salué puis s’est assis, prêt à signer nos exemplaires. Le staff a invité les fans, rangée par rangée, à venir.

C’était… rapide. Plus rapide que le Shinkansen stp. Yonghwa avait peu de temps pour souffler et parler plus avec les fans… Il signait les jaquettes les unes après les autres, en écoutant et en répondant aux fans, toujours avec le sourire. Le staff était aussi stricte qu’à Nagoya et laissait peu de temps à chaque fan. Et genre y avait quatre grands costauds autour de Yonghwa. Lol, ils craignaient vraiment qu’on se jette toutes sur lui ou bien… ?

J’étais dans les 20 premières donc mon tour est vite venu. Mode dokidoki à son maximum… J’avais mon drapeau autour du cou et mon YongYong Kuma dans les bras.

Et, oh merde, c’était déjà à moi ! Attendez, j’ai oublié ce que je voulais dire… Bref tant pis, je me suis avancée et j’ai salué Yonghwa en Hawaiien 👋 ALOHA ! Il était surpris en me voyant mais il m’a souri avant de lire mon nom sur mon badge. Yes ! Il sait comment je m’appelle maintenant ! Une autre étape de franchie ! J’avais espéré qu’il écrive mon nom en plus de sa signature mais il n’y a qu’en Corée qu’ils le font 😒.

Notre cours échange ressemblait à ça :

Kimi : Aloha Yonghwa!
Yonghwa : Aloha! Oh?! Where are you from?
Kimi : France ! (J’avais préparé des phrases en coréen mais à ce moment-là je n’ai pas pu aligner ne serait-ce que trois mots 😂)
Yonghwa : Bonjouuur !
Kimi *surprise par la perfection au niveau de la prononciation* : … … … Bonjour 😌💖

Pendant qu’il signait, je lui ai dit (en japonais, c’était mort pour le coréen) que j’étais venue au fanmeeting à Busan en début d’année et qu’on avait fait un high touch (cette fois où en me voyant il m’avait reconnue sans que je lui dise « France » xD). Il m’écoutait en hochant la tête 😌. Vue la situation et la pression du staff japonais (oui les 4 messieurs costauds étaient vraiment imposants), ça lui a pas parlé, peut-être même qu’il a rien compris ! Bref, je n’avais pas plus de temps donc « merci et au revoir ». Il m’a répondu « Merci, merci beaucoup » et que dire, j’aime son accent français 💖💖💖💖 les autres fans étaient amusées et disaient toutes « kawaii » !

Une fois la séance de dédicaces terminée, Yonghwa a raconté un peu sa vie xD, disant par exemple qu’il s’était mis au surf. Les fans lui ont demandé de chanter, il a commencé à chanter la chanson qu’on entendait en musique de fond (c’était justement son album qui tournait en boucle) mais il s’est vite arrêté, disant qu’il n’était pas à l’aise parce que ce n’était pas les mêmes conditions qu’en concert. Voir une centaine de visages te fixer attentivement… Oui, je comprends ce qu’il peut ressentir 😂.

En bonus, un des polaroids pris pendant le clip de Summer Dream était offert à une fan. Il fallait gagner contre Yonghwa au Jankenpon (pierre, feuille, ciseaux). 5 posters ont également été remis suite à un tirage au sort du numéro de siège. Bref, encore une fois, je n’étais pas une des gagnantes. Quand il s’agit de jeux de chance, je perds tout de suite 😒.

Finalement, il était temps pour Yonghwa de nous quitter. Ils nous a salué en quittant la salle. J’ai crié « Merci !! » et il m’a répondu en hochant la tête.

Fini. Il n’était que 12h10 😂. Cependant, c’était un bonheur de pouvoir lui parler ne serait-ce que quelques minutes et de réaliser à quel point il est adorable, amical et gentil !

« Merci, merci beaucoup Yonghwa 💕 »


♫ Un article = Une chanson ► Jung Yong Hwa – Summer Dream

3

► Checkmate : 22 juin 2017 ; 2 ans de vie au Japon !

22 juin 2017 ! Bon anniversaire Yonghwa ! Que le temps passe vite ! Me voilà déjà à deux ans de vie au Japon, j’ai l’impression que c’était hier que je venais habiter au Japon ! Comme pour la première année, j’ai envie de faire le bilan.

Cette deuxième année au Japon, comment était-elle ? Je dirai peut-être aussi difficile que la première mais ce n’était pas la même difficulté. L’année dernière, la difficulté numéro un : chercher un travail. Cette année, la difficulté numéro un : m’adapter au travail ! Et ce n’était pas toujours gagné. L’année dernière : j’ai appris à servir du vin et du champagne et à porter 3 assiettes en même temps. Cette année : j’ai appris à enseigner le français à des japonais. L’année dernière : je vivais dans une share house. Cette année : j’ai déménagé dans un studio. Bref, je zappe les mauvais moments, ça ne sert à rien de s’étaler. Mais cette année fut malgré tout riche, même si j’ai plus travaillé qu’autre chose. Je n’ai pas beaucoup voyagé mais j’en prévois pleins pour bientôt ! Mon épanouissement est grandissant. Je m’amuse, je profite des petites occasions qui se présentent et je me sens toujours aussi bien en globalité ici. Alors, cette année-là :

  • J’ai déménagé dans un studio, dans la campagne de la préfecture de Kanagawa. C’est parfois chiant d’habiter loin, mais je m’adapte.
  • J’ai loupé tous les matsuri d’été parce que je travaille le samedi. J’ai juste vu une partie du feux d’artifice de Futako-Tamagawa.
  • Je me suis fait des amies… françaises, avec qui j’aime beaucoup sortir ! Violaine, Elodie, Pauline… Si vous passez par là ! Et ça fait du bien car….
  • Finalement j’ai réalisé une chose : se lier d’amitié avec des japonais(es), c’est finalement très compliqué. La relation n’est pas aussi sincère et on ne peut pas se confier.
  • J’ai réalisé aussi que les japonais, à vouloir être trop polis, sont à la limite de l’hypocrisie, parce qu’ils ne disent jamais les choses directement ! Et ça c’est quelque chose que j’ai du mal à supporter. Il y a aussi une sorte de racisme envers les étrangers, bien différente de la notre (haha) mais bien plus blessante je trouve. Un japonais ne vous traitera jamais de « sale étranger » ici mais vous le fera comprendre dans son comportement tout en faisant comme si de rien n’était (oui, les japonais ne disent rien directement).
  • Cependant, tous les japonais ne sont pas comme ça non plus ! Mes apprenants et les quelques amis japonais que j’ai réussi à me faire sont des personnes adorables et je les aime beaucoup ! J’ai vraiment fait des rencontres marquantes et toutes ces rencontres m’ont permise de me maintenir debout et de passer des bons moments ! Je ne pensais jamais dire un jour « Enseigner le français, c’est amusant ! » J’ai la sensation de bien plus profiter de la vie, de sortir, de m’amuser maintenant que quand j’étais adolescente. Je me dis que « Oui, la vie, elle est cool ! » et qu’il ne faut pas se laisser abattre par les petits tracas qu’elle peut parfois te balancer en pleine figure.
  • J’ai changé personnellement, dans mon relationnel avec les gens, dans ma façon d’agir et de m’imposer. J’ai appris à m’ouvrir et à être moins timide. Oui, le travail à l’Ecole Sympa ne m’a pas apportée qu’un Visa et un salaire ! Je n’avais pas remarqué à quel point j’ai pu être enfermée dans ma bulle et effrayée à l’idée de mettre un pied dans le monde extérieur toutes ces années, et vraiment ça peut bloquer beaucoup d’issues. Maintenant, je m’aperçois que je peux en apprendre beaucoup sur la vie et sur les relations humaines et créer des liens avec des personnes qui ne viennent pas forcément du même monde que le mien. Bon après c’est sûr, ça ne marche pas avec tout le monde non plus hein :’D.
  • Je vais toujours autant au Karaoké et j’aime toujours autant Starbucks.
  • Je suis allée à la plage à Enoshima pour me baigner !
  • J’ai fêté mon premier Halloween à Shibuya !
  • J’ai décroché le JLPT N5 !
  • Je suis allée à Karuizawa.
  • J’ai fait du Taiko pour la première fois !
  • J’ai vu mes CNBLUE 10 fois en concert/fanmeeting (dont 7 au Japon). Avec l’emploi du temps que j’avais, j’ai bien géré je trouve x’D. Merci de venir aussi souvent au Japon les gars !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une année chaotique, mouvementée, parfois difficile mais très enrichissante ! Et il y a encore beaucoup de choses que je veux accomplir durant cette troisième année au Japon qui commence :

  • Escalader le Mont Fuji
  • Voir un spectacle de Kabuki
  • Assister à un match de Sumo
  • Aller à FujiQ
  • Assister à une vraie cérémonie de thé
  • Aller à Okinawa, Fukuoka, Mie, Hiroshima, Shirakawago, Hokkaido et pleins d’autres endroits magnifiques du Japon
  • Faire un voyage à Hong Kong, aux Philippines, à Bali…
  • Réussir le JLPT N4, puis le N3 si vraiment je deviens balèze en japonais

Pour l’instant, ai-je envie de rester au Japon et d’y passer ma vie ? Y passer ma vie, je ne sais toujours pas, je ne peux pas me projeter autant… Mais pour l’instant OUI, je veux rester ! Une chose est sûre, je ne quitterai pas le Japon tant que je n’aurais pas accompli les objectifs ci-dessus !


♫ Un article = Une chanson ► 정용화 (Jung Yong Hwa) – Checkmate (With JJ LIN)